Serge Halimi


Serge Halimi
Daniel Mermet, Noam Chomsky et Serge Halimi à Paris en mai 2010.

Serge Halimi, est un écrivain et journaliste français. Membre de l'équipe de rédaction du Monde diplomatique depuis 1992, il occupe depuis mars 2008 le poste de directeur de ce mensuel[1].

Fils de l'avocate Gisèle Halimi, Serge Halimi, docteur en sciences politiques de Berkeley, a été professeur associé à l’université Paris VIII de 1994 à 2000. Auteur d’essais politiques à succès, il décline la plupart des invitations dans les médias. Toutefois, il est régulièrement invité dans l’émission radiophonique Là-bas si j'y suis sur France Inter.

Sommaire

Œuvres

Les Nouveaux Chiens de garde

En 1997, Serge Halimi se fait connaître du grand public par le succès que rencontre son livre Les Nouveaux Chiens de garde. En faisant référence à Paul Nizan et son livre Les Chiens de garde, Serge Halimi met à plat les liens entre journalistes et hommes politiques. Il démontre comment un petit groupe « d’intervenants permanents » prescrit l’opinion. Journalisme de révérence, journalisme de connivence, journalisme de marché, telles sont les formes de journalisme décrites dans ce livre : « Un petit groupe de journalistes omniprésents - et dont le pouvoir est conforté par la loi du silence - impose sa définition de l’information-marchandise à une profession de plus en plus fragilisée par la crainte du chômage. » Évoquant la censure, Serge Halimi souligne : « La censure est cependant plus efficace quand elle n’a pas besoin de se dire, quand les intérêts du patron miraculeusement coïncident avec ceux de "l’information". »

Refusant de promouvoir son livre dans les médias, Serge Halimi n’est guère couvert d’éloges. Après un silence de plusieurs mois, la plupart des « chiens de garde » cités dans l’ouvrage – ainsi que leurs auxiliaires – réagissent avec véhémence. « Serge Halimi accomplit dans Les Nouveaux chiens de garde le prodige rétro de constituer tous les non-marxistes de France en serviteurs du Grand Capital » réplique ainsi Alain Finkielkraut (Le Monde, 12 décembre 1997). Patrick Poivre d'Arvor s’énerve : « C'est du terrorisme intellectuel doublé d'une façon archaïque de voir le monde. » (Télérama, 31 janvier 1998) Autre héros du livre, et pas des moindres, Alain Duhamel condamne : « La fraternelle entraide qu'il caricature est aussi, croyez-moi, un système de concurrence sauvage. C'est un livre archaïque » (Télérama, 31 janvier 1998). Les critiques négatives font florès : Laurent Joffrin dans Libération, 12 mai 1998 ; Philippe Tesson dans Le Figaro Littéraire, 8 avril 1999, etc.

En février 1998, fait unique, Edwy Plenel, alors directeur de la rédaction du Monde, prend sa plume dans Le Monde diplomatique pour critiquer vertement le livre.

Avec près de 150 000 exemplaires vendus, le livre est un succès et se voit, en 2005, actualisé et augmenté. Dans cette nouvelle édition, il est aussi question du traitement médiatique du référendum sur le traité constitutionnel européen.

L'Opinion, ça se travaille

En 2000, il publie ensuite avec Dominique Vidal L'Opinion, ça se travaille, où les auteurs expliquent comment, bien que n'ayant pas d'informations suffisamment sérieuses et crédibles à publier, les grands médias ont pris position en faveur des guerres de l’OTAN, et notamment celle du Kosovo. La cinquième édition, parue en 2006, a été également rédigée avec Henri Maler, co-animateur de l'association Acrimed.

