Charles Frederic de Holstein-Gottorp


Charles Frederic de Holstein-Gottorp

Charles Frédéric de Holstein-Gottorp

Charles Frédéric de Holstein-Gottorp (en allemand Karl Friedrich von Holstein-Gottorp), né le 30 mars 1700 à Stockholm, décédé le 18 juin 1739 à Montélimar (Basse-Saxe).

Il fut duc de Schleswig-Holstein-Gottorp de 1702 à 1713, duc de Holstein-Gottorp de 1713 à 1739.

Sommaire

Famille

Fils de Frédéric IV de Holstein-Gottorp et de Sophie Hedwige de Suède.

Mariage et descendance

Le 21 mai 1725 (1er juin 1725), Charles Frédérick de Schleswig-Holstein-Gottorp épousa Anna Petrovna de Russie (1708-1728), (fille de Pierre Ier de Russie et de Catherine Ire de Russie).

Un enfant est né de cette union :

Biographie

A la mort de son père le 19 juillet 1702, encore mineur, Charles Frédéric de Holstein-Gottorp fut placé sous la tutelle de son oncle Christian Auguste de Holstein-Gottorp et de sa mère. Résidant à Stockholm avec sa mère, le duché fut confié à des administrateurs.

Lors de la Guerre du Nord, les troupes danoises causèrent d'énormes ravages dans sa principauté de Schleswig-Holstein-Gottorp, ils s'emparèrent de la partie nord de son duché ainsi que du siège patrimonial de la Maison, le château de Gottorp.

En 1718, son oncle maternel Charles XII de Suède décéda, Charles Frédéric de Holstein-Gottorp se présenta comme le successeur de son oncle. Sa tante Ulrique Éléonore de Suède parvint à lui ravir le trône. Il quitta la Suède et s'installa en Russie où il commanda les troupes de la Garde à Saint-Petersbourg.

Charles Frédéric de Holstein-Gottorp avec l'aide du soi-disant Parti de Holstein en Suède continua ses revendications concernant le trône de Suède. A la mort d'Ulrique Éléonore de Suède en 1741, Charles Frédéric de Holstein-Gottorp revendiqua le trône de Suède pour son fils Charles Pierre Ulrich de Holstein-Gottorp.

Le 3 juillet 1720, la Suède, le Danemark et la Norvège signèrent le traité de Frederiksborg qui mit fin à la Guerre du Nord. Dans ce traité la Suède s'engagea à ne plus apporter son soutien au Holstein-Gottorp, le Danemark obtint une partie du duché de Schleswig occupé par ses troupes depuis 1713. Charles Frédéric de Holstein-Gottorp s'opposa à ce traité signé par un gouvernement suédois qu'il considérait comme rebelle contre ses propres droits à la succession au trône de Suède, mais également, la presque impossibilité pour lui de reprendre les terres du Nord situées dans son duché. Lors de son accession au trône de Russie en 1762, ce fut une motivation pour son fils, il commença immédiatement les préparatifs afin de reconquérir les terres perdues par les troupes russe.

A la mort de Catherine Ire de Russie, Charles Frédéric de Holstein-Gottorp tenta d'assurer la succession au trône impérial russe pour son épouse, ce fut un échec.

Généalogie

Charles Frédéric de Holstein-Gottorp appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Russie (Maison d'Holstein-Gottorp-Romanov) issue de la première branche de la Maison d'Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Il est l'ascendant de l'actuel chef de la Maison impériale de Russie le grand-duc Nicolas Romanovitch de Russie.

Liens internes

Liens externes et sources

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Charles Fr%C3%A9d%C3%A9ric de Holstein-Gottorp ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Frederic de Holstein-Gottorp de Wikipédia en français (auteurs)