ES Guelma


ES Guelma

Espérance Sportive Guelma

ES Guelma Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Nom complet Espérance Sportive de Guelma
Surnom(s) l'escadron noir
Nom(s) précédent(s) ESFM Guelma
Date de fondation le 11 Mai 1939
Statut professionnel amateur
Couleurs Noir et Blanc
Stade Stade Boujemaa Souidani
(15 000 places)
Siège stade OPOW BP 448- 24000 Guelma

Tél/Fax: 037 26 24 02

Championnat actuel Inter-régions est
Président HARHOUZ RACHID

Secrétaire général: BOUFELFEL Attaf Trésorier Général: BELKHANE Lyamine Médecin du club: BOUFELFEL Saçi Soigneur: GUENDOUZ Ali

Entraîneur Flag of Algeria.svg MEHNAOUI MED FARID ET KERDOUSSI FAOUZI

Espérance Sportive de Guelma est un club de football algérien basé à Guelma et le premier club musulman de la région bônoise (Hamra Annaba fondé 1944-ES Souk Ahras en 1958 et US Tébessa en 1947) les autres clubs de la région sont des clubs coloniaux. Pour la saison 2009/2010, le club évolue en Division régionale I Ligue d'Annaba.

Sommaire

Historique

Membres fondateurs

khoualdia hocine djebar cherif Mandoline(maadi) boukereddine abdellah Boukahoul ahmed Brahem med tahar zouara salah wartssi mabrouk

Le premier club de la ville

Le premier club de la ville de Guelma est la Jeunesse Sportive de Guelma (JSG), créée en 1917, et après les Diables Noirs (l'Etendard) le 04/04/1924, puis l'Etoile Sportive de Guelma (ESG) en 1936, l'Espérance Sportive de Guelma le 11/05/1939, le FO Guelma en 1945, l'ESM Guelma le 07/09/1977. Le club a évolué en première division pendant 17 saisons (1965 à 72, 77, 80 à 81, 83 à 87 et 1992).

3 fois demi-finaliste en coupe d'Algérie 1968-1987-1989 L'ESFM Guelma a remporté le Championnat d'Afrique du Nord le 29/05/1955 face au Wydad de Casablanca (2-1). Ce fut le premier titre international pour un club musulman algérien.

Chronologie du match mythique de l'ESFM Guelma

la finale se jouait au stade du WAC (Widad de Casablanca) en 1955 ; l'Espérance de Guelma était menée au score un a zéro (1-0), but du joueur Gomez du WAC Casablanca, mais après une échappée du vif ailier gauche Bara Amor alias Baïza, il réussit à marquer le but égalisateur à six minutes de la fin du match. Pendant les prolongations et plus exactement à la 108e minute, l'ailier gauche Bara Amor s'échappait encore du côté gauche et d'une magnifique ouverture donne la balle à Merzougi qui marque le but de la victoire.

Guelma et l'Afrique du nord

Les amoureux du ballon rond savent probablement que le Livre d'Or du football pied-noir et nord-africain a paru récemment. L'auteur, ravi du succès retentissant de son ouvrage de presque 400 pages, se propose de publier une suite. Bref, il est question des grandes équipes et il a été relevé dans les dernières pages réservées aux palmarès, les résultats de la JSG et de l'ESFMG en championnat Nord-Africain et Coupe d'AFN. Nous présentons ci-après ces deux belles équipes qui marquèrent Guelma et sa population par leur fabuleuse épopée. LA JEUNESSE SPORTIVE GUELMOISE (J.S.G.)

Nous ne parlerons pas de son origine car inconnue à ce jour. Quels ont été les organisateurs de ces structures footbalistiques ? Il n'empêche que depuis sa création, la JSG a vu évoluer dans ses rangs plusieurs générations de Guelmois qui ont foulé presque tous les stades d'Afrique du Nord. Quoi qu'il en soit, dans le tableau relevé dans l'ouvrage d'Hubert Zakine La mémoire du football d'Afrique du Nord que nous publions dans ce dossier, le vainqueur du championnat du département de Constantine est relevé depuis 1920 jusqu'en 1955. Rappelons qu'à cette époque, l'Algérie ne comportait que 3 départements et ces derniers étaient par conséquent extrêmement vastes.