Quand la gauche essayait

Dans Quand la gauche essayait, publié en 2000, Serge Halimi analyse les réussites et les échecs des gouvernements de gauche depuis 1924. « Mais il fut un temps où la gauche essayait. Et c’est ce temps-là qui nous intéresse. (…) Révolution ? réforme ? Ce débat qu’on prétend frappé de caducité était indissociable de ce à quoi servait la gauche quand on se mobilisait pour elle. »

Le Grand Bond en arrière

Publié en 2004, Le Grand Bond en arrière revient sur les transformations économiques du dernier quart de siècle et leurs implications sur le monde politique. L’ouvrage dressant une situation accablante des rapports de force dans le système capitaliste se conclut par une lueur d’espoir : « Nous avons connu d’autres ambitions collectives que celle de punir les pauvres, d’autres définitions de la liberté que celle de choisir entre deux marques de produit. Cette utopie-là vaut bien celle des autres. Et c’est aussi grâce à elle que nous savons que nous ne sommes pas condamnés à vivre dans le monde où nous vivons. »

Article détaillé : Le Grand Bond en arrière.

Publications

Autre

Serge Halimi fait une apparition dans les films de Pierre Carles Pas vu pas pris, Enfin pris ? et La sociologie est un sport de combat. Il a collaboré au journal de critique des médias PLPL, devenu Le Plan B en mars 2006. Adhérent d'Attac, il participe à la commission des médias de cette organisation et contribue à l'élaboration de la plate-forme de ses relations avec la presse.

Notes et références

Liens externes

Articles

Audio - vidéo


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Serge Halimi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Serge Halimi — is a journalist with the Le Monde diplomatique since 1992. In March 2008 he become the editorial director . [ [http://mondediplo.com/2008/03/20ramonet To Our Readers ] , Le Monde diplomatique March 2008] . He is also the author of Le Grand Bond… …   Wikipedia

  • Halimi — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Alphonse Halimi (né en 1932), boxeur français Gisèle Halimi (née en 1927), militante féministe française Ilan Halimi (1982 2006), jeune… …   Wikipédia en Français

  • Gisèle Halimi — Nom de naissance Zeiza Gisèle Élise Taïeb Naissance 1927 La Goulette …   Wikipédia en Français

  • Gisele Halimi — Gisèle Halimi Gisèle Halimi Nom de naissance Zeiza Gisèle Élise Taïeb Naissance 1927 La Goulette …   Wikipédia en Français

  • Gisèle Halimi — Gisèle Halimi, geboren als Zeiza Gisèle Élise Taïeb (* 1927 in La Goulette, Tunesien), ist eine französische Anwältin, Feministin und Bürgerrechtsaktivistin tunesischer Abstammung. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Gisele Halimi — Gisèle Halimi Gisèle Halimi, geboren als Zeiza Gisèle Élise Taïeb (* 1927 in La Goulette, Tunesien), ist eine französische Anwältin, Feministin und Bürgerrechtsaktivistin tunesischer Abstammung. Halimi ist die Tochter eines Berbers und einer… …   Deutsch Wikipedia

  • Grand bond en arrière — Le Grand Bond en arrière Le Grand Bond en arrière est un livre du journaliste Serge Halimi publié en 2004 (réédité en 2006) aux éditions Fayard. Le titre est un clin d œil au Grand Bond en avant de Mao Tse Toung. Ce livre fouillé (620 pages)… …   Wikipédia en Français

  • Le Grand Bond En Arrière — est un livre du journaliste Serge Halimi publié en 2004 (réédité en 2006) aux éditions Fayard. Le titre est un clin d œil au Grand Bond en avant de Mao Tse Toung. Ce livre fouillé (620 pages) retrace l histoire de la montée des idées… …   Wikipédia en Français

  • Le Grand Bond en arriere — Le Grand Bond en arrière Le Grand Bond en arrière est un livre du journaliste Serge Halimi publié en 2004 (réédité en 2006) aux éditions Fayard. Le titre est un clin d œil au Grand Bond en avant de Mao Tse Toung. Ce livre fouillé (620 pages)… …   Wikipédia en Français

  • Le Grand Bond en arrière — est un livre du journaliste Serge Halimi publié en 2004 (réédité en 2006) aux éditions Fayard. Le titre est un clin d œil au Grand Bond en avant de Mao Tse Toung. Ce livre fouillé (620 pages) retrace l histoire de la montée des idées… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.