Nicolas-Claude Fabri De Peiresc


Nicolas-Claude Fabri De Peiresc

Nicolas-Claude Fabri de Peiresc

Nicolas-Claude Fabri de Peiresc.

Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (également orthographié de Peyresc), né en 1580 à Belgentier et décédé en 1637 à Aix-en-Provence est un intellectuel de l'époque baroque, conseiller au parlement de Provence, scientifique, littéraire et astronome. Il est connu notamment pour avoir entrepris de dresser la première carte de la Lune fondée sur des observations télescopiques.

Sommaire

Biographie

Claude Fabri naquit à Belgentier, où ses parents, aixois, s'étaient réfugiés afin d’échapper à la peste qui sévissait à Aix. Il prit en 1604 le nom de Peiresc, terroir des Alpes-de-Haute-Provence (aujourd'hui Peyresq) qui lui venait de son père et où il n'a jamais mis les pieds. Il fit des études de philosophie et ressentit de l’intérêt pour l'astronomie (il découvrit la nébuleuse d'Orion).

Appartenant à une famille de robe, il apprit le droit et fut attiré par l'archéologie, ce qui lui permit de poursuivre ses études en Italie. Il revint en France en 1602 afin de préparer son doctorat à l'Université de Montpellier. En 1604 il fut proclamé docteur en droit.

Il fit de nombreux voyages (Paris, Londres, région des Flandres) avant d'être nommé Conseiller au parlement de Provence. Sa demeure d'Aix-en-Provence était un véritable musée où se côtoyaient sculptures antiques, peinture moderne, médailles, bibliothèque et jardin d'acclimatation.

Fabri de Peiresc est un magnifique exemple de grand intellectuel, à la charnière de la Renaissance et de l'essor scientifique moderne qui lui valut le titre de « Prince de la république des Lettres ».

En effet, s'il fut un politique remarqué dans sa région, il fut aussi un infatigable épistolier avec ses 10 000 lettres. Peiresc, en effet, a été en correspondance régulière avec Malherbe, Hugo Grotius, les frères Dupuy, avec le frère du cardinal Richelieu, Jean Barclay, Rubens dont il fut le grand ami mais aussi Galilée, Gassendi et Campanella pour lesquels il lutta afin de défendre ces savants aux prises avec l'Inquisition.

Sans qu’on sache comment il se l’était procuré, il offre l’ivoire Barberini, une exceptionnelle œuvre byzantine en ivoire, à Francesco Barberini, œuvre qui appartient au Louvre depuis 1899.

Sa correspondance à Malherbe permet de mieux comprendre la personnalité de Marc-Antoine de Malherbe, le fils de Malherbe, tué en duel par Paul de Fortia de Piles avec l’aide de Gaspard de Covet de Marignane le 13 juillet 1627. Ce drame ravagera Malherbe de douleur qui en mourra l'année suivante.

Mais son talent ne s'arrête pas à cette œuvre épistolaire abondante. Il fut aussi astronome (il découvrit en 1610 la nébuleuse d'Orion). Pour déterminer avec plus de précision les longitudes, il coordonna l'observation de l'éclipse de Lune du 28 août 1635 tout le long de la Méditerranée ; ceci lui permit de constater que cette mer était en réalité plus courte de près de 1000 km que ce que l'on croyait jusqu'alors. Avec l'appui, notamment financier, de Gassendi, il entreprit, avec le graveur Claude Mellan de dresser la première carte de la Lune fondée sur des observations télescopiques. Mais la mort devait l'empêcher de mener à bien cette tâche.

Il fut encore numismate[1] avec son médaillier de plus de 18 000 pièces, archéologue, amateur d'art, historien (Peiresc montre que Jules César, lors de sa conquête de l’Angleterre, n’est pas parti de Calais, mais de Saint-Omer), égyptologue, botaniste, zoologue (études sur les caméléons, les crocodiles, l'éléphant et l'alzaron, sorte de gazelle à tête de taureau venant de Nubie et aujourd'hui disparue), physiologiste, géographe (projet de construction d'un Canal de Provence reliant Aix à Marseille), et écologiste.

