Grossesse gémellaire


Grossesse gémellaire

Jumeau

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jumeau (homonymie).
Deux jumeaux italiens.
Deux sœurs jumelles : les chanteuses australiennes The Veronicas.

Littéralement, le terme jumeau se réfère à tous les individus (ou l'un de ceux-ci) qui ont partagé le même utérus et qui sont nés le même jour. Les triplés (ou quadruplés) sont donc 3 (ou 4) jumeaux.
Dans le langage courant, on parle habituellement de jumeaux pour désigner une naissance double.
Il existe des cas documentés où l'un des jumeaux est né plus tard que son « colocataire ».

Il y a une limite physiologique, volume et poids par exemple, à ce qu'une mère peut porter. Pour cette raison, il est notablement plus rare que celle-ci puisse mener à terme une grossesse multiple. Pour des raisons de santé chez la mère, une grossesse de jumeaux doit être plus suivie qu'une grossesse « classique ». En revanche, l'accouchement très prématuré a des conséquences importantes sur la santé des enfants. Mais les obstétriciens surveillent également une grossesse gémellaire proche du terme et peuvent parfois privilégier une naissance avec 2 semaines d'avance.

Sommaire

Statistiques

Aujourd'hui le nombre de jumeaux ou triplés de la population mondiale est estimé à environ 125 millions (1,9 %) de la population, dont seulement 10 millions de « vrais jumeaux » monozygotes. Il naît, en moyenne, des jumeaux pour 85 naissances. Seulement 8 % de ces jumeaux sont monozygotes. Le taux de naissance de jumeaux varie significativement d'une ethnie à une autre. Ce taux a fortement augmenté ces dernières décennies dans les pays industrialisés. La naissance de vrais triplés est très rare : environ une fois sur un million.

Types de jumeaux

Jumeaux dizygotes ou « faux » jumeaux

Cette situation survient lorsque deux ovules fécondés par 2 spermatozoïdes nidifient sur les parois de l'utérus. Cette situation survient le plus souvent dans le même cycle mensuel et les jumeaux sont conçus en même temps; les jumeaux peuvent parfois avoir un âge gestationnel différent s'ils sont conçus à un voire deux mois d'écart (rare). Ils naissent tout de même concomitamment. Les deux ovules forment alors deux cellules œufs différents et les jumeaux ainsi conçus sont dits dizygotes (en génétique, on dira hétérozygotes).

La parenté génétique entre des jumeaux dizygotes, lesquels se développent grâce à deux placentas séparés, est la même que celle entre deux enfants nés de deux grossesses différentes. Ils peuvent donc être de sexes différents.

Toutes ces grossesses sont bichoriales biamniotiques (2 placentas;2 cavités amniotiques).

La prédisposition génétique qui favorise leur venue est à rechercher du côté maternel, puisque le futur père n'influence en rien la double ovulation originelle.

Jumeaux monozygotes ou « vrais » jumeaux

Article détaillé : Jumeaux monozygotes.

Cette situation survient lorsqu'un ovule est fécondé par un spermatozoïde, et que la cellule œuf qui en découle se sépare en deux, formant ainsi deux embryons qui ont le même patrimoine génétique.

Si l'ovule se divise moins de trois jours après la fécondation, cela aboutira à une grossesse gémellaire bichoriale (2 placentas) biamniotique (2 cavités amniotiques) comme pour les jumeaux dizygotes. Un tiers des grossesses gémellaires sont des grossesses monozygotes bichoriales biamniotiques. Malgré leurs croissances séparées, c'est dans ce cas de figure que les jumeaux se ressemblent le plus à la naissance (poids et taille).

Si l'ovule fécondé se divise entre 3 et 6 jours il y aura un seul placenta (monochorial) mais deux cavités amniotiques (biamniotique). Dans ce cas il peut y avoir une différence d'alimentation entre les deux jumeaux pendant la grossesse et donc des écarts de taille et de poids à la naissance qui vont s'atténuer au cours de la croissance.

Si la scission du zygote s'effectue après la formation de la cavité amniotique la grossesse est monochoriale monoamniotique. Les jumeaux partagent la même cavité amniotique. Si la scission n'a pas lieu, cela aboutit à la formation de bébés siamois.

Les jumeaux monozygotes sont souvent très ressemblant physiquement. En prenant de l'âge, les jumeaux monozygotes se différencient suite aux choix personnels et aux expériences de vie. La scolarité est un pas important dans ce domaine de différenciation.

Dans la recherche scientifique, l'étude comparée de deux individus jumeaux monozygotes permet de mettre en évidence des mécanismes épigénétiques qui jouent un rôle important dans la régulation de l'expression des gènes au cours de l'ontogenèse. D'autre part, les études portant sur les cas de jumeaux séparés à la naissance permettent d'estimer le degré d'héritabilité de certains traits phénotypiques.

