Derviche


Derviche
Derviche instruisant un jeune noble.
(Riza i-Abbasi, Ispahan, XVIIe siècle)
Derviche de Palestine dans les années 1860.

Un derviche (du persan درويش [derwiš], mendiant) est une personne suivant la voie ascétique soufie ("Tarîqa"), requérant une pauvreté et austérité extrêmes, semblable aux moines des ordres mendiants chrétiens ou aux sādhus hindous, bouddhistes ou jaïns.

Sommaire

Désignation

Le terme derviche (persan : درويش [derwiš], mendiant) est d'origine persane et désigne un mendiant. Ce mot a un sens et parfois un usage proche du mot d'origine arabe fakir signifiant « pauvre »[1].

Par glissement sémantique, les membres de certaines confréries soufies pratiquant ou non la mendicité ont été désignés par « derviches ».

Le mot est passé à l'arabe (دَرويش [darwīš]) et au turc (derviş [derviš]) où il ne désigne que les membres de certaines confréries religieuses.

Le mot arrivé en Afrique du nord, par exemple en kabyle "Aderwic", a fini par désigner le fou.

Les derviches dans le monde Turco-Perse

Le mot abdal les désigne dans l'Alévisme,

Le derviche est initié par un maître (cheikh ou murchid) et participe aux rituels de la confrérie, qui consistent souvent en des invocations répétées du nom de Dieu (dhikr), ou en d'autres pratiques hypnotiques comme la danse ou le chant jusqu'à l'extase mystique, l'anéantissement (fana’).

La confrérie la plus connue est celle des derviches tourneurs en Turquie et en Iran.

Le poète Djalâl ad-Dîn Rûmî, qui était d'origine afghane (il est né à Balkh)et qui vécut de 1207 à 1273, est connu pour ses textes religieux influencés par les styles littéraires derviches. Il fut un chantre (il faisait des louanges) de l'« Amour mystique ». C'est le fondateur de l'ordre des soufis de mevlevi (les soufis de mevlevi sont en réalité les ancêtres les plus proches et les plus directs des actuels derviches tourneurs).

Positionnement

Ces pratiques sont parfois condamnées par certains groupes sunnites. Elles sont alors considérées comme des innovations Bid'a en islam. Elles se basent sur des hadiths authentiques (qu'on pourrait appliquer à toutes innovations) :

Deux hadiths peuvent être cités :

Mahomet avait l’habitude de débuter ses sermons par :
Cela dit, le meilleur discours réside dans le livre d’Allah et la meilleure direction est celle de Mahomet. Les pires des choses sont les innovations, et toute innovation est une aberration.
Rapporté par Muslim sous le n° 867.
Le livre d’Allah véhicule le discours le plus vrai, et l’enseignement de Mahomet est le meilleur et les pratiques (religieuses) innovées les pires.
Quiconque introduit dans notre religion ce qui lui est étranger le verra rejeter.
Rapportés par Al-Bukhârî sous le n° 2697 et par Muslim sous le n° 1718

Pour leur part, les derviches s'inscrivent dans la lignée des soufis se référant aux "gens du banc" qui, du temps de Mahomet, étaient remarqués pour leur piété, leur dévotion et leur abandon à Dieu. On peut donc considérer que les fondements du soufisme étaient présents du vivant de Mahomet qui ne les a pas condamnés.

Voir aussi

Références

  1. Malek Chebel, « Dictionnaire des symboles musulmans » version poche, Éditions Albin Michel, coll. Spiritualités Vivantes, Paris 2001, p.159.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Derviche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • derviche — [ dɛrviʃ ] n. m. • 1653; derviz, derviss 1546; persan dervich « pauvre » ♦ Religieux musulman appartenant à une confrérie, en Perse, Turquie, Syrie. Derviche tourneur. « Des vieux derviches, avec leurs bonnets de mages, qui psalmodiaient en route …   Encyclopédie Universelle

  • Derviche — Saltar a navegación, búsqueda Un derviche turco, ca. 1860. Un derviche (del persa: درویش, darvish, mendigo [1 …   Wikipedia Español

  • derviche — (Del fr. derviche, este del turco derviş, y este del persa darviš, pobre, místico errante). m. Entre los mahometanos, especie de monje …   Diccionario de la lengua española

  • derviche — ou dervis (dèr vi ch ou dèr vi) s. m. Espèce de moine musulman. Les derviches se livrent particulièrement à la prière et au soin des malades ; ils portent constamment sur eux un chapelet. •   Qui désigné je, à votre avis, Par ce rat si peu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • derviche — (Del fr. derviche < persa dervis, pobre.) ► sustantivo masculino RELIGIÓN Monje mendicante musulmán. * * * derviche (del turco «derviş», a través del fr.) m. Especie de monje de cierta secta *musulmana. * * * derviche. (Del fr. derviche, este… …   Enciclopedia Universal

  • derviche — {{#}}{{LM D12031}}{{〓}} {{[}}derviche{{]}} ‹der·vi·che› {{《}}▍ s.m.{{》}} Especie de monje musulmán que ha hecho voto de pobreza: • Los derviches eran ermitaños.{{○}} {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del árabe darwis (mendigo) …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • DERVICHE — ou *DERVIS. s. m. Espèce de moine, chez les Turcs. Ce mot signifie Pauvre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • derviche — m. Monje entre los mahometanos …   Diccionario Castellano

  • Derviche tourneur — ● Derviche tourneur qui tourne sur lui même en dansant …   Encyclopédie Universelle

  • Derviche tourneur — Ordre mevlevi Un derviche tourneur en mouvement L ordre Mevlevi est un ordre musulman soufi fondé à Konya au XIIIe siècle par Jalal al Din Rumi, dont les membres sont souvent appelés …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.