Prébayon


Prébayon

Prébayon (Pratum Valicum), est originellement un lieu-dit où prend sa source le Trignon, fontaine vauclusienne située sur la commune de Sablet. C'est aussi le lieu choisi par des moniales pratiquant la règle de Césaire d'Arles pour installer la première abbaye féminine dans le département de Vaucluse au début du VIIe siècle.

Sommaire

La première abbaye

Ce fut en 611, que Germilie, parente de Radegonde, se rendit dans le diocèse de Vaison à la demande de Rusticule, la quatrième abbesse de Saint-Césaire d'Arles. Elle venait convaincre son évêque Artemius de prêter son concours pour fonder un monastère de femmes au Pratum Valicum, au cœur des Dentelles de Montmirail. L'accord obtenu, elle fut rejointe par cinq jeunes filles nobles[1].

Le succès de ce premier établissement religieux fut considérable puisqu'en 614, l'abbaye regroupait 18 moniales. qui suivaient la « Règle de Saint Césaire » et avaient implanté la vigne sur leur domaine[1].

Les raids sarrasins

Le premier aurait eu lieu en 787, quand ils s'installèrent dans le Massif des Dentelles de Montmirail. L'abbaye fut détruite. Le second se déroula en 850. Venus de Gassin, ils avaient mis sans succès le siège devant Arles. Leur flotte ayant été drossée par le mistral vers l’embouchure du Rhône, sous la conduite de Gérard de Roussillon, gouverneur de Provence, les Arlésiens rattrapèrent une partie de leurs troupes qui fut massacrée. Les rescapés remontèrent dans la basse vallée du Rhône et entrèrent dans celle de l'Ouvèze. Après leur passage, l'abbaye qui avait pris le nom de Sainte-Marie de Prébayon, fut totalement ruinée et dut être reconstruit par Aredius, évêque de Vaison[1].

Les moniales chartreuses

Vers les années 1145, les moniales de Prébayon demandèrent leur rattachement à l'ordre des Chartreux qui délégua Jean d'Espagne, prieur de la chartreuse de Montrieux, pour adapter les « Coutumes » de l'ordre au tempérament féminin tel qu'il était perçu à l'époque. Il en résulta une forme de vie plus cénobitique que celle des chartreux (pas de cellule individuelle, office de nuit récité et non chanté, sauf pour les fêtes, réfectoire quotidien). À partir de ce moment, Prébayon aurait dû cesser d'être une abbaye au sens strict, les chartreux ayant renoncé à la dignité abbatiale[2].

Le vignoble historique de l'abbaye de Prébayon

Le nouveau monastère subit ensuite, en 1228, une crue énorme de l'exurgence du Trignon, qui inonda la vallée, ruina l'établissement et décima les moniales. Les survivantes abandonnèrent dès lors cette retraite. Les moniales s'installèrent alors au bord de l’Ouvèze, à Saint-André-de-Ramières. Ce lieu, aujourd'hui, réduit à un simple hameau, de la commune de Violès, devint un village d’importance construit à proximité de l’abbaye des Dames de Prébayon[3]. Leur venue sur le Plan de Dieu leur permit de devenir propriétaires du « Bois des Dames »[4].

Le rayonnement de cette première fondation cartusienne féminine fut important, puisque c'est d'elle que partirent les moniales qui formèrent les communautés de plusieurs monastères de chartreusines, comme Bertaud. Ce fut là, que le 5 février 1274, les délégués des Ramières et ceux de Sablet se retrouvèrent pour prêter serment de fidélité au pape entre les mains du Recteur du Comtat, Guillaume de Villaret, Grand Prieur des hospitaliers de Saint-Gilles[4].

Dans les années 1334-1336, le monastère fut définitivement détaché de la communion avec l'ordre des Chartreux, mais les moniales conservèrent l'habit et une partie des usages cartusiens. Au XVIIe siècle, après une tentative infructueuse de réintégration à l'ordre cartusien, le monastère fut réuni à la mense de l'évêque d'Orange[5].

Notes et références

  1. a, b et c Jules Courte, op. cit., p. 311
  2. Notre-Dame de Prébayon et Saint-André-de-Ramières
  3. Le Pratum Valicum avait alors évolué en Parvalon.
  4. a et b Jules Courte, op. cit., p. 312
  5. Art. "Prébayon et St-André-de-Ramières", Nouvelle bibliographie cartusienne, Grande-Chartreuse, 2005, p. 1511.

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire géographique, géologique, historique, archéologique et biographique du département du Vaucluse, Christian Lacour, Nîmes (réed.), 1997, 1997 (ISBN 284406051X) 

Voir aussi

Lien interne


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Prébayon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste des chartreuses — La liste des chartreuses recense, par ordre alphabétique, toutes les chartreuses du monde actuellement habitées ou non par des moniales chartreuses ou moines chartreux. Le monastère de la Grande Chartreuse (Isère, France) Les maisons sont… …   Wikipédia en Français

  • Plan-de-dieu (Côtes-du-rhône villages) —  Pour l’article homonyme, voir Plan de Dieu (Vaucluse).  Côtes du Rhône méridionales …   Wikipédia en Français

  • List of Carthusian monasteries — This is a list of Carthusian monasteries or charterhouses, containing both extant and dissolved monasteries of the Carthusian Order for monks and nuns, arranged by location under their present countries. Since the establishment of the Carthusians …   Wikipedia

  • Kartäuserkloster — Die Liste der Kartäuserklöster enthält die bestehenden und ehemaligen Klöster (Kartausen) der Kartäuser und Kartäuserinnen geordnet nach heutiger politischer Zugehörigkeit zu den einzelnen Staaten. Seit der Gründung des Kartäuserordens hat es 272 …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Kartausen — Die Liste der Kartäuserklöster enthält die bestehenden und ehemaligen Klöster (Kartausen) der Kartäuser und Kartäuserinnen geordnet nach heutiger politischer Zugehörigkeit zu den einzelnen Staaten. Seit der Gründung des Kartäuserordens hat es 272 …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Kartäuserklöster — Die Liste der Kartäuserklöster und Kartäuserinnenklöster enthält die bestehenden und ehemaligen Klöster (Kartausen) der Kartäuser und Kartäuserinnen geordnet nach heutiger politischer Zugehörigkeit zu den einzelnen Staaten. Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • Côtes-du-rhône villages — Côtes du Rhône méridionales Le vignoble de Sablet, producteur d une appellation villages. Désignation(s) Côtes du Rhône méridionales Appellation(s) principale(s) …   Wikipédia en Français

  • Liste De Chartreuses — La Grande Chartreuse (Isère, France) Cet article recense, par ordre alphabétique, les monastères (chartreuses) de moines et de moniales (chartreux et chartreuses) de l’Ordre des Chartreux[ …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Monastères Chartreux — Liste de chartreuses La Grande Chartreuse (Isère, France) Cet article recense, par ordre alphabétique, les monastères (chartreuses) de moines et de moniales (chartreux et chartreuses) de l’Ordre des Chartreux[ …   Wikipédia en Français

  • Liste de chartreuses — La Grande Chartreuse (Isère, France) Cet article recense, par ordre alphabétique, les monastères (chartreuses) de moines et de moniales (chartreux et chartreuses) de l’Ordre des Chartreux[ …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.