Canal Saint-Martin


Canal Saint-Martin

48°52′29.61″N 2°21′48.19″E / 48.8748917, 2.3633861

Le canal Saint-Martin à Paris, vu de la passerelle Bichat : l'écluse des Récollets et la passerelle de la Grange-aux-Belles.
Entrée du canal par la Seine.
Écluse du Temple et entrée nord de tunnel sur le canal Saint-Martin
Bd Jules-Ferry, le canal couvert
Entrée sud du tunnel (côté port de l'Arsenal), les poutres au premier plan furent posées en 1899, elles soutiennent la station de métro Bastille (ligne 1)
Le village de tentes au bord du canal Saint-Martin en janvier 2007

Le canal Saint-Martin est un canal de 4,55 km de long situé entièrement dans les 10e et 11e arrondissements de Paris. Il relie le bassin de la Villette – et au-delà le canal de l'Ourcq – au port de l'Arsenal (le port de plaisance de Paris) qui communique avec la Seine. C'est un canal de petit gabarit destiné, à l'origine, à l'adduction d'eau potable dans la capitale. Inauguré en 1825, il comporte neuf écluses et deux ponts tournants pour une dénivellation totale de 25 m.

Avec le canal de l'Ourcq, le bassin de la Villette et le canal Saint-Denis, il constitue le réseau des canaux parisiens, long de 130 km, qui appartient à la Ville de Paris. Le canal Saint-Martin est inscrit monument historique depuis le 23 février 1993[1].

(M) Ce site est desservi par les stations de métro RépubliqueGoncourt et Jaurès.

Sommaire

Tracé

L'entrée du canal est constituée par la double écluse de la Villette située place de la Bataille-de-Stalingrad, près de la rotonde de la Villette.

Dans sa partie à ciel ouvert, il est bordé par les quais de Valmy et de Jemmapes, au bord duquel se trouve le fameux hôtel du Nord, rendu célèbre par le film du même nom de Marcel Carné (1938). Pourtant, le film a été tourné aux studios de Billancourt où le décor du canal a été reconstitué par Alexandre Trauner.

Le canal Saint-Martin est ensuite couvert[2] à partir du boulevard Jules-Ferry (couverture réalisée en 1907). Il passe ensuite sous le boulevard Richard-Lenoir, et enfin sous la place de la Bastille (couverture réalisée en 1862) pour s'ouvrir sur le port de l'Arsenal.

Histoire

Sous l'Ancien Régime, les Parisiens ne bénéficient que d'un faible approvisionnement en eau potable et souvent de mauvaise qualité (pollution de la Bièvre, de la Seine), malgré l'existence d'aqueducs et de puits.

Napoléon Bonaparte, alors Premier consul, décide, en 1802, de remédier à cette situation afin d'éviter de nouvelles épidémies dues aux mauvaises conditions d'hygiène (dysenterie, choléra). Gaspard de Chabrol, le préfet de la ville de Paris, propose alors que l'on reprenne un projet de canalisation de l'Ourcq (prenant sa source à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris) datant déjà du XVIe siècle.

La création du canal Saint-Martin est décidée par la loi du 29 floréal an X, avec celle des canaux Saint-Denis et de l'Ourcq. La construction des canaux est retardée par la situation de la France entre 1809 et 1815. Puis Louis XVIII relance le projet en y confirmant l'ingénieur Pierre-Simon Girard. Il faut trouver des financements : le préfet Chabrol propose de recourir à des capitaux privés. En 1818, la Compagnie des Canaux de Paris se crée[3]. Elle remporte l'adjudication ouverte par la Ville de Paris en novembre 1821 pour la construction du canal Saint-Martin en concession privée, pour un montant de 5,4 millions de francs de l'époque. Aussitôt, une nouvelle compagnie, la Compagnie du canal Saint-Martin, est créée pour mener à bien le chantier. Le préfet de la Seine pose la première pierre le 3 mai 1822. Le nouveau canal est inauguré par Charles X le 4 novembre 1825[4].

Le canal connaît son âge d'or du XIXe au milieu du XXe siècle, et la circulation y est intense : le canal Saint-Martin apporte non seulement de l'eau potable à la ville, mais aussi des marchandises, de l'approvisionnement (céréales) et des matériaux de construction jusque dans le cœur de Paris. Les deux principaux ports disponibles sur le tracé du canal intra-muros sont le port de l'Arsenal et le bassin de la Villette.

La concurrence du transport routier et ferroviaire met à mal le transport fluvial dès les années 1960, causant une chute du trafic sur les canaux parisiens et, par conséquent, une disparition des usines, entrepôts et ateliers, ainsi que de la population ouvrière longeant le canal.

Au début des années 1970, le canal faillit disparaître lorsque le Conseil de Paris voulut adopter un projet d'autoroute urbaine à quatre voies qui devait emprunter son tracé, dans le cadre du plan autoroutier pour Paris. Il en est d'ailleurs fait mention dans le film L'An 01. Ce projet fut vite abandonné.

Pendant l'hiver 2006-2007, l'association Les Enfants de Don Quichotte y installe quelque 200 tentes pour alerter l'opinion sur les conditions de vie des sans domicile fixe. Cette opération a un grand retentissement médiatique, mettant en avant les problèmes de mal-logement.

