Proselytisme


Proselytisme

Prosélytisme

Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n'était pas établie))[réf. nécessaire] désigne le zèle déployé en vue de rallier des personnes à une doctrine. Le terme a aujourd'hui une connotation négative dans son utilisation au sein du débat sur les sectes ou les activités religieuses.

Sommaire

Origines

Le prosélytisme des origines est lié secondairement à la conversion religieuse, c'est dans cette dernière acception qu'il s'est répandu, grâce au grec de la Septante. Le terme, en latin, n'a que le sens religieux ; il est un des sens possibles en français. Le dictionnaire historique de la langue française d'Alain Rey signale que le mot a été introduit en français comme antiquité hébraïque, et que dès le XVe siècle, le mot « prosélyte » se dit d'une personne récemment gagnée à une cause. Par extension, ce mot s’applique en dehors du champ de la religion et de la spiritualité pour parler du zèle déployé pour convertir quelqu’un à ses idées.

Histoire du prosélytisme

Controverses et législations

En mai 2008, l'armée américaine en Afghanistan a été contrainte de confisquer et de faire brûler des bibles dans la base de Bagram. L'année suivante, Al Jazeera révéla en effet que l'aumônier militaire en chef, le lieutenant-colonel Gary Hensley, avait alors prôné la conversion de la population et distribuait des bibles en dari et pashtoune envoyées par une église américaine [1],[2],[3],[4].


Le prosélytisme peut être illégal lorsqu'un corps du parti civil se sert du prosélytisme (religieux ou politique ) dans les vues de satisfaire ses propres convictions personnelles. [1] [2] [3]

Le prosélytisme dans les écoles

  • Exemple de prosélytisme religieux :

dans une école ou un professeur introduit dans l'éducation donnée aux élèves ses propres convictions religieuses. [4]

En plus du prosélytisme religieux il existe aussi le prosélytisme politique
  • Exemple de prosélytisme politique :

dans une école ou un professeur introduit dans l'éducation donnée aux eleves ses propres convictions politiques. [5]

Le prosélytisme dans les médias

Exemple de prosélytisme politique : lorsque les médias ou organisme a vue d information au public "censure" sans raisons objective apparente un parti ou une idée politique en "salissant " son image au vu du grand public. [6]

Notes et références

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « prosélytisme » sur le Wiktionnaire.

Articles connexes

Ce document provient de « Pros%C3%A9lytisme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Proselytisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prosélytisme — [ prɔzelitism ] n. m. • 1721; de prosélyte ♦ Zèle déployé pour répandre la foi, et par ext. pour faire des prosélytes, recruter des adeptes (⇒ apostolat). Faire du prosélytisme. « Je trouve indigne de vouloir que les autres soient de notre avis.… …   Encyclopédie Universelle

  • Prosélytisme — Le terme prosélytisme vient du mot prosélyte, latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu (dans un pays) » ; et dans le Nouveau Testament, ce terme ou cette notion de prosélyte est couramment… …   Wikipédia en Français

  • PROSÉLYTISME — s. m. Zèle de faire des prosélytes. Il se prend ordinairement en mauvaise part. La manie du prosélytisme. Cet ouvrage a été conçu dans un esprit de prosélytisme. L ardeur du prosélytisme l entraîne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PROSÉLYTISME — n. m. Zèle de faire des prosélytes; il se prend le plus souvent en mauvaise part. La manie du prosélytisme. Cet ouvrage a été conçu dans un esprit de prosélytisme. L’ardeur du prosélytisme l’entraîne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • prosélytisme — (pro zé li ti sm ) s. m. Zèle de faire des prosélytes. •   Cet esprit de prosélytisme que les Juifs ont pris des Égyptiens, et qui d eux est passé, comme une maladie épidémique et populaire, aux mahométans et aux chrétiens, MONTESQ. Lett. pers.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Prosélytisme chrétien — Prosélytisme Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n était pas… …   Wikipédia en Français

  • Prosélytisme islamique — Prosélytisme Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n était pas… …   Wikipédia en Français

  • Prosélytisme musulman — Prosélytisme Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n était pas… …   Wikipédia en Français

  • Prosélytisme religieux — Prosélytisme Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n était pas… …   Wikipédia en Français

  • Prosélytisme évangélique — Prosélytisme Le prosélytisme (du latin ecclésiastique proselytus, du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu dans un pays » car les prosélytes prêchaient dans des nouveaux pays (où leur religion n était pas… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.