Boris Tadic


Boris Tadic

Boris Tadić

Boris Tadić
Борис Тадић
1er président de la République de Serbie
(depuis l'indépendance de 2006)
Boris Tadic, President of Serbia.jpg

Actuellement en fonction
Mandat
3 février 2008
(Serbie indépendante)
11 juillet 2004 - 3 février 2008
(au sein de la Serbie-et-Monténégro) - {{{fin mandat1}}}
Depuis le 3 février 2008
(Serbie indépendante)
11 juillet 2004 - 3 février 2008
(au sein de la Serbie-et-Monténégro)
{{{début mandat2}}} - {{{fin mandat2}}}
{{{début mandat3}}} - {{{fin mandat3}}}
{{{début mandat4}}} - {{{fin mandat4}}}
Élu(e) le 27 juin 2004
(Rép. autonome de Serbie-et-Montenegro)
Parti politique Parti démocratique (DS)
Демократска странка
Président(s) du gouvernement Vojislav Koštunica
Mirko Cvetković
Prédécesseur Predrag Marković (intérim)
Élu(e) le {{{élection2}}}
Élu(e) le {{{élection3}}}
Élu(e) le {{{élection4}}}

Autres fonctions
Ministre de la Défense de
Serbie-et-Monténégro
Mandat
17 mars 2003 - 11 juillet 2004
Président {{{président1}}}
Président de la République {{{président de la république1}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil1}}}
Premier ministre {{{premier ministre1}}}
Chancelier {{{chancelier1}}}
Gouvernement {{{gouvernement1}}}
Prédécesseur Velimir Radojević
Successeur Prvoslav Davinić

{{{fonction2}}}
Mandat
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président de la République {{{président de la république2}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil2}}}
Premier ministre {{{premier ministre2}}}
Chancelier {{{chancelier2}}}
Gouvernement {{{gouvernement2}}}

{{{fonction3}}}
Mandat
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président de la République {{{président de la république3}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil3}}}
Premier ministre {{{premier ministre3}}}
Chancelier {{{chancelier3}}}
Gouvernement {{{gouvernement3}}}

{{{fonction4}}}
Mandat
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président de la République {{{président de la république4}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil4}}}
Premier ministre {{{premier ministre4}}}
Chancelier {{{chancelier4}}}
Gouvernement {{{gouvernement4}}}

{{{fonction5}}}
Mandat
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président de la République {{{président de la république5}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil5}}}
Premier ministre {{{premier ministre5}}}
Chancelier {{{chancelier5}}}
Gouvernement {{{gouvernement5}}}

{{{fonction6}}}
Mandat
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président de la République {{{président de la république6}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil6}}}
Premier ministre {{{premier ministre6}}}
Chancelier {{{chancelier6}}}
Gouvernement {{{gouvernement6}}}

{{{fonction7}}}
Mandat
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président de la République {{{président de la république7}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil7}}}
Premier ministre {{{premier ministre7}}}
Chancelier {{{chancelier7}}}
Gouvernement {{{gouvernement7}}}

{{{fonction8}}}
Mandat
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président de la République {{{président de la république8}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil8}}}
Premier ministre {{{premier ministre8}}}
Chancelier {{{chancelier8}}}
Gouvernement {{{gouvernement8}}}

{{{fonction9}}}
Mandat
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président de la République {{{président de la république9}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil9}}}
Premier ministre {{{premier ministre9}}}
Chancelier {{{chancelier9}}}
Gouvernement {{{gouvernement9}}}

{{{fonction10}}}
Mandat
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président de la République {{{président de la république10}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil10}}}
Premier ministre {{{premier ministre10}}}
Chancelier {{{chancelier10}}}
Gouvernement {{{gouvernement10}}}

{{{fonction11}}}
Mandat
{{{début fonction11}}} - {{{fin fonction11}}}
Président {{{président11}}}
Président de la République {{{président de la république11}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat11}}}
Monarque {{{monarque11}}}
Gouverneur général {{{gouverneur11}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil11}}}
Premier ministre {{{premier ministre11}}}
Chancelier {{{chancelier11}}}
Gouvernement {{{gouvernement11}}}

Biographie
Nom de naissance {{{nom naissance}}}
Naissance 15 janvier 1958
Flag of SFR Yugoslavia.svg Sarajevo, Bosnie-Herzégovine (ex-Yougoslavie)
Décès {{{décès}}}
{{{lieu décès}}}
Nature du décès {{{nature}}}
Nationalité Serbe
Conjoint(s) Tatjana Tadić
Enfant(s) {{{enfants}}}
Diplômé Université de Belgrade
Profession Professeur de psychologie
Occupations {{{occupation}}}
Résidence(s) Palais Neuf (Novi Dvor), Belgrade
Religion Orthodoxie (Église de Serbie)
Signature Boris Tadic signature.gif

Standard of the President of Serbia.svg
Présidents de la République de Serbie

Boris Tadić, en serbe cyrillique Борис Тадић (né le 15 janvier 1958 à Sarajevo), est un homme politique serbe. Il est président de la République de Serbie depuis le 11 juillet 2004.

