Arthuis

Jean Arthuis

Jean Arthuis
Bayrou Bercy 2007-04-18 n5.jpg
Jean Arthuis lors d'un meeting de François Bayrou, dans le cadre de l'élection présidentielle de 2007.
Parlementaire français
Naissance 7 octobre 1944
Décès
Mandat Sénateur
1983 - 1986
1988 - 1995
depuis 1997
Début du mandat {{{début du mandat}}}
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription Mayenne
Groupe parlementaire Union centriste
Ve République

Jean Arthuis, né le 7 octobre 1944 à Saint-Martin-du-Bois (Maine-et-Loire), est un homme politique français, actuel sénateur de la Mayenne. Il est le président de l'Alliance centriste, nouveau parti politique dont il est à l'origine.

Sommaire

Biographie

Les parents de Jean Arthuis, marchands de volaille résidaient avant sa naissance à Denazé et s'installèrent à Château-Gontier en 1947. Après avoir été élève pendant sept ans au collège-lycée Saint-Michel de Château-Gontier, puis avoir passé des études à l'École supérieure de commerce de Nantes (aujourd'hui Audencia) et à l'Institut d'études politiques de Paris, il commence sa vie professionnelle dans un cabinet international d'audit. Il crée son cabinet d'expert-comptable en 1971, année où il est élu maire de Château-Gontier. Il est élu conseiller général en 1976 et devient vice-président du conseil général en 1982, puis sénateur en 1983.

Lors de la campagne présidentielle de 2007, il élabore, avec l'économiste Christian Saint-Etienne et le député Charles de Courson, le programme économique de François Bayrou. Il envisage notamment la mise en place d'une TVA sociale afin de réduire les délocalisations d'entreprises en réduisant le coût du travail. Au second tour de l'élection présidentielle, il annonce publiquement son soutien à Nicolas Sarkozy. Il déclare par la suite vouloir rester à l'UDF et ne rejoindre ni le Mouvement démocrate, nouveau parti fondé par François Bayrou, ni le Nouveau Centre[1].

Il rejoint finalement le bureau exécutif du MoDem mais garde une ligne très critique envers la stratégie de François Bayrou, estimant en particulier que les mauvais résultats du parti aux élections municipales de 2008 montrent « l'échec de la stratégie d'autonomie ». Partisan d'une alliance claire à droite, il estime que « les seules élections de membres du MoDem sont le fruit d'alliances avec des formations de droite[2] ».

Début avril 2008, Jean Arthuis annonce son départ du Mouvement démocrate, considérant que le parti de François Bayrou a échoué dans sa stratégie d'autonomie et rappelant que l'UDF « n'est pas morte[3] », tout en ajoutant que bon nombre de sénateurs du groupe Union centriste-UDF sont de son avis. Il rejette malgré tout l'idée de rejoindre le Nouveau Centre ou l'Union pour un mouvement populaire. Il souhaite donc à ce titre — dans une démarche dont la réussite semble peu probable[4] — « faire revivre » l'ancien parti de Valéry Giscard d'Estaing : il obtient la réunion du comité directeur de l'UDF, qui visait en effet à décider si le MoDem était autorisé à utiliser le siège de l'UDF. Cependant, il est désavoué par un vote sans appel en faveur de François Bayrou[5]

Président de la commission des Finances, du Contrôle budgétaire et des Comptes économiques de la Nation du Sénat depuis 2002, il fonde, en juillet 2008, Rassembler les centristes, association politique visant à regrouper les centristes attachés à l'ancienne UDF et qui ne se retrouvent ni dans le MoDem, ni dans le Nouveau Centre[6]. Le 27 juin 2009, cette association se transforme en parti politique, Alliance centriste dont il devient le président.

Justice

En 2008, Éric Dumoulin affirme implicitement dans Politiquement nègre qu'il a amplement contribué à la rédaction de l'ouvrage de Jean Arthuis, La France à contre-emploi. Le sénateur centriste décide alors d'attaquer Dumoulin en diffamation et porte l'affaire devant les tribunaux. Jean Arthuis est cependant débouté de sa demande par la 17e chambre correctionnelle de Paris[7].

