Funkspiel


Funkspiel

Funkspiel, expression allemande qui signifie Jeu radio, est le nom donné à une opération de contre-espionnage allemand de la Seconde Guerre mondiale mise en place par la Gestapo, qui consistait à utiliser les émetteurs radio des opérateurs clandestins capturés pour dialoguer à leur place directement avec Londres.

Sommaire

Son rôle

Cette opération permettait aux services de renseignements nazis d'intercepter les informations militaires des Alliés, de leur transmettre de fausses informations et de repérer d'autres émetteurs clandestins.

Principaux jeux

Quelques radio-jeux menés par Josef Götz du Sicherheitsdienst (SD) sont présentés dans cette section dans l'ordre chronologique de leur démarrage, en utilisant les noms qu'il leur donnait lui-même.

Radio-jeu Bloom

  • Arrestation : 15 avril 1943, Fonsorbes, près de Toulouse.
  • Opérateur radio : Marcus Bloom « Urbain », du réseau PRUNUS de Maurice Pertschuk « Eugène ».
  • Début du radio-jeu : quelques jours après l'arrestation, Josef Götz engage un jeu avec Londres.
  • Fin du radio-jeu : mi-juin.
  • Résultats : aucun.

Radio-jeu Archambaud

  • Arrestation : 24 juin 1943, Paris.
  • Opérateur radio : Gilbert Norman « Archambaud », du réseau Prosper-PHYSICIAN de Francis Suttill « Prosper ».
  • Début du radio-jeu : 29 juin 1943
  • Fin du radio-jeu : mi-août 1943.

Radio-jeu Bertrand et Valentin

  • Arrestation : 21 juin 1943, Dhuizon (Loir-et-Cher).
  • Opérateur radio : John Macalister « Valentin », du réseau ARCHDEACON que Frank Pickersgill « Bertrand » vient former dans les Ardennes.
  • Début du radio-jeu : première quinzaine d'août, la radio-jeu Norman étant encore en cours.
  • Fin du radio-jeu : mai 1944.
  • Résultats : Josef Placke (SD) se fait passer pour Frank Pickersgill à Hirson. Quatre agents sont arrêtés. Un groupe fictif est formé à Verdun. 20 parachutages sont opérés, conduisant à la réception de 240 containers.

Radio-jeu Achille

Radio-jeu Rousset

  • Arrestation : 7 septembre 1943, Paris.
  • Opérateur radio : Marcel Rousset « Léopold », du réseau BUTLER de Jean Bouguennec « Max ». Il cherche à prévenir Londres en faisant croire aux Allemands qu'il doit transmettre en français pour Marcel Fox et en anglais pour Francis Garel. En réalité, c'est le contraire. Londres ne comprend pas et demande en réponse pourquoi BUTLER a changé son modus operandi.

Radio-jeu Madeleine ou Phono

Radio-jeu Tell

Radio-jeu Newman

Fin de l'opération

Le dernier message truqué que les Allemands auraient échangé avec Londres par le biais de cette manœuvre aurait été celui-ci : « Merci pour votre collaboration et pour les armes que vous nous avez envoyées ». Mais les Allemands ne pensaient pas que les services de renseignements britanniques avaient déjà compris le stratagème depuis au moins deux semaines avant cette transmission. Résultat, si les Allemands avaient pu tirer certains bénéfices de ces émetteurs clandestins, cette nouvelle arme finit par se retourner contre eux ; à partir de mai 1944, il ne fut plus question de cette opération.

Source

  • Jacques Delarue, Histoire de la Gestapo, Paris, Fayard, 1962, p. 521-523.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Funkspiel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Funkspiel — ist ein geheimdienstlicher Begriff für den Austausch eines verdeckt operierenden feindlichen Funkers im eigenen Machtbereich durch eigenes Personal oder durch Anwerbung als Doppelagent. Ziel ist es, dem feindlichen Empfänger eigene, gefälschte… …   Deutsch Wikipedia

  • Funkspiel — ( radio play ) was the name given to a counter espionage operation carried out by German counter intelligence during the Second World War. It consisted of using captured and returned clandestine radio operators in France to send false messages… …   Wikipedia

  • Operation Scherhorn — Pavel Sudoplatov, the Intelligence Services official who executed the operation. Operation Scherhorn (in English sources) or Operation Berezino (original Russian codename), Operation Beresino (in East German sources) was a secret deception… …   Wikipedia

  • Hermann J. Giskes — (* 28. September 1896; † 28. August 1977 in Krefeld) war Oberstleutnant der Wehrmacht, Chef der deutschen militärischen Gegenspionage von 1941 1944 in den besetzten Niederlanden und einer der Hauptbeteiligten an dem nachrichtendienstlichen… …   Deutsch Wikipedia

  • Englandspiel — Mahnmal in Den Haag zur Erinnerung an die 54 gestorbenen niederländischen Agenten Das Englandspiel war eine gemeinsame Operation der deutschen Abwehr und der Sicherheitspolizei im Zweiten Weltkrieg. Ein britisch amerikanisches Sendernetzwerk der… …   Deutsch Wikipedia

  • Hugo Bleicher — (1899 1982) fut un agent de l Abwehr en France, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est connu pour avoir démantelé plusieurs réseaux de résistance, notamment[1] : le réseau INTERALLIÉ, créé par Roman Czerniawski « Armand »,… …   Wikipédia en Français

  • Martin Bormann — in 1934 Party Minister of the National Socialist German Workers Party In office 30 April – 2 May 1945 …   Wikipedia

  • Intelligence analysis — This article deals with the intellectual process of analysis itself, as opposed to intelligence analysis management, which, in turn, is a subcomponent of intelligence cycle management. For a complete hierarchical list of articles in this series,… …   Wikipedia

  • Karl Boemelburg — (28 October 1885, Elberfeld, today merged with Wuppertal 1946) was the head of the Gestapo in France during the Second World War. He notably had authority over section IV J, charged with the deportation of the Jews, for which Alois Brunner (sent… …   Wikipedia

  • Pierre de Vomécourt — Pierre de Crevoisier de Vomécourt (1 January 1906, Chassey lès Montbozon, Haute Saône [Source : Patrice Miannay, p. 227.] 1986) was, during the Second World War, a Special Operations Executive agent, who founded and headed SOE s first Resistance… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.