Satrape (Perse)


Satrape (Perse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Satrape.

Un satrape (du grec σατράπης / satrápês, lui-même adapté de l'iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pouvoir [royaume] ») est le gouverneur d'une satrapie, c'est-à-dire une division administrative de l'Empire perse.

Sommaire

Prérogatives

Selon Hérodote (III, 89), Darius Ier « établit dans l'empire des Perses vingt gouvernements (nomoi) qu'ils appellent eux-mêmes satrapies ». Cette organisation demeure la base du gouvernement territorial ultérieur. Cependant, le principe des satrapies est déjà connu sous Cyrus le Grand et Cambyse II, comme le montre l'inscription de Behistun. Selon le livre biblique de Daniel 6:1, Darius nomma jusqu'à 120 satrapes.

Le satrape a pour rôle principal de faire régner l'ordre dans sa province, et d'agrandir le territoire de l'Empire. En effet, selon la titulature achéménide, le Grand Roi est « roi de l'univers » et « roi des quatre directions ». Demander à un peuple « la terre et l'eau », signe de soumission, revient donc simplement à réclamer son dû. À la fin du VIe siècle, le satrape Oroitès se voit ainsi reprocher de n'avoir pas « su ajouter l'île de Samosya aux domaines du roi » (Hérodote, III, 126).

Le territoire confié à un satrape peut être très important. Ainsi, quand Hérodote mentionne qu'Oroitès a été nommé « gouverneur de Sardes (Sardiôn hyparkhos) » (III, 120), il veut dire en fait l'ensemble de la Lydie et de l'Ionie, Oroitès résidant tantôt effectivement à Sardes, tantôt à Magnésie du Méandre. En 535, un dénommé Gubāru reçoit un satrapie comprenant la Babylonie et le Transeuphratène, c'est-à-dire un immense territoire allant du Tigre au Nil.

Pour contrôler leur territoire, les satrapes ont à leur disposition une armée permanente, composée à la fois de soldats levés dans la satrapie et de troupes perses apportées par les aristocrates à qui l'on avait concédé une terre dans la satrapie.

Certains satrapes finissent par s'émanciper, faisant de leur satrapie un véritable royaume. Mausole agit ainsi pour la Carie.

Parmi les satrapes célèbres, on peut citer :

Terminologie

Les textes grecs et babyloniens recourent peu au terme vieux-perse de « satrape ». Ils lui préfèrent ordinairement une traduction plus vague, comme « gouverneur » — ὕπαρχος / hyparkhos pour les Grecs ou piḫātu pour les Perses. Dans l'inscription de Behistun, Darius Ier réfère à Vivāna, satrape en Arachosie et à Dadarši, satrape en Bactriane, sous le terme bandaka, qui met l'accent sur la relation personnelle entre le souverain et son dignitaire, et non sur le territoire.

Voir aussi

Sources

Bibliographie

  • Pierre Briant, Histoire de l’Empire perse, de Cyrus à Alexandre, 1996 [détail de l’édition] .

Postérité

  • Le terme « satrape » a été repris par la suite par le Collège de 'Pataphysique.
  • Le mot « satrape » est maintenant utilisé pour désigner un homme exercant un pouvoir personnel fort.
  • Le personnage de fiction du Capitaine Haddock de la série de bande dessinée Les aventures de Tintin a employé le mot « satrape » comme insulte envers le yéti dans l'album Tintin au Tibet (voir la liste des jurons et insultes du capitaine Haddock).
  • le terme satrapie a été utilisé dans le roman de Frank Herbert La Maison des mères. Dans le Coda Bene Gesserit : « Les règles créent des fortifications à l'abri desquelles les esprits étroits édifient des satrapies.État de choses dangereux quand tout va bien, désastreux quand tout va mal. »
  • Le mot « satrape » apparaît dans le roman de Romain Gary La promesse de l'aube. Dans le Chapitre Premier, le terme est utilisé pour désigner les dieux absurdes, insidieux et masqués qui possèdent le monde en cultivant la soumission de ses habitants  : « [...] ces satrapes qui chevauchent le monde devinrent pour moi plus réels et plus visibles que les objets les plus familiers et leurs ombres gigantesques sont demeurées penchées sur moi jusqu'à ce jour; lorsque je lève la tête, je crois apercevoir leurs cuirasses étincelantes et leurs lances semblent se braquer sur moi avec chaque rayon du ciel. »

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Satrape (Perse) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Satrape — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Satrape », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un satrape est : un gouverneur de… …   Wikipédia en Français

  • Perse — 29° 56′ 04″ N 52° 53′ 29″ E / 29.93444444, 52.89138889 …   Wikipédia en Français

  • SATRAPE — En vieux perse: khshathrapav (protecteur du royaume), titre des gouverneurs provinciaux de l’empire perse achéménide. Cyrus II, le premier, divisa l’empire en satrapies, et Darius II paracheva son œuvre centralisatrice en créant vingt de ces… …   Encyclopédie Universelle

  • PERSE — IDÉE de l’Iran et études iraniennes ont subi très longtemps un morcellement désastreux. On connaît le mot d’Oswald Spengler: «L’Iran a été livré aux philologues.» Le jugement est il juste? La responsabilité n’est elle pas partagée par d’autres?… …   Encyclopédie Universelle

  • Satrape ('Pataphysique) — Satrape du Collège de Pataphysique Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre… …   Wikipédia en Français

  • Satrape (Pataphysique) — Satrape du Collège de Pataphysique Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre… …   Wikipédia en Français

  • Satrape (pataphysique) — Satrape du Collège de Pataphysique Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre… …   Wikipédia en Français

  • Satrape du College de 'Pataphysique — Satrape du Collège de Pataphysique Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre… …   Wikipédia en Français

  • Satrape du collège de 'pataphysique — Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre porté par certains membres du… …   Wikipédia en Français

  • Satrape du Collège de 'Pataphysique — Pour les articles homonymes, voir Satrape. Satrape (du grec ancien σατράπης satrápês, lui même adapté de l iranien xšaθrapā, du vieux perse xšaθrapāvan, signifiant « protecteur du pays ») est le titre porté par certains membres du… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.