Bombus


Bombus

Bombus

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir bourdon.
Comment lire une taxobox
Bourdon
 Un bourdon récoltant du pollen.
Un bourdon récoltant du pollen.
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Hymenoptera
Sous-ordre Apocrita
Famille Apidae
Tribu
Bombini
Michener, 1944
Genre
Bombus
Latreille, 1802
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png
Bumblebee 2007-04-19.jpg

Le genre Bombus regroupe des insectes sociaux volants de la famille des Apidae communément appelés bourdons. Comme l'abeille, les différentes espèces de bourdons se nourrissent du nectar des fleurs et récoltent le pollen pour nourrir leur larves. Ce sont des créatures utiles pour l'homme et la flore en contribuant à la pollinisation.

Sommaire

Description

Ils se caractérisent et se différentient de la plupart des abeilles par une silhouette trapue et une importante pilosité.

Il existe une variation (généralement territoriale) importante dans la coloration des individus à l'intérieur d'une même espèce. Un examen à la loupe binoculaire est souvent nécessaire pour une identification correcte de l'espèce (via les genitalia).

Ils comptent parmi les les plus petits animaux homéothermes connus. Et leur homéothermie est inhabituellement élaborée et efficace dans le monde des insectes.
Leur métabolisme (forte dépense énergétique), leur mode de vie (bourdonnière enterrée), leur couleur (bandes noires absorbant la chaleur du soleil) et leur "fourrure" isolante les aident à maintenir une température interne élevée [1]. Ils sont ainsi les premiers et derniers pollinisateurs Apoïdes actifs par temps frais.

Taxonomie

C'est un groupe taxonomique récent [2] qui est a priori encore en pleine radiation spécifique et dont les subspéciation et de spéciation allopatriques nombreuses semblent refléter les paléoévènements récents que sont les glaciations et déglaciations de l'époque quaternaire dans la zone paléarctique ; Elles ont été suivi de restauration et renouvellement de populations qui expliqueraient de nombreuses sous-espèces formes ou variétés légèrement différentes avec des différences biogéographiques dans les colorations au sein d'une même espèce [3].

Habitat

On les rencontre normalement dans les régions tempérées et plus fraiches que celles très fréquentées par les abeilles.

Ce sont presque les seuls insectes pollinisateurs d'un grand nombre de plantes (espèces à corolles bilabiées, genre Aconitum L. notamment, qui pourraient pâtir de la régression des bourdons, comme beaucoup d'autres plantes à fleur)

Comportements

Le bourdon est pacifique : si l'on essaye de caresser un bourdon en train de butiner, il tentera simplement de vous repousser avec ses pattes. Les espèces américaines sont réputées plus agressives.[4]
Le bourdon femelle (c-à-d. la reine) et les ouvrières peuvent piquer si elle se sentent menacées. Par contre, le mâle ne possédant pas de dard ne peut pas piquer. Le dard des bourdons est sans "barbelés" ; Ils peuvent ainsi piquer plusieurs fois de suite, et ne risquent pas, contrairement aux abeilles, d’arracher leur abdomen en retirant le dard[4].

Quelques espèces sont des parasites sociaux.

Remarques

  • Attention, le nom de faux-bourdon est aussi donné au mâle de l'abeille.
  • Depuis les années 1980, on élève aux Pays-Bas et en Belgique plusieurs espèces pour une pollinisation horticole dirigée)

Cycle de vie

Chaque année voit la naissance de nouvelles reines qui sont les seules à survivre à l'hiver. Au printemps, elles fondent de nouvelles colonies dans des cavités qui peuvent compter jusqu'à 600 individus chez le bourdon terrestre (bien moins que dans les ruches d'abeilles Apis qui peuvent compter plusieurs milliers d'individus).

Elles préparent cette cavité en la couvrant de matériel végétal et commencent la ponte, puis nourrissent les larves elles-mêmes. Les plus gros bourdons que l'on observe butiner se voient donc au printemps. Une fois les ouvrières stériles devenues des imago, la femelle se concentre sur la ponte des œufs. À la fin de l'été, suivant le régime alimentaire donné aux larves, elles produisent des larves qui donneront des mâles ou des femelles fertiles. Les individus mâles sont, comme pour le genre Apis, des individu non fécondés. Et, à la fin de l'automne, la fécondation a lieu.

État des populations menaces

Les bourdons étant réputée très communs, et leurs espèces et sous-espèces n'étant souvent identifiables que par des spécialistes munis de binoculaires ou microscopes, leur régression a sans doute été sous-estimée et est d'abord passé inaperçue, comme pour les abeilles sauvages et les guêpes et beaucoup d'autres insectes qui ont régressé.

Heureusement, des inventaires ont été fréquents et réguliers dans quelques régions d'Europe (Belgique dont Wallonie surtout ; et sud de la France, dont Languedoc-Roussillon surtout), ce qui a permis de confirmer ce que beaucoup de naturalistes pressentaient, c'est à dire que les bombus ont très fortement régressé depuis le début du XXème siècle (en nombre d'espèces et en nombre d'individus au sein de la plupart des espèces) dans les zones industrielles, urbanisées et d'agriculture intensives, au nord de la Loire et particulièrement dans le nord de la France et en Belgique où le suivi naturaliste des bombus a été très régulier depuis le milieu du XXème siècle (Les périodes 1915-1940 et 1970-1986 ayant été particulièrement bien couvertes par les entomologistes) ; Sur les 30 espèces autrefois observées en Belgiques, seules 2 ou 3 sont encore relativement communes. [5]