La coupe STEEG reproduite en première page de ce dossier devait revenir à une équipe qui remporterait le championnat du département de Constantine, soit 3 années consécutives (ce que la J.S.G. réalisa en 1933, 1934 et 1935), soit 5 fois dans le temps. D'autre part. la J.S.G. participa à deux reprises, en 1934 et 1935 à la demi-finale du Championnat Nord-Africain puis en demi-finale de la coupe d'Afrique du Nord, en 1934, où elle fut battue par le C.D.J. Oran par 4 à 0.

Listes des joueurs champion d'Afrique du nord

Gardien de but

Belhaouas Abdelhamid

Défenseurs

Chorfi M.S, Benteboula ali, Abda Hamid(Cap), Chemani Mostefa

Milieu de terrain

Saidi Rachid, Beldjoudi Boudjemaa

Attaquants

Bara Amor, Seridi Med Cherif, Chorfi Abdelmadjid, Merzougui Larbi

Remplaçants

Hassani, Bensaada, Reguini, Soudani

Directeurs sportif

Kermiche Mohamed

Accompagnateurs

Saidi Allaoua, Medkour Mohamed

Soigneur

Benfatoum Belgacem

L'E.S.F.M.G. des années 50

Équipe composée de : Ali Dafri - Bachir Ben Saada dit "Tilla" - Hamid Belhaouès - Hanùd Abda -Hocine Aïssani - Mohamed Lenniche (Directeur). Rezkallah - Hamid Saïdi - Messaoud Dafri dit "Napo" - Rachi Saïdi - Amor Bara dit "Baïza" - Mohamed Boudjema. Tous les joueurs figurant sur celte photo ont remporté la coupe d'Afrique du Nord à l'exception de Hocine Aïssani à la place de qui a joué Omar Laïd. L'E.S.F.M.G, l'autre grande et belle équipe de Guelma s'illustra avec les frères Dafri (Ali et Napo) qui foulèrent également les terrains de football métropolitains, les frères Abda, les frères Belhaouès, le grand Chemani. Kafèz, Berteta etc... De grands joueurs qui jouaient comme la J.S.G. ou le F.O.G. de Chibouni pour les couleurs du club de la ville et non pour l'argent. Le foot était alors un ART qui se pratiquait sur tous les terrains et même dans les rues et sur les places... pour le PLAISIR, le seul plaisir du beau geste, du beau but

"L'examen du palmarès figurant dans le tableau du Championnat du département de Constantine révèle que notre ville de 35000 âmes fut 7 fois championne du département de Constantine. Seule sa grande voisine, Bône la coquette, la devança avec ses 9 victoires. GUELMA s'avéra être la seule cité de moins de 40000 habitants, dans toute l'immense Afrique du Nord à avoir remporté 7 championnats sur 30 de Division d'Honneur.L'E.S.F.M.G fut sacrée championne d'Afrique du Nord. Sa devancière, la J.S.G. parvient à 2 reprises en demi-finale de la même compétition. Difficile de faire mieux

Les grands noms

Les frères ABDA (ali, mustapha et le père amor)- BRAHEM- SOUIDANI Boudjemaa- HARCHA Haçèn-AYACHE Smail- HAMR EL AIN-

Boudjemâa SOUIDANI

Le 10 janvier 1922, naquit à Guelma le héros martyr Souidani Boudjemaa, au sein d'une famille très modeste. Ayant perdu son père à l'âge de quatre ans, c’est sa mère qui subvint à ses besoins. Il effectua ses études dans sa ville natale et grâce à son intelligence très vive et son esprit éveillé, il réussit à décrocher la première partie du baccalauréat. Cela lui permit de travailler dans l'imprimerie d'un colon français nommé Attias de 1939 à 1942. Dès son jeune âge, Souidani fut membre de l'association des Scouts Musulmans qui fut, d’une certaine façon, une première école pour la formation de patriotes. Il fut également l’un des meilleurs joueurs dans le club de football l'Espérance de Guelma.

