Musee des monuments francais


Musee des monuments francais

Musée des monuments français

Musée des monuments français
Galerie des moulages.jpg
Informations géographiques
Coordonnées
Pays France France
Localité Paris
Informations générales
Date d'ouverture 1816
Collections
Informations visiteurs
Visiteurs / an
Adresse Cité de l'architecture et du patrimoine - Palais de Chaillot
Site officiel citechaillot.fr

Le Musée des monuments français a été créé par Alexandre Lenoir après les destructions du patrimoine architectural lors de la révolution de 1789 et fermé en 1816.

En 1879 un second musée des monuments français fondé par Viollet-le-Duc, rassemble d'importantes collections de moulages, de peintures reproduites grandeur nature et de maquettes reproduisant les chefs-d'œuvre du patrimoine architectural français, fut abrité successivement par le couvent des Petits Augustins, le Louvre, l'ancien Palais du Trocadéro, puis le Palais de Chaillot.

Sommaire

Historique

Le musée d'Alexandre Lenoir

L'Assemblée constituante et la Convention nationalisent sous la Révolution française les biens du clergé puis ceux de la couronne de France et des émigrés. Les députés décident alors en 1790, de consacrer le couvent des Petits-Augustins au dépôt d'une partie des statues et tombeaux issus de ces aliénations et place Alexandre Lenoir à sa tête en 1791.

Le 1er septembre 1795, Alexandre Lenoir ouvre le dépôt au public et obtient l'autorisation le 21 octobre suivant qu'il devienne le Musée des monuments français, présentant une histoire de la sculpture française, et dont Lenoir est nommé administrateur.

Le retour de la monarchie entraîne la fermeture du musée et la restitution d'une grande partie des œuvres aux propriétaires originaux. Le reste est intégré aux collections du Louvre en 1824 et au musée de Versailles en 1836.

Le musée de Viollet-le-Duc

En 1879, Eugène Viollet-le-Duc suggère de réunir les restes des collections dans le palais du Trocadéro (vide depuis l'Exposition universelle de 1878). Le 4 novembre, la proposition est acceptée et le 20 décembre, Alexandre du Sommerard est désigné pour constituer le musée de la Sculpture comparée. Le musée ouvre au public le 28 mai 1882, il compte 4 salles. En 1886, trois autres salles ouvrent, et en 1889 la bibliothèque et le fonds documentaire.

Pour l'exposition universelle de 1937, le palais du Trocadéro est largement transformé par Jacques Carlu, qui en fait le palais de Chaillot. Le musée est agrandi (les ailes du palais sont doublées en épaisseur côté jardin)[1] réaménagé et reprend le nom de « musée des monuments français ».

Le musée ferme, faute de budget. Le 23 juillet 1997, l'incendie du musée du cinéma détruit une partie des locaux. Le palais de Chaillot est alors réaménagé par l'architecte Jean-François Bodin, le musée est réorganisé et rouvre le 15 septembre 2007 dans le cadre de la création de la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Le musée actuel

galerie Carlu

Il occupe l'aile Paris du Palais de Chaillot et est constitué de trois galeries. La galerie dite galerie Davioud constitue la galerie des moulages avec la galerie Carlu. La galerie haute sert de lieu d'exposition pour des maquettes d'architecture moderne et contemporaine. Les peintures murales et les vitraux sont situés à l'extrémité de la galerie d'architecture moderne et contemporaine ; elles sont présentées sur deux niveaux. Le tout est complété par une bibliothèque ainsi que par des salles d'expositions temporaires.

Moulages, peintures et vitraux

galerie Davioud

La collection de moulage provient originellement de l'atelier du Louvre, créé en 1794. L'architecte Viollet-le-Duc, sous l'impulsion de l'écrivain Prosper Mérimée, président de la commission des monuments historiques, profite des chantiers de restauration pour effectuer de nombreux moulages. Ils sont faits principalement en plâtre, parfois mêlé de fibres, alors appelés staffs. Les collections sont complétées par Paul Deschamps, conservateur du musée en 1927. Ce dernier introduit les premières copies de peintures murales, d'abord planes, puis reproduisant le volume original (sur voûtes, par exemple). Des copies grandeur nature de vitraux entrent au musée sous son impulsion.

Parmi les éléments les plus remarquables, on note :

L'architecture moderne et contemporaine

Ses collections ont été rassemblées pour la création de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine. Elle comprend essentiellement une série de maquettes (plus de 70 en 2007). Une reproduction d'un appartement de la Cité radieuse à Marseille, de Le Corbusier, y est également présenté.

Notes et références

  1. Présentation de la Cité de l'architecture et du patrimoine à l'occasion de son ouverture au public en septembre 2007, page 24.

Sources

  • Alexandre Lenoir, Musée des monuments français, Guilleminet 1801
  • Le Musée des monuments français, Dossier de l'art no 144, septembre 2007

Lien externe

Commons-logo.svg

  • Portail de la culture Portail de la culture
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de Paris Portail de Paris
Ce document provient de « Mus%C3%A9e des monuments fran%C3%A7ais ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Musee des monuments francais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Musée Des Monuments Français — Informations géographiques Coordonnées Pays …   Wikipédia en Français

  • Musée des monuments français — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Musée des monuments français peut désigner deux musées français distincts qui ont existé sous ce nom à différentes époques : Le Musée des monuments… …   Wikipédia en Français

  • Musée des monuments français (1879) — Informations géographiques Pays  …   Wikipédia en Français

  • Musée des monuments français (1795) — Pour les articles homonymes, voir Musée des monuments français.  Ne doit pas être confondu avec le Musée des monuments français (1879) …   Wikipédia en Français

  • Musée national des monuments français — Musée des monuments français Musée des monuments français Informations géographiques Coordonnées Pays …   Wikipédia en Français

  • Musée national des Monuments Français — Musée des Monuments Français. The Musée national des Monuments Français is a museum of French monuments located in the Palais de Chaillot, 1, place du Trocadéro et du 11 Novembre, Paris, France. It now forms part of the Cité de l Architecture et… …   Wikipedia

  • Musée Des Arts Et Traditions Populaires — Musée national des arts et traditions populaires Le Musée national des arts et traditions populaires, fondé en 1937 par Georges Henri Rivière, et situé, depuis 1972, à la porte des Sablons dans le bois de Boulogne, à proximité du Jardin d… …   Wikipédia en Français

  • Musée des Arts et Traditions populaires — Musée national des arts et traditions populaires Le Musée national des arts et traditions populaires, fondé en 1937 par Georges Henri Rivière, et situé, depuis 1972, à la porte des Sablons dans le bois de Boulogne, à proximité du Jardin d… …   Wikipédia en Français

  • Musée des Arts et traditions populaires — Musée national des arts et traditions populaires Le Musée national des arts et traditions populaires, fondé en 1937 par Georges Henri Rivière, et situé, depuis 1972, à la porte des Sablons dans le bois de Boulogne, à proximité du Jardin d… …   Wikipédia en Français

  • Musee des tramways a vapeur et des chemins de fer secondaires francais — Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français 49° 05′ 26″ N 2° 12′ 04″ E / …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.