Presbourg


Presbourg

Bratislava

Bratislava
Blason de Bratislava
Héraldique
Drapeau de Bratislava
Drapeau

Le château de Bratislava
Le château de Bratislava
Administration
Pays Flag of Slovakia.svg Slovaquie
Région Région de Bratislava
District District de Bratislava I à V
Primator (maire) Andrej Ďurkovský (KDH)
mandat:2010
Démographie
Population 446 819 hab. (2005)
Densité 1 215,5 hab./ km²
Géographie
Latitude 48° 08′ 41″ Nord
       17° 06′ 46″ Est
/ 48.14472, 17.11278
Longitude
Altitude 126 m
Superficie 36 759 ha = 367,59 km²
Localisation en Slovaquie
Localisation dans la région de Bratislava
Voir la carte physique
City locator 1.svg
Bratislava
City locator 11.svg
Bratislava
Voir la carte administrative
City locator 1.svg
Bratislava
City locator 11.svg
Bratislava
Internet
Site de la ville http://www.bratislava.sk/
Escaliers au château de Bratislava
Le Danube à Bratislava

Bratislava (Sound ? /ˈbracɪslava/ Fiche), connue aussi historiquement sous le nom de Presbourg est la capitale de la Slovaquie, située au sud-ouest du pays, juste à la frontière avec l'Autriche (elle n'est d'ailleurs distante que de 60 km de Vienne) et avec la Hongrie, et à proximité de la frontière avec la République Tchèque. Peuplée de 446 000 habitants, elle est la plus grande ville de Slovaquie[1]. Les Carpates commencent sur le territoire de la ville (Malé Karpaty, « Petites Carpates »). Elle est traversée par le Danube. Bratislava est le siège de la présidence, du parlement et du gouvernement slovaques. Dans la ville, il y a des universités, beaucoup de musées, théâtres et d'autres institutions culturelles (par exemple une célèbre philharmonie)[2]. La ville était traditionnellement influencée par plusieurs nations (les Autrichiens, Hongrois, Slovaques...)[3].

Sommaire

Toponymie

Autres noms : Prešporok[4] (en slovaque jusqu'en 1919, le caractère š se prononçant comme le ch du français), Prešpurk (en tchèque jusqu'en 1919), Pressburg (en allemand jusqu'en 1919, encore en usage comme le nom allemand alternatif ; toujours graphié Preßburg avec le caractère ß par ceux qui s'en tiennent aux règles orthographiques d'avant 1998) et Pozsony (en hongrois, en usage en Hongrie et au sein de la minorité hongroise de Slovaquie, le zs hongrois représentant le son du j français), Presbourg (adaptation de l'allemand Pressburg ; seule forme en français jusqu'en mars 1919, juste après la fondation de la Tchécoslovaquie ; il existe une rue de Presbourg à Paris en souvenir de la paix de Presbourg de 1805). La forme Pressburg/Prešporok/Presbourg est probablement dérivée de *Predeslausburg (château de Predslav qui était un prince slave vers 900, l'astérisque indiquant qu'il s'agit d'une forme restituée), mais il y a d'autres explications. On a adopté Bratislava en 1919, forme (faussement) restituée par Pavol Jozef Šafárik du nom du roi tchèque Břetislav.

Presbourg est une forme adaptée au français. Le français n'effectue plus ce type d'adaptation pour les toponymes nouvellement apparus alors que sur Bratislava, le polonais a créé Bratysława et l'espéranto Bratislavo.

Le mot Bratislava sonne – par hasard – un peu comme « frères-gloire » en langue slovaque (« bratia-sláva »). La forme Bratislava a été introduite en mars 1919, donc à peu près au moment de la création d'une Tchécoslovaquie indépendante. Si Bratislava a prospéré en français durant l'entre-deux-guerres, c'est pour des raisons diplomatiques, la France étant l'alliée de la Petite Entente (Tchécoslovaquie, Yougoslavie et Roumanie), mais Presbourg et Pozsony ne sont nullement tombés dans l'oubli dans ce pays.