L'adhésion de Souidani Boudjemâa à l'association des Scouts Muslmans eut lieu très tôt et les contacts qu'il avait avec les Européens compte tenu de son lieu de résidence et du travail d'imprimeur qu'il exerçait jouèrent un rôle important dans l'évolution de sa conscience politique et la formation du sens patriotique chez lui et expliquent son adhésion au mouvement national (Parti du Peuple Algérien ). C’est son responsable hiérarchique au travail "Ahmed Djelloul" qui contribua à son adhésion à ce parti car ce fut auprès de lui qu'il s'initia aux premiers concepts du nationalisme algérien et pris ainsi connaissance de ses objectifs et ses revendications . L'activité intense que le martyr déploya lui valut d'être nommé chef de groupement puis chef de section. En 1943, eut lieu dans les rues de la ville de Guelma, une manifestation imposante dénonçant les mesures répressives promulguées par les autorités françaises à l'égard des indigènes algériens. La cause directe de ces manifestations fut la publication d'un décision interdisant aux indigènes la fréquentation des salles de cinéma le samedi et le dimanche. Ceci révolta le martyr et le poussa à organiser et diriger cette manifestation dont le résultat fut son arrestation pour la première fois. Il fut condamné à trois mois de prison ferme et une amende de 600 anciens francs français En 1944, il fut appelé au service militaire obligatoire et envoyé à la caserne de Aïn Arnat à Sétif puis affecté, après la guerre, dans l'une des imprimeries militaires à Guelma . Malgré sa présence sous les drapeaux, il participa aux manifestations du 1er mai 1945 et pour cette raison, il lui fut interdit de quitter la caserne et il ne put donc pas participer aux manifestations historiques du 8 mai 1945. En dépit de cela, ces massacres affectèrent profondément son moral et l'idée de la lutte armée en tant que moyen unique de sortir de l'obscurité qui l'entourait commença à se former chez lui. Il adhéra donc à l'Organisation Spéciale à sa création et put ainsi accomplir diverses activités dont nous citerons par exemple la collecte des armes.


En 1948, il fut découvert, arrêté et condamné à 8 mois de prison ferme. A sa sortie de prison, il poursuivit son activité militante dans le cadre de l'Organisation Spéciale dans laquelle il fut chargé de convoyer les armes. Au cours de l'une des opérations, il fut identifié par la police français lors d'un barrage établi entre Skikda et Guelma mais put s'enfuir vers Oran. Là, il participa à l'attaque contre la poste d'Oran organisée en vue d'obtenir les fonds nécessaires à la poursuite des activités de l'Organisation. Suite à cela, le tribunal d'Oran prononça contre lui une condamnation à mort par contumace. D'Oran, Souidani Boudjemaa se rendit à Alger et de là à Boudouaou où il séjourna chez un paysan militant. Suite à une dénonciation par l'un des traîtres, la cabane qui l'abritait fut encerclée mais il put par miracle s'échapper après avoir tiré sur l'inspecteur de police "Kelly" le tuant. Après Boudouaou, le martyr se dirigea vers la région de Souidania où il séjourna pendant un certain temps. Par la suite, le Parti le transféra à Soumâa puis à Bouinane où il s'établit chez le militant Mouaci el Mahfoud qui le maria à l'une de ses filles en 1951.


Souidani Boudjemaa poursuivit son action militante, à partir de la Mitidja notamment après la survenue de la célèbre crise du parti qui ouvrit la voie à un groupe d'anciens militants de l'Organisation Spéciale pour entamer les premiers préparatifs pour la lutte armée. Souidani Boudjemaa joua un rôle prépondérant puisqu'il supervisa personnellement les différentes étapes de préparation de la Révolution dans la région de la Mitidja et planifia les attaques de la nuit du premier novembre; de même qu'il participa à l'attaque menée contre la caserne de Boufarik en compagnie du militant Amar Ouamrane, Boualem Kanoun et Rabah Abdelkader.


