Montane


Montane
la Montane
ou la Gimelle
La Montane aux cascades de Gimel
La Montane aux cascades de Gimel
Caractéristiques
Longueur 39,1 km
Bassin  ?
Bassin collecteur la Dordogne
Débit moyen 4,76 m3⋅s-1 (Laguenne)
Régime pluvio-nival
Cours
Coordonnées de la source 45° 26′ 35″ Nord
       01° 58′ 27″ Est
/ 45.44306, 1.97417 (Source)
 
Saint-Yrieix-le-Déjalat
Se jette dans la Saint-Bonnette
Géographie
Pays traversés Drapeau de France France

La Montane ou la Gimelle est une rivière française du Massif central, et un sous-affluent de la Dordogne, par la Corrèze et la Vézère.

Sommaire

Affluent ou sous-affluent de la Corrèze ?

Pour le Sandre, le géoportail IGN ou le Comité de bassin Adour-Garonne[1], la Montane est un affluent de la Saint-Bonnette qui elle-même se jette dans la Corrèze. Selon cette version, la longueur de la Montane est de 39,1 km[2].

Cependant, d'autres sources considèrent que c'est la Saint-Bonnette qui se jette dans la Montane. C'est le cas de la Direction régionale de l'Environnement du Limousin dans sa directive-cadre sur l'eau[3] ainsi que dans le décret n° 94-218 du 11 mars 1994 qui parle de « La Corrèze et l'ensemble de ses affluents, notamment la Montane »[4] ou encore le plan de Laguenne qui identifie le tronçon terminal, situé entre le confluent des deux rivières et celui avec la Corrèze, comme étant la Montane[5]. Dans cette seconde hypothèse, la longueur serait légèrement supérieure puisque 500 à 600 mètres séparent seulement les deux confluences.

Différentes appellations

Pour le Sandre, la Montane est un cours d'eau unique. Pour le géoportail IGN, en amont, sur la commune de Saint-Yrieix-le-Déjalat, il s'agit du ruisseau de la Gane salée qui devient ensuite la Montane. Le cadastre de Saint-Yrieix-le-Déjalat marque également cette diversité : le cours d'eau s'appelle d'abord le ruisseau de la Gane salée puis, plus en aval, le ruisseau de Viala.

La partie suivante, à partir de Rosiers-d'Égletons et de Sarran, et jusqu'à Gimel-les-Cascades, est unanimement identifiée comme étant la Montane[6].

Le cours d'eau prend ensuite les noms de Montane ou Gimelle en aval de Gimel-les-Cascades puis de Gimelle aux abords de Chanac-les-Mines, Laguenne et Tulle[7],[8].

Géographie

La vallée de la Montane vue depuis le bourg de Gimel

La Montane (ou le ruisseau de la Gane salée) prend sa source vers 725 mètres d'altitude, sur la commune de Saint-Yrieix-le-Déjalat, 500 mètres à l'est du puy Bezin.

Elle passe à proximité de Vitrac-sur-Montane et d'Eyrein, frôle le bourg de Gimel-les-Cascades où elle chute à trois reprises pour un dénivelé total d'environ 150 mètres. Moins de deux kilomètres plus en aval, une quatrième cascade plus modeste barre son cours.

À partir du sud du Puy Chadon et sur près de dix kilomètres, son cours sert de limite aux communes, séparant Gimel-les Cascades et Tulle au nord, de Chanac-les-Mines et Laguenne au sud.

Elle se jette dans la Saint-Bonnette vers 200 mètres d'altitude, en limite des communes de Tulle et Laguenne.

Affluents

La Montane dispose de sept petits affluents répertoriés[2], le ruisseau de (ou du) Beyneix, le ruisseau des Forbières, le ruisseau de l'Étang, la Ribane, la Gorse, le Rouget et le ruisseau de Bourdeyrou.

Hydrologie

Le 6 juillet 2001, la station hydrologique de Laguenne, en service depuis 1989, a enregistré un débit maximal journalier de 104 m3 par seconde[9].

Écologie

L'ensemble de la vallée de la Montane vers Gimel fait partie d'une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)[10] qui s'étend sur 615 hectares. On y trouve des espèces animales rares telles que le carabe d'Espagne (Carabus hispanus) ou le cincle plongeur, ainsi que du point de vue végétal, de très nombreuses espèces de fougères.

À l'intérieur du périmètre de la ZNIEFF, un espace plus restreint de 130 hectares est déclaré en zone Natura 2000[11].

L'étang de Ruffaud situé sur les communes de Saint-Priest-de-Gimel et Gimel-les-Cascades, et dont l'émissaire est un affluent de la Montane, est également une ZNIEFF, remarquable par sa flore aquatique[12].

Communes et cantons traversés

À l'intérieur du département de la Corrèze, la Montane arrose dix communes[2] réparties sur quatre cantons, soit d'amont vers l'aval :

La Queue de cheval, l'une des cascades de Gimel

Lieux et monuments

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Liens internes

Liens externes

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Montane — Gimelle Die Montane bei Gimel les CascadesVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Montane — Montane, Montané Variante de Montagne, Montagné, Montanier. Désigne celui qui vient de la montagne ou qui y habite …   Noms de famille

  • Montané — Montane, Montané Variante de Montagne, Montagné, Montanier. Désigne celui qui vient de la montagne ou qui y habite …   Noms de famille

  • montane — [män′tān΄, män tān′] adj. [< L montanus: see MOUNTAIN] of or designating a cool, moist ecological zone usually located near the timberline and usually dominated by evergreen trees …   English World dictionary

  • Montane — Waimea Canyon, Hawaii is known for its montane vegetation. In biogeography, montane is the highland area located below the subalpine zone.[1] Montane regions generally have cooler temperatures and often have higher rainfall than the adjacent …   Wikipedia

  • montane — /ˈmɒnteɪn/ (say montayn) adjective 1. mountainous: a montane region. 2. Biology (of a species) found in a mountainous habitat: a montane mayfly. {Latin montānus of a mountain} …   Australian English dictionary

  • montane — adjective Etymology: Latin montanus of a mountain more at mountain Date: 1863 1. of, relating to, growing in, or being the biogeographic zone of relatively moist cool upland slopes below timberline dominated by large coniferous trees 2. of,… …   New Collegiate Dictionary

  • montane — 1. adjective of, inhabiting, or growing in mountainous regions, especially cool, moist upland slopes below the timberline. 2. noun Flora and fauna of a montane habitat. The wintergreens, and northern montanes such as Linnaea have their stronghold …   Wiktionary

  • montane — mountainous; a stream characterised by a high gradient, riffles composing more than half the length and pools frequently run like …   Dictionary of ichthyology

  • montane — adj. [L. mons, mountain] Pertaining to mountains and coniferous forests of mountains …   Dictionary of invertebrate zoology