Teck


Teck
Aide à la lecture d'une taxobox Teck
 Tectona grandis
Tectona grandis
Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Asteridae
Ordre Lamiales
Famille Verbenaceae
Genre Tectona
Nom binominal
Tectona grandis
L.f., 1782
Classification APG III
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Astéridées
Clade Lamiidées
Ordre Lamiales
Famille Lamiaceae
Genre Tectona
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Le Teck est un arbre tropical de la famille des Verbenaceae selon la classification classique, de celle des Lamiaceae selon la classification phylogénétique. Son nom vient du malais Thekku. Il en existe trois espèces distinctes.

Le teck produit un bois précieux et imputrescible recommandé pour la fabrication des ponts de bateaux, de meubles de jardin. L'espèce la plus commune, Tectona grandis, est originaire d'Inde, de Malaisie, du Laos et de Thaïlande. Devenue spontanée dans toute l'Asie, elle est à présent cultivée dans toutes les zones tropicales et sub-tropicales. Une autre espèce, le teck dahat (Tectona hamiltoniana) est endémique en Birmanie ; il est considéré comme le meilleur, et très menacé. Une troisième espèce, Tectona philippinensis, endémique des Philippines est également menacée.

Sommaire

Biologie

Ses besoins sont de 1,20 m à 3,00 m de pluie par an (voire plus) avec une alternance marquée de saisons humides et de saisons sèches. Des températures minimales avoisinant les 15 °C pour des maximales autour de 41° C et un maximum de 1 000 mètres d'altitude. Les sites accidentés lui conviennent bien pourvu que le terrain soit bien drainé avec des alluvions profonds et dans un environnement similaire à son environnement naturel ; il présente de très bons résultats en culture industrielle. Les premières plantations sont recensées au VIIe siècle en Indonésie où elles semblent s'imposer à partir du XIVe siècle. Dès le XVIIe siècle, les plantations se multiplient avec succès en Asie. Au début du XXe siècle, des graines d'Inde et de Birmanie traversent les océans pour les plantations d'Afrique et d'Amérique tropicales.

Description

Bois de teck

Le teck est une espèce d'arbres à croissance lente ou rapide, selon les circonstances. Son tronc est droit et cylindrique et peut atteindre un diamètre de 1,5 m pour une hauteur de 27 à 30 m avec 10 à 20 m sous branches et un houppier arrondi pouvant culminer à 46 m. Les feuilles du teck sont opposées et mesurent 30 à 60 cm de longueur. Elles sont larges-elliptiques, veloutées. Il fleurit chaque année à partir de l'âge 20 ans. Les fleurs sont groupées en cyme, blanches, odorantes. Le fruit est une drupe ronde et comestible produite en abondance. Les graines peuvent rester en dormance pendant de nombreuses années avant de germer. La couleur du bois varie de jaune pâle à bronze ou beige rougeâtre au veinage sombre. L'aubier est blanc. C'est un bois mi-dur, qui se travaille facilement. Sa masse volumique est de 600 à 800 kg⋅m-3. Les fibres sont droites et rigides au grain serré facile à travailler et d'une finition très lisse. Il contient une oléorésine naturelle qui le rend extrêmement résistant aux agressions climatiques les plus rudes et d'une très grande durée dans le temps. Il existe des poutres de teck âgées de plus de 1 000 ans)[citation nécessaire]. Il n'est attaqué ni par les insectes ni, chose exceptionnelle, par les termites. Une caractéristique unique fait que le teck ne provoque pas de corrosion ni d'oxydation du métal à son contact. Le teck est de classe 4 d'après la norme NF EN 335-2.

Exploitation

En exploitation commerciale, il est prêt à être coupé dès l'âge de 21 ans mais on attend généralement 80 ans. Le teck présente un bois aux qualités multiples qui en fait un produit très estimé de l'industrie. De nos jours, la coupe sauvage est prohibée dans certains pays. Il existe cependant un trafic illégal très intense dans certaines zones de la Birmanie frontalières avec la Chine et la Thaïlande. La vente du teck constitue également la seconde ressource financière officielle du régime militaire dictatorial au pouvoir en Birmanie, avec 300 millions de dollars en 2004 (source Global Witness), ce qui représente plus de 10% de ses revenus.

