G17+


G17+

G17 Plus

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Logo officiel

Cyrillique Г17 Плус
Latin G17 Plus
Présentation
Fondation 2002
Chef Mlađan Dinkić
Représentation
Parlementaires
19 / 250
Orientations
Idéologie conservatisme libéral
Affiliation internationale Union démocratique internationale
Affiliation européenne Parti populaire européen
Couleurs bleu
Informations
Siège Trg Republike 5, Belgrade
Site web www.g17plus.rs

Le G17+ (en serbe cyrillique : Г17 Плус ; en serbe latin  : Г17+) est un parti politique libéral conservateur serbe, membre associé du Parti populaire européen. Depuis 2006, il est présidé par Mlađan Dinkić, qui, de 2007 à 2008, a été ministre de l’Économie et du Développement régional du second gouvernement de Vojislav Koštunica, et qui, de 2008 à 2011, a occupé la même fonction dans le premier gouvernement de Mirko Cvetković.

Sommaire

Historique

Le G17+ est né d’un groupe de 17 experts (économistes, historiens, spécialistes de science politique) qui forma une ONG en 1997. Cette organisation est officiellement devenue un parti politique le 16 décembre 2002, après que Miroljub Labus eut quitté le Parti démocratique. Labus devint le premier président du parti.

Aux élections législatives serbes de 2003, le G17+ remporta 11,5 % des suffrages, ce qui lui valut 34 sièges sur 250 à l’Assemblée nationale. Trois de ces sièges allèrent au Parti social-démocrate, qui s’était allié au G17+.

En mars 2004, le G17+ forma une alliance minoritaire de gouvernement avec le Parti démocratique de Serbie (DSS), le Mouvement serbe du renouveau (SPO) et Nouvelle Serbie (NS). Le président de l’Assemblée nationale, Predrag Marković était membre du G17+ ; en 2004, il devint également président par intérim de la République de Serbie-Monténégro.

Mlađan Dinkić, président du G17+

En mai 2006, Miroljub Labus quitta la présidence du parti. Il fut remplacé par Mlađan Dinkić, qui était alors ministre des Finances du premier gouvernement de Vojislav Koštunica. Le 1er octobre 2006, le G17+ annonça qu’il quittait la coalition gouvernementale à cause de l’impuissance du gouvernement à capturer le général serbe de Bosnie Ratko Mladić.

Aux élections législatives serbes de 2007, le G17+ a obtenu 275 041 voix, soit 6,82 % des suffrages, ce qui lui a valu 19 sièges à l’Assemblée nationale[1]. Il a formé son propre groupe parlementaire, présidé par Mlađan Dinkić ; Verica Kalanović en était la vice-présidente. Après trois mois de tractations politiques, un second gouvernement Koštunica a vu le jour, dans lequel Mlađan Dinkić est devenu ministre de l’Économie et du Développement régional.

À l’élection présidentielle de 2008, le G17+ a soutenu le président sortant Boris Tadić dès le premier tour et, aux élections législatives anticipées de 2008, le parti s’est associé à la coalition « Pour une Serbie européenne » conduite par Dragoljub Mićunović, membre du Parti démocratique[2]. À la suite des ces élections, Mirko Cvetković a été nommé président du gouvernement de la République de Serbie par le président, Boris Tadić et son gouvernement a été élu par l’Assemblée nationale le 7 juillet 2008[3] ; le G17+ faisait partie de l’alliance gouvernementale[3]. Mlađan Dinkić fut ainsi nommé vice-premier ministre et, à nouveau, ministre de l’Économie et du Développement régional et d’autres membres du G17+ ont obtenu des portefeuilles : Verica Kalanović a été nommée au Plan national d’investissement, Jasna Matić aux Télécommunications et à Société de l’information, Nebojša Bradić à la Culture, Tomica Milosavljević à la Santé et Snežana Samardžić-Marković au poste de ministre de la Jeunesse et des Sports[4].

Au début de l’année 2011, après la démission de Tomica Milosavljević « pour raisons personnelles », le G17+ a été au centre d’une crise politique[5] ; parallèlement, les rapports entre Mlađan Dinkić et Mirko Cvetković se sont progressivement dégradés[6] et, en mars 2011, Dinkić, menacé de limogeage, a préféré présenter sa démission[7] ; par solidarité, la ministre du Plan national d’investissement, Verica Kalanović, a démissionné à son tour, tandis que les autres membres du gouvernement appartenant au G17+ choisissaient de rester en place[8]. Cette crise politique a conduit Mirko Cvetković à remanier son gouvernement[9]. Le 14 mars 2011, Verica Kalanović a été élue vice-présidente du gouvernement et Snežana Samardžić-Marković a conservé son poste à la Jeunesse et aux Sports ; d’autres personnalités du G17+ ont obtenu des portefeuilles : Nebojša Ćirić celui de l’Économie et du Développement régional, Zoran Stanković celui de la Santé et Predrag Marković celui de la Culture, des Médias et de la Société de l’information[10].

