Equus ferus przewalskii


Equus ferus przewalskii

Cheval de Przewalski

Comment lire une taxobox
Cheval de Przewalski
 Cheval de Przewalski
Cheval de Przewalski
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Perissodactyla
Famille Equidae
Genre Equus
Espèce Equus ferus
Sous-espèce
Equus ferus przewalskii
 ?Poliakov, 1879
Synonymes
  • Equus przewalskii
  • Equus caballus przewalskii
Statut de conservation IUCN :

CR  :
En danger critique d'extinction
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Répartition géographique
Leefgebied przewalskipaard.JPG

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le cheval de Przewalski (espèce Equus przewalskii ou sous-espèce Equus ferus przewalskii ou sous-espèce Equus caballus przewalskii), ou cheval de Prjevalski, est une espèce ou sous-espèce très proche du cheval (Equus caballus).

Poulain de deux jours
Ligne caractéristique, souvent jugée indicatrice d'une proximité génétique avec les chevaux préhistoriques

Sommaire

Histoire

Le cheval de Prjevalski serait l'un des précurseurs du cheval domestiqué.

Il a été « découvert » tardivement, en 1879, par le colonel N. M. Przewalski. Cet explorateur russe le trouva en Dzoungarie, dans les montagnes qui bordent le désert de Gobi. Avant cet événement, l'espèce était considérée comme éteinte, décimée pour sa viande par les chasseurs mongols.

Après sa découverte, pour répondre aux demandes de différents zoos, et en raison de son caractère sauvage, les chasseurs en ont abattu des groupes entiers pour s'emparer de quelques chevaux. Cette chasse entraîna sa raréfaction à l'état sauvage, et les derniers individus sauvages ont été aperçus en Mongolie en 1969. A compter de cette date, l'espèce a été considérée comme disparue dans la nature.

L'espèce fut perpétuée par les spécimens des zoos. Tous les animaux actuels descendent d'un groupe de 13 reproducteurs capturés ensemble vers 1900[1]. Vers 1977, il y avait seulement 300 animaux vivant en captivité à travers le monde[1]. Des programmes d'échanges de reproducteurs et d'expansion de la population ont alors été mis en oeuvre par des zoo ou des fondations, et au début du XXIe siècle, l'espèce compte environs 1 800 individus[1].

Des projets ayant pour but de ramener l'espèce en Mongolie et de la relâcher dans la nature commencèrent à voir le jour. La « Fondation pour la Préservation et la Protection du Cheval de Przewalski », créée au Pays-Bas en 1977 amena les premiers animaux en Mongolie, en 1992. Il y en aura 84 jusqu'en 2000. Les animaux amenés en Mongolie ont d'abord suivi une assez longue acclimatation, dans de grands enclos, avant d'être définitivement relâchés[2].

De son côté, l'association française Takh[3] a également organisé une opération de réintroduction à partir de sa création, en 1990[3]. Des animaux provenant de divers zoos ont été placés en semi-liberté en Lozère, sur « le Causse Méjean, plateau calcaire traditionnellement tourné vers l'élevage du mouton », formant le « troupeau du Villaret[3] », toujours actif. Après dix ans de préparation à la vie sauvage, « 22 fondateurs […] ont été transportés avec succès en 2004 et 2005[3] » dans le Khomiin Tal, près du parc national de Khar Us Nuur.

Fruits de ces diverses opérations, il y avait fin 2007 environs 330 chevaux vivants en liberté en Mongolie : 200 dans le parc national de Hustai, 110 dans le Gobi, et plus de 20 à Khomiin Tal (Mongolie occidentale[4]).

Description

L'apparence du cheval de Prjevalski révèle plusieurs traits « primitifs » : Il possède une grosse tête, des yeux placés en hauteur et non sur les côtés comme chez les autres chevaux, de longues oreilles, une encolure épaisse, un gros corps avec une raie de mulet foncée et des zébrures sur les membres.
Il mesure environ 1,20 – 1,30 m et a toujours une robe isabelle avec les extrémités foncées, un bout du nez clair et des crins foncés. La crinière pousse toute droite et mue chaque année, il n’y a pas de toupet. Impossible à discipliner par nature, il ne peut être ni dressé ni monté. Le cheval de Prjevalski survit sur de très maigres rations et peut supporter des extrêmes de chaleur et de froid. Il ressemble au Cheval de Riwoché découvert en 1995 par l'explorateur et écrivain Michel Peissel dans la région du Kham au Tibet.

Génétique

Le cheval de Prjevalski diffère génétiquement du cheval domestiqué car il a soixante-six chromosomes et non soixante-quatre.

Noms scientifiques

Przewalskipferd.jpg

Plusieurs espèces proches dont les liens phylogénétiques ne sont pas précisément identifiés, sont soit placé dans le même genre (Equus), soit la même espèce (Equus ferus). De ce fait, il y a plusieurs noms scientifiques synonymes pour le Cheval de Przewalski :

  • Equus przewalskii
dans ce cas, le cheval de Przewalski serait considéré une espèce à part entière.
  • Equus ferus przewalskii
dans ce cas, il serait une sous-espèce de Equus ferus.
  • Equus caballus przewalskii
dans ce cas, il serait une sous-espèce du Cheval domestique, capable de se reproduire avec lui.

Tout le débat actuel sur le genre Equus est résumé sur le site IUCN dans la section Taxonomic Notes (en).

Les temps modernes

Le dernier Tarpan pur (cheval de Gmelini, homologue européen du Cheval de Przewalski) est mort au zoo de Munich en 1887. Le dernier individu sauvage avait été tué quelques années avant, dans l'actuelle Ukraine.

Notes et références

  1. a , b  et c The Foundation for the Preservation and Protection of the Przewalski Horse - « The history of the Przewalski horse »
  2. The Foundation for the Preservation and Protection of the Przewalski Horse - « Back to the wild »
  3. a , b , c  et d http://www.takh.org/ Site de l'association takh.
  4. Lettre annuelle de janvier 2008 de The Foundation for the Preservation and Protection of the Przewalski Horse.

Voir aussi

Le cheval de Przewalski réintroduit en Mongolie dans le Parc National de Hustain Nuruu

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Cheval de Przewalski ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equus ferus przewalskii de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Equus ferus przewalskii — Przewalski Pferd Przewalski Pferd (Equus ferus przewalskii) Systematik Überordnung: Laurasiatheria …   Deutsch Wikipedia

  • Equus ferus przewalskii —   Caballo de Przewalski Caballo d …   Wikipedia Español

  • Equus ferus przewalskii — …   Википедия

  • Equus caballus przewalskii — Saltar a navegación, búsqueda ? Caballo de Przewalski Caballo de Przewalski adulto …   Wikipedia Español

  • Equus ferus — Wildpferd Przewalski Pferd (Equus ferus przewalskii) Systematik Unterklasse: Höhere Säugetiere (Eutheria) …   Deutsch Wikipedia

  • Equus ferus — Tarpan Tarpan …   Wikipédia en Français

  • Equus ferus —   Equus ferus …   Wikipedia Español

  • Equus — Saltar a navegación, búsqueda «Equus» redirige aquí. Para otras acepciones, véase Equus (desambiguación). ? Équidos …   Wikipedia Español

  • Equus conversidens — Scientific classification Kingdom: Animalia …   Wikipedia

  • Equus francisci — Temporal range: 4.9–0.011 Ma …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.