Il écrira une Histoire abrégée de la Provence, jamais éditée qui sera publiée par Jacques Ferrier et Michel Feuillas en 1985 chez Aubanel.

Cet humaniste s'éteignit à l'âge de 57 ans, le 24 juin 1637.

Buste de Peiresc à Aix-en-Provence.

En son hommage, un buste en bronze a été élevé sur la place de l'université à Aix-en-Provence, en face de la cathédrale Saint-Sauveur. Par ailleurs, sa demeure, qui était située près du palais de Justice a complètement disparu : elle a été abattue lors de la construction de l'actuel Palais de Justice. Le musée du village de Peyresq situé près de Digne dans les Alpes-de-Haute-Provence, est entièrement dédié à son œuvre.

Œuvres (sélection)

  • Histoire abrégée de Provence
  • Lettres à Malherbe (1606-1628)
  • Traitez des droits et des libertés de l'Eglise gallicane (1639)
  • Vita Peireskii (1641)
  • Mémoires
  • Bulletin Rubens
  • Notes inédites de Peiresc sur quelques points d'histoire naturelle

Liens externes

Notes

  1. Ph. Tiollier, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc, numismate, Provence numismatique, numéro hors série, 1987.
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
  • Portail de la Provence Portail de la Provence
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
  • Portail de la numismatique Portail de la numismatique
Ce document provient de « Nicolas-Claude Fabri de Peiresc ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nicolas-Claude Fabri De Peiresc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nicolas-Claude Fabri de Peiresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Nicolas Claude Fabri de Peiresc (nacido en Belgentier el 1 de diciembre de 1580 y fallecido el 24 de junio de 1637 en Aix en Provence) fue un astrónomo y botánico francés . Estudioso y erudito de otras disciplinas …   Wikipedia Español

  • Nicolas-Claude Fabri de Peiresc — Portrait de Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Naissance 1580 Belgentier …   Wikipédia en Français

  • Nicolas-claude fabri de peiresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Nicolas Claude Fabri de Peiresc (également orthographié de Peyresc), né en 1580 à Belgentier et décédé en 1637 à Aix en Provence est un intellectuel de l époque baroque, conseiller au parlement de Provence, sc …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Claude Fabri de Peiresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Nicolas Claude Fabri de Peiresc (également orthographié de Peyresc), né en 1580 à Belgentier et décédé en 1637 à Aix en Provence est un intellectuel de l époque baroque, conseiller au parlement de Provence, sc …   Wikipédia en Français

  • Nicolas-Claude Fabri de Peiresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Nicolas Claude Fabri de Peiresc (1 December 1580 – 24 June 1637) was a French astronomer, antiquary and savant who maintained a wide correspondence with scientists and was a successful organizer of scientific… …   Wikipedia

  • Nicolas-Claude Fabri de Peiresc — (* 1580 in Belgentier; † 1637 in Aix en Provence) war ein französischer Gelehrter, Sammler, Antiquar und Mäzen. Inhaltsverzeichnis 1 Leben …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas Claude Fabri de Peiresc — (* 1580 in Belgentier; † 1637 in Aix en Provence) war ein französischer Gelehrter, Sammler, Antiquar und Mäzen. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas-Claude Fabri de Peyresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Nicolas Claude Fabri de Peiresc (également orthographié de Peyresc), né en 1580 à Belgentier et décédé en 1637 à Aix en Provence est un intellectuel de l époque baroque, conseiller… …   Wikipédia en Français

  • Peiresc, Nicolas-Claude Fabri de — ▪ French humanist born Dec. 1, 1580, Belgentier, Fr. died June 24, 1637, Aix en Provence       French antiquary, Humanist, and influential patron of learning who discovered the Orion Nebula (1610) and was among the first to emphasize the study of …   Universalium

  • Nicholas-Claude Fabri de Peiresc — Nicolas Claude Fabri de Peiresc (* 1580 in Belgentier; † 1637 in Aix en Provence) war ein französischer Gelehrter, Sammler, Antiquar und Mäzen. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.