Andrey Vlasov

Andreï Vlassov

Andreï Vlassov
Andreï Vlassov
Naissance 14 septembre 1900
Lomakino
Décès 2 août 1946 45 ans)
Moscou
Origine Soviétique, Russe
Allégeance Flag of the Soviet Union 1923.svg URSS (1918-1942)
Flag of Germany 1933.svg Allemagne nazie (1942-1945)
Arme Red Army flag.svg Armée rouge (1918-1942)
Armée Vlassov (1942-1945)
Grade Lieutenant général
Service 1918 - 1945
Conflits Guerre civile russe
Seconde Guerre mondiale
Commandement Armée Vlassov
Faits d’armes Siège de Léningrad
Distinctions Ordre du Drapeau Rouge
Ordre du dragon d'or

Andreï Andreïevitch Vlassov (14 septembre 1900 - 2 août 1946) , plus communément appelé Andreï Vlassov, est un général soviétique qui se rallia à Hitler et combattit dans les rangs de la Wehrmacht lors de la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Biographie

Général et héros de l'Armée rouge

Fils de paysan, treizième enfant de sa famille, Andreï Vlassov est né en 1900 dans le village de Lomakno, dans la région de Nijni Novgorod, en Russie. Fils d'un tailleur de village, il entra comme élève gratuit au séminaire de Nijni Novgorod. À l'âge de dix-huit ans, en pleine guerre civile russe, il s'engagea comme simple soldat dans un régiment de la 2e division du Don de l'Armée rouge et y obtint le grade de capitaine lors des campagnes d'Ukraine et de Crimée contre les Armées blanches de Dénikine.

À l'issue du conflit il fut nommé major (ou commandant) et professeur de tactique à l'Académie militaire de Moscou, avant de recevoir, avec le grade de colonel, le commandement du 2e régiment de fusiliers de la division turkmène. Devenu membre du Parti communiste de l'Union soviétique en 1930, il épousa en 1933 une jeune femme d'un village voisin de son lieu de naissance et qui venait d'obtenir son doctorat de médecine. Lorsqu'éclatèrent les purges staliniennes de 1934-1935 contre le maréchal Toukhatchevski et les principaux chefs de l'Armée rouge, il servait comme chef d'État-major à la 72e division de fusiliers. C'est à cette époque que son épouse, ancienne fille de koulak, le quitta afin de ne pas le compromettre aux yeux des autorités soviétiques. La carrière fulgurante de Vlassov à la fin des années 1930 s'explique par son soutien indéfectible au stalinisme. Il bénéficia de l'épuration systématique des vétérans de la guerre civile.

En 1938, il est envoyé en Chine en tant que chef d’état-major du général Tcherepanov, puis comme instructeur à l'Académie militaire de Chongqing, sous le pseudonyme de Volkhov. C'est là que, selon ses dires futurs, il devait prendre conscience du double jeu de Staline : d'un côté, celui-ci soutenait le Kuomintang contre les Japonais et de l'autre il n'en maintenait pas moins des rapports étroits avec les adversaires internes des nationalistes, à savoir les communistes de Mao Zedong. À son retour, il se voit confier le commandement du 4e corps motorisé. Ayant reçu des décorations des nationalistes chinois, celles-ci lui furent « confisquées » lors de son retour en Union soviétique.

En 1939, il reçut le commandement de la 99e division de fusiliers, l'une des plus mauvaises unités de l'Armée rouge. En quelques mois, Vlassov en fit une division modèle, « une troupe d'élite exemplaire », selon un article du quotidien Étoile rouge.

Chef de l'Armée de libération nationale russe

En 1942, il est envoyé pour briser le siège de Leningrad mais son opération échoue et il est capturé en juillet par les troupes allemandes. Antistalinien, il passe alors de Staline à Hitler et fait connaître à la Wehrmacht son désir de faire défection. Staline avait décidé que tout soldat soviétique prisonnier serait considéré comme déserteur, et donc passible de la cour martiale et de la peine capitale. Vlassov fait prisonnier était donc déjà considéré comme un « traître ». Selon une autre version des faits, Vlassov aurait été convaincu par les Allemands de rejoindre leur camp. Il fonde le Comité russe de libération et l'Armée russe de libération (Russkaya Osvoboditel'naya Armiya), dont il devient commandant en chef, avec la tâche d'aider les troupes allemandes à combattre l'Armée rouge. Hitler n'accorda qu'une confiance limitée à Vlassov et ne l'autorisa à commander deux divisions armées que dans la phase finale du conflit. Il sera généralement écarté des affrontements directs avec l'Armée rouge. Certains comme Gustave Hilger ont poussé à ce qu'Hitler donne plus de latitude à Vlassov pour amener à lui plus de Russes désertant l'Armée rouge, mais ils n'ont pas réussi à se faire entendre. Le racisme antislave du Führer ainsi que les purifications qui en ont découlé n'ont pas vraiment aidé à rallier les Russes contre Staline.

