Rio Madeira


Rio Madeira

3°22′S 58°45′W / -3.367, -58.75

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madeira (homonymie).
Rio Madeira
Le Rio Madeira près de Porto Velho
Le Rio Madeira près de Porto Velho
Madeirarivermap.jpg
Caractéristiques
Longueur 3 380 km
Bassin 1 420 000 km2
Bassin collecteur Amazone
Débit moyen 32 000 m3⋅s-1 (confluent Amazone)
Cours
Se jette dans Amazone
Géographie
Pays traversés Drapeau : Brésil Brésil
Drapeau de Bolivie Bolivie
Le confluent entre le Río Abuná (à droite et à l'avant-plan) et le Madeira (à gauche). L'éperon de terre au centre constitue le point le plus septentrional de la Bolivie. À l'extrême gauche : le territoire brésilien

Le rio Madeira ou río Madera est un cours d'eau majeur en Amérique du Sud, long de 3 380 km. C'est le plus long affluent de l'Amazone, et le seul qui reçoive les eaux issues de la partie de la cordillère des Andes située dans l'hémisphère sud. En espagnol Madeira (bois) se dit Madera. De ce fait on trouvera l'un ou l'autre nom au long de son parcours.

Son énorme bassin de 1 420 000 km2, réparti sur le Brésil, la Bolivie et le Pérou, lui donne un débit de plus ou moins 32 000 m3/s, soit deux fois plus que le Mississippi ou le Gange.

Sommaire

Description générale du cours du Madeira

Le Madeira prend sa source au milieu du plateau bolivien à l'ouest de Cochabamba puis franchit la cordillère orientale des Andes boliviennes sous le nom de Río Grande ou Río Guapay. Il aboutit dans la plaine du Chaco bien au sud de Santa Cruz de la Sierra, puis décrit, dans les immenses plaines orientales boliviennes, une large courbe, loin autour de Santa Cruz, pour se diriger au nord-ouest, puis au nord vers les régions équatoriales. Dans les plaines orientales de Bolivie son nom devient Río Mamoré. Après son confluent avec le Río Guaporé né au Brésil, il fait frontière avec ce pays. Il reçoit alors à gauche les eaux abondantes du Beni, et dès lors, on le nomme Madeira. Il reçoit encore de Bolivie sur sa gauche la rivière Abuná, puis sort définitivement du territoire bolivien, au niveau de la localité de Manoa, et se dirige vers le nord-est, vers l'Amazone.

On peut diviser son bassin (ainsi que son parcours) en deux bassins, le bassin supérieur (deux tiers de la surface de drainage) au sein de la cuvette essentiellement bolivienne du Madera-Mamoré et le bassin inférieur dans la cuvette amazonique brésilienne.

A la limite entre les deux bassins, le cours du Madeira est entrecoupé de nombreux rapides spectaculaires (cachoeiras). C'est la portion moyenne du cours du Madeira.

Bassin supérieur ou bassin du Madeira-Mamoré

La superficie totale du bassin supérieur est de 887 990 km2, soit plus que les surfaces de la France et de l'Italie réunies.

Pour la seule Bolivie, plus de 250 rivières s'écoulent vers le Madeira sur 714 415 km2.

Il est constitué par l'ensemble des territoires situés en amont de Manoa, localité située à la frontière brasilo-bolivienne. Ce bassin supérieur comprend donc toute la partie bolivienne du bassin du Madeira, mais aussi quelques territoires péruviens (Madre de Dios) et brésiliens (Guaporé). On le subdivise en divers « sous-bassins » correspondant à l'aire de drainage de ses principaux affluents.

Sous-bassin principal du Mamoré

Il est très étendu avec environ 241 660 km2 de superficie et couvre une partie des départements boliviens de Beni, Santa Cruz, Cochabamba, Potosí et Chuquisaca. Les principales rivières de ce sous-bassin sont (données fournies par le Servicio de Hidrología Naval bolivien) :

Sous-bassin de l'Abuná

Il a une superficie de 25 870 km2 en territoire bolivien.

Le Madre de Dios à Puerto Maldonado au Pérou.

Sous-bassin de l'Orthon

Superficie de 30 000 km2 dont 22 640 km2 en Bolivie. Le río Orthon naît du confluent des ríos Tahuamanu et Manuripi, dans le département de Pando, rivières qui elles-mêmes prennent naissance au Pérou dans la partie nord de la Région de Madre de Dios. Il a une longueur de 233 km, depuis ce confluent jusqu'à son débouché dans le río Beni, approximativement 20 km au nord de la ville de Riberalta.

