W-League


W-League
W-League
Logo W-League.png
Généralités
Création 1995
Organisateur(s) US Soccer
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Participants 27
Statut des participants semi-professionnelles
Site web officiel wleague.uslsoccer.com
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau féminin canadien
2e niveau féminin américain
Niveau inférieur Sport interuniversitaire canadien Drapeau du Canada Canada
NCAA Drapeau des États-Unis États-Unis
Super League-20
Super Y-League
Palmarès
Tenant du titre Atlanta Silverbacks Women (1)
Plus titré(s) Boston Renegades
Long Island Lady Riders
Pali Blues
Raleigh Wings
Vancouver Whitecaps
(2 titres chacune)

La W-League est un championnat de soccer (football) féminin en Amérique du Nord: (États-Unis et Canada). Elle fait partie de la United Soccer Leagues (USL), organisation regroupant plusieurs ligues de soccer tel que la USL Pro et le Premier Development League.

La W-League est considéré comme le 2e niveau de la pyramide du soccer féminin nord-américaine, aux côtés de la Women's Premier Soccer League et de la Women's League Soccer mais en dessous de la Women's Professional Soccer (WPS) qui est le plus haut niveau de soccer féminin en Amérique du Nord.

Sommaire

Historique de la ligue

Les origines de la W-League remontent à 1995, sous le nom de United States Interregional Women's League. Cela en fait la ligue de soccer féminin la plus ancienne en Amérique du Nord [1]. De 1995 à 1997, la W-League avait un classement à palier unique (toutes les équipes étaient classés dans la même ligue). Ce type de classement a changé pour la saison 1998 : la W-League est devenue une organisation à deux ligues avec relégation et promotion (comme les ligues européennes) avant de revenir à un format de ligue unique dans la saison 2002 où il n'y a pas de système de relégation-promotion.

Pour la saison 2011, le championnat féminin de la W-League compte 27 équipes, réparties en trois conférences[2], dont huit formations canadiennes.

À un autre niveau, la W-League entretient une collaboration étroite avec les ligues inférieures de soccer en ce qui concerne le développement des jeunes filles : la Super Y-League (garcons et filles U-13, U-14, U-15, U-16 et U-17) et la Super League-20 ( garçons et filles U18, U19 et U20). Cette structure pyramidale permet le développement des joueuses, depuis leur début en Super Y-League, puis vers la Super-20, jusqu'à la W-League. Plusieurs clubs de la United Soccer Leagues possèdent des équipes de réserve en Super Y-League et en Super League-20.

Fonctionnement

La saison en W-League est très courte : elle débute en avril avec les camps d'entrainement pré-saison et se termine fin juillet/début d'août lors d'un long week-end où sont organisées les finales du championnat. En outre, cette courte saison complète durant l'été l'expérience des joueuses dans la National Collegiate Athletic Association[3] et dans le Sport interuniversitaire canadien [4]. Les 2 associations (NCAA et CIS-SIC) étant en relâche scolaire au cours de la saison estivale. De plus la courte saison estivale de la W-League offre la possibilité pour des joueuses de d'autres pays de venir jouer quelques mois aux États-Unis et au Canada.

Chaque équipe joue 14 matchs durant la saison régulière[5], à l'intérieur de sa division,( ou de sa conférence pour les équipes de la Conférence ouest ). Les joueuses jouent en moyenne deux matchs chaque semaine. C'est une saison très comprimée sur les mois de mai, Juin et juillet. La saison se termine par des séries éliminatoires. Le championnat de la ligue est alors décidé lors d'un tournoi de championnat tenu fin juillet ou début août, auquel participent quatre équipes :

  • le champion de la saison régulière de la saison au classement de toutes les équipes (meilleure fiche des trois conférences),
  • l'équipe championne de chacune des 3 conférences, déterminée par des séries éliminatoires dans chaque conférence.

Équipes (2011)

Conférence Est

Division Nord-est

Division Atlantique

Conférence Centrale

Division des Grands Lacs

Conférence Ouest

Équipes nouvellement admises

Pour la saison 2010, 3 nouvelles équipes d'expansion: Colorado Rush, Valkyries New Jersey et New Jersey Rangers. Pour la saison 2011 qui débute, les nouvelles équipes d'expansion sont D.C. United Women, Dayton Dutch Lions FC, Fredericksburg Impact, Strikers de Los Angeles et Highlanders de Victoria.

