Office of Strategic Services


Office of Strategic Services
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir OSS.
Insigne de l'OSS, repris depuis par le United States Special Operations Command.

L'OSS, sigle de l'anglais Office of Strategic Services soit Bureau des services stratégiques, était une agence de renseignement du gouvernement des États-Unis. Elle a été créée le 13 juin 1942 après l'entrée en guerre des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale pour collecter des informations et conduire des actions « clandestines » et « non ordonnées » par d'autres organes.

Sommaire

Historique

Depuis les années 1930, c'était le FBI qui était responsable des activités de renseignement en Amérique latine laissant parallèlement aux services de renseignement de l'US Army, de l'US Navy, du Département d'État et du Trésor leurs sphères de compétences et d'interventions.

Suite à l’entrée en guerre des États-Unis, il fut décider de réorganiser le renseignement. William Joseph Donovan fut nommé coordinateur de l'information et directeur de l'OSS le 11 juillet 1942.

Les effectifs de l'OSS, qui étaient en majorité des amateurs qui apprirent beaucoup des services de renseignement britanniques, furent de 13 000 personnes en 1944[1].

Opérations en Europe

Allen Dulles, était chef du service pour l'Europe, sous le couvert d'un poste d'attaché d'ambassade à Berne, sa boîte aux lettres en France est le curé de Collonges-sous-Salève, l'abbé Marius Jolivet.

Durant le conflit, les activités furent très diverses allant du renseignement classique avec des agents comme Fritz Kolbe à l'envoi d'officiers en uniformes pour des missions spéciales tel les Jedburgh pour aider la résistance dans l'Europe occupée par les nazis en passant par des opérations de propagande dont l'opération Corn Flakes.

Dans le royaume de Yougoslavie, le manque de coordination entre les différents services spéciaux alliés crée de graves problèmes. Alors que l'OSS et les services soviétique soutiennent l'armée yougoslave de la patrie de Draža Mihailović, le SOE en Yougoslavie soutient lui l'Armée populaire de libération et détachements de Partisans de Yougoslavie de Josip Broz Tito; ces mouvements ne tardent pas à se battre entre eux et les américains se retirent tandis que britanniques et soviétiques s'accordent pour soutenir Tito.

À partir de juin 1944, plus de 200 agents américains, polonais - 16 équipes sur plus de cent - et allemands antinazis dont Paul Lindner sont parachutés à travers le Troisième Reich en mission d'infiltration, 36 sont arrêtés ou tués mais les résultats sont estimés satisfaisants.

Des agents dans les banques suisses ont permit de retracer les transactions financières de l'Allemagne qui ont utilisé l'or nazi prit dans l'Europe occupée avec les banques de ce pays, en Suède, au Portugal, en Turquie et en Argentine. Grâce à ces informations, le gouvernement des États-Unis a fait pression sur la Suisse qui finit par rembourser symboliquement 58 millions de dollars aux pays ainsi floués.

Opérations en Asie

Sur le front Asie-Pacifique, les activités de l'OSS sont beaucoup moins importante qu'en Europe car les forces armées des États-Unis sur ce théâtre d'opérations préfèrent s'appuyer sur leurs propres services de renseignement.

Le Détachement 101 du commandant Carl Eifler qui collabore avec les mouvements de résistance antijaponais ne compte à l'origine que 21 officiers pour travailler avec l'ethnie Kachins qui organisa une force d'un millier d'hommes luttant contre l'armée impériale japonaise.

À partir de mai 1945, des équipes du Détachement 101 furent envoyé en Indochine française aider le mouvement Việt Minh[2]. À partir de New Delhi et de Ceylan, d'autres agents supervisent un réseau d'informateurs et de saboteurs en Birmanie, Malaisie et Indonésie dont probablement le plus haut placé est sans doute Seni Pramoj dirigeant les Forces Thaïlandaises Libres[3].

