John Woo


John Woo

John Woo

Accéder aux informations sur cette image nommée John Woo Cannes 2005.jpg.
Naissance 1er mai 1946
Guangzhou
Nationalité Drapeau de Chine Chine
Profession Réalisateur, Producteur, Scénariste
Films notables Le Syndicat du crime
The Killer
Une balle dans la tête
À toute épreuve
Volte/face
Mission: Impossible 2
Les Trois Royaumes

John Woo (吴宇森 en chinois, Wú Yǔsēn en hànyǔ pīnyīn) est un réalisateur chinois, né le 1er mai 1946 à Guangzhou (Canton), Chine.

Sommaire

Biographie

C'est à Canton, le 1er mai 1946, qu'est né John Woo. En 1951, sa famille, abandonnant tous ses biens, s'installe à Hong Kong. À 9 ans, alors que ses parents sont dans la misère, John entame une scolarité grâce aux subsides de familles catholiques américaines. Très vite, il découvre le cinéma et commence, alors qu'il intègre le Matteo Ricci College, à réaliser des films expérimentaux en 8 mm : Accidentally, Fast Knot, The Cruel One. Âgé de 23 ans, John Woo devient assistant de production aux Studios de Cathay. Deux ans plus tard, en 1971, il rejoint la plus importante compagnie de production de Hong Kong, dirigée par les Shaw Brothers, et devient l'assistant personnel de l'un des grands réalisateurs de cinéma d'action, Chang Cheh. Deux ans après, il réalise The Young Dragons, son premier long métrage. Impressionné par le film, les dirigeants de la Golden Harvest lui offrent la chance de signer un contrat. Suivent alors plusieurs films d'arts martiaux, dont Hand of Death, avec Jackie Chan. En 1983, il rallie les rangs de la Cinema City Company, dans laquelle Tsui Hark, le réalisateur de Il était une fois en Chine lui permet de tourner Le Syndicat du crime, son plus grand succès en Chine. Sous la pression des studios, John Woo en tournera une suite quelques années plus tard, avant de passer le relais à Tsui Hark pour le troisième et dernier opus. Mais c'est véritablement en 1989 que le talent du cinéaste prodige éclate aux yeux du monde avec ce qui sera plus tard considéré, y compris par lui-même, comme son chef-d'œuvre, The Killer. Le film rencontrera un vif succès dans les différents festivals étrangers où il sera présenté et suscitera même plus tard l'admiration de réalisateurs aussi réputés que Martin Scorsese ou Quentin Tarantino. Un an plus tard sort ce que beaucoup considèrent comme son chef-d'œuvre maudit, Une balle dans la tête, film très personnel pour Woo mais qui sera un échec retentissant au box-office et restera un gouffre financier pour les studios. Son dernier film hongkongais, À toute épreuve, est encore aujourd'hui considéré comme un summum du film de gunfights. En apparence divertissant, le film présente une vision pour le moins noire et glaçante de Hong Kong à la veille de la rétrocession à la Chine. Il permet en outre à Woo de s'établir définitivement comme le maître du cinéma d'action et lui fournit la plus belle des cartes de visite auprès des studios hollywoodiens, qui le débauchèrent un an plus tard. C'est grâce à cette série de films épiques que le réalisateur deviendra l'un des chefs de file d'un nouveau genre de cinéma d'action à portée métaphysique, le Heroic bloodshed, mettant en scène des héros brisés par la vie, en quête d'une rédemption qu'ils ne trouvent que dans la violence.