Le gentilé utilisé en français pour Bratislava est Bratislavien. L'arrêté du 4 novembre 1993 ne donne pas d'appellation pour les habitants de Bratislava. Le Dictionnaire Hachette 2004 fournit l'appellation Bratislavien pour les habitants. Le Petit Larousse 2005 possède une entrée Presbourg qui renvoie à Bratislava et ne fournit pas d'appellation pour ses habitants.

Presbourg est l'une des villes en -burg qui ont donné leur nom au Burgenland, région autrichienne limitrophe de la Hongrie et de la Slovaquie. Le nom Burgenland a été inventé dans les années 1950.

Histoire

Bratislava vu par le satellite Spot
Tramway de Bratislava
La palais primatial

Chronologie plus détaillée : Chronologie de Bratislava

  • Paléolithique : coups-de-poing et d'autres outils de pierre du Homo erectus (environ 450 000 et 300 000 av. J.-C.) et de l'homme de Néanderthal
  • Néolithique : habitations permanentes (Culture à céramique linéaire)
  • 400 - 50 av. J.-C. : Celtes
  • À partir de 125 av. J.-C. un oppidum (ville fortifiée) celtique important avec un hôtel des Monnaies
  • Ier siècle - Ve siècle : la frontière de l'empire romain (Limes Romanus) passe par la ville actuelle en suivant le Danube. On peut donc y trouver beaucoup d'habitations romaines (par ex. « Gerulata ») qui sont d'ailleurs les seules traces romaines en Slovaquie. On trouve aussi des habitations germaniques.
  • vers 500 : arrivée des Slaves
  • 623-658 : fait partie de l'empire de Samo
  • 833-907 : fait partie de la Grande Moravie
  • 907 : prise par la Hongrie
  • 1536-1784 : capitale de la Hongrie (le territoire de laquelle n'était constitué que de la Slovaquie actuelle et des parties de la Hongrie de l'Ouest actuelle, parce que l'Empire ottoman a occupé Buda à cette époque) ; la Hongrie faisait partie de la monarchie des Habsbourg (c'est-à-dire de la monarchie autrichienne) 1526-1918
  • 1542-1848 : siège de la diète hongroise
  • 1563-1830 : couronnements des rois de Hongrie (cathédrale Saint-Martin)
  • 1805 : Paix de Presbourg (entre l'Autriche et la France après la bataille d'Austerlitz)
  • 1919 fait partie de la Tchécoslovaquie ; la ville est rebaptisée Bratislava - au lieu de Prešporok (en slovaque) / Pressburg (en allemand) / Pozsony (en hongrois)
  • 1939-1945 : capitale de la Slovaquie « indépendante » mais inféodée au Troisième Reich
  • 1969-1992 : capitale de la « République (socialiste) Slovaque » faisant partie de la Tchécoslovaquie
  • 1972-1985 : construction des nouveaux quartiers de logements typiques du style des Démocraties populaires sur la rive droite du Danube (Petrzalka)
  • 1993 : capitale de la Slovaquie souveraine

Le 1er mai 2004, la Slovaquie devient membre à part entière de l'UE.

Division territoriale

  • 5 districts (pour des besoins administratifs nationaux) :
Bratislava I (centre ville)
Bratislava II (est et sud-est)
Bratislava III (nord et nord-est)
Bratislava IV (ouest)
Bratislava V (rive droite i.e. sud)
  • 17 « quartiers » (pour les besoins municipaux de division administrative et qui servent d'entités auxquelles la ville délègue ses pouvoirs et ses fonctions imposées par la loi sur les communautés), le chiffre entre parenthèses donne le district :
1 Staré Mesto (I) [« Vieille ville »]
2 Ružinov (II)
3 Vrakuňa (II)
4 Podunajské Biskupice (II)
5 Nové Mesto (III) [« Nouvelle ville »]
6 Rača (III)
7 Vajnory (III)
8 Karlova Ves (IV)
9 Dúbravka (IV)
10 Lamač (IV)
11 Devín (IV)
12 Devínska Nová Ves (IV)
13 Záhorská Bystrica (IV)
14 Petržalka (V)
15 Jarovce (V)
16 Rusovce (V)
17 Čunovo (V)
  • 20 « zones de cadastre » (communes), identiques aux quartiers ci-dessus à l'exception de :
Nové Mesto découpé en Nové Mesto + Vinohrady
Ružinov découpé en Ružinov + Nivy + Trnávka

