Nettoyage Ethnique


Nettoyage Ethnique

Nettoyage ethnique

Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l'émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide d'un groupe ethnique pour des raisons discriminatoires religieuses, idéologiques, stratégiques ou une combinaison de celles-ci.

Sommaire

Origine de l'expression

L'expression est la traduction littérale du croate etničko čišćenje apparu le 16 mai 1941 dans un article du journal Hrvatska Krajina citant Viktor Gutić : « Chaque Croate qui sympathise avec nos ennemis n'est non seulement pas un bon Croate mais est également un adversaire et opposant du projet planifié et calculé du nettoyage [čišćenje] des éléments indésirables de notre Croatie... » Le terme est apparu en occident dans les années 1990 lors des guerres de Yougoslavie.

Il est probable que le regain de nationalisme des années 1980 réintroduisit l'expression dans la langue et le débat politique de Yougoslavie.

Une expression similaire fut utilisée par l'administration nazie d'Adolf Hitler pour qualifier la déportation puis le génocide des populations juives dans les camps de concentration : judenrein (littéralement purifié de juifs).

Histoire

Les déplacements forcés de population ont été beaucoup pratiqués dans l'Antiquité. On en trouve des relations dans l'Ancien Testament. Les grands Empires, Assyrien, Babylonien, Romain, pratiquèrent la déportation des peuples conquis.

En Europe, les Juifs furent expulsés d'Angleterre (1290), de France (1306, 1322 et 1394), de Hongrie (1349–1360), d'Occitanie (1394 et 1490), d'Autriche (1421), d'Espagne après la Reconquête (1492), du Portugal (1497), de Russie en 1724, et de régions d'Allemagne à différentes périodes. L'Espagne expulsa sa communauté musulmane en 1502, puis les musulmans qui s'étaient convertis au catholicisme à partir de 1609. La France expulsa des protestants.

La colonisation eut son lot de nettoyages ethniques en Amérique (Indiens d'Amérique, Acadiens), Australie, Afrique du Sud (voir également le "grand dérangement" des Acadiens en 1755).

Les années 1920 voient l'expulsion des Grecs d'Asie Mineure et, de façon symétrique, des Turcs ou musulmans des îles grecques. Le phénomène se répète à Chypre après 1974.

L'époque moderne est marquée par des nettoyages ethniques tel que le génocide arménien, la Shoah, le génocide rwandais, les guerres de Yougoslavie, la guerre civile au Darfour, les massacres au Congo...

De 1935 à 1938, Staline déporte les Polonais de Volhynie orientale. C’est la première déportation ethnique dans l’histoire de l’URSS, bien que de telles actions aient déjà été réalisées à plusieurs reprises à l'époque des tsars. D'autres peuples suivront, des Allemands de la Volga aux Tchétchènes en passant par les Tatars de Crimée et les Meskhètes, qui furent déportés vers le Kazakhstan et ne furent autorisés à revenir dans leurs régions d'origine qu'après la mort de Staline (voir en).

En 1945 les Soviétiques décidèrent de transporter massivement les populations de langue et de culture allemandes vivant en Europe centrale et orientale à l'intérieur des frontières de l'Allemagne post-hitlérienne, réduite aux quatre zones d'occupation, arguant que l'existence de ces minorités avait servi de prétexte à l'Allemagne nazie pour justifier sa politique d'expansion. L'extension vers l'Ouest de l'URSS se traduisit aussi par l'expulsion vers la Sibérie et le Kazakhstan de nombreuses populations estoniennes, letonnes, lituaniennes des Pays baltes, polonaises de Biélorussie et d'Ukraine, roumaines de Bessarabie et grecques de la Mer Noire, soit en tout 2.800.000 personnes; trois autres millions de Polonais furent déplacés des régions orientales de la Pologne annexées par l'URSS, vers les régions occidentales annexées par la Pologne sur l'Allemagne[1].

En 1962, suite à l'intransigeance des Européens d'Algérie face aux revendications de la majorité autochtone, et à la défaite politique qui s'ensuivit, le FLN lança le slogan: "La valise ou le cercueil" et 99 % des Européens quittèrent définitivement leur terre natale. Cet exode massif s'apparente à du nettoyage ethnique dans la mesure où la menace qui pesait sur ces populations était réelle comme le témoigne le Massacre du 5 juillet 1962 à Oran.

Depuis la fin des années 80, certains auteurs, en particulier parmi les 'nouveaux historiens' israéliens, assimilent l'exode palestinien de 1948 à des faits de nettoyage ethnique [2].

Une variante au nettoyage ethnique est l'"échange de population", par exemple en 1923 entre la Grèce, la Turquie et la Bulgarie (Traité de Lausanne), avec l'approbation des grandes puissances de l'époque et de la Société des Nations.

Notes et références

  1. *Bugaï, Nikolaï F : Correspondance Joseph Staline - Laurent Beria: "Moi nado deportirovat" (Il faut les déporter). Revue Dokumenty, fakty, kommentarii. Vème tome - Moscou 1992.
    • Bugaï, Nikolaï F. "Godakh 30-50: narodov SSSR deportatsiya Voprosu" (Sur la question de la déportation des peuples de l'Urss dans les années 30 et 50). Istoriia SSSR [Histoire de l'Urss ], numéro 6, Moscou, 1989.
  2. Ilan Pappé, The Ethnic Cleansing of Palestine, 2007.[réf. incomplète]

Voir aussi

Articles connexes

Ce document provient de « Nettoyage ethnique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nettoyage Ethnique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nettoyage ethnique — Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide d un groupe… …   Wikipédia en Français

  • ethnique — [ ɛtnik ] adj. • 1752; « païen » 1527; lat. sav. ethnicus, du gr. ethnikos, de ethnos « peuple » 1 ♦ Rare Qui sert à désigner une population. Mot ethnique. « Français » est un nom ethnique. Subst. Dénomination d un peuple. L ethnique de France… …   Encyclopédie Universelle

  • Purification ethnique — Nettoyage ethnique Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide… …   Wikipédia en Français

  • Épuration ethnique — Nettoyage ethnique Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide… …   Wikipédia en Français

  • Purification ethnique — ● Purification ethnique élimination, par une population dominante, des autres groupes ethniques vivant sur le même territoire, par l exercice d une violence physique ou psychologique. (On dit aussi épuration ethnique et nettoyage ethnique.) …   Encyclopédie Universelle

  • Hygiène raciale — Nettoyage ethnique Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide… …   Wikipédia en Français

  • Idéologie de la purification — Nettoyage ethnique Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques hostiles envers un groupe ethnique. Il peut aussi bien désigner l émigration forcée, le transfert de population que la déportation voire le génocide… …   Wikipédia en Français

  • Exode des Allemands d'Europe de l'Est — L’exode des Allemands d Europe de l Est désigne le transfert dramatique des populations allemandes vers l Allemagne et l Autriche actuelles. L exode commença après la Première Guerre mondiale et fut une des causes de la montée du nazisme. Les… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Sokhoumi — 300px Le Parlement abkhaze après les bombardements Informations générales Date 16 mars 27 septembre 1993 Lieu Sokhoumi et ses environs Casus belli Arrivée des troupes géorgiennes dans la capitale de l Abkha …   Wikipédia en Français

  • Violences postélectorales au Kenya en 2007-2008 — Crise de violence au Kenya Violence à Nairobi Informations générales Date 29 décembre 2007 – 31 janvier 2008 Lieu Kenya …   Wikipédia en Français