Georg Joachim Rheticus

Georg Joachim Rheticus
Le système de Copernic.

Georg Joachim von Lauchen, surnommé Rheticus ("originaire de Rhétie", la Rhétie romaine correspondant à peu près à l'actuel Tyrol) est un astronome et mathématicien autrichien, né à Feldkirch (Vorarlberg) le 15 février 1514, mort à Kassa (Hongrie) le 4 décembre 1574. Il est passé à la postérité comme celui qui décida Copernic à publier sa théorie héliocentrique (1541-1543).

Sommaire

Biographie

Né d'une famille aisée du Tyrol autrichien, Rheticus voyagea enfant en Italie. Puis il étudia dans les universités de Zurich, de Wittenberg (où il devint le protégé de Melanchthon), Nuremberg et Göttingen. À 22 ans, Melanchthon lui confia les chaires de Mathématiques et d'Astronomie de la toute jeune université luthérienne de Wittenberg. Informé des idées de Copernic sur l'héliocentrisme, il obtint l'autorisation de son université de se rendre à Frauenburg pour rencontrer Copernic, malgré la désapprobation de Luther, et malgré les persécutions que l'évêque de Varmie, Dantiscus, exerçait contre les Luthériens.

Rheticus expliqua plus tard (1543) qu'il avait souhaité rencontrer Copernic parce qu'il venait d'être nommé professeur d'astronomie à l'université de Nuremberg et qu'il se sentait par trop ignorant de cette discipline.

Copernic, domine præceptor

Arrivé à Frauenburg à l'été 1539, Rheticus y passa deux années au côté de l'astronome, cartographe et mathématicien Johann Schöner. Copernic n'avait alors écrit qu'un Commentariolus (entre 1510 et 1514, selon Koyré) sur ses hypothèses cosmologiques, fascicule qui n'avait circulé qu'en un très petit nombre d'exemplaires. Selon Kœstler[1], Copernic sentit qu'il aurait besoin, vu son âge avancé (66 ans), d'un jeune disciple pour l'aider à publier un traité complet sur son système, mais avant de s'en remettre à Rheticus, il consulta longuement son vieil ami, l'évêque d'Ermeland, Tiedemann Giese (1480-1550). Il semble également que Copernic souhaitait se limiter à publier ses tables de position des planètes, mais sans expliciter l'hypothèse sur laquelle elles étaient construites.

Finalement, Rheticus, aidé par Giese, obtint de Copernic l'autorisation d'évoquer dans une Narratio Prima la théorie d'un anonyme dominus præceptor, narration dans laquelle Copernic serait nommé comme le savant Docteur Nicolas de Thorn[2] : ce petit livre, écrit dans un style enthousiaste et presque idolâtre (le præceptor est comparé à Atlas portant la Terre sur ses épaules), relu attentivement par Copernic, était rédigé en septembre 1539 et parut à Dantzig en 1540.

Pendant que la Narratio faisait connaître les idées de Copernic, Rheticus reprit ses cours à Nuremberg de mars à juillet 1540. Lorsqu'il retourna à Frauenburg, Copernic consentit enfin à le laisser recopier son manuscrit de 424 pages, De revolutionibus orbium cœlestium. En mai 1542, Rheticus parvint à convaincre l'imprimeur Johann Petreius de Nuremberg d'imprimer le traité de Copernic, ainsi que ses propres tables trigonométriques qui en formeraient une annexe.

C'est dans ces tables de Joachim Rheticus qu'on trouve pour la première fois l'emploi des sécantes en trigonométrie.

Revirement

À la mort de Copernic (1543), Rheticus abandonna brutalement tout prosélytisme pour la théorie de son maître. La raison de ce revirement est controversée, et ne sera peut-être jamais complètement éclaircie. Selon une tradition anticléricale, Rheticus aurait cherché à fuir les persécutions de l'Église, tenante du géocentrisme. Mais Kœstler soulève une autre hypothèse : la dédicace de De Revolutionibus au pape Paul III, dans laquelle Copernic explique la genèse de son livre, laisse complètement dans l'ombre la contribution de Rheticus. Ce comportement, s'il peut s'expliquer par le fait que Rheticus était protestant, aurait rebuté le jeune disciple.

À partir de ce moment, Rheticus mène une vie instable, ponctuée par des scandales et des affaires de mœurs.

De 1543 à 1545, il est professeur à Leipzig, puis part brusquement pour l'Italie[3] : l'université le rappelle par deux fois à ses devoirs d'enseignant, en vain (l'intéressé invoque des problèmes de santé), mais il rentre tout de même en 1548. Là, il publie des éphémérides astronomiques (1550). Pressé par plusieurs collègues de corriger les erreurs de calculs de la première édition du De revolutionibus, Rheticus professe dans ses Éphémérides l'opinion que seul le système de Ptolémée devrait être enseigné en Allemagne.

Fin de carrière

En 1550, accusé de sodomie, il quitte précipitamment Leipzig et apparemment le Saint Empire, bien qu'en 1554 on imprime à Nuremberg son traité de trigonométrie : Canon doctrinæ triangulórum (1554), un ouvrage qui est accompagné des tables les plus précises du siècle (15 chiffres significatifs, pour tous les angles par arcs de 10 secondes d'ouverture).

