Wuhan


Wuhan
Wǔhàn · 武汉
Localisation de la préfecture de Wuhan (en jaune)
Localisation de la préfecture de Wuhan (en jaune)
Pays Chine
Statut administratif Ville sous-provinciale
Province Hubei
Préfixe téléphonique 027[1]
Code postal Ville : 430 000[1]
Code aéroport WUH
Coordonnées 30° 34′ 00″ N 114° 16′ 00″ E / 30.566667, 114.26666730° 34′ 00″ Nord
       114° 16′ 00″ Est
/ 30.566667, 114.266667
  
Superficie 8494,4 km2
Population Préfecture : 9 100 000 hab. (2010)

Ville : 6 144 000

Densité Préfecture : 1 071 hab/km²

Ville : 4 627,9 hab./km2

PIB total 396,0 milliards de yuans (2008)
PIB par habitant 44 000 yuans (2008)

Wuhan (武汉 ; pinyin : Wǔhàn, comprenant autrefois en français l'ancienne Hankéou ou Hankou, aujourd'hui quartier de la ville), sur les rives du Chang Jiang est la capitale de la province du Hubei, en Chine. C'est la douzième ville la plus peuplée du pays, et la deuxième plus grande ville de l'intérieur, après Chongqing. Elle a le statut administratif de ville sous-provinciale. Sa population est de 9,1 millions d'habitants (2010).

Sommaire

Géographie

Située au confluent du Chang Jiang et de la rivière Han (en sinogrammes 汉江 ou Han Jiang), Wuhan est la réunion de trois villes qui se faisaient face de part et d'autre de ces deux cours d'eau : Wuchang, Hanyang et Hankou.

- Wuchang (武昌), sur la rive droite du Chang Jiang, se caractérise par de vastes et nombreux lacs, vestige d'anciens méandres du Chang Jiang. On y trouve aujourd'hui la plupart des universités.

Le lac de l'est

- en face, de part et d'autre de la rivière Han (汉江 Han Jiang), se trouvent Hanyang, à flanc de colline, et Hankou, centre des affaires, et ancienne concession européenne.

Ces trois villes aux paysages variés (fleuve, collines et lac) forment, ainsi réunies sous le nom de Wuhan, la douzième plus grande ville de Chine.

Climat

La ville est considérée comme l'un des trois « fours » de la Chine, en raison des températures très élevées atteintes en été.

Le climat de Wuhan correspond aux critères du climat subtropical humide, typique d'une part importante de la Chine de l'est. Les précipitations sont très abondantes au printemps et en été en raison de la mousson, le mois le plus arrosé étant celui de juin avec une moyenne mensuelle de hauteur de pluie de 212 mm.


Relevé météorologique de Wuhan (période 1961-1990)
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -0,5 1,4 6,1 12,2 17,7 21,8 25,2 24,6 19,4 13,4 7,2 1,5 12,5
Température maximale moyenne (°C) 8,1 9,6 14,6 21,0 26,2 29,8 32,9 32,7 27,8 22,7 16,4 10,5 21,0
Précipitations (mm) 34 57 92 134 151 212 151 132 84 89 58 28 1 222
Nombre de jours avec pluie 8 10 13 14 13 12 11 9 9 10 9 7
Source : Le climat à Wuhan (en ° C et mm, moyennes mensuelles) Hong-Kong Observatory


Histoire

Statue de Sun Yatsen (孙中山) et Musée de la révolution de 1911 (辛亥革命博物馆), sur la place de l'Initiateur de la révolution (首义广场), à Wuchang, Wuhan

C'est le soulèvement de Wuchang (武昌起義 pinyin : wǔchāng qǐyì), le 10 octobre 1911, initié par Sun Yatsen, qui déclencha la Révolution chinoise de 1911 (辛亥革命, Xīnhài gémìng), provoquant, avec la chute de la dynastie Qing, la fin du régime impérial et l'avènement de la première République de Chine.

Hankou fut une concession française, de la fin de la guerre de l'opium (1896) à 1946, après une première rétrocession proposée au gouvernement collaborationniste de Wang Jingwei par le régime de Vichy en 1943[2]. Il y a de nouveau aujourd'hui une communauté française importante à Wuhan, et un consulat de France.

Pendant la guerre sino-japonaise, la ville devint momentanément, après le massacre de Nankin, la capitale du gouvernement du Guomindang et fut durement éprouvée par l'armée impériale japonaise qui utilisa entre autres les armes chimiques à 375 reprises afin de s'assurer la domination de la région à l'automne 1938. En dépit de la violence des moyens utilisés, l'occupation japonaise ne fut toutefois complète qu'à l'été 1939.

Durant la Révolution culturelle, la ville est le théâtre d'une mutinerie, connue sous le nom d'incident de Wuhan.

