Louis-René des Forêts


Louis-René des Forêts

Louis-René des Forêts est un écrivain français, né à Paris en 1918, mort le 30 décembre 2000. Il est l'auteur d'une œuvre peu abondante, d'une grande intensité littéraire, largement commentée par la critique.

Sommaire

Biographie

Après une scolarité secondaire à Bourges, il suit des études de droit et de sciences politiques et commence à faire paraître des chroniques musicales et littéraires. C'est à la fin des années trente qu'il fait la connaissance de Jean de Frotté, qui le met en relation avec Patrice de La Tour du Pin, Michel du Boisberranger et Jean Chauvel. Mobilisé en 1939, de retour chez lui, dans le Berry, en 1940, il s'y engagera dans la Résistance. Ses débuts littéraires datent de l'Occupation. Entre 1941 et 1943, il écrit Les Mendiants, publié par Gallimard, qui sera suivi en 1946 du Bavard, presque ignoré du public.

Il se lie d'amitié avec Raymond Queneau et André Frénaud. Après une année de travail avec le jeune éditeur Robert Laffont, il se retire en province. Il publie dans quelques revues : L'Arbalète, Les Lettres nouvelles, La Nouvelle Revue française. En 1953, il revient à Paris et participe chez Gallimard (dont il sera membre du comité de lecture de 1966 à 1983) à la conception de l'Encyclopédie de la Pléiade, avec R. Queneau. Il se lie alors d'amitié avec Michel Gallimard, Robert Antelme, Georges Bataille et Maurice Blanchot.

Il fonde en 1954 le Comité contre la guerre d'Algérie, avec Dionys Mascolo, Edgar Morin et Robert Antelme.

En 1960, il publie La Chambre des enfants, prix des Critiques.

En 1967, il fonde la revue L'Éphémère, avec Yves Bonnefoy, André du Bouchet, Paul Celan, Jacques Dupin, Michel Leiris et Gaétan Picon ; il fait également paraître au Mercure de France Les Mégères de la mer. Chez le même éditeur paraîtra en 1997 son dernier ouvrage, Ostinato, autobiographie fragmentée dont la rédaction avait été entreprise dès 1975 et dont la NRF, L'Ire des vents, Art Press, La Quinzaine littéraire et Le Cahier du refuge avaient donné successivement, entre 1984 et 1994, des extraits et ébauches. Plusieurs prix lui seront remis dans les années 1980 : prix Maeterlinck à Bruxelles (1988), Grand Prix national des lettres pour l'ensemble de son œuvre (1991).

Liste des œuvres

  • Les Mendiants (roman), Gallimard, 1943 ; « édition définitive », 1986.
  • Le Bavard (récit), Gallimard, 1946 ; coll. « L'Imaginaire », 1979.
  • La Chambre des enfants (récits), Gallimard, 1960 ; coll. « L'Imaginaire » (sans « Un malade en forêt »), 1983 ; Fata Morgana, 1985.
  • Les Mégères de la mer (poème), Mercure de France, 1967.
  • Voies et détours de la fiction (essai), Fata Morgana, 1985.
  • Poèmes de Samuel Wood (poème), L'Ire des Vents, 1986 ; Mercure de France, 1988.
  • Le Malheur au Lido (récit), Fata Morgana, 1987.
  • Face à l'immémorable (fragments), Fata Morgana, 1993.
  • Ostinato (fragments autobiographiques), Mercure de France, 1997.
  • Pas à pas jusqu'au dernier, Mercure de France, 2001.

