Skieuse


Skieuse

Ski

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la discipline sportive. Pour la ville norvégienne, voir Ski (Akershus).
Skieur à Meribel (3 vallées)
Un ski court moderne

Le ski est un sport de glisse qui se pratique avec des patins longs et étroits appelés skis, fixés aux pieds. Principalement connu par le ski sur neige, introduit dans les Alpes et les autres massifs européens, comme les Vosges, la Forêt-Noire, le Jura, à la fin du XIXe siècle, il peut également s'adapter sur toutes surfaces glissantes possèdant une tension superficielle non négligeable : l'eau, on parle alors de ski nautique, les roches comme le sable, les prairies en pente, les sols couverts d'aiguilles de pins, de neige ou de glace artificielles, les armatures en treillis couvertes de feutres ou de textiles synthétiques des pistes en salle.

La pratique du ski sur la neige naturelle est évidemment dépendante de la présence, de la résistance et de l'épaisseur du manteau neigeux. Celui-ci varie en fonction principalement de l'altitude, de la saison et de l'exposition au soleil, elles-mêmes fonction de la latitude, voire de la longitude, comme la limite pluie/neige moyenne du milieu. Les stations de sports d'hiver ont été aménagées dans des lieux propices à la pratique du ski et équipées de remontées mécaniques, de canons à neige, etc.

Le ski est resté longtemps seulement un moyen de transport hivernal, commun dans les pays nordiques. Le ski dit « nordique » est originaire de Scandinavie, il regroupe aujourd'hui le ski de fond et le saut à ski. Il existe aussi plusieurs techniques nordiques de ski de randonnée et de descente, qui portent le nom de localités ou de contrées de Norvège : le télémark, le christiana...

Le ski de descente dont la mode fait fureur à la fin du XIXe siècle et à la Belle Époque consiste à descendre des pentes de déclivité variable. Ce loisir a conduit à la construction de sites équipés de remontées mécaniques, générant un vaste secteur touristique, notamment dans les Alpes. Ce sport s'est ainsi appelé en Europe ski alpin. Les skis de descente sont plus larges que les skis de fond et le pied y est fixé à l'avant comme à l'arrière.

Sommaire

Etymologie, mythologie et histoire ancienne

Le mot ski vient du norrois, à l'origine des langues scandinaves. En norvégien, ski signifiait morceau de bois (suksi en finnois et sibérien). Les sagas norvégiennes décrivent les exploits d'Ullr, le dieu lumineux du ski et de Skadi, la déesse aux raquettes qui préside à la mort froide. En réalité, ces deux divinités du panthéon nordique sont les derniers géants de la montagne, qui témoignent d'un monde disparu[1]. Les rois mythiques de l'ancienne Norvège privilégient ce mode de déplacement pour des raisons rituelles, mais se révêlent aussi d'habiles skieurs. Parmi ces rituels, le saut à ski est un acte de bravoure.

L'étude comparée des traditions des populations germaniques montre leur adoption du ski entre le sixième et le douzième siècle. Il semble qu'ils l'empruntent aux fenno-scandinaves qui, bien qu'en voie d'assimilation au sud, occupent encore la majeure partie des terres scandinaves. Le fait de marcher et de glisser sur ces planches remonterait alors au moins à 4 000 av. J.-C., sans que l'archéologue puisse affirmer s'il s'agit bien de skiage. L'invention est attestée très tôt en Sibérie, Scandinavie et dans les pays baltes.

En Norvège, si les Birkebeiners ou les soldats royaux semblent déjà se déplacer déjà à ski, le fait est assuré au XIVe siècle. Il sert aussi en Suède et en Finlande dans les unités combattantes dès le XVIe siècle.

Les Norvégiens peuvent être considérés comme les inventeurs du ski moderne.

Histoire moderne et jalons historiques

Du télémark au ski alpin, en passant par le snowboard et jusqu'au speed flying (ski tracté par une voile), tous les moyens sont bons pour dévaler les pentes. Arrivé en France à la fin du XIXe siècle, le ski se diffuse d'abord grâce aux militaires. L'école de Briançon instruira en tout 5 000 soldats skieurs, jusqu'en 1914. Ils formeront les premiers bataillons de chasseurs alpins. L'engouement pour le ski de loisirs grandit dans les années 1930, après les premiers Jeux olympiques d'hiver, en 1924, à Chamonix. Les années 1960 marquent le boum des sports d'hiver. Grâce au « plan neige », lancé en 1965, des stations de ski sortent de terre par dizaines. Dans les années 2000, à chaque saison, les stations françaises accueillent sept millions de skieurs.

