Saule pleureur


Saule pleureur
Aide à la lecture d'une taxobox Saule pleureur
 Salix babylonica
Salix babylonica
Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Salicales
Famille Salicaceae
Genre Salix
Nom binominal
Salix babylonica
L., 1753
Classification APG III
Ordre Malpighiales
Famille Salicaceae

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Le saule pleureur (Salix babylonica) est une espèce d'arbre de la famille des Salicaceae. Son port retombant est caractéristique et en fait une espèce très appréciée comme arbre d'ornement notamment au bord des pièces d'eau. Ses longues branches-lianes pendantes sont souvent prises pour la cause de son appellation de "pleureur" mais s'il est appelé ainsi c'est parce que des extrémités de ses branches-lianes s'échappent des gouttes d'eau, ce qui donne alors l'impression que l'arbre pleure.

Sommaire

Description

Arbre de taille moyenne, de 10 à 25 mètres de hauteur.

Les branches très flexibles ont un port retombant, l'extrémité des rameaux se rapprochant fortement du sol, d'où l'effet souvent triste dégagé par les arbres et l'appellation pleureur.

Les nombreuses feuilles alternes, simples, lancéolées (se dit d'un organe terminé en forme de lance) sont longues, étroites et finement dentées. Elles sont portées par un pétiole très court.

Fleurs regroupées en chaton grêles de 2 cm de long environ.

Plante dioïque. On ne connaît en Europe que des pieds femelles[référence souhaitée].

Histoire

  • L'espèce initiale Salix babylonica, originaire de Chine, n'a pas de nom commun français. En anglais, on l'appelle Peking Willow ou Babylon Willow ce qui veut dire Saule de Pékin ou Babylone.
  • Le nom scientifique Salix babylonica a été donné par Carl von Linné qui a cru qu'il s'agissait de l'arbre cité par la Bible dans le Psaume 137. Mais ce psaume parlait plutôt de Populus euphratica.
  • D'anciennes sélections chinoises ont créé le cultivar Salix babylonica 'pendula' que nous appelons saule pleureur.
  • Mais la plupart des saules pleureurs en dehors de Chine sont des hybrides entre ce cultivar et Salix alba (alors appelé Salix ×sepulcralis Simonk.) ou ce cultivar et Salix fragilis (donnant Salix ×pendulina Wenderoth). En effet ces cultivars sont plus adaptés aux régions européenne et d'Amérique du nord et craignent moins le Chancre que le cultivar d'origine.

Distribution

Cette espèce est originaire de mexique. Elle fut importée en Europe à la fin du XXe siècle à partir du Japon.

Largement popularisée par la culture, l'espèce s'est naturalisée dans tous les continents, notamment en Europe, aux États-Unis, en Afrique et en Australie.

Comme tous les saules, le saule pleureur préfère les sols frais humides et mouillés.

S'il n'était visible en France que cultivé, on peut maintenant en apercevoir épisodiquement en bordure de rivière.

Utilisation

Arbre d'ornement très décoratif. Il connut une très grande vogue en Europe pendant la période pré-romantique.

La multiplication se fait par bouturage.

Il existe différentes espèces appelée saule pleureur :

  • Salix babylonica, avec des variétés horticoles, notamment le cultivar 'Crispa' à feuilles spiralées et à port étroit et le cultivar 'Tortuosa' dont les feuilles et les rameaux sont tortueux.
  • Salix alba 'pendula', qui se différencie de Salix babylonica par la couleur des rameaux, qui pour ce saule est blanche (jaune pour Salix babylonica)

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Chaton mâle jaune de saule pleureur (Vendée)

Les hybrides que l'on appelle aussi Saule pleureur (ne pas confondre Salix babylonica L. avec Salix babylonica auct. non L. )

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saule pleureur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saule pleureur — svyruoklinis gluosnis statusas T sritis vardynas apibrėžtis Gluosninių šeimos dekoratyvinis, medieninis, vaistinis augalas (Salix babylonica), paplitęs rytų Azijoje (Kinijoje). atitikmenys: lot. Salix babylonica angl. Babylon weeping willow;… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • saule — [ sol ] n. m. • v. 1225; frq. °salha; a éliminé l a. fr. saus, du lat. salix, salicis ♦ Arbre ou arbuste (salicacées) qui croît dans les lieux frais et humides. « Le saule trempe aux eaux brumeuses et les marie aux berges » (Gracq). Lieu où… …   Encyclopédie Universelle

  • pleureur — pleureur, euse [ plɶrɶr, øz ] n. et adj. • ploureur 1414; plurus adj. fin XIe; de pleurer 1 ♦ Vieilli Personne qui pleure facilement. « Je suis une pleureuse » (Mme de Sévigné). Adj. Enfant pleureur. Par ext. Air, ton pleureur. ⇒ pleurard,… …   Encyclopédie Universelle

  • pleureur — pleureur, euse (pleu reur, reû z ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui pleure, qui a l habitude de pleurer. •   Une Didon, une coureuse, S en vint, en faisant la pleureuse, Nous demander place à bâtir, SCARR. Virg. IV. •   Il y a un nombre infini… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Saule blanc — Saule blanc …   Wikipédia en Français

  • Saule à oreillette — Saule à oreillettes Saule …   Wikipédia en Français

  • Saule — Pour les articles homonymes, voir Saule (homonymie). Saule …   Wikipédia en Français

  • PLEUREUR, EUSE — n. Celui, celle qui a l’habitude de pleurer. C’est un pleureur. C’est un grand pleureur, une grande pleureuse. PLEUREUSE se dit aussi des Femmes que, chez les anciens Grecs et les anciens Romains, on louait pour pleurer et se lamenter aux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • saule — (sô l ) s. m. 1°   Nom d un genre de la famille des salicinées. 2°   Arbre qui croît ordinairement dans les prés et le long des ruisseaux, salix alba, L. Le saule blanc est ordinairement exploité en têtard comme bois de chauffage. •   Le ciel… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PLEUREUR — EUSE. s. Celui, celle qui a l habitude de pleurer. C est un pleureur. C est un grand pleureur, une grande pleureuse. PLEUREUSE, se dit aussi Des femmes que, chez les anciens Grecs et les anciens Romains, on louait pour assister aux funérailles du …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)