Psychologue de profession, il est président du Parti démocratique. Il a été élu une première fois président de la République de Serbie le 27 juin 2004 au sein de la Communauté d'États de Serbie-et-Montenegro et il a prêté serment le 11 juillet 2004. Candidat à sa propre succession à l'élection présidentielle serbe de 2008, il a été réélu au terme d'un second tour le 3 février 2008.

Sommaire

Origine et débuts

Boris Tadić est né le 15 janvier 1958 à Sarajevo en Bosnie-Herzégovine, région alors intégrée à la République fédérale socialiste de Yougoslavie. Ses grands-parents avaient été tués par les Oustachis lors de la Seconde Guerre mondiale. Son père, Ljubomir Tadić, était un philosophe, né au Monténégro et qui devient, par la suite, membre de l'Académie serbe des sciences et des arts ; sa mère, Nevenka Tadić, était psychiatre. Peu avant la naissance de leur fils Boris, le couple Tadić s'installa à Paris, puis, trois ans plus tard, s'installa à Belgrade. Enfant, Boris Tadić était considéré comme un rebelle. On rapporte notamment qu'il fit une fugue pour devenir membre d'une troupe de forains[1],[2].

Après des études primaires et élémentaires effectuées à Belgrade, Boris Tadić suivit les cours de l'université de Belgrade, dont il sortit avec un diplôme en psychologie sociale[1]. Sa période universitaire fut également marquée par son engagement en faveur de la démocratie et de la défense des Droits de l'Homme, ce qui lui valut, à l'époque, d'être mis sous arrêt. Après ses études Tadić exerça divers métiers ; il fut journaliste, psychologue militaire et aussi professeur de psychologie au Premier lycée de Belgrade. Jusqu'en 2003, il enseigna également la communication politique à la Faculté d'art dramatique de l'Université de Belgrade.

Carrière politique

L'engagement politique de Tadić lui fit rejoindre le Parti démocratique. Fondé en 1919, ce parti avait été dissous par le régime communiste de la République fédérale socialiste de Yougoslavie ; il avait été refondé en 1990 et, la même année, avait obtenu sept sièges à l'Assemblée nationale de Serbie.

En 1998, Boris Tadić créa le Centre pour les compétences modernes (Centar modernih veština, CMV), une Organisation non-gouvernementale qui se donna comme but de favoriser l'éducation politique et civique du pays, ainsi que de développer la culture et le dialogue politiques[3].

En 2000, le Parti démocratique de Tadić participa à l'Opposition démocratique de Serbie et, dans ce cadre, joua un rôle de premier plan dans la Révolution des bulldozers qui força Slobodan Milošević à quitter le pouvoir. La même année, Tadić devint ministre des Télécommunications dans le gouvernement de la République fédérale de Yougoslavie ; le 17 mars 2003, il devint ministre de la Défense du Conseil des ministres de Serbie-et-Monténégro. Député du Parti démocratique au Sénat fédéral, il fut également vice-présicent du Parlement de Yougoslavie. En 2004, après l'assassinat de Zoran Đinđić, il prit la tête du Parti démocratique.

Présidence

Premier mandat (2004-2008)

À l'élection présidentielle serbe de 2004, Boris Tadić remporta le second tour du scrutin face à Tomislav Nikolić, le candidat du Parti radical serbe, un parti nationaliste, avec 53,24% des suffrages[4]. Il entra officiellement en fonction le 11 juillet 2004[5].


Le 1er décembre 2004, le cortège officiel du président Tadić fut impliqué dans un accident de la circulation. Miroslav Cimpl, un employé serbe de l'ambassade des États-Unis, heurta à plusieurs reprise le cortège. Le véhicule qui transportait le Président ne fut pas touché ; en revanche, le chauffard prit la fuite et le Gouvernement de Serbie protesta auprès de l'ambassade américaine. Cimpl fut finalement arrêté ; l'enquête montra qu'il n'y avait eu aucune intention de viser le président. En revanche, on avait gardé le souvenir d'un incident similaire qui avait eu lieu en 2003 : un certain Dejan Milenković avait tenté de tuer le Premier ministre de l'époque, Zoran Đinđić, en lançant un camion contre son véhicule automobile.

