La Planète des singes : Les Origines


La Planète des singes : Les Origines
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir La Planète des singes (homonymie)

La Planète des singes :
Les Origines

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Logo du film (2011).

Titre québécois La Montée de la planète des singes
Titre original Rise of the Planet of the Apes
Réalisation Rupert Wyatt
Scénario Rick Jaffa
Amanda Silver
Jamie Moss
Sociétés de production 20th Century Fox
Chernin Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Sortie 2011
Durée 110 minutes[1]

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Planète des singes : Les Origines ou La Montée de la planète des singes au Québec[2] – (Rise of the Planet of the Apes) est un film de science-fiction américain réalisé par Rupert Wyatt et sorti en 2011[1].

Cette préquelle (ou antépisode) à la saga La Planète des singes de Pierre Boulle se penche sur l'origine de l'intelligence des singes. Bien que le sujet soit similaire au quatrième volet de la série, La Conquête de la planète des singes (1972), ce film n'en constitue cependant pas un remake[3].

Sommaire

Résumé

Will Rodman (James Franco) est un scientifique de San Francisco qui tente de développer un remède (ALZ-112) contre la Maladie d'Alzheimer en testant génétiquement un rétrovirus sur des chimpanzés. Après des années d'études, il parvient à élaborer une solution qui semblerait fournir aux chimpanzés une intelligence dépassant l'imagination... Pourtant, lors de la présentation de ce virus novateur, "Beaux Yeux", le cobaye principal, s'évade et est finalement abattue dans la salle de réunion. Le directeur de la compagnie Steven Jacobs (David Oyelowo) ordonne alors aux employés d'euthanasier tout les autres sujets. Mais Beau Yeux avait secrètement accouché dans sa cellule d'un petit mâle, que Will recueille dans son propre foyer.

Rapidement, César développe une intelligence hors du commun transmise génétiquement par sa mère. Trois ans plus tard, Will décide d'injecter un échantillon du même virus ALZ-112 à son père, Charles(John Lithgow), qui souffre de la maladie d'Alzheimer. Du jour au lendemain, l'état de ce dernier s'améliore au delà de toute attente, mais au bout de cinq ans, son système immunitaire commence à combattre le rétrovirus. Un jour, pris de démence, Charles entre en conflit avec un voisin. Témoin de la scène, César se précipite alors sur l'agresseur et le jette au sol en le mordant.

Capturé par les autorités, le singe est forcé de rejoindre un refuge pour primates, à San Bruno, où il découvre bientôt ses semblables, maltraités par des gardiens sans scrupules. César parviendra à s'échapper de sa cage et à assurer son autorité sur le mâle dominant, grâce à l'aide d'un gorille, Buck.

Pendant ce temps, Will crée une forme plus puissante de rétrovirus, le ALZ-113 et obtient l'autorisation d'effectuer de nouvelles expériences sur des chimpanzés. Cependant, son collègue Franklin (Tyler Labine) découvrira à ses dépends la toxicité du virus pour les hommes. Avant sa mort, et en tentant d'avertir Will, il contaminera malgré lui le voisin de ce dernier.

César s'échappe du refuge et pénètre dans la maison de son ancienne famille. Il y volera deux flacons du virus (ALZ-112) pour contaminer ses compagnons du refuge. Doués d'intelligence, les primates se réunissent pour établir le plan de leur libération, ce qui alertera un gardien. Après une courte lutte, les singes s'échappent et envahissent la ville afin de libérer tous leurs semblables du zoo de San Francisco.

Après avoir combattu les policiers sur le Golden Gate Bridge, les singes fuient dans la forêt du monument national Muir Woods. Pendant ce temps, le virus se répand rapidement sur la planète, contaminant les humains...

