Claude d'Annebaut


Claude d'Annebaut

Claude d'Annebault

Claude d'Annebault (vers 1535).

Claude d'Annebault (env. 1495-1552) est un militaire français, qui fut nommé Amiral de France en 1538.

Claude d'Annebault fut le dernier “grand favori” de François Ier. Il guerroie sans cesse, en Italie, en Roussillon et en Picardie, sur terre et sur mer, contre les Anglais et contre les Impériaux. De 1544 à 1547, le roi lui confia la responsabilité et la direction de toutes les affaires de l'État. L'amiral fut donc le plus grand personnage du royaume après son prince.

Biographie

Son père, Jean VI d'Annebault était capitaine des toiles de chasse de François Ier. De son mariage avec Catherine de Jeucourt, Jean a au moins six enfants.

Claude, l'aîné de ses deux fils, fait l'apprentissage des armes et se distingue à la défense de Mézières en septembre 1521. Son mariage avec Françoise de Tournemine vers 1525 fait de lui le Baron (du chef de sa femme) de Retz et de La Hunaudaye, et l'un des plus riches seigneurs de Bretagne.

Il est fait prisonnier à la bataille de Pavie, puis assume pour la première fois le commandement d'armées à la campagne milanaise de 1528-1529.

À son retour, le roi le couvre d'honneurs. Il reçoit bientôt sa propre compagnie, et devient le lieutenant “résident” du gouverneur de Normandie, l'amiral Philippe Chabot (1531). À la mort de son père en 1534, il lui succède comme maître des toiles de chasse et devint un personnage éminent de la cour.

En mars 1536, il est l'un des principaux chefs de l'armée qui conquiert le Piémont. Durant cette campagne, il conserve Turin malgré un siège de plusieurs mois.

On le retrouve ensuite sur la frontière picarde. Après avoir pris la place de Saint-Pol, il sauve Thérouanne en la ravitaillant par deux fois. Il s'y révèle un ingénieux stratège, mais il est capturé au retour du deuxième trajet. Le montant de sa rançon est très élevé, mais François Ier offre immédiatement de la payer. Toutefois, la reine de Hongrie ne libère pas Claude d'Annebault avant la conclusion de la paix, qu'elle prépare avec le concours de son prisonnier. Une fois libre, il est récompensé de ses bons services : il est fait maréchal le jour où Montmorency devient connétable de France (10 février 1538).

Nommé gouverneur du Piémont en septembre 1539, d'Annebault doit faire oublier dans cette récente conquête les maladresses de son prédécesseur, René de Montjean. En quelques semaines, le nouveau gouverneur gagne la confiance des Piémontais et prend les mesures nécessaires à la reconstruction du pays.

En novembre 1540, d'Annebault entre au conseil étroit et devient l'un des principaux favoris du roi. Lors de la reprise de la guerre en 1543, Claude d'Annebault commande la plupart des opérations en Hainaut contre l’alliance de l’empereur et du roi d'Angleterre. Il participe en même temps au gouvernement, grâce à la proximité du roi, qui suit les armées, en retrait, avec ses autres conseillers. Il prend lors de cette campagne les villes de Landrecies et de Luxembourg.

Le prestige de d'Annebault est à son sommet lorsque le roi le nomme amiral de France, puis gouverneur de Normandie, il succède à Montmorency comme favori du roi. En 1544, Claude d'Annebault négocie une paix peu avantageuse avec l’empereur (Crépy, septembre 1544), mais cette paix séparée permet à la France de lutter contre le seul roi d'Angleterre.

À l'hiver 1545, Claude d'Annebault constitue une flotte capable de vaincre celle d'Henri VIII et de porter la guerre sur le sol anglais. L'amiral prend personnellement le commandement de cette armée. Malgré un départ peu encourageant (juillet 1545), la flotte française connaît quelques succès notables sur l'île de Wight et les côtes anglaises. Mais ils sont sans lendemain : d'Annebault ne parvient ni à prendre Portsmouth, ni à délivrer Boulogne. En mai 1546, l'amiral d'Annebault rencontre son homologue anglais près d'Ardres. Les difficultés se résolvent peu à peu et d'Annebault obtient des conditions plus heureuses que prévu dans ses instructions.

Dans les affaires du royaume, il s'emploie à restaurer l'ordre tant à la cour que dans les provinces, tout en consolidant les frontières. La remise en ordre s'étend aux finances de la couronne, si bien qu'en peu de temps, les coffres de la monarchie sont de nouveau pleins.

