Kayak (embarcation)


Kayak (embarcation)

Kayak (embarcation)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kayak et Canoë-kayak.
Kayak
Kayak sur la rivière OutaouaisKayak sur la rivière Outaouais
Généralités
Type : Canoë-kayak
Lieux : Monde entier
Caractéristiques courantes

Le kayak (ou kayac[1], d'après le mot inuit de même sens) est un canot léger, rapide et adapté au corps de son utilisateur qui aujourd’hui utilise une pagaie à deux pales pour le propulser[2], le diriger et l’équilibrer.

Sommaire

Origines

À l’origine canot de chasse et de pêche, cette embarcation marine, fruit d’une tradition séculaire, est utilisée par les Inuits. La construction traditionnelle d’un kayak ne peut être réalisée qu’avec les matériaux, le savoir-faire et les outils qui appartiennent à la culture des peuples polaires : une infrastructure en bois flotté, os de rennes, liens en cuirs de mammifères marins, la coque étant constituée de peaux de phoques cousues et étanchées entre elles. Tout clou, vis, rivet, boulon ou autre élément d’assemblage est exclu de cette technologie.

Le kayak et son utilisateur forment un ensemble solidaire car une jupe assure l’étanchéité entre l’hiloire et le kayakiste dont l’anorak est aussi étanche. En cas de chavirage appelé également dessalage, le kayakiste peut redresser son kayak à l’aide d’une des techniques d’« esquimautage » qui consiste en un déhanchement coordonné à un appui dans l’eau.

Le kayak se distingue facilement du canoë, autre type de canot, par la position très basse et assise du kayakiste qui s’ajoute à l’usage de la pagaie double. Les deux mots « canoë » et « kayak » s’associent toutefois dans le nom du sport qui les rassemble, le canoë-kayak. Cette association crée une confusion dans un esprit non averti car le canoë-kayak ne correspond pas à un type de bateau.

Le kayak polaire de chasse a inspiré la construction de kayaks qui naviguent sous toutes les latitudes et dans toutes les eaux salées ou douces du monde. Il en existe en toile imperméabilisée tendue sur ossature rigide éventuellement démontable, en contreplaqué de bois, en stratifié de diverses résines et matières plastiques actuelles. Les formes se sont diversifiées pour s’adapter à de nombreuses spécialités sportives, de jeux aquatiques et de loisirs.

Développement technologique

Les premiers matériaux flottants étaient le bois, sous forme de tronc creusé pour la pirogue monoxyle ou sous forme de branches légères liées pour les pirogues en roseaux ou en balsa.

Ensuite des assemblages de planches de bois ou d'écorce permirent de modifier les formes contraintes du tronc creusé. La construction de structures de bois recouvertes de peaux entraîna un allègement des flotteurs et des usages autres que le transport, par exemple la chasse en kayak dans les mers des régions nordiques.

Des outres de peaux gonflées d'air furent utilisées aussi pour la traversée de rivières, préfigurant les flotteurs gonflables modernes en tissus enduits de caoutchouc ou produits synthétiques.

Dans plusieurs régions du monde en 2003, ces embarcations traditionnelles continuent d'être utilisées, par exemple les pirogues en balsa du lac Titicaca.

Aujourd'hui les embarcations de compétition comme de plaisance sont construites avec des matériaux plus modernes, même si le bois est toujours apprécié pour sa beauté et sa légèreté (on retrouvera plus des bateaux de bois dans la pratique du sport au niveau non compétitif). Donc on utilise la fibre de verre, le kevlar et le carbone pour construire des embarcations solides et légères. Des mélanges ipoxyque ou de polyester sont utilisés pour solidifier les matériaux. Un stuc de couleur sera souvent appliqué pour donner une belle couleur à l'embarcation.

De plus, il n'y a pas seulement les matériaux qui ont changé avec le temps, mais aussi la forme des bateaux. Ainsi, avec les années, les canoës sont passés d'une forme dite peanots à une ligne plus effilée. Les règlements de l'ICF (International Canoe Federation) obligent les embarcations à avoir une longueur et un poids minimum. Avant les années 2000, il y avait aussi un règlement sur la largeur des bateaux. Lorsque les ingénieurs ont tenté de profiler les bateaux un peu plus, ils se sont mis à créer des ailes aux extrémités des canoës et des kayaks pour respecter le règlement de largeur. L'affaire devint ridicule et l'ICF retira cette interdiction, ce qui amena des bateaux très minces, mais beaucoup moins stables (cependant, la disparition de la limite de largeur n'est effective qu'en Course en Ligne, le Slalom, le Kayak-Polo ou la Descente conservant une telle limitation).

Notes et références

  1. « Kayac » est une forme peu usitée connue notamment des joueurs de Scrabble : « Kayac » dans le Dico de FunMeninges
  2. D’après l’ethnologue canadien D.W. Zimmerly, les deux types de pagaies (simples et doubles) étaient utilisées indifféremment, sauf entre le nord de l’Alaska et le Groenland, où l’on n’utilisait que la pagaie double. La Construction des kayaks, Chasse-marée, janvier 1989, no39, p.29.

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail du canoë-kayak Portail du canoë-kayak
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Kayak (embarcation) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kayak (embarcation) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kayak démontable — Klepper Aerus IV, aux couleurs militaires Généralités Type Kayak Époque 1930 p …   Wikipédia en Français

  • Kayak — Pour les articles homonymes, voir Kayak (homonymie) et Canoë kayak. Kayak Kayak sur la rivière Outaouais …   Wikipédia en Français

  • Kayak (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Embarcation Kayak, embarcation légère propulsée à la pagaie. Discipline sportive Canoë kayak Kayak polo Autre Kayak, groupe néerlandais de rock progressif …   Wikipédia en Français

  • kayak — [ kajak ] n. m. • kaiak 1837; cayac 1829; mot esquimau 1 ♦ Canot de pêche groenlandais, étroit et long, fabriqué en peau de phoque. 2 ♦ Par anal. Petite embarcation de sport en toile, à une ou deux places, qui se manœuvre à la pagaie. ⇒ canoë.… …   Encyclopédie Universelle

  • embarcation — [ ɑ̃barkasjɔ̃ ] n. f. • 1762; h. XVIIe « embarquement »; esp. embarcacion ♦ Bateau de petite dimension, ou canot. ⇒ barque, bateau, canot...; et aussi allège, 1. bac, 1. bachot, baleinière, caïque, canoë , 1. chaland, chaloupe, chalutier, 2.… …   Encyclopédie Universelle

  • Kayak de mer — Kayaks de mer (fibre) sur une plage de Nouvelle Zélande Généralités Type Kayak Époque …   Wikipédia en Français

  • Kayak De Mer — Généralités Type : Canoë kayak Lieux : Monde entier …   Wikipédia en Français

  • Embarcation commando à usage multiple embarquable — Pour les articles homonymes, voir Écume (homonymie). L Embarcation commando à usage multiple embarquable (ECUME) est un canot rigide utilisé par la Marine nationale française fabriqué par VT Halmatic[1]. Elle devait remplacer l embarcation de… …   Wikipédia en Français

  • Histoire du kayak-polo — Kayak polo Un joueur de kayak polo Cet article résume l histoir …   Wikipédia en Français

  • canoë-kayak — kayak [ kajak ] n. m. • kaiak 1837; cayac 1829; mot esquimau 1 ♦ Canot de pêche groenlandais, étroit et long, fabriqué en peau de phoque. 2 ♦ Par anal. Petite embarcation de sport en toile, à une ou deux places, qui se manœuvre à la pagaie. ⇒… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.