Sous-bassin du Madre de Dios

Le sous-bassin du Madre de Dios a une superficie de 52 795 km2 en Bolivie et plus de 50 000 km2 au Pérou.

Il naît dans les contreforts de la cordillère Orientale des Andes péruviennes et est constitué par les ríos Manu, Alto Madre de Dios, Tacuatimanu ou de Las Piedras, Inambari, Medio Madre de Dios, qui convergent près de la ville de Puerto Maldonado au Pérou. A partir de ce point le río prend le nom de Bas Madre de Dios, et entre en Bolivie à Puerto Heath. A partir de là, il coule encore 483 km en direction SO-NE vers Riberalta, où il se jette dans le río Beni.


Sous-bassin du Beni

Comprend une partie des départements boliviens de Pando, Beni, La Paz et Cochabamba, et recouvre une superficie de 133 010 km2.

Le Beni est un affluent abondant du Madeira et un des plus importants de Bolivie, tant pour sa navigabilité que pour sa richesse ichtyologique.

Sous-bassin du Guaporé

Sa superficie en Bolivie est de 186 460 km2 dans les départements de Santa Cruz et Beni, et de plus de 100 000 km2 au Brésil, dans les États du Rondônia et du Mato Grosso.

A la sortie du bassin supérieur

Vue des rapides de la cachoeira de Teotônio sur le cours moyen du rio Madeira en amont de Porto Velho au Brésil

Toutes ces eaux se réunissent dans les plaines des régions du Beni et du Pando en Bolivie, vaste cuvette dont 90 000 km2 se retrouvent inondés chaque année sur une hauteur de près d'un mètre, pendant une période de trois ou quatre mois.
Au niveau de Manoa à sa sortie de Bolivie, le débit annuel moyen du Madeira est déjà de 572 milliards de m3, soit plus de 18 000 m3/seconde, c'est-à-dire plus de trois fois la totalité des eaux de surface de la France évaluées à 180 milliard de tonnes.

Cours moyen : Rapides Guajará-Mirim - Porto Velho

Entre les villes de Guajará-Mirim (à 60 km en amont de Villabella, là où, au confluent avec le Beni, la grande rivière va s'appeler Madeira) et de Porto Velho (Capitale du Rondônia brésilien) s'étend une section de 350 km comportant 18 cataractes (cachoeiras ou cachuelas) représentant une dénivellation de 60 mètres. C'est le tronçon moyen du cours du Madeira. Le chemin de fer Madeira-Mamoré aujourd'hui désaffecté, court en pleine Amazonie en territoire brésilien, sur une distance de 365 km, le long de cette portion non navigable, entre Porto Velho et Guajará-Mirim sur le Mamoré.

Cette succession de rapides est l'endroit planifié récemment pour construire deux grosses centrales électriques à Santo Antonio et à Jirau. En voici les principales caractéristiques :

  • Santo Antonio : 3 580 kW, dénivellation de 17,3 m ; lac de 271 km2 ; coût de 2,7 milliards de dollars
  • Jirau : 3 900 kW, dénivellation de 17,1 mètres ; lac de 258 km2 ; coût de 2,9 milliard de dollars.

Ce projet a été exposé en détail fin 2003.

Projet Madeira

Il s'agit d'un projet d'aménagement du Río Madeira visant à faciliter la navigation sur la rivière tout en produisant de l'électricité pour le Brésil. Ce projet, né en 2003, est censé procurer des avantages économiques, en favorisant le développement économique, tant au Brésil qu'en Bolivie et même au Pérou voisin. Il consiste à noyer les cataractes et rapides caractérisant le secteur moyen du Madeira, qui entravent les communications fluviales entre les bassins inférieur et supérieur de ce dernier.

Il y est proposé de construire deux grosses centrales électriques, l'une à Santo Antonio, en aval, à quelques kilomètres à peine de Porto Velho, et l'autre à Jirau, en amont, toutes deux en territoire brésilien.

Article détaillé : Projet Madeira.

Les débits de la rivière à Porto Velho

Le débit de la rivière a été observé pendant 16 ans (1970-1985) à Porto Velho, capitale de l'état brésilien de Rondônia située à 1.353 km de son confluent avec le fleuve Amazone[1].

À Porto Velho, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 19.758 m³/seconde pour une surface prise en compte de 954.285 km² soit 67,2% du bassin versant total du cours d'eau.