Fiche technique

Distribution

Réception

La plupart des critiques ont été positives. Selon le site Rotten Tomatoes, qui lui donne une note moyenne de 7,1/10 (basée sur 164 avis) : « Servie par la réalisation stylée de Rupert Wyatt, des effets spéciaux impressionnants et l'interprétation envoûtante d'Andy Serkis, Rise of the Planet of the Apes apporte un souffle nouveau à une franchise de longue durée[8]. »

Box-office

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 468 940 806 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 176 140 806 $
Box-office International 292 800 000 $
Box-office Drapeau de France France 29 754 730 $ (3 218 611 entrées)

Selon Box Office Mojo[4], le film a réalisé 19,7 millions de dollars américains le premier jour d'exploitation et 54 millions de dollars pour son premier weekend aux États unis. Il se classe premier devant Les Schtroumpfs et Cowboys et Envahisseurs. Pour son deuxième weekend, il est toujours premier et engrange 27,8 millions de dollars.

Au box office international pour son premier weekend, il arrive en 4e place avec 23,8 millions de dollars de recettes en date du 8 août 2011. En France, lors de sa sortie, il est premier avec 3 938 entrées devançant Green Lantern. Le film enregistre le 5e meilleur démarrage de 2011 devant pirate des caraïbes 4[9].

Production

Le film n'entre pas dans la continuité de la saga cinématographique mais emprunte des éléments au film La Planète des singes réalisé par Tim Burton en 2001 (notamment sur les dangers de la modification génétique). Selon le réalisateur Rupert Wyatt, « c'est une partie de la mythologie et il devra être vu ainsi. Ce n'est pas la continuité des autres films, c'est une histoire originale. Il satisfera les personnes qui ont aimé ces films. Le but de ce film est d'achever tout ça et d'offrir ça aux fans, exactement comme Batman Begins[3]. ».

Contrairement aux précédents films, les chimpanzés, gorille et orang-outans du film ont été créés en images de synthèse par la société Weta Digital de Peter Jackson, aidée par l'Université Columbia. La société a utilisé la capture de mouvements comme pour Avatar et Le Seigneur des Anneaux, et des équations mathématiques précises basées sur la physique pour simuler la fourrure photo-réaliste des singes. Andy Serkis incarne un personnage en image de synthèse pour la sixième fois dans sa carrière après les trois opus du Seigneur des Anneaux, Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne et King Kong.

Le tournage a débuté en juillet 2010 à Vancouver en Colombie Britannique au Canada[10],[11]. D'autres scènes ont été tournées à San Francisco, en Californie, ainsi qu'à Oahu dans l'Archipel d'Hawaï (États-Unis)[12].

Peu avant sa sortie en salles, l'éditeur de comics américain Boom! Studios publia une préquelle du film sous forme d'un webcomic. L"histoire se concentre sur la vie en laboratoire de Beaux-Yeux après sa capture dans la jungle.

Fin 2011, Andy Serkis signe pour une suite.

Clins d’œil et références

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.

Ce nouvel opus de La Planète des singes comporte de nombreux clins d’œil au film original de 1968 :