Souidani Boudjemaa débuta son activité militante par la réorganisation des groupes et la supervision de l'entraînement des militants conformément aux conditions de la Révolution et l'évolution des évènements. Il organisa dans ce but un certain nombre de réunions locales dont les plus importantes furent celle d'Ouled Fayet et celle de Sidi M'hamed Belaïche. Il établit par ailleurs plusieurs caches dans la zone ouest de la région qui constituèrent des bastions dans lesquels les militants se réfugiaient en cas de nécessité. Le martyr planifia également de nombreuses opérations commandos en participant à la plupart d'entre elles et il poursuivit ses activités militaires et politiques jusqu'au moment où il tomba au champ d'honneur le 16 avril 1956 au cours d'un barrage dressé près de la ville de Koléa.

les grandes figures du club

les frères abda (slimane et hamid)- les DAFRI (ali et messaoud) - BARA Amor- seridi mustapha et touhami(Bombino)- HACHOUF- Essalhi-MAGHMOULI-BELAADI Djamel (riva)-GHAFAR-KSORI-KERDOUSSI(krapa)

Palmarès

vice championne d'Algérie EN 1965/1966, 03 fois demi finaliste en coupe d'Algérie 1967/1968-1986/1987-1988/1989, Meilleur buteur d'Algérie HACHOUF Noureddine en 1967

Les Clubs Historique


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
Ce document provient de « Esp%C3%A9rance Sportive Guelma ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ES Guelma de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guelma —   [gɛl ma], Stadt in Nordostalgerien, 65 km südlich von Annaba, 84 800 Einwohner;Verwaltungs und Marktzentrum des agrarischen Umlandes, Fahrrad und Motorradfabrik.   Stadtbild:   Guelma besitzt ein gut erhaltenes römisches Theater (1908… …   Universal-Lexikon

  • Guelma — Guelma, alger. Stadt, s. Gelma …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Guelma — (en árabe:ولاية قالمة ) es una wilaya del este de Argelia. En ella se produjo en 1945 la masacre de Setif, por parte del Ejército francés. Es la región natal de Houari Boumédienne, Presidente de Argelia …   Enciclopedia Universal

  • Guelma — v. d Algérie orientale; 85 210 hab.; ch. l. de la wilaya du m. nom. Centre d une riche rég. agricole. Constr. méca. Ruines romaines de l antique Calama …   Encyclopédie Universelle

  • Guelma — Pour les articles homonymes, voir Calama. Guelma قالمة Guelma, Place 19 Mars, siège de la willaya bl …   Wikipédia en Français

  • Guelma — Infobox Algerian Municipality map1 = map2 = Guelma location.svg name1 = Guelma name2 = قالمة code = 2401 postal = 24000 province = Guelma note1 = (seat) district = Guelma note2 = (seat) seats = 23 president = alt1 = 256 alt2 = 843 area1 = area2 …   Wikipedia

  • Guelma — ‏قالمة‎ Guelma …   Deutsch Wikipedia

  • Guelma Province — Infobox Algerian Province name1 = Guelma name2 =قالمة provincecode = 24 areacode = 37 capital = Guelma districts = 10 municipalities = 34 wali = president = order = 1 E+9 m² area1 = 4,101 area2 = 1,583.4 population = 482,261… …   Wikipedia

  • Guelma District — Infobox Algerian District name1 = Guelma name2 = قالمة province = Guelma capital = Guelma municipalities = 2 code = chef = order = area1 = area2 = population = 114 663 popyear = 1998 density1 = density2 =|Guelma is a district in Guelma Province,… …   Wikipedia

  • Guelma (Provinz) — Die Provinz Guelma (arabisch ‏ولاية قالمة‎, DMG Wilāya Qālima) ist eine Provinz (wilaya) im östlichen Algerien. Die Provinz liegt nahe der tunesischen Grenze und umfasst das Umland der Stadt Guelma, die östlich von Constantine gelegen ist.… …   Deutsch Wikipedia

  • Guelma — Original name in latin Guelma Name in other language Guelma, QGE, qalmt State code DZ Continent/City Africa/Algiers longitude 36.46214 latitude 7.42608 altitude 305 Population 123590 Date 2012 01 19 …   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.