Moncontour (Vienne)


Moncontour (Vienne)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moncontour.

46° 52′ 57″ N 0° 00′ 57″ W / 46.8825, -0.0158333333333

Moncontour
Le village de Moncontour
Le village de Moncontour
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Vienne
Arrondissement Châtellerault
Canton Moncontour
(chef-lieu)
Code commune 86161
Code postal 86330
Maire
Mandat en cours
Édouard Renaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Loudunais
Démographie
Population 1 029 hab. (2008[1])
Densité 25 hab./km²
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 57″ Nord
       0° 00′ 57″ Ouest
/ 46.8825, -0.0158333333333
Altitudes mini. 51 m — maxi. 115 m
Superficie 41,06 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Moncontour est une commune française, située dans le département de la Vienne et la région Poitou-Charentes.

C'est le lieu de la bataille qui, à l'extrême sud-est de l'Anjou, opposa en 1569 les protestants aux catholiques de l’armée royale.

Sommaire

Histoire

Moncontour dans la sénéchaussée de Saumur sous l'Ancien régime

Moncontour tire son nom du latin « Mons cum Turris » (mont avec tour). La cité est à la frontière de l’Anjou après 1034 et la victoire de Geoffroy II d'Anjou, fils de Foulques Nerra, sur Guillaume VI de Poitiers, duc d'Aquitaine. Les trois cités de Moncontour, Mirebeau et Loudun furent cédées au comte d'Anjou, tout en restant dans le diocèse de Poitiers.

Moncontour est fortifié par les comtes d'Anjou. En 1370, les Poitevins, dépendant des Anglais, s'emparèrent de la place forte, mais Du Guesclin la reprit en 1372.

En 1569, les catholiques, conduits par le duc d’Anjou (futur Henri III), y tiennent en échec les protestants de Coligny lors de la sanglante bataille de Moncontour.

Sous l'Ancien Régime, la baronnie de Moncontour dépend de la sénéchaussée de Saumur, comme sa voisine Mirebeau.

La sénéchaussée de Saumur au XVIIIe siècle

Comme le reste de la France, Moncontour accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la liberté, symbole de la Révolution. Il devient le lieu de ralliement de toutes les fêtes et des principaux événements révolutionnaires, comme l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI ou le serment de haine à la royauté et de fidélité à la constitution de l'An III[2]. Un peu plus tard, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Montagne-sur-Dive[3].

En 1972 avec la création l'année précédente du statut de commune associée, la ville de Messais fusionne avec Moncontour, suivi en 1973 de Saint-Chartres et Ouzilly-Vignolles[4].

Emblèmes

Héraldique

Article détaillé : Armorial des communes de la Vienne.
Blason Blasonnement
D'or à la croix ancrée de gueules.


Géographie

La cité de Moncontour, sise dans la partie nord du département de la Vienne, aux limites du département des Deux-Sèvres, est située à 20 km de Loudun et de Thouars, à 50 km de Saumur et de Poitiers. Le village est dominé par son donjon et traversé par la Dive.

Depuis 1973, le territoire communal se compose de deux entités disjointes. L'ensemble principal formé par Messais, Moncontour et Ouzilly-Vignolles, est séparé de l'enclave de Saint-Chartres, plus au sud, par la commune de Marnes.

Moncontour fait partie de la Communauté de communes du Pays Loudunais.

Économie

En 1976, la mairie met en place une base de loisirs autour d'un plan d'eau artificiel, puis d'un camping, attirant plus de 30 000 visiteurs certaines années. En 2006, la base se modernise et accueille un téléski nautique grâce à un partenariat public/privé.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008[5] Édouard Renaud DVD Conseiller général

Démographie

Évolution démographique de Moncontour
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 600 645 664 539 694 697 665 697 763
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1876 1886 1891 1896
Population 750 711 699 720 754 754 855 804 801
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 765 723 730 654 645 632 611 602 561
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 1 019 1 171 1 061 1 036 929 980 1 009 1 013[6] -
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; 2006 : population municipale légale.
Sources : Insee[7] et EHESS[4].

