Sport en Acadie


Sport en Acadie

Le sport est pratiqué en Acadie[note 1] depuis la fondation en 1604.

Sommaire

Régime français

Article connexe : Acadie (Nouvelle-France).

L'Acadie est fondée en 1604 par quelques dizaines de personnes dont Pierre Dugua de Mons, Samuel de Champlain, Jean de Poutrincourt. L'hiver passé à l'île Sainte-Croix est terrible, une partie de la population meurt et l'Habitation de Port-Royal est fondée l'année suivante. Pour remonter le moral de la population, Champlain fonde l'Ordre du Bon-Temps à l'hiver 1606. Les activités sont centrées sur la chasse et la pêche. Les conditions de vie et le travail difficile à l'époque laissait par contre peu de place aux loisirs[1].

Régime britannique et confédération canadienne

Entre 1755 et 1763, la société acadienne est complètement détruite durant la Déportation des acadiens, organisée par le nouveau régime britannique. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la population acadienne est démunie et se concentre plutôt sur ses besoins essentiels et sa survie. Bien que le Nouveau-Brunswick possède des écoles publiques depuis 1819[réf. nécessaire], elles ne répondent pas au besoin des Acadiens[2]. En 1858, un rapport gouvernemental nous informe que les élèves jouaient au cerceau et aux cricket durant la récréation mais on ne sait pas à quelle point ces activités étaient populaires[2]. Les exercices militaires et de posture sont pendant longtemps pratiqués à l'école[2]. Le culturisme et le conditionnement physique restent les bases de l'éducation physique jusque dans les années 1960[2]. Les collèges restent pour de nombreux élèves le premier réel contact avec les sports organisés[2]. De plus, ces établissements jouent un rôle dans l'implantation du sport dans la culture acadienne[2]. Finalement, la pratique sportive a une influence dans la formation des futurs dirigeants[3]. Dès 1888, le journal L'Évangéline publie parfois des articles sur les activités sportives dans les collèges ainsi que sur les compétitions[2]. La philosophie du Collège Saint-Joseph accordait d'ailleurs autant d'importance à la forme physique qu'aux autres aptitudes[2]. Dans les années 1950, les sports tels que le hockey, le baseball, le football canadien, la gymnastique et le tennis y étaient pratiqués.

Éveil sportif

Les réformes de Louis Robichaud dans les années 1960. De nouvelles écoles sont ainsi construites avec des installations sportives comme des gymnases. De plus, une école normale francophone est construite à l'Université de Moncton, permettant la formation d'enseignants d'éducation physique. Malgré cette nouvelle institution, la formation des enseignants francophones incomplète avec le programme de deux ans comparativement aux étudiants anglophones. Pour cette raison, l'université ouvre le Département d'éducation physique en 1968, permettant ainsi aux étudiants d'obtenir un baccalauréat.

Jeux de l'Acadie

Article détaillé : Jeux de l'Acadie.
Stade d'athlétisme de Moncton, en 2010

Les Jeux de l'Acadie sont créés en 1979 à l'instigation de Jean-Luc Bélanger pour souligner le 375e anniversaire de l'Acadie[4]. La première finale a lieu à Moncton et accueille des athlètes en herbe du Nouveau-Brunswick. Les autres Acadiens y ont accès à partir de 1980. Chaque finale des Jeux de l'Acadie a des retombées économiques de plus d'un million de dollars canadiens.

Le Marathon de l'Acadie commence en 1983, la Société Acadie en forme est fondée en 1984, le Comité pour l'avancement de la femme dans l'activité physique en 1989 et la Commission du mérite d'excellence en 1990.

La pratique grandissante du sport à l'école permet de freiner la progression de l'anglicisation auprès des jeunes[4]. Pourtant, plusieurs études de la fin des années 1980 déplorent la faible présence des Acadiens dans les organismes sportifs du Nouveau-Brunswick. Le Conseil de développement du sport francophone du Nouveau-Brunswick est mis sur pied en 1989 pour remédier à ce problème.

