Onqelos


Onqelos

Onkelos le Prosélyte

Onkelos est un traducteur araméen de la Bible hébraïque au IIe siècle EC. Prosélyte, c'est-à-dire converti au Judaïsme, élève des Tannaim Rabbi Yehoshoua et Rabbi Eliezer, les deux plus grands Sages de ce temps. Sa traduction, le Targoum Onkelos composée en Terre d'Israël, devint rapidement le standard utilisé dans les synagogues babyloniennes au cours de l’ère d’élaboration et de rédaction du Talmud. Elle est imprimée en marge du texte dans quasiment toutes les éditions standard modernes. Rachi, Maïmonide, et bien d’autres, considèrent cette traduction indispensable à l’exégèse, car elle reflète particulièrement bien la compréhension que les Sages avaient des Ecritures à l’époque d’Onkelos.

Onkelos dans le Talmud

Onkelos est mentionné en plusieurs endroits du Talmud. Selon les sources Juives traditionnelles, il était fils de Clinicus, fils de la sœur de l'empereur Titus. La aggada relative à sa conversion (Guittin 56b) nous raconte qu'Onkelos consulta les esprits de trois ennemis défunts d'Israël pour savoir comment les enfants d'Israël se portaient dans le monde à venir.

  • Le premier fut son oncle, Titus, responsable de la destruction du Second Temple
  • Le second était Balaam, prophète embauché par Balak, roi de Moab, pour maudire Israël
  • Le dernier était Yeshou. Certains comprennent Jésus de Nazareth, mais il semble plus probable qu'il s'agisse d'un nom générique pour désigner tous ceux qui cherchent à détourner les Juifs de leur foi, puisqu'il est aussi porté par un disciple de Rabbi Yehoshoua ben Perahya, qui vivait à l'époque des Hasmonéens et par l'infâme fils du roi Ézéchias, le roi Manassé de Juda.

Onkelos les vit, nous dit le Talmud, en proie à des punitions humiliantes pour avoir fauté envers Israël sempiternelles, ne s'interrompant que le temps du Shabbat. Tous trois l'encouragèrent à se convertir.

Le Talmud de Jérusalem, écrit avant le Talmud de Babylone, nous rapporte cette même aggada, mais le sujet est Aquila et non Onkelos.
Aquila était un autre prosélyte qui avait traduit la Bible en Grec. La similitude de leurs noms et leurs accomplissments ont fait en sorte que l'histoire de ces deux hommes a été entièrement confondue.

Cette aggada n'est pas non plus sans présenter des similitudes avec celle du centurion accueillant Jésus par les mots "Seigneur, je ne suis pas digne etc."

Après sa conversion, le Talmud nous raconte qu'Onkelos doit faire face à des menaces d'arrestation de l'Imperator de Rome (Avoda Zarah 11a).
L'Empereur envoie une légion romaine, mais Onkelos, citant des versets du Tanakh les amène à se convertir.
A la seconde légion, Onkelos compare la façon par laquelle Dieu guide personnellement Son peuple (telle que relatée dans le Livre des Nombres) avec la hiérarchie sociale en cours dans l'Empire romain. La seconde légion se convertit également
A la troisième légion, Onkelos compare sa mezuza, symbole de Dieu gardant la maison de tout Juif, contrastant avec l'Empereur que ses servants gardent. La troisième légion se convertit, et l'Empereur préfère ne pas dégarnir son armée davantage.

Critique

Beaucoup d’érudits modernes contestent la paternité du texte à Onkelos, pensant qu’elle lui fut attribuée dans le haut Moyen Âge sur base d’une confusion avec une (autre) traduction d’Onkelos le Prosélyte mentionnée dans le Talmud. Néanmoins ces mêmes critiques n’ont pu proposer d’autorité alternative au Targoum.

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Onkelos le Pros%C3%A9lyte ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Onqelos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Onqelos — Hebräischer Pentateuch: Zeilen alternierend Pentateuch/Targum Onkelos. British Library Oriental MS. 1,497, Numeri 6,3 10. 12. Jh. Der Targum Onkelos (אונקלוס) ist eine Handschrift in aramäischer Sprache und stellt eine Übersetzung zum Pentateuch… …   Deutsch Wikipedia

  • Targum Onqelos — Hebräischer Pentateuch: Zeilen alternierend Pentateuch/Targum Onkelos. British Library Oriental MS. 1,497, Numeri 6,3 10. 12. Jh. Der Targum Onkelos (אונקלוס) ist eine Handschrift in aramäischer Sprache und stellt eine Übersetzung zum Pentateuch… …   Deutsch Wikipedia

  • Samuel David Luzzatto — Samuel David Luzzato SchaDal Samuel David Luzzatto, auch als SchaDal bekannt (* 22. August 1800 in Triest; † 30. September 1865 in Padua), war ein italienisch jüdischer Gelehrter, Dichter und Aufklärer. Obwohl als Sohn eines jüdischen Drechslers… …   Deutsch Wikipedia

  • BIBLE - Les traductions — Dès l’Antiquité préchrétienne, la Bible a été traduite – il faudrait dire, plus adéquatement, produite – dans une multitude de langues. Dans ce processus, on doit, en fait, distinguer deux moments: d’une part, celui des versions «anciennes», qui… …   Encyclopédie Universelle

  • Aramaic language — Not to be confused with the Amharic language. For the people, see Aramaeans. Aramaic Arāmît Pronunciation [arɑmiθ], [arɑmit], [ɑrɑmɑjɑ], [ɔrɔmɔjɔ] Spoken in Ir …   Wikipedia

  • Nephilim — For other uses, see Nephilim (disambiguation). The Nephilim (plural) are the offspring of the sons of God and the daughters of men in Genesis 6:4, or giants who inhabit Canaan in Numbers 13:33. A similar word with different vowel sounds is used… …   Wikipedia

  • Yehuda Leib Krinsky — Not be confused with Chaim Yehuda Krinsky, a Chabad Lubavitch rabbi. Yehuda* Leib Krinsky (Hebrew: יהודה ליב קרינסקי) was a Belarusian Jewish Hebrew scholar, theologist, businessman and philanthropist.Born in Minsk; son of Rabbi Yitzchok… …   Wikipedia

  • Tobiah ben Eliezer — (Hebrew: טוביה בר אליעזר) was a Talmudist and poet of the 11th century, author of the Leḳaḥ Ṭob or Pesiḳta Zuṭarta, a midrashic commentary on the Pentateuch and the Five Megillot. Zunz (G. V. pp. 293 et seq.) inferred from Tobiah s reference to… …   Wikipedia

  • Samaritan Aramaic language — Infobox Language name=Samaritan Aramaic nativename=ארמית Arāmît , ܐܪܡܝܐ Ārāmāyâ pronunciation=/arɑmiθ/, /arɑmit/, /ɑrɑmɑjɑ/, /ɔrɔmɔjɔ/ region=Israel and Palestinian Authority territories, predominantly in Samaria and Holon. speakers=fewer than… …   Wikipedia

  • Targum — Ein Targum (hebr. תרגום: „Übersetzung, Erklärung“; Plural: Targumim, deutsch auch Targume, abgekürzt Tg.) ist eine antike Übersetzung von hebräischen oder altgriechischen Bibel Handschriften in das Aramäische. Targumim sind im Judentum zwischen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.