Boris Tadić conduisit une politique pro-occidentale. Le 28 septembre 2005, il rencontra le page Benoît XVI au Vatican ; c'était la première fois qu'un chef d'État serbe était admis en audience auprès du souverain pontife. Cet entretien permit d'améliorer les relations, traditionnellement tendues, entre l'Église catholique romaine et l'Église orthodoxe serbe[6].

Le premier mandat présidentiel de Boris Tadić fut aussi marqué par le référendum de 2006 sur l'indépendance du Monténégro. Le 8 juin, Tadić fut le premier chef d'État à effectuer une visite officielle au Monténégro. Il déclara alors l'intention de la Serbie d'entretenir des relations amicales avec ce nouveau pays. La Serbie déclara également son indépendance et le président assista au premier lever du drapeau de la Serbie au siège des Nations unies à New York[7].

Tadić participa aux manifestations officielles célébrant le 50e anniversaire de la Révolution hongroise ; à cette occasion, en compagnie du Premier ministre hongrois Ferenc Gyurcsány, il inaugura une plaque commémorative à l'Ambassade de Serbie à Budapest[8].

Le 22 juin 2006, Boris Tadić présida à Belgrade la 1 000e réunion du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe[9]. La même année, au nom de la Serbie, Tadić présenta des excuses officielles à la Croatie pour les crimes commis par son pays au cours de la guerre de Croatie[10].

Le 4 août 2007, Tadić reçut le Prix européen de la culture politique, attribué par la Fondation suisse Hans Ringier et par le groupe de presse Ringier, établi à Locarno. Il a également reçu une récompense de Jean-Claude Juncker. Tadić fit don de l'argent reçu à une maternité située près du monastère de Gračanica[11].

Le 6 septembre 2007, avec Milorad Dodik et Vojislav Koštunica, il signa un accord entre la Serbie et la République serbe de Bosnie, instituant un Conseil de coopération entre les deux pays[12].

En septembre 2007, il a rencontré Sumitaka Fujita, du groupe japonais Itochu pour négocier avec lui une aide publique au développement pour la construction d'un nouveau pont sur le Danube à Belgrade[13].

Le 11 janvier 2008, Tadić a annoncé un plan de modernisation de l'Armée de Serbie, avec un déblocage de crédits à hauteur de 7,5 milliards de RSD[14].

Campagne électorale 2008

Boris Tadić, logo du premier tour de la campagne 2008

Le 13 décembre 2007, le président du Parlement de Serbie, Oliver Dulić, a fixé la date de l'élection présidentielle serbe de 2008 au 20 janvier 2008. Le Parti démocratique a officiellement désigné Boris Tadić comme son candidat le 21 décembre 2007.

Le slogan de la campagne de Tadić pour le premier tour était : « Pour une Serbie forte et stable » (За Јаку и Стабилну Србију) ; celui du second tour était : « Conquérons l'Europe ensemble ! » (Да освојимо Европу заједно!). Boris Tadić s'est fait l'avocat d'une intégration de la Serbie dans l'Union européenne, avec le maintien de l'intégrité territoriale du pays, qui devait selon lui conserver sa souveraineté sur le Kosovo et la Métochie.

Boris Tadić a reçu le soutien de nombreux partis, dont ceux du G17 Plus et du Parti démocratique du Sandžak, qui participent actuellement au gouvernement. Il a également reçu l'appui de diverses minorités nationales, notamment hongroises et roms. Tadić a été soutenu par Milorad Dodik, le Premier ministre de la République serbe de Bosnie[15]. Le Président russe Vladimir Poutine a adressé à Tadić une lettre une semaine avant l'élection; il joignait à ses vœux d'anniversaire des vœux plus généraux « pour la prospérité de [ses] amis serbes »[16].

À l'issue du premier tour de scrutin, Boris Tadić a obtenu 1 457 030 voix, soit 35,39 % des suffrages[17]. Au second tour, qui a eu lieu le 3 février 2008, il a affronté Tomislav Nikolić. Il a finalement été réélu avec 2 257 105 voix, soit 50,57 % des suffrages[18].

