Ctesias


Ctesias

Ctésias

Ctésias (en grec ancien Κτήσιας / Ktếsias), né à Cnide au Ve siècle av. J.-C., mort après 398 av. J.-C., médecin grec au service d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde.

Sommaire

Biographie

Membre de la famille des Asclépiades, il voit le jour à Cnide, cité d'Asie mineure réputée pour ses médecins. Il devient le médecin d'Artaxerxès II Mnémon, Grand Roi de Perse, et de sa famille, à une date inconnue. Diodore de Sicile et Jean Tzétzès indiquent qu'il reste 17 ans à son service, et qu'il rentre chez lui en 398, ce qui place le début de sa carrière perse en 415. Diodore précise qu'il a rejoint le Grand Roi après avoir été fait prisonnier par les Perses. Selon Xénophon, Ctésias accompagne Artaxerxès lors de la bataille de Counaxa (401), livrée contre son frère Cyrus le Jeune.

Ctésias meurt après son retour à Cnide, à une date inconnue.

Œuvre

Ctésias est principalement l'auteur de travaux historiques sur l'Inde et la Perse, qui ont subsisté sous forme de citations ou de résumés. Il a également rédigé des ouvrages dont seul le titre est connu :

  • Sur les montagnes (Περὶ ὀρῶν / Perì orôn) et Sur les fleuves (Περὶ ποταμῶν / Peri potamôn), cités par Plutarque ;
  • Le Tour de l'Asie (Περίπλους Ἀσίας / Períplous Asías), cité par Étienne de Byzance ;
  • Des tributs en Asie (Περὶ τῶν κατὰ τὴν Ἀσίαν φόρων / Perì tôn katà tên Asían phórôn), peut-être un appendice de l’Histoire de Perse.

Il ne reste de ces ouvrages que des fragments et des extraits transmis par Photius et par des dizaines d'autres auteurs. Ils ont été rassemblés par : J.C.F. Baehr (1824), C. Müller (1844) et F. Jacoby (1958). Enfin, Dominique Lenfant en a donné une édition avec traduction et commentaire, publiée en 2004 dans la Collection des Universités de France (Les Belles Lettres).

L’Histoire de Perse

L’Histoire de Perse (Περσικά / Persika) est rédigée à partir des notes prises par Ctésias pendant son séjour en Perse. Il vise à faire mieux connaître le peuple perse aux Grecs, et en particulier corriger la vision qu'en a donnée Hérodote. Selon Diodore (II, 32, 4), il se fonde non seulement sur son expérience personnelle, mais aussi sur les « parchemins royaux (basilikai diphterai) dans lesquels, selon certaine coutume (nomos), les Perses consignaient les faits du passé. » Cependant, aucun autre élément ne vient corroborer l'existence d'archives historiques.

L'ouvrage se compose de 23 livres, rédigés dans une langue teintée de dialecte ionien. Les six premiers rappellent l'histoire du pays, des Assyriens à l'Empire perse. Les livres VII à XIII contiennent l'histoire de la Perse jusqu'à Xerxès, et les dix livres suivants poursuivent jusqu'au départ de Ctésias pour Cnide. Ctésias affectionne les anecdotes, et se plaît à émailler son texte de passages dramatiques ou extraordinaires. Pour cette raison, Plutarque, dans sa Vie d'Artaxerxès, l'accuse d'avoir « rempli ses livres d'un ramassis disparate de mythes incroyables et extravagants » (I, 4).

Seuls des extraits de l'œuvre ont été conservés, préservés par des auteurs comme Plutarque, Athénée ou encore Diodore de Sicile. Photius l'a également partiellement résumé.

