Kalaa des Beni Hammad


Kalaa des Beni Hammad

Kalâa des Béni Hammad

La Kalâa des Béni Hammad 1
Patrimoine mondial de l'humanité établi par l'UNESCO
Latitude
Longitude
35° 49′ 15″ Nord
       4° 47′ 21″ Est
/ 35.820895, 4.789277
Pays Algérie Algérie
Type Culturel
Critères (iii)
No  identification (ID) 102
Région 2 Pays Arabes
Année d’inscription 1980 (4e session)

1 Descriptif officiel (UNESCO)
2 Classification UNESCO

World Heritage Emblem.svg
Documentation du modèle
Kalaa des Beni Hammad
Kalaa des Beni Hammad, minaret, face sud

La Kalaa des Beni Hammad est un site archéologique situé dans la wilaya de M'Sila, dans la commune de Maâdid, en Algérie. Le site est classé patrimoine mondial par l'UNESCO depuis 1980.

La Kalaa (« forteresse ») est située à plus de 1000 mètres d'altitude dans le site montagneux du Hodna. Elle est fondée, en 1007, par Hammad ibn Bologhine, fils de Bologhine ibn Ziri (fondateur d'Alger), qui y engagera de grands projets de construction.

La position de la nouvelle citadelle présentait ds avantages stratégiques encore supérieurs à ceux d'Achir. Hammad s'empressa de la fortifier et de la peupler avec les habitants de M'Sila et de hamza, quand il eut détruit leurs villes. la prospérité en fut rapide. elle attira, notamment, les étudiants par l'abondance de ses ressources et, après l'invasion des Arabes hilaliens en Ifriqiya, les habitants ruinés de Kairouan et les négociants orientaux, à qui elle dut, vers 1065, un développement inattendu.

Les fouilles de P.Blanchet, puis du général de Beylié et de G.Marçais permettent, actuellement, de se faire une idée plus exacte des monuments de la Kalâa que de ceux d'Achir. Il subsiste de la Grande Mosquée un minaret haut de 25 métres. Du palais du fanal (Qasr el-Manâr), il ne reste que le donjon « avec ses hautes murailles qui semblent cannelées du pied au faîte par des niches étroites » (G.Marçais); le palais du lac (Dâr el-Bahr) est détruit à ras du sol, mais les fondations permettent d'en rétablir le plan. Il était constitué par un ensemble de bâtiments et de jardins, comprenait des alles de réception, des chambres privées et des bains pour les maîtres, et devait son nom à un vaste bassin où se donnaient des joutes nautiques. Nul palais musulman du XIe siècle ne peut être évoqué avec autant de précision. A la Kalâa triomphent les principes d'art du Caire et surtout de Baghdad:mosaiques et de faiences, sculpture sur plâtre, stalactites de terre émaillée, décor végétal stylisé et ornementation géométrique.

Les Zirides essayèrent de réagir contre l'indépendance hammadide. Badis assiègea Hammad dans la Kalâa, mais mourut sans avoir abouti. El-Moizz ne réussit pas davantage et dut se résigner au fait accompli(1017).[1]

La ville devient la capitale des berbères hammadides, et constitue alors l'une des villes les plus florissantes d'Afrique du nord symbolisant la prospérité de l'empire hammadide. La ville est ensuite abandonnée, sous la menace hilalienne, en 1090, puis, est en partie détruite par les Almohades en 1152.

Vestige de la civilisation musulmane, la ville comprenait, à l'intérieur d'une fortification de 7 kilomètres, détruite par la suite par les Almohades, une quantité importante de monuments, parmi lesquelles, une grande mosquée et son minaret, ainsi qu'une série de palais.

Les ruines des palais prouvent la brillante civilisation que fut celle des hammadides. Le palais des émirs regroupait trois résidences séparées par différents pavillons, des jardins, ainsi que des systèmes permettant de maintenir l'eau. La mosquée, la plus grande qu'ait connu l'Algérie après la Mansourah (Tlemcen), présente les mêmes aspects architecturaux que la mosquée de Kairouan (remarquable monument religieux du Maghreb), avec une grande salle de prière de 13 nefs de 8 travées. Le minaret, seul vestige subsistant encore de la grande mosquée, haute de 20 mètres, est comparable à la Giralda de Séville.

Les fouilles ont également permis de découvrir plusieurs ensembles de poterie et céramique, des fragments de parures et de bijoux, de nombreuses pièces de monnaie, témoignant du raffinement de l'art hammadide. Le matériel est aujourd’hui exposé dans les musées d'Alger, Sétif et Constantine.

Sommaire

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Histoire de l'Afrique du Nord, Ch.-André julien, Publié par Payot, 1966. P 71.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Rachid Bourouiba, La Qal'a des Bani Hammad, Ministère de l'information et de la culture, Sous-direction des Beaux-Arts et Antiquités, Alger, 1975, 94 p.
  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des Berbères Portail des Berbères
Ce document provient de « Kal%C3%A2a des B%C3%A9ni Hammad ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kalaa des Beni Hammad de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kalâa Des Béni Hammad — La Kalâa des Béni Hammad 1 Patrimoine mondial de l humanité établi par l UNESCO Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Kalâa des béni hammad — La Kalâa des Béni Hammad 1 Patrimoine mondial de l humanité établi par l UNESCO Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Kalâa des Béni Hammad — La Kalâa des Béni Hammad * Patrimoine mondial de …   Wikipédia en Français

  • Qalaa des Beni Hammad — Kalâa des Béni Hammad La Kalâa des Béni Hammad 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO Latitude Longitude 35° 49′ 1 …   Wikipédia en Français

  • La Qalaa des Beni Hammad — Kalâa des Béni Hammad La Kalâa des Béni Hammad 1 Patrimoine mondial Latitude Longitude 35° 49′ 15″ Nord …   Wikipédia en Français

  • Beni Hammad — Minarett in Beni Hammad Die Al Qal a von Beni Hammad (arabisch ‏قلعة بني حماد‎) sind die Ruinen einer Bergfestung aus dem 11. Jahrhundert in der Provinz M Sila im Norden Algeriens. Inha …   Deutsch Wikipedia

  • Al-Qal'a de Beni Hammad — Al Qal a de Bení Hammad¹ Patrimonio de la Humanidad Unesco Coordenadas …   Wikipedia Español

  • Beni Djellil — Ajouter une image Administration Nom algérien بن جليل Pays  Algerie !Algérie …   Wikipédia en Français

  • Béni (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Béni est L adjectif Béni, pour la bénédiction En arabe, le pluriel de Ben ( le fils de ) L expression Béni oui oui Astre béni du marin, un cantique …   Wikipédia en Français

  • An-Nasir ibn Alannas ibn Hammad — Pour les articles homonymes, voir An Nasir. An Nasir ibn Alannas ibn Hammad[1] (? 1088) est un souverain de la dynastie berbère hammadide, qui règne sur le Maghreb central (Algérie) (règne 1062 1088). Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.