Jumeaux semi-monozygotes

Il arrive que le globule polaire soit fécondé en même temps que l'ovule, cela donnera naissance à des jumeaux semi-monozygotes. Ils partagent l'information génétique apportée par la mère, alors qu'ils ont une information différente du côté paternel. Ils peuvent donc être de sexes différents et se développeront dans une grossesse qui sera dichoriale diamniotique. Il faut faire une recherche dans l'ARN mitochondrial pour les distinguer des jumeaux dizygotes dans la biologie moléculaire.

Jumeaux chimériques

Article détaillé : Chimère (génétique).

Ce type de gémellarité se rencontre fréquemment chez certains singes comme les Callitrichidae. Dans l’utérus, les placentas des jumeaux grandissent rapidement et fusionnent, si bien qu’il se crée un réseau de vaisseaux sanguins à travers lesquels les cellules peuvent voyager d’un jumeau à l’autre. Le niveau de chimérisme est différent dans une espèce d’un animal à l’autre. Un individu peut être chimérique pour ses poils et son foie et pour rien d’autre, par exemple. L’étude menée en 2007 par Corinna Ross et ses collègues sur une colonie captive d’ouistiti du Bahia a montré que plus de la moitié des ouistitis mâles avaient un sperme chimérique, autrement dit leur sperme provenait d’un mâle M mais l’ADN de ce sperme était celui du frère dudit mâle M ! Le père génétique du bébé est donc son oncle… Il se pourrait aussi que certains ovaires soient chimériques et donc que des mères donnent naissance à des nièces et neveux.

Typologie des grossesses gémellaires

Grossesse bichoriale biamniotique

Deux placentas et deux poches amniotiques

Grossesse monochoriale biamniotique

Un placenta et deux poches amniotiques

Grossesse monochoriale monoamniotique

Un placenta et une poche amniotique

Grossesse rare. 1 % des monozygotes. Majoritairement des filles.

Surveillance de la grossesse gémellaire

Ce sera une grossesse avec un nombre d'échographies plus important et une prescription de repos pour éviter la prématurité qui touche 50 % des naissances.

Complications de la grossesse gémellaire

Complications communes

Prématurité et retard de croissance. Un suivi dans une maternité pouvant accueillir des enfants nés trop tôt et hypotrophes est recommandé.

Jumeau fantôme

Certaines échographies montrent la présence de plusieurs fœtus dans les premières semaines de grossesse, mais certains ne parviennent pas à terme pour différentes raisons. À ce moment-là, on parle de jumeau fantôme. En terminologie scientifique, on les nomme « papyrus ».

Complications spécifiques

Grossesse monochoriale monoamniotique

Frères siamois

Les frères siamois ou sœurs siamoises sont des jumeaux homozygotes qui ont une partie de leur corps soudée. Cette situation, présente dans 1 cas sur 100 000, survient lorsque le zygote de ces jumeaux ne peut se diviser complètement. Ce sont majoritairement des filles.

Jumeau parasite

Parfois, lorsque comparé à l'autre, un des jumeaux ne parvient pas à croître suffisamment vite. Dans ce cas, il se comporte tel un parasite pour l'autre en l'empêchant de continuer sa croissance. En pathologie, c'est parfois très difficile à distinguer d'un tératome. C'est également une situation rare. Ce cas est appelé isciopagus. On décèle cependant un cas, celui d'une petite fille Indienne, qui possède 4 bras et 4 jambes et qui a pu se faire opérer.[1]

Jumeaux humains

Historiquement, environ 1 grossesse humaine sur 80 (1,25 %) donne naissance à des jumeaux[réf. nécessaire]. Le pourcentage de jumeaux dizygotes varie selon les groupes ethniques : le moins fréquent en Asie, le plus fréquent en Afrique. C'est dans l'ethnie des Yorubas que la fréquence est la plus élevée.

L'utilisation à grande échelle des médicaments de fertilité qui causent une hyperovulation (plusieurs ovules émis simultanément par la mère) est la cause principale de ce que certains ont appelé une « épidémie de naissances multiples »[2]. Aux États-Unis, en 2004 et 2005, le taux de naissance des jumeaux au sens strict (2 naissances) a atteint 3,22 % du nombre total de naissances vivantes, un record historique (1,78 % en 1971). En 2006, le taux avait légèrement baissé pour l'ensemble des mères (3,21 %), mais atteignait 3,68 % pour les Noires. Le taux pour les triplés, quadruplés, etc. a atteint un maximum en 1998 (193,5 pour 100 000 naissances vivantes, contre 37,0 en 1980) et diminue depuis (153,3 en 2006). Le taux pour l'ensemble des naissances vivantes a ainsi atteint 3,39 % en 2004, diminuant à 3,37 % en 2006.[3].