Anciennes équipes

Beaucoup d'équipes de la W-League sont disparues au fil des années. Au début de l'existence de la ligue: dans l'intersaison 1996-1997, plusieurs équipes de la Conférence de l'ouest ont quittés la W-League pour fonder une autre ligue: la Women's Premier Soccer League (WPSL). Plusieurs de ces équipes féminines étaient mécontentes des décisions de la W-League. Puis au cours des dernières années, il y eu de nombreuses équipes W-League qui ont fermé faute de ressources financières adéquates. La dernière crise économique aux États-Unis a fait perdre à la W-League plus de treize équipes durant l'intersaison 2009-2010 . Plusieurs équipes ont fermer définitivement mais quelques unes ont réorienter leurs activités vers un statut amateur des joueuses et vers des coûts moins élevés de fonctionnement, ceci en adhérant à la Women's Premier Soccer League (WPSL). De façon plus globale, les anciennes équipes W-Leaque sont:

  • Alabama Angels Alabama Alabama (1996–98)
  • Albuquerque Crush Nouveau-Mexique Nouveau-Mexique (2002)
  • Arizona Heatwave Arizona Arizona (1995, 2001–05)
  • Asheville Splash Caroline du Nord Caroline du Nord (2002–04)
  • Atlanta Classics (1997–2000)
  • Austin Lady Lone Stars Texas Texas (1999–2000)
  • Boston Renegades Drapeau du Massachusetts Massachusetts (1996–2009, Boston Tornado 1995)
  • Buffalo Fillies Drapeau de l'État de New York New York (1996–98)
  • Buffalo Flash Drapeau de l'État de New York New York (2009-2010) - a rejoint la Women's Professional Soccer (WPS)
  • Bradenton Athletics Floride Floride (2004–08)
  • Calgary Wildfire Flag of Alberta.svg Alberta (2004)
  • California Storm Californie Californie (1997, Sacramento Storm 1995-96) -départ vers la WPSL
  • Carolina Dynamo Caroline du Nord Caroline du Nord (2004–06)
  • Cary Lady Clarets Caroline du Nord Caroline du Nord (2009, Carolina RailHawks Women 2008) -départ vers la WPSL
  • Central Jersey Splash New Jersey New Jersey (1997–99)
  • Central Florida Krush Floride Floride (2005–06)
  • Charlotte Speed Caroline du Nord Caroline du Nord (1998–99, Carolina Speed 1997)
  • Cincinnati Ladyhawks Ohio Ohio (2000–06)
  • Cincinnati Leopards Ohio Ohio (1995)
  • Cleveland Eclipse Ohio Ohio (1996-01)
  • Chicago Red Eleven Drapeau de l'Illinois Illinois (2005-2010)
  • Cocoa Expos Women Floride Floride (2006–07)
  • Connecticut Passion Connecticut Connecticut (2008–09)-départ vers la WPSL
  • Columbus Lady Shooting Stars Ohio Ohio (2003–04)
  • Columbus Ziggx Ohio Ohio (1995–98)
  • Connecticut Lady Wolves Connecticut Connecticut (1995–98)
  • Cleveland Internationals Women Ohio Ohio (1995-2010)- a rejoint la Women's League Soccer (WLS)
  • Dallas Lightning Texas Texas (1996–97, Texas Lightning 1995)-départ vers la WPSL
  • Delaware Genies Delaware Delaware (1997–2000)
  • Denver Diamonds Colorado Colorado (1996–2000)
  • Edmonton Aviators Women Flag of Alberta.svg Alberta (2004)
  • FC Indiana Indiana Indiana (2008–09)
  • Finger Lakes Heartbreakers Drapeau de l'État de New York New York (1998)
  • Fredericksburg Lady Gunners Virginie Virginie (2007–08)
  • Fort Wayne Fever Indiana Indiana (2004–09)- départ vers la WPSL.
  • Gulf Coast Chaos Mississippi Mississippi (1997)
  • Houston Tornadoes Texas Texas (1999–2001)
  • Hudson Valley Quickstrike Lady Blues Drapeau de l'État de New York New York (2006-2010)
  • Indiana Blaze Indiana Indiana (1997-01)
  • Jackson Chargers Mississippi Mississippi (1998–99, Jackson Calypso 1997)
  • Jacksonville Jade Floride Floride (1999–2002)
  • Kalamazoo Outrage Michigan Michigan (2007-2010)
  • Kalamazoo Quest Michigan Michigan (1998–99)
  • Kansas City Mystics Missouri Missouri (2001–02)
  • Kentucky Fillies Kentucky Kentucky (2000–02)
  • Laval Dynamites Drapeau : Québec Québec (1997-01)
  • Lehigh Valley Cougars Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie (1996)
  • Los Angeles Legends Californie Californie (2008–09)
  • Madison Freeze Wisconsin Wisconsin (1996–97)-départ vers la WPSL
  • Maryland Pride Maryland Maryland (1996-02, Baltimore Bays 1995)
  • Mass Bay Crusaders Drapeau du Massachusetts Massachusetts (1995)
  • Memphis Mercury Tennessee Tennessee (2001–02)
  • Miami Gliders Floride Floride (1998–99)
  • Michigan Hawks Michigan Michigan (2006–08, Detroit Jaguars 2004-05)-départ vers la WPSL
  • Mile High Edge Colorado Colorado (2005–07, Mile High Mustangs 2001-2004)
  • Minnesota Lightning Minnesota Minnesota (2006–2009)-départ vers la WPSL
  • Montréal Xtreme Drapeau : Québec Québec (2004)
  • New Brunswick Power New Jersey New Jersey (2000)
  • New Hampshire Lady Phantoms New Hampshire New Hampshire (1998–2006)
  • New Jersey Lady Stallions New Jersey New Jersey (1998–2003)
  • Norcal Shockwaves Californie Californie (1996–97)-départ vers la WPSL
  • North Texas Heat Texas Texas (1999–2000)
  • Northern Kentucky TC Stars Kentucky Kentucky (2002–03)
  • Oklahoma Outrage Oklahoma Oklahoma (2000–02)
  • Orlando Ladyhawks Floride Floride (1998)
  • Philadelphia Frenzy Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie (1996–97, Pennsylvania Freedom 1995)-départ vers la WPSL
  • Portland Rain Oregon Oregon (2001)-départ vers la WPSL
  • Raleigh Wings Caroline du Nord Caroline du Nord (1998–2000)
  • Real Colorado Cougars Colorado Colorado (2005–09, Denver Lady Cougars 2001-04, Colorado Gold 2000)-départ vers la WPSL
  • Rhode Island Lady Stingrays Rhode Island Rhode Island (1996, 2004, Rhode Island Rays 1997-02, Rhode Island Stingrays 2005)
  • Richmond Kickers Destiny Virginie Virginie (2004–09)-départ vers la WPSL
  • Rockford Dactyls Drapeau de l'Illinois Illinois (1995–2000)
  • San Diego Sunwaves Californie Californie (2007, San Diego Gauchos Women 2005-06)-départ vers la WPSL
  • San Diego Top Guns Californie Californie (1995)-départ vers la WPSL
  • San Francisco Night Hawks Californie Californie (1996–97, San Francisco Vikings 1995)-départ vers la WPSL
  • Silicon Valley Red Devils Californie Californie (1996–97)-départ vers la WPSL
  • South Jersey Banshees New Jersey New Jersey (2001–06)
  • Southern California Nitemares Californie Californie (1995–96)
  • Springfield Sirens Drapeau du Massachusetts Massachusetts (1999-01)
  • St. Louis Archers Missouri Missouri (2004)
  • Sudbury Canadians Drapeau du Canada Canada (2004–06)
  • Tampa Bay Hellenic Floride Floride - (2008-2010)- départ vers la WPSL
  • Tampa Bay Xtreme Floride Floride (1997-02)
  • Texas Odyssey Texas Texas (2001)
  • Toronto Inferno Drapeau du Canada Canada (1999–2004)
  • Tulsa Roughnecks Oklahoma Oklahoma (1995)
  • Vermont Lady Voltage Vermont Vermont (2005–08)
  • Washington Freedom Futures Flag of Washington, D.C..svg District de Columbia (2009-2010)
  • West Virginia Illusion Modèle:West Virginia (2008)
  • Western Mass Lady Pioneers Drapeau du Massachusetts Massachusetts (2004–09)
  • Wichita Lady Blues Kansas Kansas (1995)
  • Windy City Bluez Drapeau de l'Illinois Illinois (2001–04)