Il y a une importante zone de développement économique dans la banlieue de Hanyang. Wuhan est la ville de naissance de Wu Yi, qui est vice-premier ministre du Conseil des affaires de l'État de la République populaire de Chine.

Transports

Wuhan s'enorgueillit du premier pont jamais construit sur le Chang Jiang. Avec deux niveaux (un pour le rail et un pour la route), ce pont d'une longueur de 1670 m de long fut achevé en 1957.

En 2009, Wuhan comptait six ponts sur le Chang Jiang.

Un premier tunnel sous le Yang Tsé Kiang, long de 3,6 km, de 2x2 voies permettant de relier les deux principaux quartier de Wuhan est entré en service fin 2008. Une circulation de 50 000 véhicules par jour est attendue. L'ouvrage peut résister aux crues tricentennales et à des séismes de magnitude 6 sur l'échelle de Richter[3].

La compagnie aérienne française Air France a annoncé (le 7 novembre 2011) l'ouverture, à partir du 11 avril 2012 d'une nouvelle ligne aérienne régulière entre l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle et celui de Wuhan Tianhe à raison de 3 vols directs par semaine. (http://www.corprate.airfrance.com/)

Langue

Bien qu'on y parle le mandarin, comme dans plusieurs régions de Chine, un dialecte local, le wuhanhua (武汉话), y est toujours largement parlé. Il est proche des dialectes parlés dans les provinces du Sichuan et de Hunan.

Éducation

Les liens entre les diverses unités d'enseignement de Wuhan et la France sont nombreux. Les besoins de la Chine en matières premières rend l'apprentissage du français très recherché, pour conquérir les marchés d'Afrique francophone. Aussi les effectifs d'étudiants en français sont massifs.

L'Université de Technologie de Wuhan accueille des étudiants français en dernière année d'école d'ingénieurs à l'EFREI, pour un ou deux semestres d'études. Des conventions d'échange avec l'Université de technologie de Belfort-Montbéliard ont également été établies, notamment dans l'ingénierie informatique et mécanique.

L'université de Wuhan (WuDa) enseigne, pour les matières où elle est l'une des plus prestigieuses de Chine, le droit, la médecine et le français, ce qui explique ses nombreux échanges culturels avec la France, notamment avec les universités de Nancy-Metz et de l'université Lille II. Un buste d'Alain Peyrefitte, homme politique français sinophile, y est érigé. Une filière médicale francophone se développe depuis dix ans. Des professeurs de la Faculté de Médecine de Nancy vont enseigner leurs spécialités en langue française aux étudiants de cette filière. Chaque année, 15 d'entre eux sont accueillis en stage de formation à la Faculté et au CHU de Nancy. Grâce à cette collaboration, l'hôpital universitaire Zhongnan doit devenir le premier centre hospitalier universitaire franco-chinois.

L'université de Wuhan est la première université chinoise qui participe à l'enseignement de la licence de gestion, diplôme national français. Ce programme qui accueille plus de 100 étudiants chinois, fait l'objet d'une année préparatoire d'apprentissage de la langue française. Les étudiants qui auront validé les quatre premiers semestres pourront terminer les deux derniers semestres d'études à l'université de Lille-2 (UFR École supérieure des affaires), où est délivré le même diplôme. Les enseignements sont dispensés par un corps professoral français et chinois.

En juin 2005, la faculté de droit de l'université de Wuhan a rencontré la faculté de droit de Lille 2. En juin 2006, les termes d'une coopération étroites entre les deux facultés ont été définis et ont abouti à la création d'un diplôme spécifique : le diplôme universitaire d'études juridiques françaises pour étudiants étrangers (DUEE). Dans le cadre de ce programme, les étudiants de la Faculté de droit de Wuhan reçoivent un enseignement préparatoire à leurs études françaises (terminologie juridique et introduction au droit français) pendant les deux années précédents leur venue en France. Ils reçoivent ensuite, à l'université de Lille 2 pendant un an, des enseignements correspondants aux matières principales du droit français, aux côtés des étudiants français. Les enseignements qui sont validés font l'objet d'une équivalence en Chine pour la troisième année de droit à l'université de Wuhan.

La ville de Wuhan étant jumelée avec Bordeaux, l'école des langues étrangères de Wuhan accueille chaque année deux lycéens de Bordeaux (lycée Montaigne) pour une année d'apprentissage du Chinois

Économie

La ville abrite la principale implantation industrielle en Chine des constructeurs automobiles français PSA Peugeot Citroën, le site d'assemblage de Wuhan, et japonais Nissan, en partenariat avec le groupe local Dongfeng Motor Corporation. Le Groupe SEB y dispose également d'une unité de productions de biens domestiques. C'est la ville de Chine qui reçoit le plus d'investissements français[4].

En 2006, le PIB total a été de 259,1 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 29 899 yuans[5].

