Didier Contant


Didier Contant

Didier Contant (1960 - 15 février 2004) fut rédacteur en chef de l'agence de presse photographique Gamma.

Il est mort le 15 février 2004 d'une chute inexpliquée d'un immeuble à Paris, alors qu'il enquêtait pour le Figaro Magazine[1] sur l'assassinat des moines de Tibherine en 1996.

La thèse du suicide a été évoquée alors que Didier Contant revenait d'Algérie pour rédiger son enquête et préciser à son entourage qu'il se sentait "épié et surveillé".

Quelques années auparavant, Didier Contant avait déjà fait une tentative de suicide. Dans les années 2000, alors qu'il était rédacteur en chef à l'agence Gamma, il avait été mis à pieds suite à une transmission à la police de photos de manifestants prises par des photographes de Gamma.

En décembre 2003, juste après qu'une famille de moine de Tibhirine ait déposé à Paris une plainte pour "enlèvement, séquestration et assassinat", il avait entamé une enquête à charge contre Abdelkader Tigha, un dissident militaire algérien accusant ses anciens collègues d'implication dans l'assassinat des moines de Tibhirine. Publié en décembre 2003 dans le Figaro Magazine, un premier article de Didier Contant tendait à défendre la version officielle d'Alger dans cette affaire: celle d'un crime "islamiste".

Sa mort a donné lieu à une polémique et à un procès opposant l'hebdomadaire Marianne au journaliste Jean-Baptiste Rivoire, de Canal+, . En effet, l'hebdomadaire avait publié un article accusant Jean-Baptiste Rivoire de chercher à « blanchir l’islamisme de ses forfaits » et d'avoir « exercé des pressions sur Le Figaro Magazine [pour qu'il] refuse de publier la seconde partie du reportage de Contant » qui enquêtait sur l’assassinat des moines de Tibhirine[2]. Condamné en première instance, le journal et son directeur Jean-François Kahn ont été relaxés en appel en début 2007.

Un livre intitulé Le huitième mort de Tibhirine, écrit par Rina Sherman, est paru en 2008 aux Éditions Tatamis et Lazhari Labter Editions avec Le Soir d'Algérie avec des accusations comparables.

Ce livre de madame Sherman lui avait valu avec son éditeur, poursuivis par M. Rivoire, d’êtres condamné pour « injure publique », le 10 juillet 2009, par le Tribunal de grande instance de Paris. Également poursuivis par Paul Moreira, Madame Sherman et son éditeur, Jean Robin, ont été condamnés en diffamation[3].

En novembre 2009, la 10e Chambre correctionnelle du TGI de Paris a néanmoins condamné Jean-Baptiste Rivoire à une amende contraventionnelle de 750 euros pour "violences volontaires" à l’encontre de la personne de Didier Contant.

Au fil des années, des informations nouvelles sont toutefois apparues. Dès 2001, Didier Contant voyageait beaucoup en Algérie et contactait des dissidents comme le colonel Mohamed Samraoui, pour savoir s'ils avaient des dossiers susceptibles de mettre en cause Alger. Fin 2002, suite à des révélations dans Libération d'Abdelkader Tigha sur l'implication des services algériens dans le drame de Tibhirine, Didier Contant avait, de son propre avoeu, reçu des autorités algériennes un certains nombre de documents et informations susceptibles de contribuer à discréditer Abdelkader Tigha. Il avait alors publié un premier article sur Tibhirine dans Le Pèlerin en février 2003. En décembre 2003, après qu'une famille des moines ait porté plainte à Paris pour "enlèvement, séquestration et assassinat", Didier Contant avait repris son enquête sur Tigha, demandant à des contacts à Blida des témoignages tendant à montrer que cet ancien adjudant du DRS était un voyou.