Diplomate et politique autant que militaire, il songe à une alliance anglaise contre Charles Quint, voire à une rupture commune des deux royaumes avec Rome. La mort du roi, en 1547 met fin à ces audacieux projets. Lors des funérailles de François Ier, il porte le coffret de son cœur, puis mène le cortège jusqu'à Saint-Denis.

En 1547, à l'avènement d'Henri II, il est disgracié, et Montmorency rappelé.

Cependant, sa charge d'amiral lui permet de continuer à servir le roi. Au printemps 1551, Henri II déclare la guerre à l'empereur ; d'Annebault relance la guerre de course, renforce les ports et sollicite à nouveau le commandement d'une flotte. Il est rappelé dès février 1552 pour assister au lit de justice qui proclame et organise la régence, puis entre à nouveau au conseil étroit.

Il commande également “l'armée de la reine”, sorte d'armée de réserve. Début juin, il reprend Stenay aux troupes de la reine de Hongrie, puis rejoint Henri II au siège de Damvillers, où il prouve la valeur de son expérience au roi, qui l'envoie ensuite défendre la Picardie. Fiévreux, l'amiral s'enferme à La Fère-sur-Oise, qu'il a le temps de mettre en défense avant de céder à la maladie. Par ces derniers services rendus au roi, il transmet à son fils unique, Jean, une faveur retrouvée.

Bibliographie

  • Dermenghem, Claude d'Annebault, maréchal et amiral de France, 1913.

Liens externes

Précédé par Claude d'Annebault Suivi par
Jean du Thier
Surintendant
des finances
Jean d'Avançon
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
Ce document provient de « Claude d%27Annebault ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Claude d'Annebaut de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Claude d'Annebault — (vers 1535). Naissance 1495 Décès 1552 …   Wikipédia en Français

  • Annebaut — (spr. Ann bo), Claude d A., Baron von Reis u. la Hunaudaye, französischer General, vertheidigte unter Franz I. 1521 Mezières gegen den Grafen von Nassau, 1536 Turin gegen die Truppen Karls V. u. ward bei Terouanne gefangen; er wurde Marschall von …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Claude Catherine de Clermont — Tonnerre de Vivonne (1543 – 18 February 1603), lady of Dampierre, countess and duchess of Retz, was a French noblewoman and salon host. Contents …   Wikipedia

  • Claude Catherine De Clermont — Tonnerre de Vivonne, dame de Dampierre, comtesse et duchesse de Retz, née en 1543 à Paris où elle est morte le 18 février 1603, est une salonnière française. Catherine de Clermont était fille unique de Claude de Clermont Tonnerre, baron de… …   Wikipédia en Français

  • Claude catherine de clermont — Tonnerre de Vivonne, dame de Dampierre, comtesse et duchesse de Retz, née en 1543 à Paris où elle est morte le 18 février 1603, est une salonnière française. Catherine de Clermont était fille unique de Claude de Clermont Tonnerre, baron de… …   Wikipédia en Français

  • Jacques D'Annebaut — (Denebaud, Anebault and Annebault) (died 1557) was a French Cardinal. He was a nephew of Jean Le Veneur, and brother of Claude d Annebault, marshal of France.He became bishop of Lisieux in 1539. He was created Cardinal in 1544. After the disgrace …   Wikipedia

  • Armorial des maréchaux de France — Article principal : Maréchal de France. Cette page recense, par règne ou mandat politique, les personnalités élevées à la dignité de maréchal de France, grand office de la couronne de France, leur portrait et leurs armoiries. Sommaire 1 Les… …   Wikipédia en Français

  • Mariscal de Francia — Bastón de un Mariscal de Francia moderno. El Mariscal de Francia (en francés: maréchal de France) es una distinción militar en la Francia contemporánea, no un rango militar. Es concedida a los generales por logros excepcionales. Era uno de los… …   Wikipedia Español

  • Admiral von Frankreich — Unter dem Ancien Régime war der Admiral von Frankreich – dem Connétable von Frankreich gleichgestellt – Oberbefehlshaber der französischen Flotte mit eingeschränkten Machtbefugnissen. Inhaltsverzeichnis 1 Ancien Régime 2 Nach der Französischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Amiral de France — est une dignité dans l’État de la République française, récompensant des services militaires exceptionnels. Elle est l équivalent de celle de maréchal de France pour les marins. Sommaire 1 Sous l Ancien Régime 2 À l époque contemporaine 3 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.