Loisirs

Le canal Saint-Martin sert essentiellement au transport de passagers pour des croisières touristiques et peu pour le transport de marchandises. Il est ouvert 363 jours par an. Ses berges sont également très prisées des Parisiens pour se promener et même pique-niquer[5]. Dans le cadre de l'opération « Paris respire » organisée par la Mairie de Paris, les berges sont d'ailleurs fermées à la circulation tous les dimanches et jours fériés, de 10 h à 18 h (de 10 h à 22 h en été), ce qui favorise largement leur réappropriation par les piétons comme par les cyclistes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Asile et sans abris

Le canal est depuis 2006 le lieu d'installation de nombreux réfugiés arrivés en France depuis l'Afghanistan et d'autres pays d'Asie centrale[6]. Ils seraient environ 200 à y dormir, sous les tentes ou à la belle étoile dans l'attente du traitement de leur demande d'asile. Certains d'entre eux tombent sous le coup du règlement Dublin II, ce qui les empêche de déposer immédiatement une demande d'asile en France. Cette situation a été dénoncée par de nombreuses associations dont le Groupe d'information et de soutien des immigrés (Gisti)[7] et le « Collectif des exilés du Xe », l'État ayant l'obligation légale de loger les demandeurs d'asile qui n'ont pas le droit de travailler. Une partie des réfugiés étant mineurs, des associations d'aide à l'enfance se sont aussi saisies du problème, qui persiste cependant.

Le 20 juillet 2010 au petit matin, les CRS, la mairie de Paris et France Terre d'Asile[8] ont mené une opération conjointe pour détruire les camps situés le long du canal. Les demandeurs d'asile sans abri se réunissent désormais sous les arcades du square Raoul Follereau et sous le pont du métro aérien. Le 3 avril 2011, ces mêmes demandeurs d'asile se réunirent place de la Bataille-de-Stalingrad[9] pour demander des conditions de logement décentes et que la justice accède à leurs requêtes, en cours au tribunal administratif de Paris depuis 2009[10].

Le canal Saint-Martin dans la culture

Dans la peinture

Vue du canal Saint-Martin à Paris (Alfred Sisley, Paris - Musée d'Orsay, 1870)

Dans la musique

  • Les Fatals Picards ont écrit une chanson intitulée Canal Saint-Martin dans leur album « Le Sens de la gravité », sorti en mars en 2009.
  • Mano Solo évoque les mariniers du canal Saint-Martin dans sa chanson Chacun sa peine, sortie en 1993 sur l'album La marmaille nue.
  • Édith Piaf évoque le canal Saint-Martin dans sa chanson Les mômes de la cloche, une chanson de Vincent Scotto et Decaye, musique de Médinger, composée en 1936.
  • Michel Polnareff décrit l'action de sa chanson Avec Nini « Près du canal Saint Martin ». La chanson commence par ces mots.

Au cinéma / à la télévision

Notes et références

  1. Notice no PA00125440, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  2. Quelques ouvertures sont pratiquées dans la voûte pour laisser filtrer un peu de lumière.
  3. Béatrice Andia, « Le fil de l'eau au fil des ans », in Les canaux de Paris, textes réunis par Béatrice de Andia et Simon Texier, Collection Paris et son patrimoine, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, 1994, p. 16.
  4. Yves Lefesne et Jean-Pierre Dubreuil, « Création des canaux Saint-Denis et Saint-Martin », in Les canaux de Paris, op. cit., p. 105-107.
  5. Voir M. Jolé, "Le destin festif du Canal Saint-Martin", Pouvoirs, 2006/1 (n° 116)
  6. http://www.exiles10.org/spip.php?article956
  7. Les exilés du 10ème arrondissement de Paris et leurs soutiens, article du 28-10-2003 sur le site du Gisti. Consulté le 4 avril 2011
  8. http://www.france-terre-asile.org/tout-lespace-presse/communiques-de-presse/item/4268
  9. Demandes d'asile: rassemblement à Paris, article du 3 avril 2011 sur le site « lefigaro.fr ». Consulté le 4 avril 2011
  10. non hébergement des demandeurs d’asile : Etat hors la loi, article du 29 mars 2011, sur le site « exiles10.org » du Collectif de soutien des exilés du 10e arrondissement de Paris. Consulté le 4 avril 2011
  11. 1870, Paris - Musée d'Orsay
  12. Fiche sur le film Canal, sur le blog parislignes, consulté le 11 novembre 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Canal Saint-Martin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canal Saint Martin — Le canal Saint Martin au niveau du square Villemin …   Wikipédia en Français

  • Canal Saint-Martin — Saltar a navegación, búsqueda Un puente sobre el canal …   Wikipedia Español

  • Canal Saint-Martin — is a 4.5km long canal in Paris, France.GeographyIt stretches from the Square Frédérick Lemaître to the Rue Lafayette and shortcuts a long loop in the River Seine on the eastern side of Paris in the 10th arrondissement.HistoryThe canal was opened… …   Wikipedia

  • Canal Saint-Martin — Ansicht des Canal Saint Martin, Ölgemälde von Alfred Sisley 1870 …   Deutsch Wikipedia

  • Le Canal Saint-Martin — Artiste Alfred Sisley Année 1872 Technique Peinture à l huile sur toile Dimensions (H …   Wikipédia en Français

  • Le canal Saint-Martin — Alfred Sisley, 1872 Peinture à l huile sur toile 38 × 47 cm Musée d Orsay …   Wikipédia en Français

  • Le canal saint-martin — Alfred Sisley, 1872 Peinture à l huile sur toile 38 × 47 cm Musée d Orsay …   Wikipédia en Français

  • Vue du canal Saint-Martin — Artiste Alfred Sisley Année 1870 Technique Peinture à l huile sur toile Dimens …   Wikipédia en Français

  • Libertel Canal Saint Martin Hotel Paris (Paris) — Libertel Canal Saint Martin Hotel Paris country: France, city: Paris (Gare du Nord Gare de l Est) Libertel Canal Saint Martin Hotel Paris This graceful property in a quiet area, offers elegant accommodation and modern facilities to make your stay …   International hotels

  • Vue du canal saint-martin — Alfred Sisley, 1870 Peinture à l huile sur toile 50 × 65 cm Musée d O …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.