Rosetta (film, 1999)


Rosetta (film, 1999)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosetta.

Rosetta

Titre original Rosetta
Réalisation Jean-Pierre Dardenne
Luc Dardenne
Scénario Luc Dardenne
Jean-Pierre Dardenne
Acteurs principaux Émilie Dequenne
Fabrizio Rongione
Anne Yernaux
Olivier Gourmet
Bernard Marbaix
Frédéric Bodson
Florian Delain
Durée 95 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rosetta est un film franco-belge réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne et sorti en 1999.

Sommaire

Synopsis

Rosetta, jeune femme de 18 ans, a perdu son emploi en usine, en fin de période d'essai. Mise en colère par l'annonce de son licenciement, elle se rebelle et la police est obligée de l'évacuer.

Déprimée, pauvre, vivant dans une roulotte avec sa mère alcoolique, Rosetta va mener des jours durant une guerre sans relâche pour retrouver du travail. Elle lutte contre sa mère. Elle trouve un autre emploi, le perd, le retrouve. Elle est obsédée par la peur de disparaître, par la honte d'être une déplacée. Elle voudrait une vie « normale », comme les autres, parmi eux.

Commentaires

Après La Promesse qui eut une audience confidentielle, Rosetta popularisa la "patte Dardenne", très naturaliste, proche des principes du dogme 95 sur la forme et du cinéma social anglais sur le fond. Une narration accessible à tous et un sujet grand public sont juxtaposés à un style sec, nerveux et documentaire. Caméra à l'épaule, les réalisateurs collent convulsivement à leur personnage principal dans des situations de la vie quotidienne où s'entrecroisent le banal et l'extraordinaire (scène de travail à l'usine conclue par un licenciement qui tourne mal). Il s'entrechoque alors des mouvements contraires tels que la passivité et l'agitation des corps, les sentiments de rage et ceux d'une joie gênée, la solidarité de classe et la méchanceté intéressée... Récompensé par une Palme d'or surprise au Festival de Cannes 1999, décernée à l'unanimité (alors que tout le monde attendait au tournant le sacre de Pedro Almodóvar avec Tout sur ma mère), le film fut violemment critiqué en son temps. Il fut taxé d'une certaine complaisance et de "misérabilisme" dans ce portrait d'une jeune chômeuse interprétée par Émilie Dequenne (également récompensée à Cannes), âgée de 18 ans à l'époque et dont ce fut la toute première apparition à l'écran. La direction du festival avait d'ailleurs exprimé son mécontentement face à ce choix, ce qu'a expliqué la dramaturge Yasmina Reza, membre du jury cette année-là, dans un entretien en 2007 : « Bien sûr, et ce n'est une surprise pour personne, Gilles Jacob était en profond désaccord avec notre palmarès [Palme d'Or : Rosetta nldr]... »[1]. Le film eut néanmoins ses adeptes et sut trouver son public. Avis de la presse en 1999 :

  • Jean-Jacques Rue de Cine Rom a dit que "...en constatant la maîtrise époustouflante de la mise en scène et la force troublante du jeu d'Émilie Dequenne, on comprend mieux pourquoi la radicalité de Rosetta ne peut que déranger les tièdes."
  • Philippe Paumier de Ciné Live a dit que "Les Dardenne réinventent un cinéma du quotidien authentique, poignant et forcément exigeant dans la mesure où le spectateur a tout loisir de construire le hors-champ."
  • Pierre Vavasseur du journal Le Parisien a dit que « Non seulement le film n'a pas volé sa Palme d'or à Cannes, ni Émilie Dequenne son prix d'interprétation mais grâce à leur remarquable actrice, ces deux chirurgiens du social que sont les frères Dardenne filment à cœur ouvert. »
  • Marine Landrot de Télérama a dit qu' « Après la " psychanalyse" sauvage du jeune Igor de La Promesse, contraint de " tuer " son ordure de père pour devenir un homme bien, Rosetta est une nouvelle plongée dans l'inconscient meurtri d'une enfant trop vite montée en graine. »
  • Frédéric Bonnaud du journal Les Inrockuptibles a dit que « Si Rosetta impressionne autant, c'est parce qu'il ne cède jamais à l'explication. Tout à la poursuite de sa propre rudesse formelle (...), le film va jusqu'à refuser les charmes faciles de l'empathie. »
  • Laurent Marchi, du Planète Cinéma, a dit que « Rosetta est le résultat d'un extrême travail qui ne laisse pas la place à l'improvisation. Le paradoxe et la beauté du travail tenant justement dans cette impression de vérité alors même que tout est préparé, pensé, écrit et répété. »