Utilisations

L'ébénisterie apprécie son grain serré et fin. Ses propriétés en font un bois particulièrement apprécié pour la construction navale depuis la fin du XVIIe siècle. Il est utilisé couramment pour la construction de meubles et parquets surtout d'extérieur, d'appareillages industriels, de ponts. Il fait partie des matières propres à la fabrication du didgeridoo. Ses feuilles peuvent être utilisées dans la fabrication de bols, plats, ombrelles, teinture pour tissus, emballage alimentaire.

Culture

  • Teck de Moulmein
  • Teck de plantation

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Teck de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • teck — teck …   Dictionnaire des rimes

  • teck — [ tɛk ] n. m. VAR. tek • 1772; teca 1614; port. teca, de tekku, mot de Malabar 1 ♦ Arbre des zones d Asie tropicale (verbénacées) qui fournit un bois apprécié. 2 ♦ Bois brunâtre, dur, très dense, imputrescible, provenant de cet arbre. Pont latté… …   Encyclopédie Universelle

  • Teck — bezeichnet die Burg Teck den Teckberg die Herzöge von Teck und ist der Name von folgenden Personen Adalbert I. (Teck) (* um 1135; † um 1195) Adalbert II. (Teck) (* um 1165; † 19. September 1219) Berthold I. von Teck (* um 1200; † 9. Oktober 1244) …   Deutsch Wikipedia

  • Teck — fue un castillo ducal en el reino de Württemberg, inmediatamente al norte de la Jura de Suabia y al sur de la ciudad de Kirchheim unter Teck (actualmente en el distrito de Esslingen), que toma su nombre de la cresta de 2 544 metros de altura …   Wikipedia Español

  • Teck [1] — Teck, langgestreckter Berg nördlich von dem Schwäbischen Jura, südlich von Kirchheim, 775m hoch. Auf dem Gipfel die Ruine des Stammschlosses der Herzoge von Teck und eine Felsengrotte (Sibyllenloch) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, ein 2390 Fuß hoher Berg der Schwäbischen Alp bei Owen int Oberamte Kirchheim des württembergischen Donaukreises, mit der gleichnamigen Burgruine, welche dem ehemaligen Herzogthum T. den Namen gab. Dasselbe gelangte 1019 durch Heirath der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Teck [2] — Teck, im Mittelalter kleines Herzogtum in Schwaben, nach der Burg T. (s. oben) benannt, war zuerst im Besitz der Herzoge von Zähringen und kam 1152 an einen Sohn Konrads, Adalbert I., der aus dem benachbarten Gebiet und dem durch Erbschaft ihm… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck [3] — Teck, württembergisches, nach England übergesiedeltes Adelsgeschlecht, abstammend aus der Ehe des Herzogs Alexander von Württemberg (geb. 9. Sept. 1804, gest. 4. Juli 1885) mit Claudine Gräfin Rhédey (gest. 1. Okt. 1841), die 1835 zur… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, im Mittelalter kleines Herzogtum in Schwaben, seit dem 14. Jahrh. württembergisch. Den Titel Herzog von T. erhielt 1871 der Sohn des Herzogs Alexander von Württemberg, Fürst Franz, geb. 27. Aug. 1837, gest. 20. Jan. 1900; dessen älteste… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, im württemb. Oberamt Kirchheim, Berg mit den Trümmern der Burg T.; die kleine dazu gehörige Herrschaft kam 1077 an das herzogl. Haus Zähringen, von dem eine Nebenlinie von 1187 bis zu seinem Erlöschen (1439) den Herzogstitel führte;… …   Herders Conversations-Lexikon

  • teck — tèck s.m.inv. var. → tek …   Dizionario italiano