Louis-Jean Malvy


Louis-Jean Malvy

Louis Malvy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malvy.
Louis Malvy
Louis Malvy.jpg
Parlementaire français
Naissance 1er décembre 1875
Décès 10 juin 1949
Mandat Député 1906-1919
puis 1924-1940
Début du mandat
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription Lot
Groupe parlementaire RRRS
IIIe République

Louis Malvy, né à Figeac (Lot) le 1er décembre 1875 et mort à Paris le 10 juin 1949, est un homme politique Radical français.

Sommaire

Mandats politiques

  • Député du Lot de 1906 à 1919 et de 1924 à 1940

Fonctions gouvernementales

Action politique

Il est ministre de l'intérieur lors de la Première Guerre mondiale. Il décide de ne pas appliquer le carnet B afin de prévenir une éventuelle réaction ouvrière face à la guerre et permettre audacieusement le ralliement des ouvriers à l'Union Sacrée. Lors de la contestation sociale de 1917, qui consume le consensus autour de l'Union sacrée, il fait pression sur les entrepreneurs afin qu'ils accordent des augmentations à leurs employés pour que ces derniers puissent faire face à la vie chère (grève des ouvrières, à Paris, en juin).

Partisan d'une paix blanche, il est soupçonné de pacifisme[1]. Tenu responsable de l'échec de la bataille du Chemin des Dames, il démissionne de son poste ministériel fin août 1917, entrainant la chute du Gouvernement Alexandre Ribot. Léon Daudet, rédacteur en chef du quotidien L'Action française, envoie une lettre à Clemenceau qui accuse Malvy d'avoir fourni des renseignements militaires à l'Allemagne et d'avoir fomenté les mutineries de 1917. Cette lettre est lue à l'assemblée nationale par le président du Conseil Paul Painlevé le 4 octobre. Espérant être disculpé Malvy demande à ce qu'une commission soit mise en place pour juger son action[2].

Il est arrêté sur ordre de Clemenceau de même que Joseph Caillaux. Après deux jours d'audience au Sénat, il est condamné par la haute cour de justice le 6 aout 1918 ; innocenté du crime de trahison il est reconnu « coupable d'avoir - agissant comme ministre de l'intérieur dans l'exercice de ses fonctions - de 1914 à 1917 méconnu, violé et trahi les devoirs de sa charge dans des conditions le constituant en état de forfaiture et encouru ainsi les responsabilités criminelles prévues par l'article 12 de la loi du 16 juillet 1875 » [3]selon l'extrait des minutes du Greffe de la cour de justice placardé sur les murs de Paris et de province, signé par le greffier et le procureur Mérillon. Il était condamné à 5 ans de bannissement, ce qui suscita de vives réactions de la part de la presse de gauche qui évoqua alors "une nouvelle affaire Dreyfus".
Il partit en exil en Espagne, puis fut amnistié en 1924.

Il sera réélu député du Lot dès 1924 et ce jusqu'en 1940. Il sera de nouveau ministre de l'intérieur en 1926.

Le 10 juillet 1940, à Vichy, il vote les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

Son petit-fils, Martin Malvy, fut ministre de François Mitterrand.

Références

Bibliographie

Ouvrages sur Louis Malvy

    • Jean-Yves Le Naour, L'affaire Malvy, le Dreyfus de la Grande Guerre, Hachette Littérature, 8 novembre 2007 (ISBN 2012373933)

Voir aussi

Ce document provient de « Louis Malvy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis-Jean Malvy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Malvy, Louis-Jean — ▪ French politician born Dec. 1, 1875, Figeac, Fr. died June 9, 1949, Paris  French politician whose activities as minister of the interior led to his trial for treason during World War I.       Malvy entered the Chamber of Deputies in 1906 as a… …   Universalium

  • Louis Malvy — Pour les articles homonymes, voir Malvy. Louis Malvy Parlementaire français …   Wikipédia en Français

  • Malvy — Martin Malvy (born February 24, 1936) Louis Jean Malvy (1875 1949) See also Malvoy This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an i …   Wikipedia

  • Jean-Louis Guilhaumon — Mandats Vice Président du Conseil régional de Midi Pyrénées Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français

  • Louis Loucheur — Parlementaire français Date de naissance 12 août 1872 Date de décès 22 novembre&# …   Wikipédia en Français

  • Jean Cruppi — en 1914 Parlementaire français Date de naissance 22 mai 1855 Date de décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-Victor Augagneur — Jean Victor Augagneur, député de Lyon (1914) Parlementaire français Date de naissance 16 mai  …   Wikipédia en Français

  • Jean-Louis Bianco — Mandats Président du conseil général Alpes de Haut …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Bockel — Jean Marie Bockel, en septembre 2007. Mandats Sénateur du Haut Rhin …   Wikipédia en Français

  • Jean-Pierre Chevènement — Jean Pierre Chevènement, le 31 mars 2007. Mandats Sénateur du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.