Livré aux Soviétiques

Dans les derniers jours de la guerre, les troupes de Vlassov, espérant gagner la faveur des Alliés, se retournèrent contre l'armée allemande en aidant le soulèvement de Prague. Mais les Alliés américano-britanniques refusèrent d'accorder l'asile à Vlassov. Le général et ses aides de camp furent ou capturés ou livrés par les Américains dans des circonstances mal définies; les membres de l'Armée russe de libération furent tous livrés avec femmes et enfants et déportés en Sibérie. Vlassov et ses généraux (sur un total de 11 officiers de son armée) furent internés à la Loubianka à Moscou, torturés, puis jugés à huis-clos et condamnés pour haute trahison à la pendaison, le 1er août 1946.

Lien interne

Lien externe

Ce document provient de « Andre%C3%AF Vlassov ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andrey Vlasov de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andrey Vlasov — Infobox Military Person name=Andrey Andreyevich Vlasov born= birth date|1900|9|14 died= death date and age|1946|8|2|1900|9|14 placeofbirth=Lomakino, Russian Empire placeofdeath=Moscow, Soviet Union caption=Lieutenant General A. A. Vlasov.… …   Wikipedia

  • Andrey Vlasov — Andrei Andrejewitsch Wlassow Andrei Andrejewitsch Wlassow (russisch Андрей Андреевич Власов; wiss. Transliteration Andrej Andreevič Vlasov; * 1. Septemberjul./ 14. September 1901greg.[1 …   Deutsch Wikipedia

  • Vlasov — or Vlasoff ( ru. Власов) is a common Russian surname formed from the first name Vlas or from the Slavonic vlas meaning hair. The feminine form of the surname is Vlasova ( ru. Власова).Among notable people with this last name are: *Alexander… …   Wikipedia

  • Vlasov, Lieutenant General Andrey — 1900–1945    Vlasov was the leader of an anti STALIN movement among Russian prisoners in Germany. He had served the USSR well before his capture by the Nazis. He was a military adviser to CHIANG Kaishek from 1938 to 1939. In August 1941 he showed …   Who’s Who in World War Two

  • Vlasov, Andrey Andreyevich — ▪ Soviet officer born Sept. 1 [Sept. 14, New Style], 1900, Vladimir province, Russia died Aug. 1?, 1946       anti Stalinist military commander who, captured by the Germans early in World War II, became a turncoat and fought with the Germans… …   Universalium

  • Andréi Vlásov — Saltar a navegación, búsqueda General Andrey Vlasov Andréi Andréyevich Vlásov (en ruso: Андрей Андреевич Власов, también transcrito como Vlasov, Vlassov o Wlassow; 14 de septiembre de 1900 – 2 de agosto de 1946) fue un general soviético del… …   Wikipedia Español

  • Russian Liberation Movement — (Русское Освободительное Движение) is a term used to describe Russians during World War II who tried to create an anti communist armed force which would topple the regime of Joseph Stalin. Such a movement included not only Russians but peoples of …   Wikipedia

  • Batalla de Praga — Saltar a navegación, búsqueda Ofensiva de Praga Frente de Europa Oriental – Segunda Guerra Mundial …   Wikipedia Español

  • List of Russians — This is a list of people associated with Imperial Russia, the Soviet Union, and Russia of today. For a long time Russia has been a multinational country, and many people of different ethnicity contributed to its culture, to its glory, and to its… …   Wikipedia

  • Russian Liberation Army — Infobox Military Unit unit name= Russian Liberation Army ( ru. Русская Освободительная Армия), ( de. Russische Befreiungsarmee) caption=A ROA poster depicting a Russian and German soldier side by side, promising to march to victory and peace ,… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”