La Tour Infernale


La Tour Infernale

La Tour infernale

La Tour infernale
Image associée au film

Titre original The Towering Inferno
Réalisation John Guillermin
Irwin Allen (action)
Acteurs principaux Steve McQueen
Paul Newman
William Holden
Faye Dunaway
Scénario Roman'
Richard Martin Stern
Thomas N. Scortia
Frank M. Robinson
adaptation:
Stirling Silliphant
Musique John Williams
Photographie Fred J. Koenekamp
Production Irwin Allen
Société de distribution États-Unis:
Twentieth Century Fox
International:
Warner Bros. Entertainment
Budget 14 000 000 $
Durée 165 min.
Sortie 10 décembre 1974
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

La Tour infernale (The Towering Inferno) est un film américain réalisé par John Guillermin et Irwin Allen en 1974.

Sommaire

Synopsis

Un incendie se déclare dans un gigantesque gratte-ciel de 138 étages à San Francisco, le jour même de son inauguration, piégeant du même coup toutes les personnalités présentes à la soirée. Le scénario met l'accent sur la responsabilité collective due à la folie des grandeurs. L'entrepreneur, l'architecte, tous les concepteurs sont plutôt honnêtes mais les propos des pompiers les ramènent à la réalité : on ne peut combattre efficacement un incendie au-delà du septième étage. Tous ceux qui sont aux étages supérieurs sont donc pris au piège. L'incendie, causé par l'installation électrique défaillante, se répand aux autres étages et transforme rapidement l'immeuble de verre en véritable tour infernale. Les 300 invités se retrouvent piégés au 135e étage du bâtiment, où la cérémonie avait lieu. Le capitaine des pompiers, Michael O'Hallorhan, engage alors une course contre la montre pour pour sauver les invités.

Le film montre la lutte des victimes souhaitent sauver leur vie, et les trésors d'ingéniosité déployés par les secours pour les sauver. Très moralisant, le film montre aussi les générosités et les égoïsmes.

Analyse

Consacrant le genre film catastrophe après le triomphe de L'Aventure du Poseidon (1972), La Tour infernale en représente certainement l'exemple le plus mémorable, tant par ses moyens colossaux (deux grands studios, Fox et Warner, exceptionnellement associés) que par le réalisme de ses effets spéciaux. Jamais distribution plus prestigieuse ne fut de même réunie, puisqu'aux deux acteurs, alors les mieux payés du monde, Paul Newman et Steve McQueen, le film s'adjoint les prestations de pas moins de douze grandes vedettes, toutes dans des rôles majeurs. L'ambitieux projet parvient aussi à équilibrer son récit en un crescendo dramatique que peu d'autres films du registre réussiront à égaler.

Traduisant symboliquement un malaise sociologique propre aux années 1970, le film, et les imitations variées qui suivirent, constitueront un précieux filon jusqu'aux échecs retentissants de Airport 80 Concorde (1979) ainsi qu'une autre production d'Irwin Allen également avec Paul Newman et William Holden : Le jour de la fin du monde (1980).

La parodie Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (1980) se moque des clichés du genre.

Fiche technique

Distribution


Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Récompenses

  • 1975 : Oscar de la meilleure photographie.
  • 1975 : Oscar du meilleur montage.
  • 1975 : Oscar de la meilleure chanson : Al Kasha et Joel Hirschhorn, pour We may never love like this again.
  • 1975 : Nomination à l'Oscar du meilleur film.
  • 1975 : Nomination à l'Oscar du meilleur second rôle masculin : Fred Astaire.
  • 1975 : Nomination à l'Oscar de la meilleure direction artistique et décors : William J. Creber, Ward Preston et Raphael Bretton.
  • 1975 : Nomination à l'Oscar de la meilleure musique.
  • 1975 : Nomination à l'Oscar du meilleur son : Theodore Soderberg et Herman Lewis.
  • 1975 : Golden Globe du meilleur second rôle masculin : Fred Astaire.
  • 1975 : Golden Globe du meilleur jeune espoir féminin : Susan Flannery.
  • 1976 : BAFTA Awards : Prix de la meilleure bande originale de film.
  • 1976 : BAFTA Awards : Prix du meilleur second rôle masculin : Fred Astaire.
  • 1976 : Kinema Junpo Awards : Prix du meilleur film étranger.

