Women's Premier Soccer League


Women's Premier Soccer League
Women's Premier Soccer League
Wpsl.png
Généralités
Création 1997
Organisateur(s) US Soccer
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 65
Statut des participants amateurs
Site web officiel [1]
Palmarès
Tenant du titre Orange County Waves (1er titre)
Plus titré(s) California Storm (3 titres), Ajax America Women
Long Island Fury
(2 titres chacune)

La Women's Premier Soccer League (WPSL) est une ligue de soccer féminin, au 2e niveau de la pyramide américaine, aux côtés de la W-League et de la Women's League Soccer mais en dessous de la Women's Professional Soccer (WPS) qui est le plus haut niveau de soccer féminin en Amérique du Nord.

La WPSL regroupe 65 équipes réparties dans 6 conférences géographiques. La majorité des équipes ont un statut non-professionnel. Deux clubs sont cependant professionnels[1] et toutes autres équipes sont amateures en raison des règlements de la NCAA américaine , puisque les joueuses universitaires et collégiales ne peuvent pas jouer chez les «pro» et être rémunérés. Cependant 3 équipes WPSL ont des affiliations avec des équipes professionnelles de la WPS: Boston Aztec U23 et Boston Aztèques sont affiliés au Boston Breakers et Philadelphie Liberty au Philadelphia Independence. Ils sont utilisés comme équipes de réserve pour les clubs «pro» féminins.

Sommaire

Histoire

La WPSL origine de la division Ouest de la W-League, ligue crée en 1995. Plusieurs clubs mécontents de cette Division Ouest ont rompu avec la W-Leaque pour former leur propre ligue en 1997. Début très régional sur la cote Pacifique pour devenir progressivement une ligue à caractère nationale aux États-Unis.

Fonctionnement de la ligue

La saison débute au mois de mai et elle est d'une vingtaine de matchs dans chaque conférence. Les équipes ne se rencontrent que par division de Conférence durant la saison régulière. A la fin de la saison en juillet, la WPSL tient des séries éliminatoires dans chacune des conférences régionales - avec un format élargi dans la Conférence de l'Est, à cause du plus grand nombre de clubs dans cette région.

Les deux meilleures équipes dans chaque division de la Conférence du Pacifique ont une série éliminatoire ensemble. Les deux grands gagnants se disputent une place dans le «Final Four» de la ligue, tandis que l'équipe championne de la Conférence du Midwest affronte l’équipe gagnante de la Conférence Sunshine pour une place dans le «Final Four». Puis, se tient à la fin de juillet le week-end du championnat national c'est-à-dire le «Final Four», où 4 équipes WPSL disputent entre elles la finale du championnat de la ligue en 3 matchs. La WPSL déplace son championnat national chaque année de sorte que chacun de régions géographiques des États-Unis a une chance d'accueillir cet évènement sportive.

Équipes actuelles 2011

Conférence du Pacifique

Division Nord

  • Bay Area Breeze
  • California Storm
  • Clovis Sidekicks
  • North Bay FC Wave
  • San Francisco Nighthawks
  • West Coast Wildkatz

Division Sud

  • Ajax America Women
  • Claremont Stars
  • Los Al Vikings
  • Los Angeles Premier FC
  • Orange County Waves
  • San Diego WFC SeaLions

Conférence Big Sky

Division Nord

  • Arizona Rush
  • FC St. George
  • Phoenix Del Sol
  • Salt Lake City Sparta
  • Utah Starzz Womens

Division Sud

  • American Eagles Soccer Club
  • Arkansas Comets
  • FC Dallas Women
  • Fort Worth Panthers
  • Houston South Select
  • Oklahoma Alliance
  • Tulsa Spirit

Conférence Nord-Ouest

  • Oregon Rush
  • Portland Rain
  • Portland Rain U23
  • Spokane Shine

Conférence Sunshine

  • Brandon FC
  • Florida Sol FC
  • FSA Freedom
  • Gulf Coast Texans
  • Palm Beach United
  • South Florida Strikers
  • Tampa Bay Hellenic

Conference du Midwest

Division Nord

Division Sud

  • Classics Hammer FC
  • F.C. Indiana
  • Fort Wayne FC
  • Indiana United
  • Ohio Premier Women's SC
  • PAO ST. Louis
  • F.C. Metro Magic

Conférence de l'Est

Division Nord-Est

  • Albany Alleycats
  • Boston Aztec
  • Boston Aztec U23
  • CFC Passion
  • New England Mutiny
  • Seacoast United (women)
  • SoccerPlus CT

Division Atlantique

  • ASA Chesapeake Charge
  • BuxMont Torch FC
  • Chelsea Metro
  • FC Bucks
  • Long Island Fury
  • Millburn Magic
  • New Jersey Blaze
  • New York Athletic Club
  • New York Fury
  • Penn Legacy Inferno
  • Philadelphia Liberty

Historique du championnat de la ligue

source [2]

Saison Championnes Entraineur Finaliste-perdant
1998 Silicon Valley Red Devils Auto Trader Women’s Select
1999 California Storm Auto Trader Women’s Select
2000 San Diego WFC SeaLions California Storm
2001 Ajax America Women San Diego WFC
2002 California Storm Ajax America Women
2003 Utah Spiders California Storm
2004 California Storm New England Mutiny
2005 F.C. Indiana Drapeau de la Pologne Shek Borkowski California Storm
2006 Long Island Fury Drapeau de l'Angleterre Paul Riley Ajax America Women
2007 F.C. Indiana[3] Drapeau de la Pologne Shek Borkowski New England Mutiny
2008 Ajax America Women[4] Drapeau des États-Unis Brian Boswell Arizona Rush
2009 Long Island Fury Drapeau de l'Angleterre Paul Riley Ajax America Women
2010 Boston Aztec[5] Drapeau des États-Unis Mike Kersker Ajax America Women
2011 Orange County Waves [6],[7] Drapeau des États-Unis Abner Rogers Chicago Red Stars

Honneurs individuels

À la fin de saison, la Women's Premier Soccer League annonce ses prix annuels. Ceux-ci récompensent les athlètes ayant obtenu d'excellentes performances au cours de la saison régulière et des séries éliminatoires.