Lieux et monuments

  • Ancienne forteresse construite vers 1040 par Foulques Nerra, le donjon de Moncontour des XIIe et XVe siècles est classé au titre des monuments historiques depuis 1877[8]. Il a subi de nombreux sièges. La toiture a été reconstituée dans le cadre de la restauration ainsi que l'escalier intégré dans l'épaisseur des murs. La vue depuis le sommet est superbe. D'autres éléments de défense sont encore visibles : mâchicoulis, bretèches, meurtrières ; fragments d'enceinte XIIe et XIVe siècles.
  • Base de loisirs installée autour d'un lac de 10 hectares
  • Le sentier des lavoirs
  • Le musée logis Terra Villa : le hameau d'Ouzilly-Vignolles demeure un exemple unique en région Poitou-Charentes par son patrimoine ethnologique. Pour construire dans ces lieux hostiles, les habitants n'avaient d'autres ressources que la terre des marais, les roseaux du marais, les granulats et l'eau. C'est ainsi que s'élevèrent à Ouzilly, des maisons en terre crue, probablement dès le XIIe siècle, mises en œuvre selon la technique de la bauge. Ces constructions n'ont aucune fondation et ne montrent aucune trace d'un système de coffrage pour le montage des murs. Le procédé de construction est relativement simple, mais la connaissance des dosages des différents éléments ne peut s'acquérir qu'avec l'expérience. Ce savoir-faire a quasiment disparu de nos jours. L'ensemble de l'habitat était totalement en terre crue, « bauge », jusqu'au XXe siècle. Il reste aujourd'hui 104 maisons pour témoigner de cette technique de construction, dont la ferme des Tiveaux, inscrite au titre des monuments historiques depuis 1994[9].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Compléments sur Wikipédia

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources

Bibliographie

Notes

  1. Populations légales 2008 de la commune : Moncontour (Vienne) sur le site de l'Insee
  2. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 177 et 186
  3. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002, consulté le 18 novembre 2008
  4. a et b EHESS, notice communale de Moncontour sur la base de données Cassini, consultée le 14 mai 2010
  5. Site de la préfecture de la Vienne, consulté le 10 mai 2008
  6. Recensement de la population au 1er janvier 2007 sur INSEE. Consulté le 8 janvier 2010
  7. Moncontour sur le site de l'Insee
  8. Château, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 3 août 2011.
  9. Ferme des Tiveaux, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 3 août 2011.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Moncontour (Vienne) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moncontour, Vienne — Moncontour City coat of arms …   Wikipedia

  • Moncontour (Vienne) — Para otros usos de este término, véase Moncontour. Moncontour …   Wikipedia Español

  • Canton De Moncontour (Vienne) — Canton de Moncontour Administration Pays France Région Poitou Charentes Département Vienne Arrondissement Arrondissement de Châtellerault Code cantonal 86 16 …   Wikipédia en Français

  • Canton de moncontour (vienne) — Canton de Moncontour Administration Pays France Région Poitou Charentes Département Vienne Arrondissement Arrondissement de Châtellerault Code cantonal 86 16 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Moncontour (Vienne) — Pour les articles homonymes, voir Canton de Moncontour. Canton de Moncontour Administration Pays France Région Poitou Charentes …   Wikipédia en Français

  • Kanton Moncontour (Vienne) — Kanton Moncontour Region Poitou Charentes Département Vienne Arrondissement Châtellerault Hauptort Moncontour Einwohner 4.675 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

  • Moncontour — ist Name oder Namensbestandteil mehrerer geografischer Objekte in Frankreich: Kanton Moncontour (Côtes d’Armor), Kanton im Département Côtes d’Armor Kanton Moncontour (Vienne), Kanton im Département Vienne Moncontour (Côtes d’Armor), Hauptort des …   Deutsch Wikipedia

  • Moncontour — may refer to: Moncontour, Côtes d Armor, a commune in the Côtes d Armor department in France Moncontour, Vienne, a commune in the Vienne department in France The Battle of Moncontour in 1569 This disambiguation page lists articles associated with …   Wikipedia

  • Vienne (departement) — Vienne (département) Homonymes de « Vienne » : (Autriche) (Isère) (département) (rivière) ... Vienne …   Wikipédia en Français

  • Moncontour — puede referirse a: Moncontour, comuna francesa situada en Côtes d Armor. Moncontour, comuna francesa situada en Vienne. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados con el mismo título. Si llegaste aqu …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.