Autour du film

Faye Dunaway en danger
  • Le scénario du film est basé sur deux romans, The Tower de Richard Martin Stern et The Glass Inferno, de Thomas N. Scotia et Frank M. Robinson. Suite au succès de L'Aventure du Poseidon, la Warner a acheté les droits de The Tower pour $390 000. Huit semaines plus tard, Irwin Allen de la 20th Century Fox a acheté ceux de The Glass Inferno pour $800 000. Pour éviter que les deux films n'entrent en compétition au box-office, les deux sociétés de production se sont associées pour faire un unique film et ont payé chacune la moitié des coûts de production. Elles ont signé un contrat donnant à la Fox les recettes du film aux États-Unis et à la Warner celles parvenant du reste du monde.
  • Le scénariste Stirling Silliphant a fusionné les deux romans afin de créer le scénario. Le nom de l'immeuble, la Tour de verre, est une combinaison des trois mots des deux titres des romans.
  • L'écriture des deux romans a été inspirée par la construction du World Trade Center au début des années 1970 et à ce qui pourrait arriver si un incendie important éclatait dans un gratte-ciel de ce genre.
  • Irwin Allen voulait d'abord donner le rôle de l'architecte à Steve McQueen. Celui-ci a insisté pour obtenir celui de chef des pompiers.
  • Le tournage s'est déroulé du 9 mai au 11 septembre 1974.
  • Steve McQueen et Paul Newman bien qu'amis, entretenaient entre eux une saine rivalité et avaient toujours envisagé de faire un film ensemble sans y parvenir jusque là.
    Après l'échec de ces retrouvailles dans Butch Cassidy et le Kid, parvenir à les associer dans ce film-catastrophe à gros budget a nécessité de longues tractations.
  • Steve McQueen qui avait encore le souvenir de son ami Paul Newman, acteur vedette en 1956 dans Marqué par la haine, alors que lui n'était qu'un modeste figurant, ne fit aucune concession. Il exigea d'avoir à dire le même nombre de lignes de dialogues dans le scénario et que son nom soit le plus en évidence sur l'affiche.
  • Le rôle de Lisolette Mueller a d'abord été offert à Olivia de Havilland. C'est Jennifer Jones qui l'a obtenu. Ce fut son dernier rôle au cinéma.
  • Steve McQueen fait la plupart de ses cascades dans le film.
  • Paul Newman fait aussi ses propres cascades. C'est lui, entre autres, qui descend et monte lui-même l'escalier déchiqueté par l'explosion.
  • Le bâtiment utilisé dans le film est une série de maquettes en miniature. Seules les sections du bâtiment utilisées par les acteurs sont réelles.
  • L'un des hélicoptères aperçus dans le film avait servi peu auparavant pour le film Larry le dingue, Mary la garce.
  • L'ascenseur panoramique de La Tour infernale est l'un de ceux du Hyatt Regency Hotel à San Francisco.
  • L'une des erreurs que l'on peut constater en visionnant le film est que la propagation de l'incendie ne correspond jamais avec les plans extérieurs.
  • Avant leur célèbre Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (1980) qui battra en brèche tous les poncifs du film catastrophe, le trio Zucker-Abrahams-Zucker s'était déjà livré à une première parodie visant plus directement la Tour infernale: il s'agit du sketch This is Armagedon issu de leur anthologie comique Hamburger film sandwich, réalisée en 1977 par John Landis. On y trouvait ironiquement George Lazenby "dans le rôle de l'architecte" et Donald Sutherland "dans celui du serveur maladroit".

Voir aussi

Lien externe

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « La Tour infernale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Tour Infernale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La tour infernale — Titre original The Towering Inferno Réalisation John Guillermin Irwin Allen (action) Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • La Tour infernale — Données clés Titre original The Towering Inferno Réalisation John Guillermin Irwin Allen (action) Scénario Stirling Silliphant Acteurs principaux Steve McQueen Paul Newman …   Wikipédia en Français

  • La Tour infernale — The Towering Inferno    Film catastrophe de John Guillermin et Irwin Allen, d après les romans de Richard Martin Stern, Thomas N. Scortia et Frank M. Robinson, avec Steve McQueen, Paul Newman, William Holden, Faye Dunaway, Fred Astaire, Richard… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Tour Maine-Montparnasse — Tour Montparnasse Pour les articles homonymes, voir Montparnasse. Tour Maine Montparnasse Usage(s) Bureaux …   Wikipédia en Français

  • Tour Montparnasse — Tour Maine Montparnasse Localisation Localisation Quartier Necker (15e) Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • La Tour Montparnasse Infernale — Pour les articles homonymes, voir Montparnasse. Films 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z par date de sortie nationalité genre type courant récompense studio thème La Tour Mon …   Wikipédia en Français

  • La tour Montparnasse infernale — Pour les articles homonymes, voir Montparnasse. Films 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z par date de sortie nationalité genre type courant récompense studio thème La Tour Mon …   Wikipédia en Français

  • La tour montparnasse infernale — Pour les articles homonymes, voir Montparnasse. Films 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z par date de sortie nationalité genre type courant récompense studio thème La Tour Mon …   Wikipédia en Français

  • La Tour Montparnasse infernale — Pour les articles homonymes, voir Montparnasse. La Tour Montparnasse infernale Données clés Titre québécois Don t Die Too Hard Titre original La tour Montparnasse infernale Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Conspiration de la machine infernale — Attentat de la rue Saint Nicaise L’attentat de la rue Saint Nicaise, également connu sous le nom de conspiration de la machine infernale, est une conjuration royaliste visant à assassiner le général Bonaparte, Premier consul de France depuis le… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.