Guy Thys


Guy Thys
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thys.
Guy Thys
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Guy Thys
Nationalité Drapeau de Belgique Belgique
Naissance 6 décembre 1922
à Anvers (Belgique)
Décès 1er août 2003 (à 80 ans)
à Anvers (Belgique)
Poste Attaquant, Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1933-1939 Drapeau : Belgique Royal Beerschot AC
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1939-1942 Drapeau : Belgique Royal Beerschot AC - (-)
1942-1943 Drapeau : Belgique Daring Club Bruxelles - (-)
1943-1950 Drapeau : Belgique Royal Beerschot AC - (-)
1950-1954 Drapeau : Belgique Standard de Liège 105 (47)
1954-1958 Drapeau : Belgique Cercle Bruges KSV - (-)
1958-1959 Drapeau : Belgique KSC Lokeren - (-)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1952-1953 Drapeau : Belgique Belgique 2 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1954-1958 Drapeau : Belgique Cercle Bruges KSV
1958-1959 Drapeau : Belgique KSC Lokeren
1959-1963 Drapeau : Belgique Wezel Sport
1963-1966 Drapeau : Belgique Herentals
1966-1969 Drapeau : Belgique KSK Beveren
1969-1973 Drapeau : Belgique Royale Union Saint-Gilloise
1973-1976 Drapeau : Belgique Royal Antwerp Football Club
1976-1989 Drapeau : Belgique Belgique
1990-1991 Drapeau : Belgique Belgique
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Guy Thys (6 décembre 1922 - 1er août 2003) est un footballeur et entraîneur belge de football. Il a notamment été l'entraîneur de l'équipe nationale belge de football le plus couronné de succès[1].

Sommaire

Biographie

Le joueur

Guy Thys, né à Anvers et fils de Ivan Thys, ancien international de football[2] débute sa carrière de footballeur durant les années 1940 et 1950 au Royal Beerschot AC[3], au Daring Club Bruxelles et au Standard de Liège[4].

En 1952 et 1953, il est sélectionné à deux reprises en équipe nationale belge[5].

L'entraîneur à ses débuts

De 1954 à 1958 il combine les fonctions de joueur et d'entraîneur pour le compte du Cercle Bruges KSV[6]. En 1959, Guy Thys porte la même double casquette (joueur-entraîneur) à KSC Lokeren. La même année, il devient entraîneur à plein-temps au club de Wezel, puis au club d'Herentals. Ensuite, il est engagé dans des clubs plus prestigieux comme le KSK Beveren, l'Union Saint-Gilloise, et enfin au Royal Antwerp Football Club.

Le Royal Antwerp Football Club connait une période faste sous la férule de Guy Thys, en gagnant la Coupe de Belgique de football et en offrant à ses supporters deux places de second du championnat de Belgique.

L'entraîneur des Diables Rouges

Ces bons résultats sont une des raisons de sa nomination au poste de sélectionneur national en 1976, poste qu'il occupera jusqu'en 1989 avec à la clef 45 victoires en 101 rencontres[7].

Sous la direction de Guy Thys, les Belges réalisent leur premier coup d'éclat lors du Championnat d'Europe de football 1980 en parvenant en finale, en lieu et place de l'Italie qui évolue pourtant chez elle. Les Diables Rouges ne seront battus que par la RFA sur le score de 2-1 en finale. Cette deuxième place constitue jusqu'à présent la meilleure performance de l' équipe nationale belge dans cette compétition européenne[8].

Ensuite, durant plus d'une décennie, la Belgique va profiter d'une génération de joueurs exceptionnels (de Jan Ceulemans à Enzo Scifo, en passant par Erwin Vandenbergh ou Jean-Marie Pfaff) pour se qualifier pour tous les grands rendez-vous internationaux.

Lors du match d'ouverture de la Coupe du monde de football de 1982, les Belges affrontent le tenant du titre, l'Argentine, au Camp Nou de Barcelone. La victoire 1-0 des Diables Rouges est considérée comme un exploit.

Lors de la Coupe du monde de football de 1986, Guy Thys emmène l'équipe belge jusqu'en demi-finale. Après un premier tour assez médiocre, contre toute attente, les Diables Rouges battent l'équipe d'U.R.S.S. en huitième de finale sur le score de 4 à 3 après prolongation. Ensuite, les Belges éliminent l'Espagne en quart de finale après la séance des tirs aux buts. Finalement, c'est l'Argentine qui se dresse devant l'équipe belge et Maradona met fin à la belle aventure en marquant les deux buts de la demi-finale. La Belgique terminera quatrième de cette Coupe du Monde après la défaite contre la France dans le petite finale. Néanmoins, les Diables Rouges ont écrit au Mexique l'une des plus belles pages du football belge.

Guy Thys démissionne de son poste en 1989 pour laisser la place à Walter Meeuws. Mais les résultats ne suivent pas et ce dernier démissionne après seulement huit mois de service. Guy Thys est rappelé à la rescousse et arrive à qualifier l'équipe belge pour la Coupe du monde de football de 1990 en Italie. Il parvient à emmener la Belgique en 1/8 ème de finale, où l'Angleterre et David Platt éliminent les Diables Rouges à la fin d'un match haletant et indécis[9].

Guy Thys se retire définitivement de sa fonction d'entraîneur en 1991. Il reste néanmoins proche de l'équipe nationale, grâce à sa fonction de relation publique après de l'Union Belge de Football qu'il occupe jusqu'à sa mort. Il décède le 1er août 2003 et est inhumé à Anvers (Schoonselhof).

Palmarès comme entraîneur

Références

Bibliographie

  • Guy Thys, De l'enfer au paradis, 1990, 293 p. 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guy Thys de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guy Thys — (* 6. Dezember 1922 in Antwerpen; † 1. August 2003) war ein belgischer Fußballtrainer. Guy Thys bestritt zwei Länderspiele für sein Heimatland. Neben dem Fußball spielte er auch gerne Golf und trank gerne Whiskey. Als Trainer betreute er folgende …   Deutsch Wikipedia

  • Guy Thys — (December 6 1922 ndash; August 1 2003) was the most successful Belgian national football coach in history.Thys was born in Antwerp and started his career in the 1940s and 50s as a football player with Beerschot, Daring Molenbeek and Standard. In… …   Wikipedia

  • Thys — ist der Familienname folgender Personen: Alphonse Thys (1807–1879), französischer Komponist Edith Thys (* 1966), US amerikanische Skirennläuferin Gert Thys (* 1971), südafrikanischer Langstreckenläufer Guy Thys (1922−2003), belgischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Thys — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 2 Patronyme 2.1 Thys …   Wikipédia en Français

  • Guy Lee Thys — (born 20 October 1952, in Antwerp, Belgium): is a Belgian film producer, director, and screenwriter.In 1981 Guy Lee Thys, whose nickname in the Belgian media is enfant terrible of Flemish Cinema , established Skyline Films , renamed Fact Fiction… …   Wikipedia

  • Guy Vandersmissen — Pas d image ? Cliquez ici. Biographie Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Guy Dardenne — Pas d image ? Cliquez ici. Biographie Nom Guy Dar …   Wikipédia en Français

  • Ivan Thys — Pour les articles homonymes, voir Thys. Ivan Thys …   Wikipédia en Français

  • Thijs — Thys Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 2 Patronyme 2.1 Thys …   Wikipédia en Français

  • Jan Ceulemans — Pour les articles homonymes, voir Ceulemans. Jan Ceulemans …   Wikipédia en Français