En 1557, Rheticus réapparaît à Cracovie et, se réclamant à présent disciple de Copernic, fait ériger un obélisque de 15 mètres de hauteur pour mesurer la position des astres. De nouveau sollicité pour rééditer les travaux de Copernic, il se dérobe. Il vit désormais essentiellement de sa pratique de médecin.

En 1568, il écrit à Pierre de la Ramée au sujet d'un projet d'observatoire astronomique « fondé sur le principe des obélisques égyptiens ». Il gagne sa vie en tant que médecin de cour, en Pologne puis finalement en Hongrie. L'année de sa mort, il travaille avec un étudiant, Valentin Othon (ou Othon), à de nouvelles tables trigonométriques, l'Opus Palatinum de triangulis. Il cède à son élève son manuscrit et celui de Copernic, dont il était l'héritier. Valentin Otho publie ses tables, mais de façon tronquée, en 1596. Quant au précieux De Revolutionibus, il passera dans d'autres mains à la mort d'Otto.

Notes

  1. Les somnambules, 3e partie, chap. 1, §13.
  2. Aujourd'hui Torùn, en Pologne.
  3. Le voyage en Italie est indiqué par Gauricus, un professeur de Wittenberg. Mais selon Zinner, Rheticus aurait étudié la médecine en Suisse auprès de Paracelse.

Œuvres

  • Narratio Prima, trad. Henri Hugonnard-Roche et Jean-Pierre Verdet, avec la collaboration de Michel-Pierre Lerner et Alain Philippe Segonds. Wrocław ; Warszawa ; Kraków : Ossolineum, 1982 (Studia Copernicana ; 20).
  • Joachim Rheticus, « Narratio prima de libris revolutionum Copernici » sur Linda Hall Library, Dantzig, 1540. Consulté le 23 octobre 2007
  • Tabula chorographica auff Preussen und etliche umbliegende lender (1541), Wittemberg.
  • (avec N. Copernic) De lateribus et angulis triangulorum (1542), Wittemberg, impr. Johannes Lufft
  • Ephemerides novae (1550) Leipzig, impr. Wolfgang Gunter
  • Canon doctrinae triangulorum (1551) Leipzig, impr. Wolfgang Gunter (reconstruction of the tables in http://www.loria.fr/~roegel/locomat.html)
  • Opus palatinum de triangulis (1596) (reconstruction of the tables in http://www.loria.fr/~roegel/locomat.html)

Bibliographie

  • Kraai (Jesse), Rheticus’ Heliocentric Providence. A study concerning the astrology, astronomy of the sixteenth century. Inauguraldissertation : Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg, 2001. [Lien web http://archiv.ub.uni-heidelberg.de/volltextserver/volltexte/2003/3254/]
  • Arthur Kœstler - Les somnambules - Essai sur l'histoire des conceptions de l'univers. (1959) Trad. de l'anglais par Georges Fradier. Calmann-Lévy, Paris (1960, rééd. 1980). ISBN 2-266-01509-5
  • Ernst Zinner - Entstehung und Ausbreitung der Coppernicanischen Lehre, Sitzb. der Phys. Soz. Erlangen, vol. 74, année 1943.
  • (de) Christian Pinter, « Der erste Kopernikaner » sur Wiener Zeitung, 4 décembre 1998

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Georg Joachim Rheticus de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Georg Joachim Rheticus — (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe, Kartograph,… …   Deutsch Wikipedia

  • Georg Joachim Rheticus — Nombre Georg Joachim von Lauchen Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Georg Joachim Rheticus — Infobox Scientist box width = 300px name = Rheticus image size = 300px caption = Georg Joachim Rheticus (1514 1574) birth date = February 16, 1514 birth place = Feldkirch, Austria death date = December 4, 1574 death place = Kassa, Hungary… …   Wikipedia

  • Georg Joachim Rhetikus — Georg Joachim Rheticus (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Georg Joachim Rhäticus — Georg Joachim Rheticus (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Georg Joachim Rhätikus — Georg Joachim Rheticus (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Georg Joachim von Lauchen — Georg Joachim Rheticus (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Joachim Rheticus — Georg Joachim Rheticus Le système de Copernic. Georg Joachim von Lauchen, surnommé Rheticus ( originaire de Rhétie , la Rhétie romaine correspondant à peu près à l actuel Tyrol) est un astronome et mathématicien autrichien, né à Feldkirch… …   Wikipédia en Français

  • Rheticus, Georg Joachim — ▪ Austrian astronomer Rheticus also spelled  Rhäticus, or Rhetikus,  original name  Georg Joachim De Porris, or Von Lauchen  born Feb. 16, 1514, Feldkirch, Austria died Dec. 5, 1576, Kassa, Hung.       Austrian born astronomer and mathematician… …   Universalium

  • Rheticus — Georg Joachim Rheticus (auch Rhäticus, Rhaeticus, Rhetikus) (* 16. Februar 1514 in Feldkirch, Österreich; † 4. Dezember 1574 in Kaschau, Ungarn), eigentlich Georg Joachim von Lauchen, war ein österreichischer Mathematiker, Astronom, Theologe,… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»