Economie de la Haute-Normandie


Economie de la Haute-Normandie

Économie de la Haute-Normandie

Sommaire

Statistiques

  • PIB en 2002 : 41,5 milliards d'euros
  • Taux de chômage : 10,5 % (décembre 2003)[1]
  • 60 % de la production française des lubrifiants
  • 50 % des plastiques, 30 % des voitures
  • la 4e région française pour le commerce extérieur
  • la 1re région pour la production de lin
  • la 6e région pour la recherche

Par secteur d'activité

Structure du PIB en 2003, en pourcentage de la population active[2] :

  • primaire : 2,3 %
  • secondaire : 36,1 %
  • tertiaire : 61,6 %

Secteur primaire

L'agriculture de la Haute-Normandie est diversifiée : le sud-est constitue le prolongement du plateau céréalier de la Beauce. Les champs sont ouverts (openfield) et spécialisés dans la céréaliculture. Le Pays de Bray pratique l'élevage bovin, alors que le Pays de Caux est tourné vers la polyculture : betteraves, céréales, lin, colza occupent des champs de dimensions réduites à côté de prairies parcourues par les vaches laitières. Les grandes forêts se trouvent dans la vallée de la Seine.

Secteur secondaire

  • Histoire : aux XVIIIe et XIXe siècle se développent les filatures de coton et la métallurgie, grâce à des capitaux extérieurs.
  • Au XXe siècle, la région de la Basse-Seine accueille des usines chimiques, des raffineries et des usines automobiles. Le premier employeur industriel (6 000 salariés en 2003) de la région havraise est la régie Renault sur la commune de Sandouville. La région havraise concentre plus du tiers de la capacité française de raffinage. Elle assure environ 50 % de la production de plastiques de base et 80 % des additifs et des huiles ; plus de 3 500 chercheurs y travaillent en laboratoires privés et publiques. Les grandes firmes multinationales de l'industrie chimique sont présentes en Basse-Seine . Dans l'agglomération havraise, elles se situent essentiellement sur la commune de Gonfreville L'Orcher : Exxon Mobil, TotalFinaElf, Esso, Hoechst, Chevron Oronite SA ; mais aussi à Sandouville tel Goodyear chemicals Europe. Avec la crise des années 1970 et les délocalisations, l'industrie a perdu des emplois en Haute-Normandie, en particulier dans la construction navale (fermeture des ACH en 1999) et dans le textile (usine Desgenétais de Bolbec, manufactures Delarue, Clarenson et Charles Houiller à Elbeuf).
  • Centrales nucléaires : Penly et Paluel
  • Spécialisation industrielle : pétrole, chimie, industries pharmaceutiques, parachimie, fibres synthétiques, industrie du verre, papier, automobile, matériel électrique et électronique.
  • Une soixantaine d'installations industrielles à risque.

Secteur tertiaire

  • La proximité de l'Ile-de-France limite le développement du secteur tertiaire (en particulier le tertiaire supérieur), malgré les tentatives de décentralisation. Ainsi, les universités haut-normandes sont relativement récentes (Rouen en 1964, Le Havre en 1984).

Les principales entreprises installées en Haute-Normandie==

  • CERP-Rouen (pharmacie)
  • Ferrero-France (alimentation)
  • Coopérateurs de Normandie-Picardie (supermarchés)
  • Delmas (transports) au Havre
  • Davigel (alimentation)Dieppe offranville
  • [Nestle (nescafé,ricoré) agroalimentaire (Dieppe)
  • Lubrizol France (chimie)
  • Aircelle (aéronautique) au Havre
  • Mutant Distribution (distribution)
  • Sidel (équipement) à Octeville-sur-Mer
  • Éditions Atlas (édition) à Évreux
  • Cap Seine (alimentation)
  • Valois (plastiques)
  • Bayer élastomère (pneumatiques)
  • Carrier Transicold Industries (équipement) à Mont-Saint-Aignan
  • Peguform France (Cadence innovation) (plastiques) à Saint-Marcel près de Vernon
  • Saveurs de France Brossard (alimentation), au Neubourg
  • Dresser-Rand (équipement) au Havre
  • Devaux (travaux)
  • Novelis Foil France à Rugles(métallurgie)
  • CIC Banque CIN (banque
  • Snecma (Aéronautique, Vernon)
  • Segafredo Zanetti Expresso France (Restauration) à Sotteville-lès-Rouen ; siège secondaire à Ajaccio

Références

  1. L’état des régions françaises 2004, page189
  2. L’état des régions françaises 2004, page190

Voir aussi

Bibliographie

  • L’état des régions françaises 2004, Paris, La Découverte, 2004.

Liens externes

  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « %C3%89conomie de la Haute-Normandie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Economie de la Haute-Normandie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Économie de la haute-normandie — Sommaire 1 Statistiques 2 Par secteur d activité 2.1 Secteur primaire 2.2 Secteur secondaire …   Wikipédia en Français

  • Économie de la Haute-Normandie — Sommaire 1 Statistiques 2 Par secteur d activité 2.1 Secteur primaire 2.2 Secteur secondaire 2.3 …   Wikipédia en Français

  • Economie de la Basse-Normandie — Économie de la Basse Normandie Basse Normandie Données générales Pays France Subdivision région Organisations économiques …   Wikipédia en Français

  • Économie de la basse-normandie — Basse Normandie Données générales Pays France Subdivision région Organisations économiques …   Wikipédia en Français

  • Économie de la Basse-Normandie — Basse Normandie Données générales Pays France Subdivision région Organisations économiques 6 Chambr …   Wikipédia en Français

  • Haute-normandie — 49°30′N 1°00′E / 49.5, 1 …   Wikipédia en Français

  • Haute Normandie — 49°30′N 1°00′E / 49.5, 1 …   Wikipédia en Français

  • Haute-Normandie — 49°30′N 1°00′E / 49.5, 1 …   Wikipédia en Français

  • Politique de la Haute-Normandie — Haute Normandie 49°30′N 1°00′E / 49.5, 1 …   Wikipédia en Français

  • Région Haute-Normandie — Haute Normandie 49°30′N 1°00′E / 49.5, 1 …   Wikipédia en Français