Sélection des joueuses-étoiles pour la saison 2010

Gardienne de but

  • Cori Alexander (California Storm)

Defenseures

  • Anna Caniglia (Boston Aztec)
  • Melinda Mercado (Oklahoma Alliance)
  • Dani Bosio (Ajax America Women)
  • Alyssa Pember (Long Island Fury)


Milieux de terrain

  • Dria Hampton (Oklahoma Alliance)
  • Keri Sanchez (AJax America Women)
  • Sarah Talbert (F.C. Milwaukee Nationals)
  • Ann Marie Tangorra (Los Angeles Premier FC)

Attaquantes

  • Leah Blayney (Boston Aztec)
  • Sarah Hagen (F.C. Milwaukee Nationals)

Source[8]

Sélection des joueuses-étoiles pour la saison 2011

Gardienne de but

  • Sophia Perez (Orange County Waves)

Defenseures

  • Shannon Cross (Orange County Waves)
  • Dani Bosio (Orange County Waves)
  • Sammy Scofield (Chicago Red Stars)
  • Rachell Fell (Tampa Bay Hellenic)

Milieux de terrain

  • Stacy Bishop (Tampa Bay Hellenic)
  • Brittany Klein (Orange County Waves)
  • Kiki Bosio (Orange County Waves)
  • Julie Ewing(Chicago Red Stars)
  • Kara Kabellis (Chicago Red Stars)

Attaquantes

  • Tanya Taylor (Orange County Waves) - élue Joueuse MVP du Championnat
  • Megan Mischler (Boston Aztec Breakers Reserves)

Entraineur-chef de l'année

  • Abner Rogers (Orange County Waves)

mentions honorables

  • (GK) Michelle Betos (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (DF) Jordan Bishop (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (MF) Becca Mays (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (A) Michele Weissenhofer (Chicago Red Stars)

Source[9]

Notes et références

  1. Ceci en référence à la rénumération salariale des joueuses et à leur licence de la USSF (fédération américaine de soccer).
  2. PREVIOUS WPSL CHAMPIONS: http://boxscorenews.com/chicago-red-stars-orange-country-waves-play-for-wpsl-title-today-in-lisle-p23858-68.htm
  3. (en)F.C. Indiana 3, New England Mutiny 0,http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=286
  4. (en) WPSL Final: Ajax America 3, Arizona Rush 1 , http://www.wpsl.info/news/indexa.php?cat=1&id=572
  5. (en) Boston Aztec Breakers Reserves 2, Ajax America 1, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1147
  6. (en) ORANGE COUNTY WAVES 2, CHICAGO RED STARS 1, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1366
  7. (en) FALLING SHORT Waves topple Red Stars in OT,http://www.chicagolandsoccernews.com/teams/redstars2.php?article_id=9221
  8. (en)2010 ALL-WPSL TEAMS,http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1149
  9. 2011 WPSL ALL-CHAMPIONSHIP TEAM, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1368

Liens externes

De nombreuses équipes WPSL n'ont de références que le site web de la ligue mais quelques uns semblent mieux organisé sur le net:



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Women's Premier Soccer League de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Women's Premier Soccer League — (WPSL) Deporte Fútbol Fundación 1997 Número de equipos 55 País …   Wikipedia Español

  • Women's Premier Soccer League — The Women s Premier Soccer League (WPSL) is a national amateur women s soccer league in the United States. The WPSL started as the Western Division of the USISL s W League, breaking away in 1998. The league is sanctioned by the United States… …   Wikipedia

  • Premier Soccer League — (PSL) Countries  South Africa Confederation CAF …   Wikipedia

  • National Premier Soccer League — Countries  United States …   Wikipedia

  • National Premier Soccer League — Vorlage:InfoboxFußballwettbwerb/Wartung/Logoformat Voller Name National Premier Soccer League Abkürzung NPSL Verband United States Soccer Federation …   Deutsch Wikipedia

  • National Premier Soccer League (South Africa) — NPSL Countries South Africa Founded 1971 Folded 1995 Most championships Kaizer Chiefs (6 times) The National Premier Soccer League (NPSL) was the title of a South African association football league, between …   Wikipedia

  • Women's Premier League — may refer to: *FA Women s Premier League, a football league in England. *Women s Premier League, an ice hockey league in the England and Wales. *Women s Premier Soccer League, in the USA *W League (Australia), a Women s football league in… …   Wikipedia

  • Women's Professional Soccer — Infobox compétition sportive Women s Professional Soccer Généralités Création 2009 …   Wikipédia en Français

  • Premier Development League — Infobox compétition sportive Premier Development League Généralités Création 1995 Organisateur(s) …   Wikipédia en Français

  • Women's United Soccer Association — Infobox compétition sportive WUSA Généralités Création 2001 Disparition 2003 Organisateur(s) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.