Antoine Wenger (1919-...)

Antoine Wenger

Antoine Wenger (2 septembre 1919-22 mai 2009[1]), ecclésiastique français, éditorialiste à La Croix, byzantiniste, historien.

Né à Rohrwiller (Bas-Rhin). Fils de Charles Wenger, Ouvrier, et de Mme, née Philomène Gambel.

Nommé rédacteur en chef de La Croix en 1957, il sera pendant 12 ans un témoin et acteur de la politique française et internationale, de la vie ecclésiale hexagonale et mondiale. Par la grâce de Mgr Jean Villot et de Paul VI, le P. Wenger sera ainsi le seul journaliste admis aux séances du Concile (sa chronique de Vatican II sert aujourd’hui encore de référence), remplira une mission en Chine au nom du Pape, contribuera à la rencontre historique entre celui-ci et le patriarche Athénagoras… Entre Rome et La Croix, il sera l’homme de la confiance sans faille[1].

En 1969, laissant le journal au tandem Lucien Guissard/André Géraud, il part à Strasbourg retrouver ses amours premières pour l’enseignement des Pères, tout en conservant dans La Croix une chronique hebdomadaire. En 1973, il est nommé conseiller ecclésiastique de l’ambassade de France près le Saint-Siège[1].

Sommaire

Etudes

Diplômes

Docteur d'état en théologie (Strasbourg), Licencié ès lettres (Paris Sorbonne), Diplômé d´études supérieures d´histoire (EPHE).

  • Profession religieuse chez les Augustins de l'Assomption (Assomptionnistes) le 5 octobre 1937
  • Ordonné prêtre le 29 juin 1943
  • Membre de l'Institut français d'études byzantines (1946)
  • Professeur de théologie orientale aux facultés catholiques de Lyon (1948-1962)
  • Chargé de mission scientifique au Mont Athos (1955) où il découvre huit catéchèses baptismales inédites de Jean Chrysostome
  • Rédacteur en chef (1957-69) puis éditorialiste (1969-73) de La Croix
  • Envoyé spécial de La Croix à Rome durant le Concile Vatican II (1962-1965)
  • Président de la Fédération internationale des éditeurs de journaux catholiques (1957-65)
  • Professeur à la faculté de théologie catholique de l'université de Strasbourg (1969-73)
  • Membre de l´Académie pontificale internationale d'études mariales (1950)
  • Conseiller ecclésiastique de l'ambassade de France près le Saint-Siège (1973-83)
  • Expert auprès du Conseil pour les affaires publiques de l'Eglise (1983-92)
  • Consulteur du Conseil pontifical pour le dialogue avec les non croyants (1987-92)
  • Conseiller pour les affaires religieuses près l'ambassade de France à Moscou (Russie) (1992-96)

Œuvres

  • L'Assomption de la Sainte-Vierge dans la tradition byzantine (1956)
  • Catéchèses inédites de saint Jean Chrysostome (1957)
  • La Russie de Khrouchtchev (1960)
  • Chronique de Vatican II (4 vol.) (1963-66), éd. anglaise incomplète
  • Le Défi du siècle aux Églises (1968)
  • Rome et Moscou 1900-1950 (1987; trad. en russe, 2000)
  • Le Cardinal Jean-Marie Villot (1905-1979), secrétaire d'État de trois papes (1989)
  • Les Trois Rome, l'Église des années soixante (1991)
  • Catholiques en Russie d'après les archives du KGB, 1920-1960 (1998)
  • La persecuzione dei cattolici in Russia. Gli uomini, i processi, lo sterminio. Dagli archivi del KGB (1999)

Articles notamment dans la Revue des études byzantines sur l´histoire et la pensée de l'Orient chrétien.

Domaines étudiées

œcuménisme, études byzantines, histoire de l'Eglise catholique en Russie (Union soviétique), patristique, diplomatie pontificale

Décorations

Notes et références

  1. a , b  et c http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2374400&rubId=5548 Mort du P. Antoine Wenger, La Croix, 23 mai 2009
Ce document provient de « Antoine Wenger ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Wenger (1919-...) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Wenger — Pour les articles homonymes, voir Wenger. Antoine Wenger (né le 2 septembre 1919 et mort le 22 mai 2009[1]), ecclésiastique français, éditorialiste à La Croix, byzantiniste, historien. Né à Rohrwiller (Bas Rhin). Fi …   Wikipédia en Français

  • Wenger — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Alfred Wenger, dirigeant du Racing Club de Strasbourg Antoine Wenger (1919 2009), ecclésiastique français Arsène Wenger (1949 ), footballeur et… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Officiers De La Légion D'honneur — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers de la Legion d'honneur — Liste des officiers de la Légion d honneur Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers de la Légion d'honneur — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers de la légion d'honneur — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Officier de la Légion d'honneur — Liste des officiers de la Légion d honneur Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Officier de la Légion d’honneur — Liste des officiers de la Légion d honneur Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Officiers de la légion d'honneur — Liste des officiers de la Légion d honneur Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste des commandeurs de l'ordre national du Mérite — institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle. Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”