Repères chronologiques

Ski à Rockcliffe Park en 1887
  • 1861 : fondation du premier club de ski en Norvège, le Ski Club de Trysil. Le ski était jusqu’alors un moyen de transport dont l’origine remonte à la nuit des temps.
  • 1867 : première compétition de ski en Norvège.
  • 1878 : à l’occasion de l’exposition universelle de Paris, le pavillon norvégien présente notamment des skis. Ce moyen de locomotion ancestral attire particulièrement l’attention des visiteurs qui en font massivement l’acquisition. Henri Duhamel en expérimente une paire dans les Alpes.
  • 1883 : fondation du premier club moderne de ski : le Ski Club Christiana (Oslo).
  • 1885 : l’hôtelier suisse de Saint-Moritz Johannes Badrutt propose des paires de ski à ses hôtes afin de les divertir pendant l’hiver.
  • 1886 : première usine de fabrication de ski en Norvège à Christiana (Oslo).
  • 1887 : l’usage de deux bâtons s’impose en ski de fond. Jusque-là, les skieurs n’utilisaient qu’un seul bâton.
  • 1890 : publication de l’ouvrage « À ski à travers le Groenland » du Norvégien Fridtjof Nansen dont les traductions en français, anglais et allemand déclenchent un engouement pour le ski en Europe.
  • 1893 : fabrication dans la vallée de Chamonix de la première paire de ski française.
  • 1895 : première compétition de ski en Allemagne (Tauenberg). Un skieur norvégien s’impose.
  • 1896 : le Ski-Club de Grenoble est le premier fondé en France en novembre 1895 et officialisé le 1ier février 1896. Son fondateur était le président du Rocher-Club Ernest Thorant (Henry Duhamel déclina la présidence en raison de son éloignement de Grenoble, il habitait à Gières).
  • 1899 : pratique du « Ski Norvégien » (ski de fond) dans le Jura (Les Rousses).
  • 1924 : le ski devient sport olympique à l'occasion des premiers Jeux Olympiques d'hiver.
  • 1931 : première édition des Championnats du monde de ski alpin.
  • 1967 : première édition de la Coupe du monde de ski alpin.

Sports

Ski alpin hors-piste.

Ski alpin

Article détaillé : Ski alpin.

Les skis sont fixés aux pieds par des chaussures rigides, elles-mêmes attachées à des fixations de sécurité.

En général, on utilise également un bâton dans chaque main.

Le ski alpin se pratiquant uniquement en descente, il est généralement pratiqué dans des stations offrant des remontées mécaniques.

En compétition, le ski alpin se compose de cinq disciplines : le slalom spécial , le slalom géant, le super-géant, la descente et le combiné.

Ski nordique

Article détaillé : Ski nordique.

Ski de fond

Article détaillé : Ski de fond.
Chaussure et fixation de ski de fond

Le ski de fond se pratique en terrain plat ou vallonné. Les skis sont longs et étroits et fixés uniquement à l'avant du pied. La technique traditionnelle, dite pas alternatif ou encore classique, consiste à avancer dans deux traces parallèles. Il existe aussi depuis les années 1980 la technique du pas de patineur ou skating ou encore style libre, dont l'exécution se rapproche de la pratique du roller ou du patin à glace.

La surface de la semelle de certains skis de technique classique est recouverte d'aspérités disposées comme des écailles de poisson afin d'éviter le glissement vers l'arrière, ce qui permet de transmettre une impulsion vers l'avant. D'autres skis pour le pas alternatif ne possèdent pas ces écailles et doivent être recouverts de fart au milieu du ski, fart qui variera en fonction de la qualité de la neige et de sa température. La surface des skis de skating est, elle, toujours lisse et recouverte de fart en fonction de la qualité de la neige, afin de permettre une meilleure glisse.

Les bâtons utilisés pour le pas de patineur sont plus longs que ceux utilisés pour le pas alternatif (approx. 90% de la taille du skieur contre 70%). Les chaussures de skating maintiennent latéralement la cheville et sont donc montantes.

Saut à ski

Article détaillé : Saut à ski.

Le skieur saute depuis un tremplin. La taille de ces tremplins peut varier de quelques mètres à plus d'une centaine. Le plus long saut enregistré actuellement est de 239m soit presque deux terrains et demi de football.