Bratislava est très marquée par les grands ensembles de l'ère communiste, qui aujourd'hui encore concentrent 70% de la population totale de la ville.

Culture

Siège de la radio slovaque

Bratislava est le cœur culturel de la Slovaquie. Du fait de son caractère historique multi-culturel lié à la présence de groupes ethniques allemand, hongrois, slovaque et juif, la ville comprend de nombreux théâtres, musées, galeries, salles de concert et de cinéma.

Biennale internationale de l'illustration

La ville de Bratislava organise depuis les années 1960 la Biennale internationale de l'illustration. La Biennale y délivre les prix parmi les plus renommés pour les illustrateurs de livres pour la jeunesse. Les prix sont le grand prix Bib, la Pomme d'Or de Bratislava, la Plaquette d'Or de Bratislava. En 2005, 2966 illustrations originales de 411 illustrateurs de 48 pays ont participé à la compétition. Le jury est international, composé de personnes appartenant au monde de la culture.

Attractions touristiques

Ancien bâtiment du Théâtre national slovaque

Bratislava a accueilli en 2006 près de 700 000 visiteurs, le nombre exact de ceux n’y passant que pour la journée étant mal connu. Un facteur déterminant du succès touristique de Bratislava a été le lancement de la compagnie aérienne à bas coûts Sky Europe qui a fait de l’aéroport de la ville son hub.

Le paysage urbain de Bratislava est caractérisé par un mélange de styles avec ses tours médiévales, ses bâtiments Art nouveau ou résolument modernes. La plupart des monuments historiques sont concentrés dans la vieille ville. L’hôtel de ville de Bratislava est un ensemble de bâtiments érigés aux XIVe et XVe siècles et abrite aujourd’hui le musée municipal. La porte de Michel est la dernier vestige des fortifications médiévales et à ce titre un des plus anciens bâtiments de la ville.

Le centre historique comprend également de nombreux palais baroques à l’image du palais Grassalkovitch (1760) et résidence aujourd’hui du président de la République slovaque ou du palais primatial . Ce dernier conçu par Melchior Hefele entre 1778 et 1881 pour le cardinal Joseph Bàtthyàny (primat de Hongrie) servit de cadre à la signature du traité de Presbourg, consécutive à la bataille d’Austerlitz entre Napoléon et François II.

Parmi les églises majeures, il faut citer la cathédrale gothique Saint-Martin construite entre le XIIIe et le XVIe siècle où furent couronnés près de dix-neuf rois et reines entre 1563 et 1830, l’église franciscaine du XIIIe siècle ou encore l’église Saint-Élisabeth plus connue sous le nom d’église bleue, une superbe église de style Art nouveau.

Le monument majeur du XXe siècle de Bratislava est le pont Neuf sur le Danube avec son restaurant panoramique en forme de soucoupe volante.

Bratislava possède également deux châteaux. Le premier appelé tout simplement château de Bratislava surplombe la ville et le Danube. Plusieurs fois détruit et reconstruit, il est resté longtemps à l’abandon (entre 1811 et 1950) avant d’être reconstruit en style autrichien. Le second est lui complètement en ruine, il s’agit du château de Devin au-dessus de la rivière Morava qui constitue la frontière entre l’Autriche et la Slovaquie. Il a été détruit par les troupes de Napoléon en 1809 et constitue aujourd’hui encore un symbole national slovaque fort.