À voir

Tour de la grue jaune
  • Le lac de l'est (东湖, donghu)
  • La tour de la grue jaune (黄鹤楼, huanghelou)
  • Le Musée de la révolution de 1911 (辛亥革命博物馆, xīnhài gémìng bówùguǎn) et la statue de Sun Yatsen (孙中山, Sūn Zhōngshān) sur la « Place de l'Initiateur de la révolution » (首义广场), à Wuchang, en référence au soulèvement de Wuchang de 1911.
  • Le Musée provincial de Hubei (湖北省博物馆)
  • Le Grand pont du Changjiang de Wuhan (武汉长江大桥)
  • La montagne de la tortue (龟山, guīshān).
  • L'université de Wuhan
  • Le temple Guiyuan
  • Les nombreuses échoppes vendant des petits plats (小吃) de la cuisine locale.

Jumelages

Subdivisions administratives

La ville sous-provinciale de Wuhan exerce sa juridiction sur treize districts :

  • le district de Jiang'an - 江岸区 Jiāng'àn Qū ;
  • le district de Jianghan - 江汉区 Jiānghàn Qū ;
  • le district de Qiaokou - 硚口区 Qiáokǒu Qū ;
  • le district de Hanyang - 汉阳区 Hànyáng Qū ;
  • le district de Wuchang - 武昌区 Wǔchāng Qū ;
  • le district de Qingshan - 青山区 Qīngshān Qū ;
  • le district de Hongshan - 洪山区 Hóngshān Qū ;
  • le district de Dongxihu - 东西湖区 Dōngxīhú Qū ;
  • le district de Hannan - 汉南区 Hànnán Qū ;
  • le district de Caidian - 蔡甸区 Càidiàn Qū ;
  • le district de Jiangxia - 江夏区 Jiāngxià Qū ;
  • le district de Huangpi - 黄陂区 Huángpí Qū ;
  • le district de Xinzhou - 新洲区 Xīnzhōu Qū.

Notes et références

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Hubei, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. Wuhan : le mystère des archives de la concession française sur aujourdhuilachine.com
  3. Le Moniteur N°5485 du 9 janvier 2009 page 17
  4. People's Daily Online, « Wuhan absorbs most French investment in China », People's Daily, 25 octobre 2005. Consulté le 31 mars 2008
  5. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 12/2007)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wuhan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wuhan — 武汉 Von oben links: Stadtsilhouette, Kranichpagode, altes Zollhaus und Wuhan Jangtsekiang Brücke Wǔhàn Shì • 武汉市 Staat …   Deutsch Wikipedia

  • Wuhan — Wuhan,   Hauptstadt der Provinz Hubei, China, an der Mündung des Han Shui in den Jangtsekiang, 1953 durch den Zusammenschluss der drei Städte Wuchang, Hanyang und Hankou gebildet, 7,20 Mio. Einwohner; geographischer und wirtschaftlicher… …   Universal-Lexikon

  • Wuhan — (chino simplificado: 武汉, chino tradicional: 武漢, pinyin: Wǔhàn) es la capital de la provincia de Hubei y la ciudad más poblada en la zona central de la República Popular China. Está en la confluencia del río Yangzi y del río Han. Tiene una… …   Enciclopedia Universal

  • Wuhan — conurbation industrielle de la Chine centrale, ch. l. de prov. du Hubei, au confluent du Yangzijiang et du Hanshui; 4 273 080 hab …   Encyclopédie Universelle

  • Wuhan — [wo͞o′hän′] city in EC China, formed by the merger of the cities of Hankow, Hanyang, & Wuchang; capital of Hubei province: pop. 4,450,000 …   English World dictionary

  • Wuhan — For the brand of cymbal, see Wuhan cymbals. Wuhan 武汉   Sub provincial city   武汉市 …   Wikipedia

  • Wuhan — /wooh hahn /, n. Pinyin, Wade Giles. a conglomerate city in and the capital of Hubei province, in E China, at the junction of the Han Shui and Chang Jiang: comprises the former cities of Hankou, Hanyang, and Wuchang. 4,400,000. Also called Han… …   Universalium

  • Wuhan — Ciudad subprovincial 武汉市 Wuhan …   Wikipedia Español

  • Wuhan — Original name in latin Wuhan Name in other language Gorad Ukhan , Gouchan, Uhana, Uhanas, Uhaa, Ukhan, Ukhan , Uxan, Vu Han, Vu hon su, Vuhan, Vuhani, Vuhano, Vujhan, Vukhan, V hon s V Hn, WUH, Wu chan, Wu han shih, Wuhan, Wuhan Shi, uhan si,… …   Cities with a population over 1000 database

  • Wuhan — geographical name city E central China capital of Hubei at junction of Han & Chang rivers; formed from the former separate cities of Hankow, Hanyang, & Wuchang population 3,284,229 …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.