Au Royaume-Uni, sur les 27 espèces connues, deux au moins sont éteintes en 2009, et toutes les autres sont considérées comme sérieusement menacées (« seriously threatened ») [6]. Une association anglaise a restauré un sanctuaire des bourdons en restaurant de vastes prairies fleuries[7]

Espèces rencontrées en Europe

Liste (sous-espèces non comprises)

  • Bombus alpinus (Linnaeus 1758).
  • Bombus argillaceus (Scopoli 1763).
  • Bombus armeniacus Radoszkowski 1877.
  • Bombus balteatus Dahlbom 1832.
  • Bombus barbutellus (Kirby 1802).
  • Bombus bohemicus Seidl 1838.
  • Bombus brodmannicus Vogt 1909.
  • Bombus campestris (Panzer 1801).
  • Bombus cingulatus Wahlberg 1854.
  • Bombus confusus Schenck 1859.
  • Bombus consobrinus Dahlbom 1832.
  • Bombus cullumanus (Kirby 1802).
  • Bombus deuteronymus Schulz 1906.
  • Bombus distinguendus Morawitz 1869.
  • Bombus flavidus Eversmann 1852.
  • Bombus fragrans (Pallas 1771).
  • Bombus gerstaeckeri Morawitz 1881.
  • Bombus haematurus Kriechbaumer 1870.
  • Bombus hortorum (Linnaeus 1761).
  • Bombus humilis Illiger 1806.
  • Bombus hyperboreus Schoenherr 1809.
  • Bombus hypnorum (Linnaeus 1758).
  • Bombus inexspectatus (Tkalcu 1963).
  • Bombus jonellus (Kirby 1802).
  • Bombus laesus Morawitz 1875.
  • Bombus lapidarius (Linnaeus 1758).
  • Bombus lapponicus (Fabricius 1793).
  • Bombus lucorum (Linnaeus 1761).
  • Bombus magnus Vogt 1911.
  • Bombus maxillosus Klug 1817.
  • Bombus mendax Gerstaecker 1869.
  • Bombus mesomelas Gerstaecker 1869.
  • Bombus mlokosievitzii Radoszkowski 1877.
  • Bombus modestus Eversmann 1852.
  • Bombus monticola Smith 1849.
  • Bombus mucidus Gerstaecker 1869.
  • Bombus muscorum (Linnaeus 1758).
  • Bombus norvegicus (Sparre-Schneider 1918).
  • Bombus pascuorum (Scopoli 1763).
  • Bombus perezi Schulthess-Rechburg 1886.
  • Bombus polaris Curtis 1835.
  • Bombus pomorum (Panzer 1805).
  • Bombus pratorum (Linnaeus 1761).
  • Bombus pyrenaeus Perez 1879.
  • Bombus quadricolor (Lepeletier 1832).
  • Bombus ruderarius (Müller 1776).
  • Bombus ruderatus (Fabricius 1775).
  • Bombus rupestris (Fabricius 1793).
  • Bombus schrencki Morawitz 1881.
  • Bombus semenoviellus Skorikov 1910.
  • Bombus serrisquama Morawitz 1888.
  • Bombus shaposhnikovi Skorikov 1910.
  • Bombus sichelii Radoszkowski 1859.
  • Bombus soroeensis (Fabricius 1777).
  • Bombus subterraneus (Linnaeus 1758).
  • Bombus sylvarum (Linnaeus 1761).
  • Bombus sylvestris (Lepeletier 1832).
  • Bombus terrestris (Linnaeus 1758).
  • Bombus vestalis (Geoffroy 1785).
  • Bombus veteranus (Fabricius 1793).
  • Bombus vorticosus Gerstaecker 1872.
  • Bombus wurflenii Radoszkowski 1859.
Article détaillé : Liste des bourdons du monde.

Le vol

Le vol des bourdons a posé des problèmes aux scientifiques, car ceux-ci sont trop lourds par rapport à la surface de leurs ailes (portance insuffisante). La clé de leur vol est en fait dans les tourbillons d'air que génèrent les ailes lorsqu'elles tournent sur elles-mêmes. Ces tourbillons participent à la portance et s'ajoutent à la portance classique.[réf. nécessaire]

Galerie

Notes et références

Références

Wiktprintable without text.svg

Voir « bombus » sur le Wiktionnaire.

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie

Ce document provient de « Bombus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bombus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bombus — n. 1. bumblebees. Syn: genus Bombus. [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bombus — (животные)  научное название рода Шмели. Bombus (программа)  jabber клиент для мобильных устройств. Список значений слова …   Википедия

  • Bombus [1] — Bombus (lat.), das Brausen vor den Ohren, s.u. Ohrtönen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bombus [2] — Bombus, Insect, so v.w. Hummel …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bombus — Bombus, Hummel; in der Medizin soviel wie Ohrensausen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bombus — Bombus, lat., Enechema, Ohrensausen, Ohrenklingen, am häufigsten rheumatischer und katarrhalischer Art, auch ein Symptom mancher Nervenübel …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bombus — Pour les articles homonymes, voir bourdon. Bourdon …   Wikipédia en Français

  • Bombus — Dieser Artikel beschreibt die Insektengattung der Hummeln. Zum gleichnamigen Ort in Südböhmen siehe Homole. Hummeln Ackerhummel (Bombus pascuorum) Systematik …   Deutsch Wikipedia

  • Bombus —   Bombus Bombus …   Wikipedia Español

  • Bombus — Bọmbus   [lateinisch »das Brummen«], die Gattung Hummeln. * * * Bọm|bus, der; [lat. bombus, ↑Bombe] (Med.): 1. Ohrensausen. 2. Darmkollern …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.