Paturage


Paturage

Prairie (agriculture)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prairie.


En agriculture, la prairie ou pâture est une culture de plantes fourragères, principalement composée de graminées et de légumineuses, destinée à être pâturée ou fauchée (dans ce dernier cas, on parle alors plutôt de « pré de fauche »).
Ces milieux rappellent plus ou moins, selon leur degré de naturalité, les Prairies sauvages (vastes surfaces majoritairement et naturellement couvertes de graminées), ou certaines pelouses naturelles.

Pâtures à vaches, dans un contexte rural boisé
Pré de fauche (à Cogne, en Italie)
Prairie en fleur prête à être fauchée à Roville-devant-Bayon en Meurthe-et-Moselle
Le passage répété d'animaux sur de fortes pentes peut contribuer à une légère érosion ou à l'apparition de structure en terrasses (Cliquer sur l'image pour agrandir)
Des espèces rustiques, telle cette Highland cattle sont utilisées par les gestionnaires de milieux naturels pour l'entretien de milieux ouvert dans les parcs et réserves naturelles, et parce qu'elles offrent un substitut à certaines fonctions écologiques des grands herbivores qui ont disparu

On ne parle de prairies que pour des zones enherbées qui restent en place au moins plusieurs années. Selon la période de rotation de la culture et ses objectifs, l'agriculture distingue plusieurs types de prairies:

  • prairie permanente, semée depuis longtemps (plus de dix ans), voire engazonnées naturellement (prairies naturelles),
  • prairie temporaire, qui n'est maintenue que quelques années,
  • prairie artificielle, généralement semée de légumineuses comme le trèfle, le sainfoin ou la luzerne, qui rentrent généralement dans un système d'assolement.
  • prairie humide (inondée ou gorgée d'eau en hiver) ou pâturage extensif, qui sont des habitats généralement bien plus riches en biodiversité, entretenus par les herbivores, mais avec une pression de pâturage modérée et contrôlée. Ces prairies, très utile à la régulation des cours d'eau, notamment pour la prévention des inondations et qui semble être le meilleur outil de gestion écologique et d’entretien applicable aux zones humides, est l'un des moyens d'entretenir des mosaïques d'habitats et milieux plus ou moins ouverts. C'est un mode de gestion ou gestion restauratoire utilisé dans de nombreuses réserves naturelles ou espaces naturels sensibles (ENS). Son objectif est faire faire par des animaux domestiques ou semi-domestiques le travail des grands herbivores sauvages qui limitaient l'extension du couvert forestier en permettant la floraison de nombreuses autres espèces végétales non ligneuses au sol. Une pression suffisante pour éviter la pousse des arbres permet aussi de limiter l'évapotranspiration et la baisse de nappe qu'implique souvent l'enforestation des petites zones humides (Idem pour le comblement rapide des zones humides par les feuilles mortes). Ces milieux sont encouragés en Europe dans le cadre de la PAC par les mesures agro-environnementales.

Les prairies bocagères peuvent relever des quatre types précédents, elles sont simplement caractérisées par le fait qu'elles s'inscrivent écopaysagèrement dans un réseau dense et maillé de haie ; le bocage.

Sommaire

Composition floristique

La flore des prairies peut être plus ou moins diversifiée selon la zone géographique considérée, selon le type de prairie, son âge et son mode d'exploitation. La richesse floristique dépend beaucoup de la naturalité de la prairie, de la nature du sol et du climat. C'est dans les prairies permanentes et sur sols pauvres que la flore est la plus riche, en nombre d'espèces, dépassant parfois les 300 espèces par hectare (prés communaux en France, prairies de moyenne montagne dans les pays de l'est de l'Europe). Une analyse de cette flore, qui nécessite un inventaire floristique, est nécessaire pour apprécier sa valeur et chercher le cas échéant à l'améliorer. Les sols très enrichis en engrais favorisent au contraire un faible nombre de plantes de milieux eutrophes qui croissent très vite, au détriment des autres qui sont peu à peu éliminées.

La proportion relative de graminées et de légumineuses et parmi celles-ci d'espèces productives est une caractéristique importante des prairies. On considère que la présence de l'ordre de 70 % de graminées et 20 % de légumineuse est un optimum agricole.