Notes et références

  1. (sr)(en) Izveštaj o rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnoj skupštini Republike Srbije održanih 21. januara 2007. godine. sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site officiel de la Commission électorale de la République de Serbie, 9 février 2007. Consulté le 16 mars 2011.
  2. (sr) ЗА ЕВРОПСКУ СРБИЈУ - БОРИС ТАДИЋ sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site officiel de la Commission électorale de la République de Serbie. Consulté le 16 mars 2011.
  3. a et b (sr) New Serbian government elected sur http://www.srbija.gov.rs, Site officiel du Gouvernement de Serbie, 11 mars 2011. Consulté le 16 mars 2011.
  4. (en) Parliament elects new government sur http://www.b92.net, B92, 7 juillet 2008. Consulté le 16 mars 2011.
  5. (sr) Jelena Jovanović, « Zoran Stanković usmesto Tomice » sur http://www.kurir-info.rs, Kurir, 7 février 2011. Consulté le 16 mars 2011.
  6. (sr) Milan Milošević, « Leteći portfelj i danajski poklon » sur http://www.vreme.com, Vreme, 17 février 2011. Consulté le 16 mars 2011.
  7. (sr) Dragan Bujošević, « Zašto je Dinkić naterao Cvetkovića da ga smeni » sur http://www.politika.rs, Politika, 16 février 2011. Consulté le 16 mars 2011.
  8. (sr) Dinkić prihvata smenu, G17 ostaje u vladi sur http://www.politika.rs, Politika. Consulté le 16 mars 2011.
  9. (sr) J. Cerovina, « Cvetković: Vlada sa 17 resora » sur http://www.politika.rs, Politika, 5 mars 2011. Consulté le 16 mars 2011.
  10. (en) Deputy Prime Ministers and Ministers sur http://www.srbija.gov.rs, Site officiel du Gouvernement de Serbie. Consulté le 16 mars 2011.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article G17+ de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • G17 — may refer to:* The G17 Plus Serbian political party* The Glock 17 firearm* The HMS Onslow (G17) , a UK Royal Naval vessel …   Wikipedia

  • G17 — G 17 steht für: eine Arbeitsmedizinische Vorsorgeuntersuchung die G17 Plus, eine liberal konservative Partei in Serbien …   Deutsch Wikipedia

  • G17 Plus — G17+ G17 Plus Nom en cyrillique Г17 Плус …   Wikipédia en Français

  • G17 Plus — ist eine liberal konservative Partei in Serbien. Sie ist ein assoziiertes Mitglied der Europäischen Volkspartei. Die Kerngruppe besteht aus 17 Experten (Ökonomen, Historiker, Politikwissenschaftler) die 1997 die G17 als nichtstaatliche… …   Deutsch Wikipedia

  • G17 Plus — Fundación 2002 Ideología política Liberalismo conservador Afiliación internacional Unión Internacional Demócrata, Partido Popular Europeo El G17 Plus es un par …   Wikipedia Español

  • G17 Plus — Infobox Serbian Political Party party name = G17 Plus party name cyr = Г17 Плус party name lat = G17 Plus colour html = Blue party leader = Mlađan Dinkić foundation = 2002 ideology = Liberal conservatism international = International Democrat… …   Wikipedia

  • G17 Plus — El G17 Plus es un partido político de Serbia, formado por antiguos miembros de la Oposición Democrática de Serbia. Su médula es un grupo de 17 economistas, conducidos por Miroljub Labus, funcionando como un grupo de presión antes de que se… …   Enciclopedia Universal

  • HMS Onslow (G17) — HMS Onslow was an O class destroyer of the Royal Navy which entered service in 1941. She was outfitted as the flotilla leader of the O class.erviceHer most notable action was at the Battle of the Barents Sea in 1942, while escorting Convoy JW 51B …   Wikipedia

  • Owl (hieroglyph) — Owl in hieroglyp …   Wikipedia

  • Medjay — …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.