Démantèlement de l'OSS

Le 1er octobre 1945, l'OSS fut démantelée par le Président Harry Truman et ses services furent alors répartis entre divers organes fédéraux dont notamment :

  • La SSU (Special Service Unit) réunissant des services de contre-espionnage (X-2) et des services secrets (Secret Intelligence Branch) ;
  • La RAB (Research & Analysis Branch) qui devint, dès 1946, l'INR (Intelligence & Research), bureau du Département d'État chargé de collecter divers renseignements politiques, économiques et militaires sur tous les pays et de distribuer les rapports produits par les organes diplomatiques américains à l'ensemble des organes dirigeants des États-Unis.

Le 22 janvier 1946, l'OSS fut remplacée par le CIG (Central Intelligence Group), puis par la CIA (Central Intelligence Agency) et ce malgré les critiques du FBI et des forces armées, qui perdaient ainsi toute autorité en matière de renseignements stratégiques et d'actions clandestines.

Agents de l'OSS

En 2008, la déclassification d'archives de l'OSS par la National Archives and Records Administration fait ressortir les noms de 35 000 employés de ce service.

Parmi les célébrités on note : la cuisinière Julia Child ; John Hemingway, le fils de l'écrivain ; Kermit et Quentin Roosevelt, les fils et petit-fils de Theodore Roosevelt ; Arthur Schlesinger, qui fut l'ami et l'historien de John F. Kennedy ; ou encore Miles Copeland, le père de Stewart, le batteur du groupe The Police; Arthur Goldberg, qui devint juge à la Cour suprême des États-Unis ; l'acteur Sterling Hayden, qui joua dans le film Le Parrain ; le joueur de baseball Moe Berg et Ralph Bunche, sous-secrétaire aux Nations unies, Prix Nobel de la paix en 1950 ; le banquier et philanthrope Paul Mellon ; le réalisateur John Ford, le gangster Lucky Luciano[4].

Dans la culture

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Office of Strategic Services de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Office of Strategic Services — OSS OSS Shoulder Insignia Agency overview Formed June 13, 1942 Dissolved …   Wikipedia

  • Office of Strategic Services — OSS Ärmelabzeichen des OSS, Vorbild für das spätere Abzeichen des SOCOM Staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Office of strategic services — Pour les articles homonymes, voir OSS. L OSS, sigle de l anglais Office of Strategic Services soit Bureau des services stratégiques, était une agence de renseignement du gouvernement des États Unis. Elle a été créée le 13 juin 1942… …   Wikipédia en Français

  • Office of Strategic Services — Pendon de la OSS El general William J. Donovan pasa revista a los miembros d …   Wikipedia Español

  • Office of Strategic Services — (OSS)    The OSS, founded in 1942, was America’s first centralized civilian intelligence organization. Unfortunately it was penetrated by the NKVD, who referred to it with the contemptuous code name “izba” (peasant hut). The Soviet service’s most …   Historical dictionary of Russian and Soviet Intelligence

  • Office Of Strategic Services — (OSS)    The OSS was established by executive order in July 1942 to coordinate military intel ligence during World War II. Headed by William J. Donovan, the OSS was responsible for gathering intelligence and espionage activities behind enemy… …   Historical Dictionary of the Roosevelt–Truman Era

  • Office of Strategic Services — …   Википедия

  • Office of Strategic Services — n. OSS, United States government intelligence agency formed during World War II (forerunner of the CIA) …   English contemporary dictionary

  • Office of Strategic Services (OSS) — (1942–45) U.S. agency formed for the purpose of obtaining information about and sabotaging the military efforts of enemy nations during World War II. It was headed by William J. ( Wild Bill ) Donovan (1883–1959). With some 12,000 staff, the OSS… …   Universalium

  • 2677th Office of Strategic Services Regiment (United States) — Infobox Military Unit unit name=2677th Office of Strategic Services Regiment caption= dates=15 July 1944 November 27, 1944 {Absorbed by OSS Operational Command} country=United States allegiance= branch=United States type=Infantry role= size=… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.