On retrouve un phénomène similaire dans les autres pays développés. En France, le pourcentage d'accouchements doubles dans le total des accouchements a atteint 1,63 % en France métropolitaine en 2005 (0,89 % en 1972), diminuant jusqu'à 1,61 % en 2006 et 2007. Pour les triplés et au delà, le pourcentage a atteint un pic de 45.7 pour 100 000 accouchements en 1989 (9,9 en 1972), diminuant les années suivantes (26,1 en 2007).[4]

Naissances multiples

Triplés en couveuse au Nigeria

Lorsqu'il y a naissance de trois bébés, on parle de triplés ; quatre, quadruplés ; cinq, quintuplés ; six, sextuplés ; etc. Avant l'avènement des médicaments de fertilité, la naissance de triplés était rare (environ 1 par 8 000 naissances[réf. nécessaire]) et celle de quadruplés, de quintuplés, etc, nettement plus rare (les journaux rapportaient de tels évènements à cause, justement, de leur rareté).

La prématurité et le poids insuffisant à la naissance sont des complications fréquentes. La durée moyenne de la grossesse est de 35 semaines pour les jumeaux, de 32 semaines pour les triplés et de 30 semaines pour les quadruplés[réf. nécessaire].

Facteurs déterminants

Les causes de la gémellité monozygote sont encore mal connues aujourd'hui.

La probabilité de grossesse avec jumeaux dizygotes est favorisée par les facteurs suivants chez la femme :

  • Recours à des techniques de reproduction assistée qui favorisent l'ovulation multiple
  • Origine noire africaine, en particulier de l'Afrique de l'Ouest.
  • Age élevé[5] ; dans certaines populations, la probabilité est la plus élevée entre 30 et 40 ans.
  • Prédisposition individuelle ou familiale autre que raciale ou ethnique (signalée par une (ou des) grossesse(s) multiple(s) antérieure(s) chez la femme ou ses parents.

De nombreux autres facteurs ont été déterminés ou proposés : parité ou rang de naissance (indépendamment de l'âge), alimentation (produits laitiers), taille et corpulence plus grandes que la moyenne, saison, situations particulières (Première Guerre Mondiale en France), etc.

Les femmes qui prennent des médicaments de fertilité ont le plus de chances d'avoir des grossesses multiples (25 à >30 %). Dans beaucoup de cas il s'agit en effet de grossesses induites par un traitement hormonal ou bien par FIV (fécondation in vitro).

Études sur les jumeaux

Ces études s'intéressent à l'aspect médical, génétique ou psychologique. Elles sont faites dans le but de discriminer l'influence des gènes de celle de l'environnement.

Records

  • En Espagne, le 30 décembre 2006, naissance de deux enfants jumeaux d'une mère âgée de 67 ans à Barcelone, battant ainsi le record d'âge de procréation. La maman « a bénéficié d'un traitement hormonal et de fécondation in vitro à l'étranger » selon le porte-parole de l'hôpital où elle a accouché.
  • Au Texas, en 1998, Nkem Chukwu, vingt-sept ans, a mis au monde des octuplés (huit enfants), à six mois et demi de grossesse, après avoir suivi un traitement contre la stérilité. L'un d'eux est décédé prématurément.
  • Au Caire,en 2008, Ghazala Ibrahim Omar, vingt-sept ans, a mis au monde des septuplés (sept enfants) à six mois et demi de grossesse, après avoir suivi un traitement contre la stérilité. Les quatre garçons et les trois filles se dénomment Mohammed, Karim, Bilal, Yassin, Habiba, Israa et Doaa. La naissance de ces septuplés, six semaines avant terme, avait été saluée comme un « miracle divin » par le médecin accoucheur, Ahmad Salam, qui a avait souligné que la mère « n'avait pris aucun fortifiant lors de son ovulation ».
  • À Bellflower, en Californie, le 26 janvier 2009, Nadya Suleman, trente-trois ans et déjà mère de 6 enfants, a mis au monde des octuplés (huit enfants) six garçons et deux filles[6]. La naissance des octuplés a provoqué une réaction négative des Américains, Nadya Suleman vivant uniquement des aides sociales pour élever ses 14 enfants[7].

Jumeaux célèbres

Article détaillé : Liste de jumeaux.