La présence de certaines espèces (bioindicateur), et leur fréquence relative, donne des indications sur les caractéristiques du sol ainsi que sur le mode d'exploitation.

Menaces

En Europe : Les prairies ont depuis les années 1960 beaucoup reculé en Europe de l'Ouest puis dans l'Union européenne, du fait de l'augmentation croissante des surfaces boisées.
En France, la prairie est le milieu semi-naturel qui a le plus reculé en France métropolitaine selon l'IFEN, et elles continuent à disparaître même dans des endroits théoriquement protégés : en effet la surface boisées est en constante augmentation.
Par exemple, en France, toujours selon l'IFEN, de 1999 à 2000, elles ont encore reculé dans les Parcs naturels régionaux (mais moins que dans leur territoires périphériques) ; la perte la plus importante de prairie entre 1990 et 2000, dans les PNR est enregistrée dans le PNR de Scarpe-Escaut (qui a perdu 1,13 % de sa superficie de prairies en 10 ans, soit 8 fois plus que la moyenne des autres parcs (moy nationale = 0,14%). Le Parc semble avoir freiné ces pertes puisqu'elles ont été trois fois plus importantes dans les territoires périphériques (0,35 % dans la bande d'1 km entourant ce PNR)(Moyenne nationale = 0,19% de perte dans cette même bande pour les autres PNR). Il n'y a que dans les coeurs de parcs nationaux et dans les espaces du Conservatoire du littoral qu'elles n'ont pas régressé durant cette même période[1].

Principales plantes cultivées (et parfois spontanées) dans les prairies agricoles de zone tempérée

Graminées

Légumineuses

Voir aussi

Références

  1. Document IFEN (Oct 2007), "Changements modérés de l'occupation des sols dans les espaces naturels protégés" (pdf, 4 pages)

Liens externes

Ce document provient de « Prairie (agriculture) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paturage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pâturage — [ patyraʒ ] n. m. • pasturage XIIe; de pâturer 1 ♦ Droit de faire paître du bétail sur une terre. Action de faire pâturer. Allus. hist. « Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France » (d apr. Sully) . 2 ♦ (1219) Lieu couvert d une… …   Encyclopédie Universelle

  • PÂTURAGE — s. m. Lieu où les bestiaux pâturent. Bons pâturages. Gras pâturages. On ne saurait faire des nourritures dans ce domaine, il n y a point de pâturages.   Il signifie aussi, L usage du pâturage. Avoir droit de pâturage sur une terre. Il ne lui en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PÂTURAGE — n. m. Lieu où les bestiaux pâturent. Gras pâturages. On ne saurait faire de l’élevage dans ce domaine, il n’y a point de pâturages. Il désigne aussi l’Usage du pâturage. Avoir droit de pâturage sur une terre. Jouir du pâturage dans un pré …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pâturage — (pâ tu ra j ) s. m. 1°   Lieu où l on fait paître le bétail. •   Après avoir achevé le temple qu on nommait Hécatonpédon, ils renvoyèrent libres toutes les bêtes de charge qui avaient fourni à ce travail, et leur assignèrent de gras pâturages… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pâturage — Prairie (agriculture) Pour les articles homonymes, voir Prairie. En agriculture, la prairie ou pâture est une culture de plantes fourragères, principalement composée de graminées et de légumineuses, destinée à être pâturée ou fauchée (dans ce… …   Wikipédia en Français

  • pâturage — nm. => Prairie …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Pâturage extensif — Élevage extensif L élevage extensif (pâturage extensif, ou ranching pour les anglosaxons) est une méthode d élevage de bovins ou d autres animaux impliquant une faible densité d animaux (peu de bêtes à l hectare). Rennes en Suède Aucun apport… …   Wikipédia en Français

  • pâturage permanent — daugiametė ganykla arba pieva statusas Aprobuotas sritis augalininkystė apibrėžtis Užsėtas daugiametėmis žolėmis arba natūralus nenaudojamas sėjomainoje penkerius ar daugiau metų žemės plotas gyvuliams ganyti, žolei ar šienui gauti. atitikmenys:… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Ambeneye — pâturage commun; terrain interdit Moselle …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Bécagé — pâturage anc. fr …   Glossaire des noms topographiques en France