Notes et références

  • Notes:
  1. L'Acadie comprend grosso modo le nord et l'est de la province canadienne du Nouveau-Brunswick ainsi que des localités plus isolées à l'Île-du-Prince-Édouard, à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse. Au sens large, l'Acadie fait aussi référence aux communautés de la diaspora acadienne situées au Québec et aux États-Unis; des personnes d'ascendance acadienne se retrouvent également en France, aux îles Malouines et dans les Antilles. L'Acadie n'est pas reconnue officiellement mais formerait une nation par sa langue, sa culture, ses institutions et ses symboles.
  • Références:
  1. Daniel O'Caroll (dir.), Les activités sportives en Acadie, L'Acadie des Maritimes, Moncton, Centre d'études acadiennes, Université de Moncton, 1993 (ISBN 2921166062) .
  2. a, b, c, d, e, f, g et h O'Caroll (1993), op. cit., p. 588.
  3. O'Caroll (1993), op. cit., p. 589.
  4. a et b O'Caroll (1993), op. cit., p. 591.

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sport en Acadie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acadie — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). Cet article concerne la région nord américaine. Pour la région historique, voir Acadie (Nouvelle France). Pour les autres régions associées, voir Cadie …   Wikipédia en Français

  • Acadie (Nouvelle-France) — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). L Acadie, aussi appelée l’Acadie historique, était un territoire de la Nouvelle France, espace contrôlé par le Royaume de France en Amérique du Nord, du XVIIe au XVIIIe siècle. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Culture de l'Acadie — La culture de l Acadie[note 1] a plusieurs caractéristiques qui la différencie de celle d autres régions du Canada. Sommaire 1 Symboles 1.1 Sainte patronne et fête nationale 1.2 Drap …   Wikipédia en Français

  • Jeux De L'Acadie — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). Les Jeux de l Acadie sont une compétition omnisports organisés chaque année depuis 1979 dans les provinces maritimes du Canada. Le père fondateur des Jeux de l Acadie est Jean Luc Bélanger qui …   Wikipédia en Français

  • Jeux de l'acadie — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). Les Jeux de l Acadie sont une compétition omnisports organisés chaque année depuis 1979 dans les provinces maritimes du Canada. Le père fondateur des Jeux de l Acadie est Jean Luc Bélanger qui …   Wikipédia en Français

  • Le Titan d'Acadie-Bathurst — Acadie Bathurst Titan Gründung 1998 Geschichte National de Rosemont 1969 – 1971 National de Laval 1971 – 1979 Voisins de Laval 1979 – 1985 Titan de Laval 1985 – 1994 Titan Collège Français de Laval 1994 – 1998 Acadie Bathurst Titan seit 1998 …   Deutsch Wikipedia

  • Titan d'Acadie-Bathurst — Acadie Bathurst Titan Gründung 1998 Geschichte National de Rosemont 1969 – 1971 National de Laval 1971 – 1979 Voisins de Laval 1979 – 1985 Titan de Laval 1985 – 1994 Titan Collège Français de Laval 1994 – 1998 Acadie Bathurst Titan seit 1998 …   Deutsch Wikipedia

  • Jeux de l'Acadie — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). Infobox compétition sportive Jeux de l Acadie Sport 10 Création 1979 Organisa …   Wikipédia en Français

  • Économie de l'Acadie — L économie de l Acadie[note 1] a plusieurs caractéristiques qui la différencie de celle d autres régions du Canada. Sommaire 1 Histoire 1.1 Régime français 1.2 Régime britannique …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Acadie — L’histoire de l Acadie, au sens large, commence vers le IXe millénaire av. J.‑C., par l arrivée des Paléoaméricains, un peuple de chasseurs cueilleurs employant la pierre taillée. Le grand hiatus, une période s étalant du VIIIe au IVe… …   Wikipédia en Français