La lame d'eau écoulée dans ce bassin atteint ainsi le chiffre de 653 millimètres par an.

Débits moyens mensuels du Madeira (en m³/seconde) mesurés à la station hydrométrique de Porto Velho
Données calculées sur 16 ans

Températures et précipitations au Brésil, exprimées en pouces (un pouce=25,4 mm.)

Bassin inférieur du Madeira

Après les chutes et rapides du bief central, le Madeira roule ses eaux dans les États brésiliens du Rondônia et Amazonas en aval de Santo Antonio. Au niveau de cette localité, la rivière coule à une altitude de 19 mètres au-dessus du niveau de la mer. C'est dire que le degré de dénivellation est quasi nul dans ce bassin inférieur.

Le bassin inférieur du Madeira est presque tout entier inscrit dans une des zones à plus forte pluviosité du Brésil (voir carte pluviométrique du Brésil), si bien que le débit de la rivière s'accroît rapidement. Son niveau monte de plus de 15 mètres pendant la saison des pluies.

Il fait encore près de 1100 km et draine 460 000 km² avant de se fondre dans l'Amazone un peu en aval de Manaus. À son débouché dans l'Amazone se trouve l'île Tupinambaranas, une région étendue marécageuse formée par les bras de la rivière.

Dans son bassin inférieur, il est immense, accessible à de très gros bateaux y compris des navires de mer qui peuvent le remonter jusqu'aux Chutes de San Antonio, près de Porto Velho, Brésil, à 1070 km de son estuaire. Cependant pendant la saison sèche, de juin à octobre, il est seulement navigable sur cette section pour des embarcations de moins de 2 mètres de tirant d'eau.

Il reçoit ses affluents les plus abondants avant tout sur sa rive droite, et notamment le rio Jamari, le rio Ji-Parana (ou rio Machado) et le rio Aripuaná.

Puis, après son confluent avec l'Amazone, ses eaux feront encore bien des kilomètres avant d'atteindre enfin l'océan.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Tribu amérindienne

Une célèbre tribu amérindienne, les Parentintins vivent près de cette rivière.

Pimelodus pictus, un poisson-chat
Représentation du Boto ou dauphin de l'Amazone
Le dauphin rose de l'Amazone. La variété peuplant les eaux du rio Madeira est en danger d'extinction.

Sur les autres projets Wikimedia :

Faune du bassin du rio Madeira

Ichtyofaune

La faune ichtyologique du haut bassin du rio Madeira, en Bolivie surtout, est connue pour être particulièrement riche en espèces. L'ichtyofaune est très abondante. On y trouve entre autres le surubí (Pseudoplatystoma tigrinum), le pacú, le doradillo, le sábalo, le blanquillo et les poissons-chats appelés bagres (du genre pimelodus entre autres).

Le Boto

Une sous-espèce de Boto (ou dauphin de l'Amazone) est connue pour habiter le système du Madeira. Il est malheureusement en danger d'extinction. Il peut atteindre 2,8 mètres de long et peser jusqu'à 150 kilos.

Annexes

Notes et références

Sources

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rio Madeira de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Río Madeira — / Madera El Madera en Porto Velho (1300 m de ancho) País que atraviesa …   Wikipedia Español

  • Río Madeira — Rio Madeira Rio Madeira Le Rio Madeira près de Porto Velho Caractéristiques Longueur …   Wikipédia en Français

  • Rio Madeira — im Amazonasbecken DatenVorlage:Infobox Fluss/GKZ fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Río Madeira — El río Madeira o Madera es uno de los principales afluentes del Amazonas. Nace de la unión de los ríos Beni y Mamoré …   Enciclopedia Universal

  • Rio Madeira — Brasiliansk flod …   Danske encyklopædi

  • Rio-Klasse — „Rio“ Klasse Allgemeine Daten Schiffstyp: Containermotorschiff (CMS) Einheiten: 6 im Dienst Indienststellung …   Deutsch Wikipedia

  • Río Mamoré — Amazonasbecken, Río Mamoré violett markiert DatenVorlage:Infobox Fluss/GKZ fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Río Madre de Dios — El río en puerto Maldonado. País que atraviesa …   Wikipedia Español

  • Río Ichilo — Caractéristiques Longueur env 400 km Bassin 19 754 km2 Bassin collecteur …   Wikipédia en Français

  • Río Tambopata — en la Amazonía peruana. País que atraviesa …   Wikipedia Español