Tanins


Tanins

Tanin

Les tanins sont des substances d'origine organique que l'on trouve dans pratiquement tous les végétaux, et dans toutes leurs parties (écorces, racines, feuilles, etc.), caractérisées par une sensation de dessèchement en bouche[1]. Par exemple, les pépins de raisins sont très chargés en tanins.

Le bois des tonneaux donne aussi au vin stocké ces caractéristiques d'astringence. Elles s'atténuent avec le temps (on dit que les tanins s'arrondissent).

Le tanin se retrouve aussi dans le cidre, le calvados et le pommeau, s'ils ont été produits dans des tonneaux en bois (chêne, châtaignier...).

Les tonneaux en bois de châtaignier libèrent beaucoup plus de tanins que ceux en chêne[réf. nécessaire].

Sommaire

Histoire

Les tanins sont connus depuis la plus haute Antiquité. Au Moyen Âge, pour la préparation du cuir (tannerie), on l'extrayait d'écorce de chêne qu'on broyait dans des moulins à tan. Le cuir était trempé dans des fosses à tan pendant au moins un an avant d'être travaillé. À la fin du XIXe siècle, l'industrie substitua le chrome au tan.

Extraction

L'extraction des tanins se fait principalement à partir d'une galle du chêne, excroissance bien connue qui est provoquée par un insecte, le cynips du chêne (Cynips quercusfolii). Il existe aussi des tanins synthétiques.

Chimie

Il existe deux catégories de tanins, les tanins hydrolysables et les tanins condensés, tous deux d'origine biosynthétiques différentes. On trouve les deux dans les plantes.

Les tanins hydrolysables

Ils sont composés de sucre et d'acide-phénol

Les tanins hydrolysables, dérivés de l'acide gallique (lui-même dérivé de l'acide cinnamique) et d'autres acides polyphénoliques, ne sont pas exactement des acides, mais ils résultent de l'estérification, par ces acides, des fonctions alcooliques du glucose. Leur structure chimique est très variable, mais comporte toujours une partie polyphénolique ; ces tanins hydrolysables donnent après hydrolyse soit de l'acide gallique soit de l'acide ellagique.

On divise les tanins hydrolysables en deux catégories : les monomères (1 glucose) et les oligomères (X glucose)

  • les tanins hydrolysables monomères
  1. le tanin gallique : acide gallique + 1 glucose. Le plus commun est le pentagalloylglucose (5 acides galliques et un glucose) qu'on trouve dans les fagacées, ericacées, géraniacées, acéracées. L'acide tannique (ou gallotannique) C76H52O46, présent dans les glands, est utilisé pour la clarification du vin ou de la bière et la dénaturation de l'alcool industriel.
  2. le tanin ellagique : HHDP (acide hexahydroxydiphénique)+ 1 glucose. Exemple : noix de galle du chêne.
  3. le tanin di hydroellagique : issu de l'oxydation du tanin ellagique. Acide chébulagique. (mirobolan)
  4. les tanins complexes : camelliatanin, condensation d'un acide ellagique et d'un flavonoïde (2 acides ellagiques, 1 flavane-3-ol, 1 glucose). Théacées.
  5. les tanins mixtes : acide ellagique + acide gallique, ex : acide agrimonique. (aigremoine)
  • les tanins hydrolysables oligomères
  1. les tanins formés d'acide gallique, d'acide ellagique et plusieurs oses (2000 à 5000) ex : rugosine de la reine des prés, hamamelitanin de l'hamamélis.

Les tanins condensés

Aussi appelés tanins catéchiques ou proanthocyanidols. Structure : polymères de flavanes-3-ol et anthocyanidols (flavonoïdes). Les tanins condensés sont à base de phénols, d'autres sont des mélanges d'esters, de glucose ou d'autres sucres. Les meilleurs tanins sont issus de la noix de galle du chêne et des feuilles du sumac. La macération dans l'eau, ou dans l'alcool dilué, constitue la première étape de la préparation. La précipitation, suivie de l'évaporation à basse température, donne alors le produit commercial.