Textes en revue

Études critiques

  • Maurice Blanchot, « La parole vaine », postface au Bavard, UGE « 10/18 », 1963 ; dans L'Amitié, Gallimard, 1971.
  • Maurice Blanchot, Une voix venue d'ailleurs, Ulysse fin de siècle, 1992.
  • Yves Bonnefoy, « Une écriture de notre temps », dans La Vérité de parole, Mercure de France, 1988.
  • Serge Canadas, « L.-R. des Forêts : l'inabordable question », dans Critique, n° 442, Minuit, mars 1984.
  • Marc Comina, Louis-René des Forêts, l'impossible silence, Champ Vallon, 1998.
  • Paul Garapon, « Ostinato, de L.-R. des Forêts : une version de l'inachevable », dans Esprit, novembre 1997.
  • Yannick Haenel, « Le mystère Molieri », dans Recueil, n° 26, Champ Vallon, 1993.
  • Edmond Jabès, « L.-R. des Forêts ou le malaise de la question », dans Le Livre des marges, Le Livre de poche, 1987.
  • Max Loreau, « L.-R. des Forêts et le tourment de la parole souveraine », dans Po&sie, n° 29, Belin, 1984.
  • Richard Millet, « Sur L.-R. des Forêts », dans Accompagnements, P.O.L, 1991.
  • John Naughton, Louis-René des Forêts, Rodopi, 1993.
  • Bernard Pingaud, « Les pouvoirs de la voix », dans L'Expérience romanesque, Gallimard, coll. « Idées », 1983.
  • Jean-Benoît Puech, Louis-René des Forêts, roman, Farrago, 2000.
  • Jean-Benoît Puech et Dominique Rabaté (dir.), « Louis-René des Forêts », dans les Cahiers du Temps qu’il fait, n° 6-7, 1991.
  • Pascal Quignard, Le Vœu de silence, Fata Morgana, 1985.
  • Dominique Rabaté, Louis-René des Forêts, la voix et le volume, Corti, 1991.
  • Jean Roudaut, Louis-René des Forêts, Seuil, coll. « Les Contemporains », 1995.
  • Jean Roudaut, Encore un peu de neige, Mercure de France, 1996.
  • Jean Roudaut, « Nuit manuscrite », dans Théodore Balmoral, n° 58, 2008.
  • Vincent Védrenne, « Description d'un combat », dans Le Nouveau Recueil, n° 43, Champ Vallon, 1997.
  • Antony Wall, « La parole mystique est un prétexte », dans Poétique, n° 88, Seuil, novembre 1991.

Témoignages

  • Jean-Benoît Puech, Journal d’apprentissage : Conversations avec Louis-René des Forêts (1971-1991), Centre de recherches sur les arts et le langage, C.N.R.S. - E.H.E.S.S., 310 p., 1994.
  • Jean Fougère, Un grand secret, La Table ronde, 149 p., 2004.

Source

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis-René des Forêts de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-Rene des Forets — Louis René des Forêts Louis René des Forêts est un écrivain français, né à Paris en 1918, mort le 30 décembre 2000. Il est l auteur d une œuvre peu abondante, d une grande intensité littéraire, largement commentée par la critique.… …   Wikipédia en Français

  • Louis-René Des Forêts — est un écrivain français, né à Paris en 1918, mort le 30 décembre 2000. Il est l auteur d une œuvre peu abondante, d une grande intensité littéraire, largement commentée par la critique. Sommaire 1 Biographie 2 Liste des œuvres …   Wikipédia en Français

  • Louis-rené des forêts — est un écrivain français, né à Paris en 1918, mort le 30 décembre 2000. Il est l auteur d une œuvre peu abondante, d une grande intensité littéraire, largement commentée par la critique. Sommaire 1 Biographie 2 Liste des œuvres …   Wikipédia en Français

  • DES FORÊTS (L.-R.) — DES FORÊTS LOUIS RENÉ (1918 ) Comme Maurice Blanchot l’a souligné, les fictions de Louis René des Forêts (Les Mendiants , 1943, éd. définitive, 1986; Le Bavard , 1946; La Chambre des enfants , 1960) importent d’abord par la perspective… …   Encyclopédie Universelle

  • Office National des Forets — Office national des forêts Logo de l Office national des forêts Création 1966 Personnages clés Michel Jobert …   Wikipédia en Français

  • Office National des Forêts — Logo de l Office national des forêts Création 1966 Personnages clés Michel Jobert …   Wikipédia en Français

  • Office national des forêts — Logo de l Office national des forêts Création 1964 Personnages clés …   Wikipédia en Français

  • René d'Anjou — René d Anjou, ou René Ier d Anjou, ou encore René Ier de Naples ou René de Sicile, surnommé par ses sujets provençaux le Bon Roi René (né le 16 janvier 1409 à Angers mort le 10 juillet 1480 à Aix en Provence), fut seigneur… …   Wikipédia en Français

  • Louis De Laval — Naissance 1411 Décès 21 août 1489 (à 78 ans) Laval Allégeance Royaume de Franc …   Wikipédia en Français

  • Louis de Laval — Naissance 1411 Décès 21 août 1489 (à 78 ans) Laval Allégeance Royaume de France …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.