Manes


Manes

Mânes

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homophones, voir Mane, Manne, Mann, Man et Mahn.
Inscription funéraire portant en tête D.M.. Région de Rome, IIe siècle

Le terme Mânes dérive de l'adjectif latin archaïque manus (bon) et s'oppose à immanis (monstrueux). Dans la mythologie romaine, les Mânes sont donc proprement les « Bons ». Ils sont vénérés par un culte public et privé.

Lorsque l'on fondait une ville, on creusait d'abord un trou rond (le mundus, image du ciel renversé). Dans le fond, on encastrait une pierre, lapis manalis, qui figurait une porte des Enfers. Pour laisser passage aux Mânes, on écartait cette pierre aux mois août, octobre et novembre. Le culte était destiné à apaiser leur colère : à l'origine on leur offrait des sacrifices sanglants ; il est probable que les premiers combats de gladiateurs furent institués en leur honneur.

Leurs fêtes (les Parentalia et les Feralia) se célébraient au mois de février. Du 13 au 26, les affaires chômaient et les temples étaient fermés ; on décorait les tombes avec des violettes, des roses, des lys, du myrte, et l'on y déposait des nourritures variées.

Les mânes (bienfaisantes) forment avec les larves (malfaisantes) le groupe des lémures.

Les inscriptions funéraires romaines comportent fréquemment une dédicace aux Dieux Manes asociés au défunt : DIIS MANIBVS, ou en abrégé D. M..

Les mânes selon Virgile

Les Anciens croyaient que les morts devenaient dieux dès que la flamme les avait dévorés ; on les appelait dii animales (dieux des âmes) ou Manes : de là la consécration des sépultures : Diis Manibus Sacrum. Virgile, qui est de tous les écrivains latins, celui qui emploie le plus le mot manes s'en sert pour désigner : 1) un mort déterminé, en particulier qui a péri de mort violente ; 2) le séjour profond des morts [1] ; 3) la destinée des morts aux Enfers [2] ; 4) les divinités infernales (opposées aux divinités d'en haut) ; 5) le groupe des ancêtres d'une famille ; 6) les âmes des morts en général" [3].

Notes

Wiktprintable without text.svg

Voir « mânes » sur le Wiktionnaire.

  1. Virgile, Enéide, IV, 387 ; XI, 181 ; XII, 884
  2. Virgile, Enéide, VI, 743
  3. Maurice Rat, Virgile, L'Enéide, Garnier-Flammarion, p. 305

Voir aussi

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « M%C3%A2nes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mânes — mânes …   Dictionnaire des rimes

  • mânes — [ man ] n. m. pl. • XVe; lat. Manes, de manus « bon » ♦ Âmes des morts, dans la religion romaine. ⇒ esprit, lare, 1. ombre. « Aux mânes paternels je dois ce sacrifice » (P. Corneille). Loc. littér. Invoquer, interroger les mânes des ancêtres. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • Mánes — Manes bezeichnet: laut Herodot den ersten (mythischen) König von Lydien, siehe Manes (Lydien) den Stifter der historischen Religion des Manichäismus, siehe Mani (Religionsstifter) eine norwegische Band (früher Black Metal, heute experimentelle… …   Deutsch Wikipedia

  • Manes — bezeichnet: laut Herodot den ersten (mythischen) König von Lydien, siehe Manes (Lydien) den Stifter der historischen Religion des Manichäismus, siehe Mani (Religionsstifter) eine norwegische Band (früher Black Metal, heute experimentelle Musik),… …   Deutsch Wikipedia

  • Manes — puede referirse a: Manes, dioses de la mitología romana. Manes, líder religioso persa del siglo III, fundador del maniqueísmo. Manés, un idioma hablado en la isla de Man. Manés de Guzmán, un beato español. Esta página de desambiguación cataloga… …   Wikipedia Español

  • Manes — MANES, ium. 1 §. Namen. Dieser kömmt, nach einigen, von maneo, ich bleibe, her, weil sie vom ersten Anfange eines menschlichen Leibes an, und selbst nach dessen Tode, bey demselben bleiben, und ihr Vergnügen an ihm haben, wiewohl sie alsdann… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Manes — Ma nes, n. pl. [L.] (Rom. Antiq.) The benevolent spirits of the dead, especially of dead ancestors, regarded as family deities and protectors. [1913 Webster] Hail, O ye holy manes! Dryden. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Manes — (pl.) Gods of the Lower World, in Roman religion, from L. manes departed spirit, ghost, shade of the dead, deified spirits of the underworld, usually said to be from L. manus good, thus properly the good gods, a euphemistic word, but Tucker… …   Etymology dictionary

  • manés — Manés, id est, les ames sorties des corps humains, Manes, manium, manibus …   Thresor de la langue françoyse

  • manes — MANES. s. m. pl. Nom que les anciens donnoient à l ombre, à l ame d un Mort. Polixene fut sacrifiée aux manes d Achille. On s en sert encore quelquefois en Poësie, & dans le stile sublime …   Dictionnaire de l'Académie française


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.