  • Il est appris via des journaux télévisés que le vaisseau spatial « Icarus » commandé par un certain colonel Taylor, disparaîtra des écrans en dépassant la planète Mars… C'est un hommage évident au premier film où George Taylor (joué par Charlton Heston) et son équipage font un bond dans le futur pour se retrouver sur une Terre dominée par des singes intelligents.
  • La mère de César, sujet principal pour les tests du sérum Genesys, est appelée « Beau yeux » (« Bright Eyes »), un autre clin d’œil au film original où Taylor était appelé ainsi par la scientifique chimpanzé Zira.
  • Stewart, Dodge et Landon, qui étaient les membres de l'équipage de l'Icarus, apparaissent également dans ce nouvel opus de La Planète des Singes, mais dans des rôles très différents.
  • Dans l'une des scènes, César -dans sa chambre du grenier- manipule une statue de la liberté. Référence évidente au film de 1968.
  • L'orang-outan se prénomme Maurice, référence à l'acteur Maurice Evans qui interprétait le docteur orang-outan Zaïus dans le film de 1968.
  • Dans une scène, un des gardiens du refuge regarde un film à la télévision où apparaît brièvement Charlton Heston.
  • Steve Jacobs et Franklin de Gen-Sys font référence au producteur (Arthur P. Jacobs) et au réalisateur (Franklin J. Schaffner) du film de 1968.
  • La femelle chimpanzé enlevée du refuge se prénomme Cornélia, référence au Dr. Cornélius du film de 1968.
  • La phrase « Enlève tes sales pattes » qui provoque la révolte de César dans le refuge se réfère aux premiers mots prononcés par Taylor devant les singes dans le film de 1968.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. a, b et c La Planète des singes : Les Origines sur Allociné. Consulté le 22 août 2011
  2. La Montée de la planète des singes sur bandes-annonces.ca. Consulté le 22 août 2011
  3. a et b (en) Germain Lussier, Collider Visits The Set of Rise of the Planet of the Apes sur Collider.com, 14 avril 2011.
  4. a et b (en) Rise of the Planet of the Apes sur Box Office Mojo. Consulté le 22 août 2011
  5. (en) Amy Kaufman, « Movie Projector: 'Apes' will rise above 'Change-Up' at box office » sur Los Angeles Times, 4 août 2011. Consulté le 7 août 2011
  6. (en) Fox moves again the release date for Rise of the Apes. Moviefy.net (23 mars 2011). Consulté le 16 avril 2011.
  7. Carton de doublage.qc.ca
  8. (en) Rise of the Planet of the Apes sur Rotten Tomatoes, 6 août 2011.
  9. « Box-office Paris 14h du 10 août 2011 : La Planète des singes triomphe, Green Lantern déçoit » sur aVoir-aLire, Jeudi 11 août 2011. Consulté le 22 août 2011
  10. (en) « Tom Felton begins shooting 'Rise of the Apes', stars in Ashley Greene film » sur ontheredcarpet.com, 11 novembre 2010
  11. Christopher Ramoné, « « La Planète des singes : Les Origines : le blockbuster de l'été ? » » sur Le Nouvel Observateur, 19 août 2011. Consulté le 22 août 2011
  12. Lieux de tournage sur Internet Movie Database

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Planète des singes : Les Origines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Évadés de la planète des singes — Données clés Titre original Escape from the Planet of the Apes Réalisation Don Taylor Scénario Paul Dehn d après les personnages de Pierre Boulle Acteurs principaux Ro …   Wikipédia en Français

  • La Planète des singes — Pour les articles homonymes, voir La Planète des singes (homonymie). La Planète des singes Auteur Pierre Boulle Genre science fiction Pays d origine France Éditeur …   Wikipédia en Français

  • La Planète des singes (film, 2001) — Pour les articles homonymes, voir La Planète des singes (homonymie). La Planète des singes Données clés Titre original Planet of the Apes Réalisation Tim Burton …   Wikipédia en Français

  • La Planète des singes (film, 1968) —  Pour l’article homonyme, voir La Planète des singes (homonymie).  La Planète des singes Données clés Titre original Planet of the Apes Réalisation Franklin J. Schaffner Scénario …   Wikipédia en Français

  • La Planète des singes (série télévisée) — Pour les articles homonymes, voir La Planète des singes (homonymie). La Planète des singes Titre original Planet of the Apes Genre Série de science fiction Créateur(s) Pierre Boulle Production Stanle …   Wikipédia en Français

  • Le Secret de la planète des singes — Données clés Titre original Beneath the Planet of the Apes Réalisation Ted Post Scénario Paul Dehn d après une histoire de Mort Abrahams Paul Dehn d après les personnages de Pierre Boulle Acteurs princi …   Wikipédia en Français

  • La Bataille de la planète des singes — Données clés Titre original Battle for the Planet of the Apes Réalisation J. Lee Thompson Scénario Joyce Hooper Corrington John William Corrington d après une histoire de Paul Dehn d après les personnages de Pierre Boulle …   Wikipédia en Français

  • César (La Planète des singes) — César Personnage de fiction apparaissant dans La Planète des singes Genre Masculin Espèce …   Wikipédia en Français

  • La Conquête de la planète des singes — Données clés Titre original Conquest of the Planet of the Apes Réalisation J. Lee Thompson Scénario Paul Dehn d après les personnages de Pierre Boulle Sociétés de production …   Wikipédia en Français

  • Zira (Planète des singes) — Pour les articles homonymes, voir Zira. Zira est un personnage de fiction anthropomorphe qui apparaît dans La Planète des singes. Personnage C est la guenon qui aide Ulysse Mérou à s enfuir du centre où il est enfermé. Personnage central du livre …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.