Économie

Building à Mlynské Nivy

Bratislava est le principal pôle économique de Slovaquie. Les investissements internationaux ont grandement dynamisé la capitale. Les entreprises I.T, de services, et de commerce, attirent les gens des campagnes les plus reculée. S'y trouvent surtout représentés les services, la construction mécanique avec l'usine partagée entre Volkswagen AG et Porsche où sont assemblées les modèles haut de gamme de leurs marques et des boîtes de vitesse, et l'industrie électrotechnique ; un aéroport international (M. R. Štefánik) ; et un port fluvial. La ville est un carrefour routier et ferroviaire international important. Le tourisme est aussi une source de revenu de la ville. Le PIB par habitant de la région de Bratislava est de 147,9% de la moyenne de l'Union européenne des 27(UE27), la ville étant donc la deuxième région quant au PIB de toutes les régions dans les 10 États ayant adhéré à l'Union en 2004. Bratislava est dix-huitième région de l'UE (Eurostat, données de l'an 2005).

Sport

Éducation

Université Comenius

Personnalités liées à la ville

Jumelages

La porte de Michel

Notes et références

  1. (en) Population on 31st December 2007, Statistical Office of the Slovak Republic.
  2. (en) [pdf] Brochure - Welcome to Bratislava, City of Bratislava (2006).
  3. (en) [pdf] Brochure - Monuments and Culture, City of Bratislava (2006).
  4. (en) [pdf] Ethnic polarisation in an ethnically homogeneous town, Peter Salner, Czech Sociological Review, 2001.

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Slovaquie Portail de la Slovaquie

Ce document provient de « Bratislava ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Presbourg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Presbourg — anc. nom de Bratislava. || HIST Traité de Presbourg (26 déc. 1805), conclu après Austerlitz, par lequel Napoléon Ier imposait à l empereur d Autriche François II la cession de divers territoires, notam. Venise …   Encyclopédie Universelle

  • Rue de Presbourg — 48°52′20″N 2°17′41″E / 48.87222, 2.29472 …   Wikipédia en Français

  • Rue de presbourg — Il existe, à Paris, une rue de Presbourg qui célèbre le souvenir de la Paix de Presbourg de 1805. Presbourg est l ancien nom de Bratislava et il n existe pas (mars 1997) de voie portant le nom de Bratislava à Paris. Il s agit de l une des deux… …   Wikipédia en Français

  • Paix de Presbourg — Traité de Presbourg Le traité de Presbourg est signé le 26 décembre 1805 entre la France et l Autriche, à la suite des défaites autrichiennes à Ulm (16 19 octobre) et Austerlitz le 2 décembre. Une trêve est conclue le 4 décembre et les… …   Wikipédia en Français

  • Traite de Presbourg — Traité de Presbourg Le traité de Presbourg est signé le 26 décembre 1805 entre la France et l Autriche, à la suite des défaites autrichiennes à Ulm (16 19 octobre) et Austerlitz le 2 décembre. Une trêve est conclue le 4 décembre et les… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Presbourg — Données clés Signé 26 décembre 1805 (Palais primatial de Presbourg, aujourd hui Bratislava) Parties Partie 1 Partie 2 Parties …   Wikipédia en Français

  • Traité de presbourg — Le traité de Presbourg est signé le 26 décembre 1805 entre la France et l Autriche, à la suite des défaites autrichiennes à Ulm (16 19 octobre) et Austerlitz le 2 décembre. Une trêve est conclue le 4 décembre et les négociations commencent. Le… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Presbourg (1491) — La paix de Presbourg est signée le 7 novembre 1491 entre Maximilien Ier et le roi de Hongrie Ladislas II Jagellon. Après la mort du roi de Hongrie Mathias Corvin, le 6 avril 1490, Maximilien, roi des Romains, reprend les zones …   Wikipédia en Français

  • Bratislava — (Capitale de la Slovaquie) Héraldique …   Wikipédia en Français

  • Capitale de la Slovaquie — Bratislava Bratislava Héraldique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.