Fiche technique

Distribution

  • Émilie Dequenne : Rosetta
  • Fabrizio Rongione : Riquet
  • Anne Yernaux : la mère
  • Olivier Gourmet : le patron
  • Bernard Marbaix : le gardien du camping
  • Frédéric Bodson : le chef du personnel
  • Florian Delain : le fils du patron
  • Christiane Dorval : première vendeuse
  • Sophia Leboutte : la femme virée
  • Jean-François Noville : l'employé de l'ONEM

Influences

Rosetta est un film très influencé par le néoréalisme italien (Vittorio De Sica, Roberto Rossellini), le cinéma de Maurice Pialat (L'enfance nue et surtout Passe ton bac d'abord), le film Mouchette de Robert Bresson où encore certaines œuvres de John Cassavetes dont Une femme sous influence pour le portrait vivant et agité d'une femme au bord de l'implosion, totalement inadaptée à son univers quotidien. Le cadreur Benoît Dervaux a une grande responsabilité dans l'évolution de l'œuvre des réalisateurs. Ce film a aussi des similitudes avec Klinkaart (1956) de Paul Meyer.

Inversément, on retrouve la même thématique et la même rage de vaincre l'adversité dans le film Louise Wimmer (2011), realisé par Cyril Mennegun. Où la principale protagoniste se retrouve à une trentaine d'année d'écart de Rosetta à devoir se battre pour retrouver une vie sociale.

Autour du film

Le film a lancé la création en Belgique du « Plan Rosetta » favorisant l'insertion des jeunes sur le marché de l'emploi et leur procurant une expérience professionnelle dans les six mois suivant leurs études. L'objectif a depuis été élargi et ce plan promeut à présent le recrutement de tous les jeunes chercheurs d'emploi[2].

Référence

  1. Source : article sur Gilles Jacob dans le supplément Challenge du Nouvel Observateur de mai 2007
  2. http://www.act-emploi.be/rosetta.php

http://www.cinergie.be/film.php?action=display&id=135

Voir aussi

Cinéma belge

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rosetta (film, 1999) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rosetta (film) — Infobox Film name =Rosetta caption = Rosetta movie poster director =Jean Pierre Dardenne, Luc Dardenne writer =Jean Pierre Dardenne, Luc Dardenne starring =Émilie Dequenne producer =Jean Pierre Dardenne, Luc Dardenne, et al. | distributor =ARP… …   Wikipedia

  • ROSETTA — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rosetta peut prendre diverses significations. Il s agit principalement d un prénom féminin ou bien le nom anglais de la ville égyptienne de Rosette (en… …   Wikipédia en Français

  • Rosetta (disambiguation) — Rosetta may refer to:As a placename: * Rosetta, the anglicised name of the city of Rashid, Egypt, famous as the location of the Rosetta Stone * Rosetta, Tasmania, suburb of Hobart, Tasmania, Australia * Rosetta, Belfast in Northern IrelandAs a… …   Wikipedia

  • 1999 in film —             List of years in film       (table) … 1989 .  1990 .  1991 .  1992  . 1993  . 1994  . 1995 … 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 …  …   Wikipedia

  • Rosetta — Das Wort Rosetta bezeichnet Orte: einen ägyptischen Ort, siehe Rosette (Ägypten) einen Orte in den USA, siehe Rosetta (Mississippi) einen südafrikanischen Ort, siehe Rosetta (Südafrika) einen Berggipfel in der Palagruppe in den Dolomiten, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Rosetta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rosetta peut prendre diverses significations. Il s agit principalement d un prénom féminin ou bien le nom anglais de la ville égyptienne de Rosette (en… …   Wikipédia en Français

  • 1999 au cinéma — Années : 1996 1997 1998  1999  2000 2001 2002 Décennies : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020 Siècles : XIXe siècle  XXe siècle …   Wikipédia en Français

  • 1999 Toronto International Film Festival — The 1999 Toronto International Film Festival ran from September 9 to September 18, 1999. The festival opened with Atom Egoyan s Felicia s Journey and closed with Onegin by Martha Fiennes. A total of 318 films were screened in the 13… …   Wikipedia

  • Tinker Bell (film) — Tinker Bell Directed by Bradley Raymond Produced by Jeannine Roussel Written b …   Wikipedia

  • Festival du film de Cannes — Festival de Cannes Pour les articles homonymes, voir Cannes (homonymie) et Festival de Cannes (homonymie). Festival de Cannes …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.