Synthèse des mandats

  • 1971 - 1995 : maire de Château-Gontier
  • 1983 - 1986 : sénateur de la Mayenne
  • 20 mars 1986 - 20 janvier 1987 : secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Emploi (gouvernement Chirac)
  • 20 janvier 1987 - 10 mai 1988 : secrétaire d'État, chargé de la Consommation et de la Concurrence, auprès du ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et de la Privatisation
  • 1988 - 1995 : sénateur de la Mayenne
  • depuis 1992 : président du conseil général de la Mayenne
  • 17 mai 1995 - 26 août 1995 : ministre du Développement économique et du Plan (gouvernement Juppé)
  • 26 août 1995 - 7 novembre 1995 : ministre de l'Économie, des Finances et du Plan, après la démission d'Alain Madelin
  • 7 novembre 1995 - 2 juin 1997 : ministre de l'Économie et des Finances (second gouvernement Juppé)
  • depuis le 21 septembre 1997 : sénateur de la Mayenne
  • 1998 - 2002 : président du groupe Union centriste (UC)
  • depuis le 18 juillet 2002 : président de la commission des Finances, du Contrôle budgétaire et des Comptes économiques de la Nation

Notes et références

  1. Billet du 31/05/2007, blog de Jean Arthuis
  2. « La guerre des centres a commencé », Le Figaro, 18 mars 2008
  3. « Résolution du congrès extraordinaire de l'UDF » (adoptée à l'unanimité moins 36 voix contre, moins 4 abstentions lors du congrès de l'UDF du 30 novembre 2007) : « L'UDF, formation politique au titre de l'article 4 de la Constitution, est membre fondateur du Mouvement démocrate auquel elle adhère, pour une période transitoire de trois ans, en tant que personne morale. À dater du 1er décembre 2007, tout adhérent de l'UDF est adhérent du Mouvement démocrate.
    L'UDF délègue aux instances du Mouvement démocrate la responsabilité de l'action et de l'expression communes. Les autres instances nationales et locales de l'UDF s'intègrent aux instances correspondantes du Mouvement démocrate.
    Pendant cette période transitoire, les intérêts juridiques, matériels et moraux de l'UDF seront garantis et administrés par un bureau de vingt à trente membres désignés par le Congrès, sur proposition du président dont le mandat est prorogé. »
  4. Cela n'aurait été possible qu'avec un vote favorable de la majorité absolue du bureau éxecutif de l'UDF, constitué par François Bayrou, qui est toujours le président actuel de l'UDF.
  5. Une partie du MoDem se rapproche du Nouveau Centre, Laurent de Boissieu, La Croix, 8 avril 2008, page 8
  6. « MoDem : nouveau pavé mayennais dans la mare », Ouest-France, 19 mai 2008
  7. http://www.actualitte.com/actualite/5688-negre-Dumoulin-Arthuis-diffamation-litteraire.htm

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Précédé par Jean Arthuis Suivi par
Alain Madelin
Ministre de l'Économie et des Finances
1995 - 1997
Dominique Strauss-Kahn
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Mayenne Portail de la Mayenne
Ce document provient de « Jean Arthuis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arthuis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arthuis — Arthuys, Arthuis, Arthur, Arthus, Artus Ce patronyme renvoie au nom porté par le célèbre roi Arthur, immortalisé par les romans de la Table Ronde. L origine serait le breton Arzhul, dérivé de arzh (= ours) …   Noms de famille

  • Jean Arthuis — Pour les articles homonymes, voir Arthuis. Jean Arthuis Jean Arthuis lors d un meeting de François Bayrou, dans le cadre de l …   Wikipédia en Français

  • Jean Arthuis — (2007) Jean Arthuis (* 7. Oktober 1944 im Département Maine et Loire) ist ein französischer Zentrumspolitiker. Karriere Arthuis wurde 1971 Bürgermeister von Château Gontier in der Mayenne. 1976 wurde er Mitglied, 1982 stellvertretender Präsident …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Arthuis — (born October 7, 1944) is a French politician. He has held various ministerial positions, especially regarding finances, and is now head of the Finance Commission of the French Senate.He is president of the general council of the Mayenne… …   Wikipedia

  • Alliance centriste —  Ne doit pas être confondu avec Alliance de centre. Alliance centriste Présentation …   Wikipédia en Français

  • Rassembler les centristes — Alliance centriste  Ne doit pas être confondu avec Alliance du centre. Alliance centriste …   Wikipédia en Français

  • Union centriste-UDF (Rassembler les centristes) — Alliance centriste  Ne doit pas être confondu avec Alliance du centre. Alliance centriste …   Wikipédia en Français

  • Union centriste-UDF (association) — Alliance centriste  Ne doit pas être confondu avec Alliance du centre. Alliance centriste …   Wikipédia en Français

  • MoDEM — Mouvement démocrate (France)  Pour l’article homonyme, voir Modem.  Mouvement démocrate (MoDem) …   Wikipédia en Français

  • MoDem — Mouvement démocrate (France)  Pour l’article homonyme, voir Modem.  Mouvement démocrate (MoDem) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”