Second mandat (2008-2013)

Serment présidentiel de Boris Tadić :
Je jure de faire tous mes efforts pour préserver la souveraineté et l'intégrité du territoire de la République de Serbie, y compris le Kosovo et la Métochie qui en font intégralement partie, de faire respecter les droits de l'homme et ceux des minorités ainsi que leurs libertés, de respecter et de défendre la Constitution et les lois, de préserver la paix et la prospérité de tous les citoyens serbes et d'accomplir tous mes devoirs en homme consciencieux et responsable.[19]

Boris Tadić a été investi le 15 février 2008[20],[19].

La chancellerie du Président

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2004, Boris Tadić avait promis de mettre en place une nouvelle institution spéciale, appelée Chancellerie nationale. Cette chancellerie du président de la République de Serbie a été installée le 1er octobre 2004. Sa fonction était de faciliter la communication entre les citoyens et le Président et de favoriser la coopération avec les autres corps constitués de l'État afin de permettre aux citoyens d'exercer leurs droits. La chancellerie nationale est composée de quatre divisions : la division des affaires légales, la division des affaires sociales, la division des projets et celle des affaires générales. Le premier directeur de la Chancellerie fut Dragan Đilas, qui eut comme successeur Tatjana Pašić, lorsqu'il devint ministre du plan d'investissement national en 2007.

Les conseillers du Président

Boris Tadić a désigné une équipe spéciale de conseillers présidentiels.

Trivo Inđić est le conseiller du Président pour les questions politiques ; il fut membre d'un groupe dissident du Groupe Praxis, en même temps que Ljubomir Tadić, le père de l'actuel Président Tadić ; il fut, pour cela, chassé de la Faculté de philosophie de l'Université de Belgrade en 1975. Chercheur en sociologie à l'Institut d'études du développement culturel, il travaille aussi à l'Institut international de politique et d'économie et à l'Institut d'études européennes de Belgrade. Entre 1992 et 1994, il a été le bras droit du ministre de l'éducation et de la culture de la République fédérale de Yougoslavie. Il a été ambassadeur de Yougoslavie en Espagne de 2001 à 2004.

Gordana Matković est la conseillère générale du président. En tant que consultante, elle collabore avec la Banque mondiale, avec le Programme des Nations unies pour le développement et avec l'Unicef. Elle est professeur invité à l'École d'économie de l'université de Belgrade. De 2000 à 2004, elle a été ministre des Affaires sociales dans le gouvernement de Serbie présidé par Zoran Đinđić.

Nebojša Krstić est le conseiller du Président pour les relations publiques. Il a fait partie du groupe pop VIS Idoli. Biserka Jevtimijević Drinjaković conseille le Président pour les affaires économiques ; elle a été récompensée plusieurs fois par la Société financière internationale. Jovan Ratković est le conseiller pour les relations avec l'Union européenne et l'OTAN ; il est diplômé de l'Université d'East Anglia en sciences politiques et en économie de l'environnement ; il est l'un des fondateurs du mouvement Otpor. Vladimir Cvijan est le conseiller du Président pour les affaires juridiques.

Dušan T. Bataković, qui a conseillé Tadić sur les questions politiques, a été nommé Ambassadeur de Serbie au Canada en juillet 2007.

Vie privée

Boris Tadić est marié à Tatjana Tadić, dont il a eu deux enfants. Il a été une première fois marié à Veselinka Zastavniković. Il parle couramment français et anglais.