  • Procyanidols issus de fruits (jeune, blanc). Flavanes-3-ol : catéchol, épicatéchol et gallocatéchol et épigallocatéchol
  1. procyanidols de type B : une seule liaison interflavanique (en C4 et C8) (aubépine)
  2. procyanidols de type A : double liaison flavanique (en C4 et C8 et C2 et C7) (marron d'Inde, Cannelle)
  • Proanthocyanidols (bleus)
  1. anthocyanidols : delphinidol (cyprès) et cyanidol. La plupart des tanins condensés sont des anthocyanidols (2 molécules) ou des proanthocyanidols (plusieurs molécules)

Les tanins ont des couleurs qui vont du blanc jaunâtre au brun et foncent à la lumière. Ils possèdent une légère odeur caractéristique, un goût amer et sont astringents. Ils se dissolvent dans l'eau, l'acétone et l'alcool, mais non dans le benzène, l'éther ou le chloroforme. Chauffés à 210 °C, ils se décomposent pour former notamment du pyrogallol et du dioxyde de carbone.

Orthographe

Petite particularité orthographique, tanin (ou tannin), s'écrit avec un seul ou deux « n », mais tous les dérivés s'écrivent avec 2 « n », tannage, tannerie, tanner ...

On dit plutôt du tanin, en parlant du produit utilisable (poudre) et des tanins lorsqu'on évoque la substance organo-chimique générique, car il y a de très nombreux tanins.

Utilisation

On emploie les tanins pour protéger le cuir, car ils transforment les protéines contenues dans le cuir en produits insolubles résistant à la décomposition organique. La principale utilisation du tanin est le tannage (comme son nom l'indique) des peaux. Les tanins confèrent aux cuirs leurs qualités d'imputrescibilité qui ont fait la richesse de la mégisserie à Mazamet en particulier, mais aussi à Graulhet ou Millau.

Autres utilisations :

  • encres (par réaction avec des sels ferriques),
  • teinture d'étoffes,
  • encollage du papier ou de la soie,
  • coagulation du caoutchouc,
  • clarification des vins et des bières,
  • recherchés également pour leurs propriétés antioxydantes (après couplage avec d'autres chaînes carbonées).

Pharmacopée

Au niveau biochimique, ce sont des composés phénoliques faisant précipiter les protéines. Lorsqu'il s'agit de celles de la salive, la lubrification de la bouche fait alors défaut, expliquant la sensation d'assèchement.

Certains tanins auraient des propriétés antioxydantes, expliquant certains effets bénéfiques du vin sur la santé (protection cardio-vasculaire à doses modérées). Ils stopperaient également le développement des microbes. Les phénols interviennent dans les caractères organoleptiques du vin (saveur, astringence, dureté), dans les problèmes d’hygiène alimentaire (effet vitaminique P et effet bactéricide) et dans les transformations du vin (traitements et vieillissement). En particulier, ces substances, qui proviennent de la partie solide de la grappe, sont responsables de toutes les différences entre les vins blancs et les vins rouges.

L'acide tannique est utilisé en médecine externe comme astringent antidiarrhéique.

Notes

  1. contrairement à l'astringence qui crispe les muscles.
  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
Ce document provient de « Tanin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tanins de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TANINS — ou TANNINS Substances d’origine végétale, inodores, qui possèdent la propriété de tanner la peau, c’est à dire de la rendre imputrescible en se fixant sur les protéines. Les tanins sont répandus dans tout le règne végétal et l’on en trouve des… …   Encyclopédie Universelle

  • Tanins —    Les tanins sont des substances naturelles phénoliques présentes dans la vigne et dans le vin …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins ayant du grain —    Les tanins ayant du grain sont des tanins présents et solides mais possèdant une densité particulière, ils sont présents dans les grands vins …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins complexes —    Les tanins complexes sont des tanins formés par une unité gallotanin ou ellagitanin comportant une liaison glycosidique à un flavanol …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins en bouche —    Les tanins en bouche sont des composants solides du vin, on entend souvent dire qu ils ne sont présents que dans les vins rouges cependant il n est pas rare d en trouver dans les vins blancs ayant subis un élevage en fûts de chêne. Les tanins… …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins fins —    Les tanins fins sont des tanins mûrs du raisin et de la grappe, mais aussi provenant d un élevage en barriques bien maîtrisé, ils sont présents en bouche mais avec distinction …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins grossiers —    Les tanins grossiers sont des tanins issus de la vigne et/ou d un élevage ordinaire en fûts de chêne, sans finesse ni distinction …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins nobles —    Les tanins nobles sont des tanins apportés par l élevage en barrique, ils sont fins, distingués et profonds …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins profonds —    Les tanins profonds sont des tanins de grande qualité et solides, on les perçoit très distinctement en bouche sans agressivité …   L'Abécédaire du Vin

  • Tanins condensés —    Les tanins condensés sont des oligomères et polymères de flavan 3 ols présents dans les pépins …   L'Abécédaire du Vin


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.