Décidé depuis longtemps à s'expatrier vers les États-Unis, John Woo s'installe en 1992 à Los Angeles, et ne tarde pas à réaliser son premier film américain, Chasse à l'homme, avec en vedette un autre exilé, belge celui-là, Jean-Claude Van Damme. Mais c'est un coup dans l'eau dans la mesure où ses thèmes de prédilection et ses effets de mise en scène sont bridés par les studios. Deux ans plus tard, Broken Arrow, avec John Travolta, permet au réalisateur de renouer avec une certaine stylisation de la violence, mais c'est avec Volte/face, brillant face-à-face entre John Travolta et Nicolas Cage, qui s'échangent leurs visages, que le talent du réalisateur refait véritablement surface. Après trois ans de tractations, de préparation et de tournage, John Woo réalise alors avec Mission : impossible 2, suite du film réalisé par Brian De Palma, lui-même inspiré de la célèbre série télévisée. Ses deux films suivants, Windtalkers : Les Messagers du vent, qui prend pour héros les Indiens Navajos chargés des transmissions au sein de l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, et Paycheck, adaptation d'un roman de Philip K. Dick avec Ben Affleck, rencontreront tous deux un accueil mitigé et pousseront le cinéaste à repartir en Chine. C'est là-bas qu'il renoue avec la gloire en 2008 avec une nouvelle adaptation littéraire, Les Trois Royaumes, film de tous les records puisqu'il devient à la fois le plus gros budget et le plus gros succès au box-office de l'histoire du cinéma chinois.

En sus de sa carrière de réalisateur et de producteur, il faut également signaler que John Woo a également exprimé ses aptitudes d'acteur en apparaissant dans plusieurs de ses films, tenant par exemple le rôle principal de Rebel From China, mis en scène par Raymond Lee, film sorti en 1990 en Asie.

Empreintes sur l'avenue des stars à Hong Kong

Filmographie

Longs métrages

Courts métrages

  • 1968 : The evil one . Ce film a été perdu.
  • 1968 : Dead Knot (死节, Sijie, co-réalisateur, ).
  • 1968 : Accidentally (偶然, Ouran )
  • 1978 : Hello, Late Homecomers (哈罗,夜归人, Ha luo, ye gui ren ). Il a seulement réalisé le premier segment.
  • 2005 : Les Enfants invisibles - segment Song Song and Little Cat (film commissionné par l'Unicef)

Téléfilms

Publicité

Récompenses

Bibliographie

  • John Woo de Caroline Vié-Toussaint, Dark star, 2001
  • John Woo de Donatello Fumarola & Elio Lucantonio, Dino Audino Editore, 1999

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article John Woo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • John Woo — 2005 in Cannes John Woo (chinesisch 吳宇森 / 吴宇森 Wú Yǔsēn; * 1. Mai 1946 in Guangzhou) ist ein chinesischer Filmregisseur. Aufgewachsen in Hongkong ist er unter anderem auch als …   Deutsch Wikipedia

  • John Woo — en el Festival de Cine de Cannes de 2005 Nombre real 吳宇森 (John Woo) Nacimiento 1 de mayo de 1946 (65 años) …   Wikipedia Español

  • John Woo — Not to be confused with John Wu. For other uses, see John Woo (disambiguation). John Woo 吳宇森 …   Wikipedia

  • John Woo presents Stranglehold — Entwickler Midway Chicago Tiger Hill Entertainment Publisher …   Deutsch Wikipedia

  • John Woo (disambiguation) — John Woo may mean or refer to:* John Woo, the Hong Kong movie director. * John Woo (musician), the musician. * Johnny Woo, the Judge Dredd character …   Wikipedia

  • John Woo's Blackjack — Filmdaten Deutscher Titel: John Woo s Blackjack Originaltitel: Blackjack John Woo s Blackjack Produktionsland: Kanada, USA Erscheinungsjahr: 1998 Länge: 108 Minuten Originalsprache …   Deutsch Wikipedia

  • John Woo’s Blackjack — Filmdaten Deutscher Titel John Woo’s Black Jack Originaltitel Blackjack Pr …   Deutsch Wikipedia

  • John Woo (musician) — Infobox musical artist | Name = John Woo Img size = Background = non vocal instrumentalist Birth name = Alias = Born = Died = Origin = Instrument = Guitar, banjo, mandolin Genre = Occupation = Musician Years active = Label = Associated acts = The …   Wikipedia

  • John\ Woo\ moment — n. Dangerous situation where everything seems to move in slow motion. Seconds seem to last 10s of seconds. I had a John Woo moment as the car spun out of control …   Dictionary of american slang

  • John\ Woo\ moment — n. Dangerous situation where everything seems to move in slow motion. Seconds seem to last 10s of seconds. I had a John Woo moment as the car spun out of control …   Dictionary of american slang


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.