Notes et références

  1. a  et b (sr)(en) Boris Tadić, President of the Republic of Serbia sur http://www.predsednik.yu, Site officiel du Président de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  2. (sr) Живели смо скромно sur http://www.boristadic.org, Site officiel de Boris Tadić. Consulté le 4 février 2008
  3. (sr) Ko smo sur http://www.cmv.org.yu, Site officiel du CMV. Consulté le 4 février 2008
  4. (sr)(en) Izbori za predsednika Republike Srbije održani 27. juna 2004. godine (Drugi krug) sur http://www.rik.parlament.sr.gov.yu, Site officiel de la Commission électorale de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  5. (sr)(en) President of all citizens sur http://www.predsednik.yu, Site officiel du Président de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  6. (en) Pope Benedict XVI meet Boris Tadic President of Serbia at the Vatican September 29 2005 sur http://www.catholicpressphoto.com, Catholic Press Photo. Consulté le 4 février 2008
  7. (sr) Zastava Srbije od danas se vijori ispred zgrade Ujedinjenih nacija u Njujorku sur http://www.voanews.com, 8 juin 2006, Voice of America. Consulté le 4 février 2008
  8. (sr) Tadić u Budimpešti sur http://www.b92.net, 22 octobre 2006, B92. Consulté le 4 février 2008
  9. (sr) Govor predsednika Tadića na otvaranju 1000. sednice Komiteta ministara SE sur http://www.predsednik.yu, 22 juin 2007, Site officiel du Président de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  10. (sr) Tadić se izvinio građanima Hrvatske sur http://www.b92.net, 24 juin 2007, B92. Consulté le 4 février 2008
  11. (en) «European Prize for Political Culture» awarded to Boris Tadic sur http://www.ringier.ch, 4 août 2007, Site officiel du groupe de presse Ringier. Consulté le 4 février 2008
  12. (sr) Predsednik Tadić na konstituisanju Veća za saradnju Republike Srpske i Srbije sur http://www.predsednik.yu, 6 septembre 2007, Site officiel du Président de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  13. (sr) Japanska korporacija Itoču u poseti Srbiji sur http://www.predsednik.yu, 10 septembre 2007, Site officiel du Président de la République de Serbie. Consulté le 4 février 2008
  14. (en) Tadić promises Army EUR 93.4mn sur http://www.b92.net, 11 janvier 2008, B92. Consulté le 4 février 2008
  15. (en) Dodik voices strong support for Tadić sur http://www.b92.net, 6 janvier 2008, B92. Consulté le 4 février 2008
  16. (sr) Putin pisao Borisu Tadiću sur http://www.b92.net, 14 janvier 2008, B92. Consulté le 4 février 2008
  17. (sr)(en) - Izveštaj o rezultatima izbora za predsednika Republike na izborima održanim 20, januara 2008. godine sur http://www.rik.parlament.sr.gov.yu, 23 janvier 2008, Site officiel de la Commission électorale de la République de Serbie. Consulté le 2 février 2008
  18. (sr) Srbija izabrala Borisa Tadića sur http://www.b92.net, 4 février 2008, B92. Consulté le 4 février 2008
  19. a  et b (sr)Tadić položio zakletvu sur http://www.b92.net, 15 février 2008, B92. Consulté le 17 février 2008
  20. (en) Tadić: Frozen conflict, diplomatic ties in place sur http://www.b92.net, 15 février 2008, B92. Consulté le 16 février 2008

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens et documents externes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la Serbie et du peuple serbe Portail de la Serbie et du peuple serbe
Ce document provient de « Boris Tadi%C4%87 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boris Tadic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boris Tadić — Борис Тадић Mandats 1er président de la République de Serbie (depuis l indépendance de 2006) …   Wikipédia en Français

  • Boris Tadic — Boris Tadić Boris Tadić (kyrillisch Борис Тадић,  Aussprache?/i; * 15. Januar 1958 in Sarajevo) ist der derzeitige …   Deutsch Wikipedia

  • Boris Tadić — Saltar a navegación, búsqueda Boris Tadić Борис Тадић …   Wikipedia Español

  • Boris Tadić — (kyrillisch Борис Тадић …   Deutsch Wikipedia

  • Boris Tadić — Infobox President name = Boris Tadić Борис Тадић order = President of Serbia primeminister = Vojislav Koštunica Mirko Cvetković term start = 11 July 2004 term end = predecessor = Predrag Marković (Acting) successor = order2 = Minister of Defence… …   Wikipedia

  • Boris Tadić reelection campaign, 2008 — Boris Tadić has advocated early presidential election that is required by the constitutional law, since the adoption of the new Constitution of Serbia, after successful constitutional referendum in October 2006. On 13 December 2007 speaker of the …   Wikipedia

  • Tadić — is a common Croatian, Serbian and Montenegrin surname and may refer to:* Boris Tadić (born 1958), President of Serbia * Josip Tadić (born 1987), Croatian football player * Ljuba Tadić (1929 2005), Serbian actor * Ljubomir Tadić (born 1925),… …   Wikipedia

  • Boris (first name) — Boris (Bulgarian, Russian: Борис) is a Slavic name, probably with Bulgarian roots. [ [http://www.omda.bg/engl/history/ime Boris.htm THE TRIP OF THE NAME OF BORIS ROUND THE WORLD] ] [ [http://promacedonia.com/vz1b/vz1b 3 1.html Васил Н.… …   Wikipedia

  • Boris — Saltar a navegación, búsqueda Para la banda japonesa de heavy metal, véase Boris (banda). Boris (Ortografía búlgara moderna: Борис) es un nombre de origen búlgaro, común en Bosnia Herzegovina, Bulgaria, Croacia, República de Macedonia, Montenegro …   Wikipedia Español

  • Tadic — Kyrillisch (Serbisch) Тадић Lateinisch: Tadić Kyrillisch (Mazedonisch) Тадиќ …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.