On trouve des jumeaux tous deux célèbres dans tous les domaines :

  • dans la mythologie :
Castor et Pollux (les Dioscures), fils jumeaux de Tyndare et de Léda
Rémus et Romulus fondateurs légendaires de Rome..
  • dans les arts et la culture :
Igor Bogdanoff et Grichka Bogdanoff, producteurs et animateurs de télévision
Mike et Pete Bishop, chanteurs et respectivement guitariste et bassiste du groupe anglais The Bishops
Bill Kaulitz et Tom Kaulitz, respectivement chanteur-auteur et guitariste-compositeur du groupe allemand Tokio Hotel
Ashley Olsen et Mary-Kate Olsen, actrices américaines
Dylan Sprouse et Cole Sprouse , acteurs amécicains
Les Dolly Sisters, Rosie (1892-1970) and Jenny (1892-1941), chanteuses américaines.
  • dans la politique :
Lech Kaczyński, Président de la République de Pologne et Jarosław Kaczyński, ancien premier ministre de la République de Pologne.
  • dans la littérature :
George Weasley et Fred Weasley de la saga Harry Potter
Dupond et Dupont, « jumeaux » à la gémellité très contestable.

Jumeaux chez les animaux

Les naissances multiples sont communes chez les mammifères.

Le record connu (source Guinness World Records) est de 24 petits en une seule portée :

  • Une lapine New Zeland en 1978 au Canada
  • Une chienne Neopolitan mastiff en 2004 en Grande-Bretagne

Notes et références de l'article

  1. RTL Info -- Inde: opération d'une petite fille née avec 8 membres
  2. L'accroissement de l'âge à la maternité est un autre facteur, mais moins important.
  3. Martin, Joyce A.; Hamilton, Brady E.; Sutton, Paul D.; Ventura, Stephanie J.; Menacker, Fay; Kirmeyer, Sharon and Mathews, T.J. Births: Final Data for 2006, National Vital Statistics Report, Vol. 57, No. 7, Jan. 7, 2009, 102 pp. (Table 39, pp.83-84).
  4. INSEE Tableau 36 : Accouchements multiples suivant le type et le groupe d'âges de la mère - France métropolitaine, 1902 à 2007.
  5. Indépendamment de l'utilisation de techniques de reproduction assistée, qui augmente avec l'âge.
  6. [1]
  7. La mère des octuplés se cache après des menaces de mort


Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la biologie Portail de la biologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Jumeau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grossesse gémellaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grossesse gémellaire — ● Grossesse gémellaire gestation simultanée de deux ou plusieurs fœtus, qui seront des jumeaux monozygotes (vrais jumeaux) ou dizygotes (faux jumeaux) …   Encyclopédie Universelle

  • GROSSESSE — L’état de grossesse commence à l’instant de la fécondation et se termine neuf mois plus tard environ, au moment de l’accouchement. L’habitude a prévalu de compter sa durée en semaines à partir du premier jour des dernières règles, ce qui situe le …   Encyclopédie Universelle

  • gémellaire — [ ʒemelɛr; ʒemɛllɛr ] adj. • 1842; du lat. gemellus « jumeau » ♦ Didact. Qui se rapporte aux jumeaux. Grossesse, portée gémellaire. ● gémellaire adjectif (latin gemellus, jumeau) Relatif aux jumeaux. ● gémellaire (expressions) …   Encyclopédie Universelle

  • Grossesse imprévue — Grossesse Une femme enceinte  Cet article concerne la grossesse dans l espèce humaine. Pour les animaux vivipares, voir gestation …   Wikipédia en Français

  • Gémellaire — Jumeau Pour les articles homonymes, voir Jumeau (homonymie). Deux jumeaux italiens …   Wikipédia en Français

  • Grossesse — Cet article concerne la grossesse dans l espèce humaine. Pour les autres animaux vivipares, voir gestation. Grossesse Classification et ressources externes …   Wikipédia en Français

  • gémellaire — (entrée créée par le supplément) (jé mèl lê r ) adj. Terme d obstétrique. De jumeaux. Grossesse gémellaire. ÉTYMOLOGIE    Lat. gemellus (voy. gémeaux) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Diagnostic de la grossesse — Grossesse Une femme enceinte  Cet article concerne la grossesse dans l espèce humaine. Pour les animaux vivipares, voir gestation …   Wikipédia en Français

  • Interruption Sélective De Grossesse — Pour les articles homonymes, voir ISG. L interruption sélective de grossesse, également connue sous le sigle ISG, est un avortement pratiqué sur une femme enceinte de jumeaux, mais portant seulement sur l un des deux fœtus, parce qu il est… …   Wikipédia en Français

  • Interruption selective de grossesse — Interruption sélective de grossesse Pour les articles homonymes, voir ISG. L interruption sélective de grossesse, également connue sous le sigle ISG, est un avortement pratiqué sur une femme enceinte de jumeaux, mais portant seulement sur l un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.