Biathlon

Article détaillé : Biathlon.

Discipline combinant le ski de fond et le tir à la carabine.

Combiné nordique

Article détaillé : Combiné nordique.

Discipline combinant le saut à ski et le ski de fond.

Ski freestyle

Article détaillé : Ski freestyle.
  • bosses,
  • saut.

Et de nouvelles disciplines de ski considérées comme sports extrêmes :

  • skicross,
  • big air : c'est un tremplin plus ou moins gros, pour faire des sauts acrobatiques,
  • half pipe : comme son nom l'indique, c'est une structure en forme de demi-tuyau, dans lequel des figures sont réalisées en sautant.
  • slopestyle : succession de bigs air et de rails, chaque rider est évalué par des juges.

Ski nautique

Article détaillé : Ski nautique.

Le ou les skis sont fixés aux pieds par une coque maintenant le pied et fixée sur le patin.

Le skieur pratique le ski, le plus souvent derrière un bateau, dans trois disciplines : slalom, saut et figures. cf. Ski nautique

Ski de randonnée

Article détaillé : Ski de randonnée.
Ski de randonnée

Le ski de randonnée est un sport hybride, qui se pratique en terrain accidenté non aménagé. Le matériel ressemble à celui utilisé en ski alpin mais possède quelques spécificités qui permettent de gravir les pentes avant de les descendre : les skis sont plus légers, les fixations possèdent deux positions : une première pour la montée qui laisse le talon libre afin de faciliter la marche, une deuxième pour la descente qui verrouille le talon. On utilise des peaux de phoque que l'on colle sous les skis et qui empêchent le recul. Pour empêcher le ski de chasser en neige dure, on lui ajoute des « couteaux » (pièces en forme de « T » qui mordent la neige). À ce matériel s'ajoute éventuellement le matériel spécifique d'alpinisme : crampons et piolet qui permettent de gravir des itinéraires plus escarpés en mettant les skis sur le sac à dos, baudrier et corde pour des itinéraires glaciaires.

Outre le dévissage, les chutes de pierres, les crevasses, l'avalanche représente le plus grand danger de ce sport, d'autant plus présent dans les statistiques d'accident que le passage des skieurs est susceptible de déclencher le départ des avalanches — généralement « de plaque » — qui les emportent. Il est donc très important de ne pas partir seul et de se munir de matériel spécifique permettant d'appeler les secours, mais également de commencer sans tarder les recherches de façon autonome : appareil de recherche des victimes d'avalanche (ARVA), pelle et sonde devraient, de nos jours, faire partie du matériel de base de tous les skieurs de randonnée, qui ne doivent pas partir seuls.

Freeride

Article détaillé : Freeride.
Ski Freeride

Le Freeride ou ski hors piste est une déclinaison du ski alpin qui se rapproche du ski de randonnée. Il s'agit le plus souvent de descendre des pentes non balisées, si possible recouvertes d'une belle couche de poudreuse fraîche. Cette pratique nécessite des planches plus larges que celles utilisées pour le ski de piste, afin d'obtenir une meilleure portance dans la neige profonde. Ces skis sont même parfois bi-spatulés (relevés devant comme derrière), afin de faciliter les réceptions et le ski en arrière. Le Freeride s'est considérablement développé à la fin des années 1990 ; en 2005 la plupart des fabricants de ski proposent des gammes spécifiques à des prix relativement abordables.

Le Freerider se doit d'avoir toujours sur lui le trio ARVA-pelle-sonde de façon à pouvoir dégager les skieurs éventuellement pris sous une avalanche, et le cas échéant être repéré sous une coulée.

Ski extrême

Article détaillé : Ski extrême.

Il s'agit de pratiquer du ski sur des pentes dites extrême (supérieures à 50°). Les skis sont généralement peu taillés et rigides. Les pentes sont souvent remontées à pieds pour connaitre les conditions de neige et anticiper les passage difficiles. Cette discipline s'approche beaucoup de l'alpinisme de part ses techniques mais également son engagement.

Télémark

Article détaillé : Télémark.