Le 6 juin 2011, après six années de procédure, la cour d’appel de Paris a totalement innocenté le journaliste Jean-Baptiste Rivoire des accusations portées à son encontre par Mme Rina Sherman. Au terme d’un rappel détaillé des faits et des témoignages recueillis lors de l’instruction, la cour a rappelé que l’infraction de violence supposerait « un acte positif sciemment commis avec la prévision qu’il en résultera une atteinte à la personne d’autrui ». Or la Cour note que « tant au cours de l’information que des débats, Jean Baptiste Rivoire a toujours soutenu ne pas avoir connu Didier Contant avant les faits ni n’avoir eu connaissance de l’article paru dans le Figaro Magazine du 27 décembre 2003 ». Elle note en outre que la « fragilité psychologique de Didier Contant » (qui avait, selon son ex-épouse, « présenté un état dépressif », « fait une tentative de suici-de », et était « doté d’une « personnalité instable sur le plan affectif ») n’était « pas connue de ses amis et collègues proches à l’époque des faits et qu’en conséquence, elle ne pouvait être connue du prévenu ». La Cour a donc estimé qu’elle ne saurait considérer que Jean-Baptiste Rivoire, « qui ne connaissait pas Didier Contant et sa personnalité, pouvait cependant, à l’époque des faits, avoir conscience que ses agissements pouvaient être de nature à créer chez ce dernier un choc émotif ou une perturbation psychologique alors qu’il a toujours affirmé n’avoir agi que dans le souci de protéger l’épouse de celui qu’il avait lui-même interviewé (M. Abdelkader Tigha, un militaire dissident) et dont il lui avait été indiqué par des organisations non gouvernementales, dont il produit la copie des courriels, qu’elle était susceptible de courir un danger » (du fait de la visite que lui avait rendu M. Contant en janvier 2004 à Blida, en Algérie). La cour conclut qu’il n’est pas établi qu’il (Jean-Baptiste Rivoire) a agi sciemment et qu’en conséquence, l’infraction intentionnelle de violence volontaire ne saurait être retenue à son encontre ».


Sommaire

Liens internes


Références

La question du "qui tue qui" dans L'imposture des mots de Yasmina Khadra par Alek Baylee Toumi in Francofonia, Cadix, Spain, vol. 12, December 2003, pg 13-25.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Didier Contant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Гамма (агентство) — У этого термина существуют и другие значения, см. Гамма. Гамма (Gamma,Gamma Press Images) одно из крупнейших международных информационно новостных фотоагентств мира и Франции, созданное в 1966 году известным французским фотографом и будущим… …   Википедия

  • List of assassinated people — This is a list of persons who were assassinated; that is, important people who were murdered, usually for ideological or political reasons. This list does not include executed persons. TOCright Assassinations in Africa Algeria *Hiempsal, (117 BC) …   Wikipedia

  • Al-Jama'ah Al-Islamiyah Al-Musallah — Groupe islamique armé al Jama ah al Islamiyah al Musallaha GIA, Groupe islamique armé Classification Islamique Objectifs Renverser le gouvernement algérien, établir une régime islamiste. Statut Inactif …   Wikipédia en Français

  • Assassinat Des Moines De Tibhirine — Les Moines de Tibhirine Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du monastère de Tibhirine en Algérie sont enlevés lors de la guerre civile algérienne, et séquestrés pendant deux mois avant d être retrouvés morts le 21 mai 1996 …   Wikipédia en Français

  • Assassinat des moines de Tibhirine — Portraits des sept moines assassinés, Notre Dame de l Atlas, Midelt, Maroc. Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du Monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés lors de la guerre ci …   Wikipédia en Français

  • Assassinat des moines de tibhirine — Les Moines de Tibhirine Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du monastère de Tibhirine en Algérie sont enlevés lors de la guerre civile algérienne, et séquestrés pendant deux mois avant d être retrouvés morts le 21 mai 1996 …   Wikipédia en Français

  • GIA — Groupe islamique armé al Jama ah al Islamiyah al Musallaha GIA, Groupe islamique armé Classification Islamique Objectifs Renverser le gouvernement algérien, établir une régime islamiste. Statut Inactif …   Wikipédia en Français

  • Groupe Islamique Armé — al Jama ah al Islamiyah al Musallaha GIA, Groupe islamique armé Classification Islamique Objectifs Renverser le gouvernement algérien, établir une régime islamiste. Statut Inactif …   Wikipédia en Français

  • Groupe islamique arme — Groupe islamique armé al Jama ah al Islamiyah al Musallaha GIA, Groupe islamique armé Classification Islamique Objectifs Renverser le gouvernement algérien, établir une régime islamiste. Statut Inactif …   Wikipédia en Français

  • Groupe islamique armé — الجماعة الإسلامية المسلحة, GIA Idéologie Islamiste Objectifs Remplacer le gouvernement algérien par un régime islamiste Statut ? Fondation Date de formation juin 1992 Fo …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.