Équipes championnes des saisons précédentes

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article W-League de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • League of Nations — (English) Société des Nations (French) Sociedad de Naciones (Spanish) International organization …   Wikipedia

  • League Championship Series Most Valuable Player Award — Awarded for Annual Most Valuable Player of the League Championship Series Presented by American League, National League Country United States First awarded …   Wikipedia

  • League of Women Voters — of the United States Founder(s) Carrie Chapman Catt Type Political advocacy Founded 1920 Location …   Wikipedia

  • LEAGUE OF NATIONS — LEAGUE OF NATIONS, international organization functioning between the two World Wars, for the establishment of world peace and the promotion of cooperation among states. Founded in January 1920, it formally ceased to exist in April 1946, although …   Encyclopedia of Judaism

  • League of Legends — Éditeur Riot Games (en) …   Wikipédia en Français

  • League tables of British universities — which rank the performances of universities in the United Kingdom on a number of criteria, have been published every year by The Times newspaper and several other newspapers since the early 1990s. The factors used to assess universities include… …   Wikipedia

  • League of Legends: Clash of Fates — est un jeu vidéo multijoueurs en ligne de type Multiplayer Online Battle Arena (MOBA)[1] développé et édité par Riot Games pour la plate forme Microsoft Windows.[2] Il a été annoncé pour la première fois le 7 octobre 2008 et son lancement est… …   Wikipédia en Français

  • League of Legends — Entwickler …   Deutsch Wikipedia

  • League of Communists of Macedonia — Sojuz na Komunistite na Makedonija Leader see full list below …   Wikipedia

  • League of Communists of Montenegro — Savez komunista Crne Gore Leader see full list below …   Wikipedia

  • League Park — Généralités Adresse Cleveland Coordonnées …   Wikipédia en Français