L’Histoire de l’Inde

Ctésias est également l'auteur d'une Histoire de l’Inde (Ἰνδικά / Indika). Il s'attache à décrire le nord du pays, les mœurs des habitants, la faune et la flore que l'on y rencontre. Il s'agit davantage de recherches que d'une histoire au sens moderne du terme. À lire Photius, l'œuvre ne possède pas d'ordre particulier : Ctésias y aborde un sujet après l'autre, au gré de sa fantaisie. Pour lui, l'Inde est un pays fantastique : il collecte tous les récits fabuleux qu'il peut entendre à son sujet. C'est ainsi qu'il évoque :

  • des « cynocéphales » (littéralement, « à tête de chien ») — probablement une mauvaise interprétation d'un commentaire sur des castes inférieures, obligées de manger avec les chiens, et qui semblent être à l'origine du mythe des crocotes ;
  • le martichoras (manticore, sorte de lion à visage humain, doté d'une queue de scorpion) ;
  • des sciapodes, individus s'ombrageant de leur pied, sans doute une mauvaise compréhension d'une pratique rituelle des sâdhus.

À l'instar de l’Histoire de Perse, cette œuvre est principalement connue par des citations de Photius et d'Élien.

Sources

Voir aussi

Bibliographie

Édition

  • Ctésias de Cnide. La Perse. L'Inde. Autres fragments, édition, traduction et commentaire par Dominique Lenfant, Les Belles Lettres, coll. « Universités de France », Paris, 2004 (ISBN 2-251-00518-8).

Ouvrages généraux

  • Pierre Briant, Histoire de l’Empire perse, de Cyrus à Alexandre, 1996 [détail des éditions]  ;
  • Suzanne Saïd, Monique Trédé et Alain Le Boulluec, Histoire de la littérature grecque, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », Paris, 1997 (ISBN 2-13-053916-5)  ;
  • (en) William Smith, A Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, John Murray, Londres, 1873 [lire en ligne].

Lien externe

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Ct%C3%A9sias ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ctesias de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ctésias — (en grec ancien Κτήσιας / Ktếsias), né à Cnide au Ve siècle av. J.‑C., mort après 398 av. J. C., médecin grec au service d Artaxerxès II, historien de la Perse et de l Inde. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Ctesias — Saltar a navegación, búsqueda Ctesias de Cnido (Caria) (griego Κτησίας) fue un historiador y médico griego que nació alrededor del inicio de la segunda mitad del siglo V a. C. Fue hecho prisionero por los persas en un momento y… …   Wikipedia Español

  • CTESIAS — Atheniensis, Sycophanta celeberrimus, de quo Aristoph. Acharn. 3. sc. 4 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Ctesias — For the beetle genus, see Ctesias (beetle). Ctesias of Cnidus (Greek Κτησίας) was a Greek physician and historian from Cnidus in Caria. Ctesias, who lived in the 5th century BC, was physician to Artaxerxes Mnemon, whom he accompanied in 401 BC on …   Wikipedia

  • Ctesias — (flourished late fifth and early fourth centuries b.c.)    A Greek physician and historian who wrote extensively about the Achaemenid Persians when they controlled Mesopotamia and most of the rest of the Near East. Ctesias (TEE see us, or TEE… …   Ancient Mesopotamia dictioary

  • Ctesias — ▪ Greek physician and historian born late 5th century BC, Cnidus, Caria [now in Turkey]       Greek physician and historian of Persia and India whose works were popular and influential in antiquity. In 405 BC Ctesias traveled to the Persian court …   Universalium

  • CTESIAS —    Greek physician and historian of Persia; was present with Artaxerxes Mnemon at the battle of Cunaxa, 401 B.C., and stayed afterwards at the Persian court, where he got the materials for his history, of which only a few fragments are extant …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Ctesias (beetle) — Ctesias Ctesias serra Scientific classification Kingdom: Animalia …   Wikipedia

  • Ctésias de Cnide — appartient à la famille des Asclépiades. Il aurait été fait prisonnier par les Perses et, emmené à la cour du roi Artaxerxès Memnon, il devint son médecin. Ctésias se trouvait à la bataille de Cunaxa (401 av. J. C.) aux côtés d Artaxerxès. Il… …   Wikipédia en Français

  • КТЕСИЙ —    • Ctesias,          Κτησίας, современник Ксенофонта, родился в Книде, городе Карий, прибыл, вероятно, около 416 г. до Р. X. к персидскому двору. Сопровождал царя Артаксеркса Мнемона в походе против Кира Младшего и лечил царя, когда тот был… …   Реальный словарь классических древностей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.