Le télémark est une technique nordique de descente, originaire du comté de Telemark en Norvège. Inventée par le menuisier Sondre Norheim dans les années 1860, elle consiste en un fléchissement de la jambe intérieure au virage. D'abord oublié au profit du virage « christiania », le télémark réapparaît aux États-Unis dans les années 1970. Son développement s'est accéléré à la fin des années 1990 avec l'apparition de skis plus courts, taillés (désormais identiques aux skis alpins) et des chaussures à coque plastique. Cette technique élégante fait désormais de nombreux adeptes, dans toutes les disciplines : freeride, freestyle, compétition, randonnée, etc.

Ski de vitesse

Article détaillé : Ski de vitesse.

Le ski de vitesse (kilomètre lancé) est un sport qui consiste à descendre une piste damée le plus vite possible afin d'atteindre la plus grande vitesse. Les skieurs peuvent subir une accélération identique à celle d’une F1 (0 à 200 km/h en moins de 6 secondes).

Record du monde : 251,4 km/h sur la piste de KL des Arcs.

Ski joëring

Article détaillé : Ski joëring.

Il se pratique avec un cheval ou un poney attelé qui tire le skieur grâce à un cadre, bien souvent rigide. Les skis ne doivent pas dépasser 1 m 50 pour ne pas gêner le cheval. Il se pratique sur neige damée, en carrière fermée, sur les pistes ou plus rarement en chemins. Cette discipline convient aussi bien aux skieurs qu'aux cavaliers.

SnowK Ball

Article détaillé : SnowK Ball.

Dernier né des sports sur ski à la mode (2004), c'est le seul sport collectif des neiges. Inspiré du rugby auquel il emprunte les passes, les placements et le compte des points, il y ajoute le plaisir de la glisse. Il convainc de plus en plus d'adeptes, puisque les championnats de France regroupent une vingtaine d'équipes chaque année.

Expéditions

  • En 1888, Fridtjof Nansen traverse le Groenland à l'aide de skis. Il en fera le récit cinq ans plus tard dans un livre (À travers le Groenland) qui sera traduit en français et frappera le monde des initiés de la montagne à une époque où le ski est encore presque inconnu dans les Alpes.
  • Le Norvégien Torry Larsen fut en 2000 le premier à rallier la Russie au Canada par le pôle Nord.

Ski et réchauffement climatique

D'après les géographes, les stations de moyenne montagne (à moins de 1 500 mètres d'altitude) risquent de disparaître d'ici 2030, faute de chutes de neige. Actuellement, canons à neige et dameuses permettent de répartir la neige sur l'ensemble d'un domaine skiable.

Notes et références

  1. Thor a réduit à l'état minéral la foule de géants, qui peuvent symboliser les croyances anciennes des peuples non indoeuropéens.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de la montagne Portail de la montagne
  • Portail des sports d’hiver Portail des sports d’hiver
Ce document provient de « Ski ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Skieuse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • skieuse — ● skieur, skieuse nom Personne qui pratique le ski …   Encyclopédie Universelle

  • Skieuse alpine — Ski alpin Ski alpin Fédération internationale Fédération internationale de ski Sport olympique depuis 1936 Autres appellations Clubs Licenciés Pratiquants …   Wikipédia en Français

  • Hors piste — Skieuse hors piste Descente hors piste vers Mottaret …   Wikipédia en Français

  • skieur — SKIEUSE, n. skiyeu / ò (Albanais) / skiyeur (Magland, St Nicolas Cha.), eûza, e …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Championnats du Monde de ski alpin 2009 - Délégations — Championnats du monde de ski alpin 2009, délégations Article principal : Championnats du monde de ski alpin 2009. Il y a en tout 70 nations et 504 skieurs sélectionnés pour ces Championnats du monde. Sommaire 1 Afrique du Sud 2 Allemagne 3… …   Wikipédia en Français

  • Championnats du monde de ski alpin 2009, délégations — Article principal : Championnats du monde de ski alpin 2009. Il y a en tout 70 nations et 504 skieurs sélectionnés pour ces Championnats du monde. Sommaire 1 Afrique du Sud 2 Allemagne 3 Andorre 4 …   Wikipédia en Français

  • Lindsey Vonn —  Ne doit pas être confondu avec Lindsey Van. Lindsey Vonn …   Wikipédia en Français

  • Lindsey Kildow — Lindsey Vonn  Ne doit pas être confondu avec Lindsey Van. Lindsey Vonn Lindsey Vonn célébrant le gain du petit globe de cristal de la descent …   Wikipédia en Français

  • Nicole Hosp — en décembre 2008 …   Wikipédia en Français

  • Maria Höfl-Riesch — Mari …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.